Les X-Wings - 1 : L'Escadron Rogue
La couverture
Titre original :
X-Wing : Rogue Squadron
Éditeur :
Fleuve Noir
Date de publication France :
Le 21 avril 1999
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars Légendes
Auteur(s) :
Michael A. Stackpole
Autre(s) Date(s) de Publication :
Bantam Spectra (US) : 1er janvier 1996
Nombre de pages :
312

Le synopsis

An 6 après la Bataille de Yavin (Univers Légendes)
Les pilotes des X-Wings (ou Ailes X) risquent à chaque instant leur vie et leur appareil lorsqu’ils défendent dans les airs ou l’espace l'Alliance Rebelle contre les Impériaux déterminés à contrôler les étoiles. Aussi quand Wedge Antilles, un héros de la Rébellion, décide de reconstituer le légendaire Escadron Rogue, il choisit les pilotes les plus doués et les plus audacieux...

La critique

rédigée par
★★
Publiée le 11 janvier 2015

Les X-Wings - 1 : L'Escadron Rogue est le premier volet d’une saga de neuf livres centrée sur les pilotes des Ailes X.

Le roman est écrit par Michael A. Stackpole. Né le 27 novembre 1957 à Wausau dans le Wisconsin, il commence sa carrière, à la fin des années 70, dans l’écriture de jeux de rôle avant de se mettre à la littérature de science-fiction à la fin des années 80. La plupart du temps, il écrit principalement pour des franchises qui ne sont pas les siennes. Pour Star Wars, il signe ainsi pas moins de huit romans, cinq pour la saga X-Wings (L'Escadron Rogue, Le Jeu de la Mort, Un Piège Nommé Krytos, La Guerre du Bacta et La Vengeance d'Isard) deux pour Le Nouvel Ordre Jedi (La Marée des Ténèbres - I : Assaut et La Marée des Ténèbres - II : Naufrage) auxquels se rajoute le roman Moi, Jedi. Il écrit également quelques nouvelles et le scénario de comics tournant soit autour des X-Wings, soit autour du personnage de Mara Jade.

Ce premier volet de la saga X-Wings est assez poussif dans son récit et ne donne pas forcément envie de le lire la suite. Il dispose pourtant de très bonnes idées. D’abord, il ne se concentre pas sur les personnages de Luke, Han et Leia et montre qu’il est possible de raconter autre chose sur Star Wars que les sempiternelles aventures des trois héros. Ici, les deux seuls personnages vénus des films de l’univers Star Wars sont ainsi l’Amiral Ackbar et surtout Wedge Antilles, l’un des pilotes emblématiques des X-Wings, très populaire auprès des fans de Star Wars et qui est monté en premières lignes lors des attaques des deux Étoiles Noires.

L’autre excellente idée du roman est assurément l’introduction d’un personnage qui va devenir essentiel dans l’Ancien Univers Étendu : Corran Horn. Il assume, en effet, peu à peu le rang de héros de cette nouvelle saga et voir son rôle s’étoffer au point de devenir un pilier essentiel. Ici, l’auteur rend le personnage terriblement attachant en distillant des éléments aussi bien de son passé ainsi que de son futur (ou de la tournure qu’il pourrait prendre).

Le problème principal du roman - et à travers lui de la saga toute entière - réside dans le fait que son thème majeur n’est autre que la description de combats stellaires alliés à des stratégies militaires. Les fans des attaques spatiales dans les films seront certes aux anges mais les autres trouveront le temps bien long, les passages trop laborieux et le manque d’intérêt réel. C’est d’autant plus vrai avec la succession d’attaques et d’exercices qu’offre l’opus et pendant lesquels le lecteur n’a pas vraiment l’impression d’avancer dans le récit. Fort heureusement pour lui, quelques espoir sont permis : les scènes où la cohésion de groupe avance et les personnages approfondis sont, il est vrai, particulièrement réussies. Elles permettent d’ailleurs de remarquer un autre personnage d’envergure : la contrebandière Mirax Terrik, et ce, même si elle se fait peu présente dans ce roman.

L’autre souci du livre réside dans la définition de ses méchants. Ils ne sont décidément pas très charismatiques. Les deux principaux, que cela soit Kirtan Loor ou Ysanne Isard ont vraiment tendance à sombrer dans la caricature au point qu’il est difficile pour le lecteur de voir en eux un quelconque grand danger...

L'Escadron Rogue inaugure péniblement la saga qu’il est censé pourtant porter. Son rythme, son récit, ses méchants, ses thèmes : tout est ici laborieux. Le lecteur sort de l’ouvrage en se demandant si vraiment il souhaite poursuivre la découverte de la saga qui comporte, en tout, neuf tomes ! Mais voilà, comme elle est importante dans la chronologie des évènements et des personnages de l’Ancien Univers Étendu, il n’a que l’option de se résigner et de se saisir du volume 2, Le Jeu de la Mort.