Rocket Raccoon
Il Était un Groot...

Rocket Raccoon : Il Était un Groot...
La couverture
Éditeur :
Panini Comics
Date de publication France :
Le 08 juin 2016
Collection :
Marvel NOW !
Auteur(s) :
Skottie Young (Scénariste & dessinateur)
Jane Parker (Dessinateur)
Nombre de pages :
128

Le sommaire

• Introduction
• Rocket Raccoon 1 (Rocket Raccoon Vol. 2 #1) (2014)
• Rocket Raccoon 2 (Rocket Raccoon Vol. 2 #2) (2014)
• Rocket Raccoon 3 (Rocket Raccoon Vol. 2 #3) (2014)
• Rocket Raccoon 4 (Rocket Raccoon Vol. 2 #4) (2014)
• Rocket Raccoon 5 (Rocket Raccoon Vol. 2 #5) (2014)
• Rocket Raccoon 6 (Rocket Raccoon Vol. 2 #6) (2014)
• Couvertures alternatives
• Dans la même collection

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 26 avril 2017

Si Deadpool est assurément le personnage Marvel le plus déjanté, Rocket Raccoon n'arrive pas loin derrière ! Ce Rocket Raccoon : Il Était un Groot... le prouve une fois de plus en proposant une histoire complètement folle et fun. Publié par Panini Comics en 2016 dans la collection Marvel NOW!, l'album est scénarisé par Skottie Young et déssiné par Skottie Young et Jake Parker. Il comprend les six premiers numéros de la série US Rocket Raccoon Vol. 2 sur les onze existants. Un deuxième album édité par Panini Comics propose en outre la suite (et la fin) de la série. 

Rocket Raccoon, créé en 1976 par le scénariste Bill Mantlo et le dessinateur Keith Giffen, apparaît pour la première dans Marvel Preview #7. Inspiré du morceau Rocky Raccoon des Beatles, il est un raton laveur génétiquement modifié, véritable moulin à paroles, passionné des armes à feux et principalement connu pour être l'un membre des Gardiens de la Galaxie. Avant cela, Rocket est un animal qui a pour principale occupation de surveiller certains énergumènes fous d'une ancienne race humanoïde, résidant sur Halfword, une planète lointaine.
Rocket végète sur sa planète d'adoption en y vivant des aventures plus ou moins inspirées puis décide de partir découvrir l'espace. Il rencontre lors de son périple Groot, un arbre seulement capable de prononcer trois mots : « I am Groot » en version originale, une expression littéralement traduite dans les comics « Je suis Groot ». Les deux deviennent alors d'inséparables amis. 
Si le personnage connaît le succès grâce au comics des Gardiens de la Galaxie, il a également droit à sa mini série papier de quatre numéros en 1985 sobrement intitulée Rocket Raccoon et dessinée par le célèbre Mike Mignola, créateur d'Hellboy. Il faut ensuite attendre la sortie du film Les Gardiens de la Galaxie pour que Rocket soit à nouveau mis sur le devant de la scène. En plus d'un nouveau titre Les Gardiens de la Galaxie, sort, en effet, en comics Rocket Raccoon Vol. 2, scénarisé par Skottie Young pendant onze numéros de 2014 à 2015. Une troisième série voit ensuite le jour en 2017 à l'occasion de la sortie des (Les) Gardiens de la Galaxie Vol. 2

Skottie Young est un auteur et dessinateur né en 1978. Il commence à travailler chez Marvel en 2000 où il signe plusieurs couvertures. Très vite, son style très particulier lui offre une belle renommée. L'artiste s'attache, il est vrai, à très souvent montrer les héros et méchants Marvel représentés en enfants, voir bébés, très jeunes, avec un corps mince et une tête énorme. Un style cartoonien reconnaissable entre tous et qui offre de magnifiques planches. Il officie également sur la série de comics Le Magicien d'Oz de 2009 à 2013, toujours chez Marvel, qui adapte les romans de L. Frank Baum, mais aussi sur de nombreuses autres séries Marvel. En 2014, il commence à scénariser Rocket Raccoon Vol. 2 dont il signe également les couvertures et quelques numéros en tant que dessinateur. 
La trame est somme toute simple : quand Rocket entend parler d'une créature lui ressemblant, son monde est chamboulé, lui qui pense être le seul de son espèce dans toute la galaxie ! Très vite, donc, le rongeur se lance à la poursuite de cet individu, accompagné par son fidèle ami Groot. Le périple n'est jamais sans encombres et la résolution finale toujours aussi drôle qu'inattendue. 
En quelques numéros, Skottie Young arrive ainsi à donner de l'épaisseur à ces deux personnages atypiques. Grâce à sa narration fluide, l'histoire se lit, en effet, d'une traite, entre dialogues finement pensés et scènes d'actions menées tambours battants. Les Gardiens de la Galaxie oblige, le Rocket dépeint ici est très ressemblant à celui vu dans les films de James Gunn. Pouvant être aussi insolent que malpoli, susceptible à la moindre phrase et bien trop enclin à appuyer sur la gâchette, il reste un passionné d'armes à feux en tout genre, rivalisant d'ingéniosité quand il s'agit d'inventer un moyen de faire tout exploser. 

Fun et décomplexé, le récit ne s'empêche pas de beaux moments de bravoure. Agréable du début à la fin, l'album propose en outre un épilogue à la première aventure très original. Il s'agit en effet d'une histoire racontée par... Groot ! Or, il n'échappe à personne que ce dernier ne sait dire que "Je suis Groot". Dessiné sous forme de flashback, le récit voit donc tous les personnages présents ne prononcer que cette seule phrase. Le lecteur s'amuse alors à imaginer les dialogues au long de ces quelques pages.
Rocket Raccoon : Il Était un Groot assume en réalité complètement son parti pris coloré, charmeur et inventif : l'opus n'invente certes rien de spécial et ne révolutionne sans doute pas l'industrie du comics, mais arrive à faire revivre des personnages trop souvent limités à des seconds rôles. Une belle (ré)-introduction en somme ! 
Il faut dire que l'album est particulièrement beau. Les planches de Skottie Young collent, en effet, parfaitement à l'ambiance et aux personnages. Tout est ici fluide, lisible, propre. L'ensemble fourmille de petits détails si bien que Rocket et Groot en ressortent attachants au possible. Il convient toutefois de noter que Young cède sa place de dessinateur à partir du sixième numéro à Jade Parker : si le changement ne gène pas vraiment, son coup de crayon colle légèrement moins bien au scénario. Pas de quoi néanmoins bouder son plaisir, les planches restant de qualité. 
Rocket Raccoon : Il Était un Groot décuple le capital sympathie de Rocket et Groot qui n'a sans doute jamais été aussi élevé ! L'obstination de l'un, compensée par la naïveté de l'autre, forment un duo fusionnel qui fait des merveilles ! Cerise sur le gâteau, nul besoin ici d'être un connaisseur absolu de l'univers Marvel. L'histoire se suffit à elle-même et peut tout à fait convenir aux néophytes ou spectateurs voulant en connaître un peu plus les personnages après avoir vu Les Gardiens de la Galaxie.

Rocket Raccoon : Il Était un Groot... est une excellente surprise pour les amateurs du raton laveur parlant. Son histoire décomplexée met en scène de façon amusante Groot et surtout Rocket qui, toujours aussi teigneux, susceptible et bagarreur, se révèle terriblement attachant !

Nos Réseaux Sociaux