Dossier » Jeux Vidéo » Article
Jeux Vidéo » Article

E3 2014
Le Point sur les Nouveautés Disney en Jeu Vidéo

L'article

rédigé par
Publié le 05 juillet 2014

Les 10, 11 et 12 juin 2014, s'est tenu à Los Angeles, l'Electronic Entertainment Expo plus connu sous le nom de l'E3. Il s'agit du plus grand salon international du jeu vidéo et des loisirs interactifs. Pendant trois jours les constructeurs de machines (Microsoft, Nintendo, Sony...), les éditeurs (Electronic Arts, Ubisoft, Disney Interactive,...) ainsi que les développeurs sont mis à l'honneur. Ils révèlent alors les versions de développement de leurs prochains jeux ou gadgets prévus pour envahir le domicile du quidam dans un futur plus ou moins proche. Une journée entière de conférence se déroule également la veille de l'ouverture du salon pendant laquelle il est question principalement de faire un résumé de ce qui attendra les invités. Pas de visiteurs ici, en effet, mais bien des invités, car à moins d'être professionnel dans le secteur du jeu ou encore journaliste, il n'est pas possible d'avoir le précieux sésame d'entrée. 

Lors de l'édition 2014, beaucoup d'annonces en tous genres ont été faites par les principaux acteurs du secteur mais aussi quelques challengers. Qu'en est-il pour Disney ? La firme de Mickey n'a, en fait, quasiment participé à aucune conférence se contentant d'exposer au salon, à la nuance près de l'apparition de quelques titres abordés dans une ou deux causeries :

  • Disney Fantasia Music Evolved, annoncé lors du précédent E3, est un titre musical transportant le joueur dans une féérie de musiques. Développé exclusivement pour la XBOX 360 et la XBOX One, il nécessite la caméra de reconnaissance Kinect des machines de Microsoft. Le joueur devra ainsi simplement bouger devant sa télévision pour contrôler la musique. Bien qu'il suscite peu d'engouement comparé aux autres licences présentées sur le salon, il n'en reste pas moins développé par l'un des leaders en matière de jeu de rythme, Harmonix, déjà à l'origine de hits comme Rock Band ou Dance Central. Cette signature a donc de quoi faire tomber les doutes concernant la qualité musicale de l'opus qui reprendra d'ailleurs des titres allant de Queen à Bruno Mars en passant par Symphony No. 9 From the New World ; le mot d'ordre étant manifestement l'éclectisme. Son succès, lui, est largement plus sujet à caution. Microsoft a, en effet, décidé de changer de politique concernant le Kinect, qui ne sera plus intégré systématiquement dans chaque pack de nouvelle console. Pour mieux monnayer la technologie ou à l'inverse de l'abandonner à terme, le mystère demeure... Une chose est sure : moins de Kinect en circulation dit aussi moins de chances de voir les joueurs se lancer dans Disney Fantasia Music Evolved, car payer la caméra en supplément représente un surcoût non négligeable. Réponse à sa sortie, le 21 octobre 2014...


  • Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes, un dérivé de Disney Infinity, est une licence qui tient manifestement très à cœur de Disney Interactive. Lancé l'année dernière, Disney Infinity marche, en effet, du tonnerre ; les figurines et les starter-packs se vendant comme des petits pains. Le concept est aussi simple qu'efficace. Le joueur dispose d'un socle connecté à sa console avec plusieurs emplacements ; il place la figurine de son choix sur l'un d'eux et peut, s'il le désire, rajouter un disque qui lui apporte de nouveaux effets ; il se retrouve alors dans le jeu, à contrôler le personnage choisi. Deux modes jouables sont disponibles : un mode histoire où il faut suivre une trame narrative avec des défis, et un mode boite à jouets, où la seule limite est l'imagination (ou presque car il y a tout de même une capacité d'objets à ne pas dépasser pour pouvoir bénéficier de conditions de jeu optimales). Avec le 2.0, Disney entend donc passer à la vitesse supérieure ! Alors que le précédent épisode était, en effet, disponible sur les consoles de génération actuelle (Wii U, XBOX 360, Playstation 3, Nintendo 3DS, iOS et Android), le nouveau s'attaque, en plus, à celles dites « Next Gen » (Playstation 4, XBOX One) ainsi qu'à la Playstation Vita. Il y a donc, comme première amélioration notable, des graphismes bien mieux finis. Le deuxième ajout majeur est l'apparition des licences Marvel. Nova, Nick Fury, Venom, Spider-man ou encore l'intégralité des Avengers arrivent ainsi dans l'écurie de Disney Infinity. Voir Nick Fury à dos de Dumbo l'éléphant est ainsi désormais possible d'autant plus que les figurines de la version précédente sont parfaitement compatibles avec la 2.0. Toujours développé par Avalanche, Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes devrait par conséquent n'avoir aucun mal à se faire une place au soleil et ravir autant les joueurs que les collectionneurs de figurines. Sa sortie est programmée pour le troisième trimestre 2014...


