Cible Mouvante
La couverture
Titre original :
Moving Target : A Princess Leia Adventure
Éditeur :
Pocket Jeunesse
Date de publication France :
Le 05 novembre 2015
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars Canon
Auteur(s) :
Cecil Castellucci
Jason Fry
Autre(s) Date(s) de Publication :
Disney-Lucasfilm Press (US) : Le 4 septembre 2015
Nombre de pages :
204

Le synopsis

An 3 après la Bataille de Yavin (Univers Canon)
Le temps joue contre l'Alliance Rebelle. La destruction de l'Étoile Noire par Luke Skywalker est en effet une grande victoire mais l'Empire construit déjà une nouvelle Étoile de la Mort. Pour s’en préserver, La Princesse Leia imagine une opération de riposte contenant une diversion dont elle sera la cible...

La critique

rédigée par
★★
Publiée le 09 avril 2016

Cible Mouvante est un roman qui fait partie du grand plan de Lucasfilm, Ltd. pour préparer les fans à l’arrivée de Star Wars : Le Réveil de la Force. Ce dispositif marketing d'envergure, connu sous l’appellation de Voyage vers Star Wars : Le Réveil de la Force, comprend ainsi des comics, des romans "adulte", des romans "jeunesse" et des nouvelles. Parmi eux, il peut être notamment cité le roman Riposte publié en février 2016 en France chez Pocket ainsi que Étoiles Perdues, La Cavale du Contrebandier et L'Arme du Jedi déjà parus, eux, chez Pocket Jeunesse en novembre 2015 mais aussi le comics Les Ruines de l'Empire chez Panini Comics.

Le roman est écrit par Jason Fry. Né à Charlottesville en Virginie en 1969, l’auteur est avant tout journaliste. Il rentre en 1995 au The Wall Street Journal dont il s’occupe du site en ligne durant treize ans. Après cela, il embrasse une carrière d’écrivain et d’éditeur à plein temps tout en proposant en ligne divers papiers sur différents sujets et notamment le baseball. En 2013, il se lance enfin dans un cycle d’écriture de romans pour adolescent, The Jupiter Pirates. Passionné de l’univers Star Wars, il commence à livrer des articles dessus en 1999 pour le magazine américain Star Wars Insider puis écrit de nombreux essais et encyclopédies sur la galaxie lointaine. Viennent ensuite ses premiers travaux de fiction pour Star Wars dont une collection de nouvelles inaugurée en 2012 avec The Guns of Keldoro-Ai. Il enchaine dans la foulée sur quatre romans pour la jeunesse, tous basés sur la série animée Star Wars : Rebels, Servants of the Empire, deux romans dans le cycle Voyage vers Star Wars : Le Réveil de la Force : Cible Mouvante qu’il signe avec Cecil Castellucci et enfin L'Arme du Jedi qu’il écrit seul.

Si le roman Étoiles Perdues est tout simplement extraordinaire, les trois autres romans pour jeunes adultes : La Cavale du Contrebandier, L'Arme du Jedi et Cible Mouvante sont eux bien plus décevants. Les trois sont en réalité construits sur le même schéma narratif : il dispose d’une brève introduction et aussi courte conclusion tout en situant leur action temporellement juste avant le film Star Wars : Le Réveil de la Force ; le reste des récits se passant pendant la trilogie originale. Ces romans mettent alors en avant l’un des trois héros principaux de la première trilogie dans une aventure qui se veut anecdotique, sans aucune conséquence sur les évènements passés ou futurs.

Envisagé dans son cycle, Cible Mouvante offre un récit très moyen : il est certes plus palpitant que La Cavale du Contrebandier mais bien moins prenant que L'Arme du Jedi. Bizarrement, il s’agit ici du roman le plus long des trois et également celui qui est le plus avancé dans la chronologie (il se passe, en effet juste avant l’Épisode VI : Le Retour du Jedi). C’est aussi le livre qui révèle le plus de choses sur les films. Avec lui, le lecteur comprend comment les rebelles se sont regroupés et ont pu passer inaperçus aux yeux de l’Empire. Il offre parallèlement une invitation aux voyages grâce aux différentes planètes qu’il se propose de faire visiter : Basteel, Sesid, Jaresh et Galaan. Pour autant, l’aventure décrite est loin d’être passionnante. Comme le dit elle-même Leia, « le but de ses pérégrinations est de focaliser l’Empire sur elle pour laisser dans l’ombre les autres rebelles ». Ses voyages sont donc sans grands intérêts stratégiques ni véritables enjeux au point - et malheureusement - que cela se ressent à la lecture. De plus, son groupe d’intervention n’est pas franchement très attachant, à l’exception peut-être de Nien Nunb, le copilote de Lando Calrissian dans Le Retour du Jedi. Les trois autres Lokmarcha, Kidi et Antrot sont notamment un peu trop caricaturaux pour convaincre : le premier, un commando Dressellien est le bourru de service ; la deuxième, la jeune femme humaine forcément naïve, et le troisième, un Abednebo timide maladif.

Cible Mouvante est un roman décevant. Il disposait des moyens d’être le meilleur du cycle Voyage vers Star Wars : Le Réveil de la Force tournant autour des trois héros. Il gâche malheureusement son potentiel et n’offre qu’une lecture fastidieuse et ennuyeuse.