Aux Commandes : Yan Solo !
Les X-Wings - 7

Les X-Wings - 7 : Aux Commandes : Yan Solo !
La couverture
Titre original :
X-Wing : Solo Command
Éditeur :
Fleuve Noir
Date de publication France :
Le 28 juin 2001
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars Légendes
Auteur(s) :
Aaron Allston
Autre(s) Date(s) de Publication :
Bantam Spectra (US) : 2 février 1999
Nombre de pages :
316

Le synopsis

An 7 après la Bataille de Yavin (Univers Légendes)
Alors que l'escadron Spectre se pense vainqueur et rejoint une flotte commandée par Yan Solo, le superdestroyer ennemi, le Poing d'Acier, a en réalité échappé à la destruction et avec à son bord, l'infâme Zsinj, qui constitue toujours la pire des menaces pour la Nouvelle République...

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 27 juin 2015

Les X-Wings - 7 : Aux Commandes : Yan Solo ! est le septième volet d'une saga de neuf livres centrés sur les pilotes des Ailes X. Il s'agit également du dernier titre d'un second cycle dans la saga commencée par Les X-Wings - 5 : L'Escadron Spectre et Les X-Wings - 6 : Le Poing d'Acier : il est signé d'un nouvel écrivain, Aaron Allston.

Les X-Wings - 7 : Aux Commandes : Yan Solo ! conclut donc de main de maitre ce second cycle des X-Wings. Toutes les portes ouvertes durant les deux premiers tomes se referment et une conclusion cohérente et satisfaisante est offerte aux lecteurs. En plus, le cycle permet de reboucler avec un roman précédent, Le Mariage de la Princesse Leia, au cours duquel Yan rencontre à nouveau quelques années plus tard l'infâme Zsinj (chronologiquement parlant par rapport à l'histoire racontée dans ce roman puisque Le Mariage de la Princesse Leia est paru, en fait, avant Les X-Wings - 7 : Aux Commandes : Yan Solo !). Zsinj et Solo s’y affrontaient une nouvelle fois et se rappelaient leur précédent combat décrit dans ce second cycle des Ailes X.

Comme dans Les X-Wings - 6 : Le Poing d'Acier, la force du roman vient de ses personnages décidément attachants. Garik "Face" Loran prend du grade et devient le Capitaine de l'escadron Spectre. Lara Notsil est, elle, toujours superbement exploitée. Son histoire est ainsi joliment poignante d’autant plus qu’elle est contrainte de révéler sa véritable identité à ses coéquipiers. Elle devient dès lors un élément-clé du roman mais aussi une pièce maitresse de la victoire de la Nouvelle République. L'opus s'appuie également sur les autres membres de l'Escadron Spectre dont l'auteur développe considérablement le capital-sympathie : le lecteur peut alors apprécier leurs facéties jusqu’à être bouleversé quand une tragédie se produit.

L'autre bonne idée du volume est de regrouper pour la bataille finale les deux escadrons de Weedge Antilles : L'Escadron Rogue et L'Escadron Spectre. Cette astuce narrative permet, en effet, de rappeler d'anciens personnages de la saga X-Wings comme Corran Horn : les voir combattre ensemble rend de la sorte les batailles encore plus spectaculaires tandis que leurs briefings d’avant-combat décortiquent au mieux la tactique suivie contre l'ennemi. Yan Solo et Zsinj jouent en outre au chat et à la souris de façon jouissive ; chacun tentant de comprendre quel va être le prochain coup de l'adversaire....

La saga des X-Wings finit donc son deuxième et dernier cycle. Il existe toutefois encore deux autres tomes dans la saga, Les X-Wings - 8 : La Vengeance d'Isard et Les X-Wings - 9 : Les Chasseurs Stellaires d’Adumar, qui constituent des histoires indépendantes. Un dixième roman (X-Wing : Mercy Kill) est également disponible mais n’existe pas en français : il se passe presque 30 ans après les évènements narrés dans les neuf premiers.

Les X-Wings - 7 : Aux Commandes : Yan Solo ! conclut de la plus belle des manières un superbe cycle de romans qui, s’il avait mal commencé, se finit donc en feu d'artifice.