  • Star Wars : Battlefront, troisième opus des Battlefront, entend marquer le renouveau de la série après l'échec de Star Wars Battlefront III mort-né. Il a, il est vrai, été arrêté en plein développement, alors qu'il était presque fini, pour une question de litige sur les droits entre LucasArts et Free Radical, le développeur du jeu. Ce n'est d'ailleurs pas le seul échec de la licence : quelques mois plus tard Star Wars Battlefront Online, annoncé - certes officieusement - est annulé à son tour. La renaissance de Star Wars : Battlefront est alors confiée par Disney à Electronic Arts après avoir fermé LucasArts. Dévoilé par un simple teaser vidéo de 30 secondes lors du précédent E3, le jeu ouvre en 2014 la conférence d'EA avec une vidéo making-of où les développeurs décortiquent la genèse des décors des films et présentent les lieux du tournage qui en inspirent les environnements. Ce reboot suscite ainsi beaucoup d'attentes qui devraient d'ailleurs être comblées. Il faut dire que son développement est entre les mains d'un expert en matière de FPS (jeu de tir à la première personne) : Dice. C'est un studio suédois qui fait des merveilles avec sa licence à succès Battlefield. Le jeu est développé sur le moteur physique Frostbyte 3, une merveille technologique conçue par le label qui permet des rendus graphiques très sophistiqués avec de nombreux effets de lumière. Star Wars : Battlefront devrait donc donner une bonne claque visuelle ! Mais qu'en sera-t-il de l'intérêt ? Somme toute classique, il s'agit d'un jeu de tir, avec plusieurs modes où différentes factions (empire/rebelles, clones/droides) se battent sur des planètes issues de l'univers de Star Wars avec divers objectifs à accomplir. Il faut en outre espérer que Dice ne fasse pas la même erreur que celle vécu sur Battlefield 4, en se contentant de sortir à tour de bras des DLC (contenu additionnel, payant ou gratuit, principalement disponible en téléchargement) uniquement payants, ignorant les innombrables bogues sur le jeu. La colère des joueurs a été terrible : Dice a donc du changer radicalement son fusil d'épaule, stoppant le développement de contenus additionnels pour se concentrer sur la résolution des bogues. Il n'empêche. Il ne fait aucun doute que Star Wars : Battlefront saura dignement reprendre le flambeau des deux épisodes précédents (Star Wars Battlefront et Star Wars Battlefront II). Son planning de sortie est d'ailleurs idéal puisqu'il débarquera dans les bacs au printemps 2015, soit quelques mois avant la sortie de l'Épisode VII de la saga au cinéma...


L'E3 2014 s'est ensuite terminé sans révélation de nouveaux jeux pour Disney ; tous les opus développés cette année ayant déjà été annoncés à l'E3 2013 ou lors de conférences de presse dans l'année. Il n'y a donc plus qu'à espérer mieux pour l'E3 2015 avec - pourquoi pas - une annonce de nouvelles licences Star Wars du côté de EA ainsi que des nouveautés concernant les plateformes mobiles, ou encore un jeu triple A, comme l'étaient Aladdin ou Le Roi Lion sur Mega Drive. Il faut donc patienter l'année prochaine pour disposer de plus d'informations sur le futur des jeux vidéo Disney : le rendez-vous est déjà pris pour l'E3 qui se déroulera du 16 au 18 juin 2015.