Le Secret de Térabithia

Le Secret de Térabithia
L'affiche du film
Titre original :
Bridge To Terabithia
Production :
Disney
Date de sortie USA :
Le 16 février 2007
Genre :
Fantastique
Réalisation :
Gabor Csupo
Musique :
Aaron Zigman
Durée :
94 minutes

Le synopsis

Jess et Leslie sont deux adolescents issus de milieux radicalement différents. Si le jeune garçon vit, en effet, dans une famille nombreuse à la condition modeste, la fille, elle, enfant unique, a pour parent un couple d'écrivains fortunés. Ils éprouvent, cependant, l'un et l'autre, un mal-être qui leurs fait s'inventer un monde imaginaire, Térabithia, pour fuir la réalité quotidienne. Pourtant, quand leur univers fantasmagorique devient réel, ils se retrouvent bien vite confrontés à des situations mille fois plus périlleuses que leur propre imagination n'avait, en son temps, envisagé...

La critique

rédigée par
★★★★

Qu'on se le dise : Le secret de Térabithia n'a rien à voir avec l'approche marketing qui cherche à le vendre aux spectateurs ! Les publicitaires chargés de sa campagne de promotion - au mieux, en mal d'inspiration, au pire, dénués de talent - ont, en effet, choisi de s'aligner sur la dynamique commerciale ayant conduit au succès indéniable du (Le) Monde de Narnia - Chapitre 1 : Le Lion, la Sorcière Blanche et l'Armoire Magique. Le public, abusé par la bande annonce et l'affiche finalement retenue, s'attend ainsi à s'immerger, de nouveau, dans un univers féérique proche de Narnia, tout en craignant une ressassée du sujet sans possibilité de deuxième degré de lecture.

La confusion est d'autant plus grande quand il est précisé que Le secret de Térabithia est, en fait, comme Le Monde de Narnia - Chapitre 1 : Le Lion, la Sorcière Blanche et l'Armoire Magique, une adaptation d'un roman de la littérature enfantine américaine de Katherine Paterson, Bridge to Terabithia, traduit en français sous le titre Le royaume de la rivière. Les deux livres sont à l'évidence liés. Leslie fait d'ailleurs mention des Chroniques de Narnia quand il s'agit d'apprendre à Jesse à agir avec la sagesse et noblesse d'un roi tandis que le mot même de Térabithia vient des Chroniques de Narnia et sert à nommer une  île dans les épisodes Le Prince Caspian et L'Odyssée du Passeur d'Aurore.

Tout prédestine dès lors Le secret de Térabithia à épouser, dans le fond et la forme, les lignes de son prédécesseur. C'est pourtant tout le contraire qui se produit ! Le long métrage ne se limite pas, en effet, à un simple voyage dans un royaume imaginaire. Son récit prend, cette fois-ci, véritablement le temps d'expliquer la genèse du lieu. Le spectateur échappe, il est vrai, avec bonheur à l'unique option de visite d'un monde féérique, marque de fabrique du genre. Térabithia n'est à l'évidence qu'un prétexte. Le film s'attarde d'ailleurs peu sur lui. Les créatures fantastiques sont ainsi en nombre reduit et toutes présentées dans la bande-annonce. Seul un dixième du film possède, en réalité, des effets-spéciaux du type du (Le) Monde de Narnia - Chapitre 1 : Le Lion, la Sorcière Blanche et l'Armoire Magique. Le reste se passe, il est vrai, dans le monde réel. La où Narnia est imposé de bout en bout, Térabithia est tout juste suggéré.  Le véritable voyage n'est pas là où tout le monde s'attend à le trouver. Le lieu féérique reste, en effet, un endroit inventé de toutes pièces par deux adolescents en mal de vivre. Un royaume tout entier construit  pour respirer un peu et s'évader de sa triste existence. Un remède contre la souffrance du quotidien. L' imaginaire des enfants devient alors la source de leur vie. Ils apprennent,  grâce à lui, à prendre confiance en eux.

Le secret de Térabithia aborde, en effet, une multitude de thèmes dont les plus marquants sont l'enfance, la solitude, l'imagination, les rêves, l'amitié ou la famille. Le film résonne ainsi de mille manières dans le cœur des spectateurs, comme autant de voyages dans leur jeune âge. L'astuce pour y accéder est aussi simple qu'enchanteresse : une simple corde et le royaume magique, véritable miroir de l'imaginaire et des émotions enfantines, est ouvert. Quel spectateur n'a pas connu dans sa vie une période d'incompréhension et de rejet ? Qui ne s'est pas inventé, un jour, une histoire dont il était le héros ? Le secret de Térabithia offre, à toutes et tous, une séance de rattrapage qui chavire littéralement le cœur. Jess et Leslie, attachants à souhait, délivrent en effet, tout au long du film, un tourbillon d'émotions qui enveloppe, sans répit, le spectateur de joies et peines, plaisirs et souffrances, craintes et insouciances, doutes et assurances. Josh Hutcherson et Annasophia Robb campent, à ce sujet, magnifiquement leur rôle. Ils servent un jeu sincère où les forts liens unissant les personnages ne souffrent d'aucune critique. Leur amitié devient, dès lors, tellement belle et pure qu'il est impossible de ne pas laisser échapper quelques larmes.

Rehaussé ici et là d'un peu d'action, tout en conservant un rythme lent qui profite au récit, Le secret de Térabithia  est un film émouvant, empli de poésie métaphorique. Il fait assurément partie de ces petits bijoux du 7e art qui se voient, se vivent et se ressentent. Il est à découvrir d'urgence, esprit grand ouvert !

L'édition vidéo

Jaquette Le Secret de Térabithia
Jaquette Le Secret de Térabithia
Editions DVD Video
Zone 1 Simple 2007
Zone 2 Simple 2007
Editions Blu-ray Disc
Zone A Simple Multizone 2007
Zone B Simple 2007