Objectif Mars

Objectif Mars
L'affiche du film
Titre original :
Roving Mars
Production :
Disney
Date de sortie USA :
Le 27 janvier 2006
Genre :
Documentaire
IMAX
Réalisation :
George Butler
Musique :
Philip Glass
Durée :
40 minutes

Le synopsis

Eloignée de quelques 237 millions de kilomètres de la Terre, Mars est assurément la planète du système solaire qui, depuis sa découverte, a tourmenté le plus l'imaginaire des hommes, au point même de faire de ses habitants éventuels, les tout premiers représentants des extra-terrestres types. Si sa visite a longtemps relevé du simple phantasme de doux rêveur, elle devient aujourd'hui réalité. Des vues réelles de sa surface, d'une exceptionnelle qualité, sont en effet désormais accessibles, grâce aux images envoyées par deux robots, "Spirit" et "Opportunity", conçus par la Nasa dans le cadre de son programme "Mission Mars". Et les surprises ne manquent pas, à commencer par des traces découvertes sur les roches martiennes qui sont autant de preuves irréfutables d'une ancienne présence de l'eau sur la planète. De là à penser que la vie sur Mars est (ou a été) une réalité, il n'y a qu'un pas que l'humanité tout entière semble impatiente d'accomplir...

La critique

rédigée par
★★

Après Les fantômes du Titanic, La légende de l'étalon noir, Sacred Planet et Aliens of the Deep, Objectif Mars est le cinquième film produit par Disney, exclusivement réservé aux écrans IMAX, qui voit sa distribution considérablement réduite en France puisque limitée à l'affiche d'une seule salle dans tout l'hexagone. Mais quelle salle... La Géode de la Cité des Sciences et de l'Industrie de la Villette à Paris !

Petit dernier d'une prestigieuse collection qui ne dit pas son nom, ce documentaire est assurément le moins impressionnant de tous. L'avantage du format de production semble, en effet, ici quelque peu galvaudé tant le film tarde à se consacrer aux vues et paysages extérieurs. Scindé en deux parties, il passe ainsi toute sa première moitié à conter la construction des deux robots, acteurs de l'exploration finale. Si le propos y est fort intéressant, l'utilisation de l'IMAX pour des plans essentiellement réalisés en intérieur, des séquences regorgeant d'interviews - certes passionnantes - et des vues des alentours de Cap Canaveral, apparaît, il est vrai, franchement contestable. Le spectateur doit ainsi patienter et attendre l'arrivée sur la planète rouge et son exploration pour frissonner de plaisir. Les plans deviennent alors panoramiques. Ils exploitent à merveille les possibilités offertes par le grand format en obtenant un rendu bluffant à souhait. Objectif Mars prend ici sa véritable dimension. Malheureusement, bien vite, un choix de réalisation vient en troubler quelque peu la lisibilité. Aucun élément ne permet en effet au spectateur de différencier les vues réelles des images reconstituées. Le sentiment de gêne est alors palpable tant il est difficile de distinguer le vrai du faux. Alors même qu'Objectif Mars poursuivait comme but de casser le mystère martien, il semble perdre son âme dans un amalgame condamnable s'il est voulu et critiquable s'il est subi. Cette situation curieuse d'approximation dans le discours est d'autant plus surprenante que la mission, sur le plan scientifique, est un succès absolu, apportant, pour la première fois, la preuve irréfutable d'une ancienne présence d'eau sur Mars.

Objectif Mars est un documentaire qui affiche un bilan mitigé : trop peu visuel et confus dans sa présentation. Reste tout de même le propos qui, lui seul, mérite un détour attentif.

L'édition vidéo

Jaquette Objectif Mars
Jaquette Objectif Mars
Edition DVD Video
Zone 1 Simple 2007
Edition Blu-ray Disc
Zone A Simple 2007