Les X-Wings - 6 : Le Poing d'Acier
La couverture
Titre original :
X-Wing : Iron Fist
Éditeur :
Fleuve Noir
Date de publication France :
Le 27 avril 2000
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars Légendes
Auteur(s) :
Aaron Allston
Autre(s) Date(s) de Publication :
Bantam Spectra (US) : 6 juillet 1998
Nombre de pages :
319

Le synopsis

An 7 après la Bataille de Yavin (Univers Légendes)
A peine revenu de sa première mission, L'Escadron Spectre doit affronter une nouvelle menace en la personne de Zsinj, un Seigneur de la Guerre et de son superdestroyer stellaire, le Poing d'Acier...

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 24 mai 2015

Les X-Wings - 6 : Le Poing d'Acier est le sixième volet d'une saga de neuf livres centrés sur les pilotes des Ailes X. Il s'agit également du second titre d'un second cycle dans la saga signé d'un nouvel écrivain, Aaron Allston.

Les X-Wings - 6 : Le Poing d'Acier est à Les X-Wings - 2 : Le Jeu de la Mort ce que Les X-Wings - 5 : L'Escadron Spectre est à Les X-Wings - 1 : L'Escadron Rogue. Après, un premier volet poussif et introductif, le second démarre sur les chapeaux de roues au point qu'il devient difficile pour le lecteur de lâcher le livre avant de l'avoir terminé. L'auteur utilise en effet une histoire certes fort simple mais terriblement efficace. Cette fois-ci, l'objectif de l'Escadron Spectre est donc de se faire passer pour des pirates dans l'idée d'intégrer l'équipage du Seigneur de la Guerre, Zsinj. Infiltration, déguisement, bataille spatiale ou espionnage, le récit va droit au but et ne laisse aucun répit.

Pourtant la vraie grande force de Les X-Wings - 6 : Le Poing d'Acier est à rechercher d'abord dans l'utilisation de ses personnages. Premier bon point, le roman change le centre de gravité de l'équipe par rapport au premier opus. Le personnage principal n'est plus Kell Tainer, caricatural au possible, mais Garik "Face" Loran, l'ancien acteur qui prend de plus en plus d'épaisseur et développe un charisme incroyablement attachant. Il a l'étoffe des héros et le lecteur le suit avec grand plaisir là où Kell avait tendance à lui hérisser le poil.

Dans la même veine, le personnage de Lara Notsil est aussi très intéressant. Agente impériale infiltrée, elle va évoluer et prendre conscience, pour la première fois de sa vie, le bien que cela fait de se reposer sur un groupe et de lui accorder sa confiance. Elle doute et s'aperçoit finalement qu'elle doit désapprendre tout ce qu'elle a appris jusque-là et se forger une nouvelle échelle de valeurs. L'évolution de Lara Notsil est véritablement l'un des intérêts forts du roman.

Les X-Wings - 6 : Le Poing d'Acier permet également de mettre en avant le personnage de Zsinj simplement effleuré voire à peine cité dans les cinq premiers volets de la saga X-Wings. Beaucoup moins charismatique que la perfide Ysanne Isard, ce Seigneur de la Guerre tel qu'il se définit est un petit gros moins autoritaire que comploteur et plus magouilleur que méchant ; de prime abord, il n'inspire ni crainte, ni respect...

Enfin, le roman s'appuie sur les autres membres de l'Escadron Spectre dont l'auteur développe le capital-sympathie : le lecteur ne peut dès lors qu'apprécier leurs facéties ou être bouleversé quand une tragédie se produit.

Les X-Wings - 6 : Le Poing d'Acier est au final une vraie bonne surprise après la déception qu'a pu causer Les X-Wings - 5 : L'Escadron Spectre. Sa lecture donne au lecteur l'envie irrésistible de se jeter sur le dernier tome du deuxième cycle de la saga de X-Wings.