Dossier » Films d'Animation » Mémoires
Films d'Animation » Mémoires

Le Bossu de Notre-Dame
Du Roman au Film

1 - "ΑΝΑΓΚΗ"

1.1-Le roman de Victor Hugo

L'histoire commence au début du mois de janvier 1482, dans la Grande Salle du Palais de Justice de Paris où se joue une pièce de théâtre en l'honneur des ambassadeurs flamands. Cette pièce a été écrite par le poète Pierre Gringoire, fier de montrer pour la première fois son oeuvre. Mais c'était sans compter sur le véritable événement de la journée : la Fête des Fous. Gringoire va voir son mystère ignoré par la foule à cause de l'élection du pape des fous en la personne du difforme sonneur de cloches de Notre-Dame : Quasimodo et également des danses envoûtantes de la bohémienne "La Esmeralda" accompagnée de sa chèvre savante Djali.

Gringoire, déçu de l'insuccès de sa pièce, flâne dans les rues de Paris. Il va voir l'archidiacre Claude Frollo punir Quasimodo pour avoir participé à la Fête des Fous. Plus tard dans la soirée, il va être témoin de la tentative d'enlèvement d'Esmeralda par Frollo et Quasimodo mais sauvée in extremis par le capitaine des gardes Phoebus de Châteaupers. Il va continuer à errer jusqu'à ce qu'il arrive malencontreusement à la Cour des Miracles, repère des gitans et des voleurs de Paris. Clopin Trouillefou, roi des bohémiens, décide de pendre l'intrus. Gringoire serait mort si la coutume chez les brigands n'était de demander si une femme voulait du condamné à mort pour mari. Car en effet, Esmeralda, par pitié pour le poète, décide de l'épouser. Mais ce n'est pas un mariage consommé car cette dernière est tombée, peu de temps avant, amoureuse de son sauveur.

Seize ans plus tôt, Claude Frollo recueillit un enfant difforme de quatre ans qui avait été déposé dans la cathédrale. Il le nomma Quasimodo à cause de sa difformité. En effet, Quasimodo était bossu et devint vite sourd à force de faire sonner les cloches de Notre-Dame. Claude Frollo qui voyait son frère cadet Jehan fréquenter les vauriens, décida, quand il devint archidiacre, de faire vivre Quasimodo dans la cathédrale pour qu'il reste aussi pur que le saint édifice.

De retour en 1482, Quasimodo injustement accusé de désordre lors de la Fête des Fous est enchaîné à un pilori sur une place publique. Esmeralda prend pitié et vient lui donner de l'eau. Quasimodo apprécie grandement ce geste surtout après ce qu'il lui avait fait la veille. Parallèlement, on apprend de deux femmes venant de Reims, que seize ans plus tôt des "Egyptiens" enlevèrent une belle petite fille à sa pauvre mère et qu'ils avaient également avec eux un enfant difforme. La mère de la jeune fille est venue à Paris et reste dans le trou aux rats, lieu de pénitence pour effacer ses péchés ; les Parisiens l'appellent la recluse.

Frollo est également tombé amoureux d'Esmeralda mais pour lui c'est une fatalité ; il grave ce mot en grec sur un pylône de la cathédrale. Ce mot est fatalité. Il se sent damné à cause de cette tentation mais également pour ses goûts pour l'alchimie. A partir de ce moment, il décide de la condamner à mort pour avoir l'âme en paix. Quant il voit qu'Esmeralda est amoureuse de Phoebus, il prépare un attentat et assassine le capitaine. Il fait accuser la bohémienne de meurtre contre le capitaine. Celle-ci se fait accuser du meurtre de l'homme qu'elle aime, mais qui ne l'aimait pas et qui avait l'intention de se marier avec une jeune fille riche.

Esmeralda est condamnée car il manque des preuves l'innocentant et les magistrats, à cause des dires de l'archidiacre, pensent que c'est une sorcière. Elle est enfermée dans un cachot en attendant sa pendaison. Claude Frollo vient la voir et lui demande de choisir entre lui et la corde. Aimant toujours Phoebus et croyant avoir été aimée de lui, elle choisit la corde. Le jour de l'exécution arrive. Esmeralda est escortée dans Paris. Le cortège s'arrête devant le parvis de Notre-Dame pour que les prêtres lui donnent la bénédiction. Frollo réitère sa proposition ; Esmeralda refuse de nouveau. Quand tout à coup, Phoebus apparaît à une fenêtre de la place de Notre-Dame au bras de sa fiancée ; Frollo comprend qu'Esmeralda ne cédera jamais et donc la condamne définitivement à mort ; Esmeralda, voyant qu'elle a été injustement accusée de meurtre et voyant que son aimé est avec une autre femme, s'évanouie, l'émotion étant trop grande. Le cortège allait repartir quand Quasimodo suspendu à une corde vient enlever Esmeralda et l'emporte en escaladant la façade de la cathédrale. Il s'arrête, regarde la foule de Paris à ses pieds et crie trois fois : "Asile !".

Le droit d'asile de Notre-Dame était sacré et personne dans le royaume ne pouvait le transgresser. Esmeralda est sauve mais obligée de vivre enfermée dans les tours du lieu saint : une bien magnifique prison. Quasimodo la nourrit et veille sur elle. Elle le trouve repoussant mais apprécie tout ce qu'il fait pour elle. Un soir, alors que la gitane commençait à reprendre confiance, l'archidiacre vient harceler la jeune femme. Effrayée, elle appelle le bossu de Notre-Dame à son aide. Il chasse Frollo pensant que celui-ci était un quelconque individu. Frollo devient alors jaloux de son fils adoptif et se jure de tout faire pour qu'elle ne soit à personne.

Gringoire croise, plusieurs jours plus tard, son ancien professeur : Claude Frollo. Celui-ci obtient du poète de l'aider à faire évader la gitane en échange de la chèvre savante emprisonnée avec sa maîtresse. Les truands de la Cour des Miracles se préparent également à venir sauver La Esmeralda. Ils se dirigent vers Notre-Dame, armés de tout ce qu'ils ont pu trouver. Ils prennent d'assaut la cathédrale. Quasimodo protège le saint édifice du mieux qu'il peut, n'hésitant pas à faire tomber des pierres et du plomb fondu sur les assaillants. Dans la bataille, il tue Jehan. Le roi, Louis XI, qui est à Paris ce jour-là entend qu'on attaque Notre-Dame. Il ordonne donc qu'on arrête les brigands et qu'on pende l'instigatrice de ces méfaits : la bohémienne. Les gardes viennent donc à la rescousse et font fuir les brigands. Dans son combat contre les gardes royaux, Clopin est tué. Quasimodo retourne dans la pièce d'Esmeralda pour fêter sa victoire ; il la trouve vide.

En effet pendant l'assaut des brigands, Gringoire et Frollo font évader l'Egyptienne et sa chèvre. Gringoire s'éclipse vite avec la chèvre. Frollo emmène la gitane sur la place publique. Il lui refait sa proposition qu'elle refuse une nouvelle fois. Fou de rage, il la confit à la recluse du trou aux rats pendant qu'il va chercher les gardes royaux. Par hasard, la recluse va reconnaître en la gitane, qu'elle déteste tant, sa fille enlevée il y a seize ans. Mais malheureusement les gardes arrivent pour pendre la jeune fille. La recluse essaye de les en empêcher, mais elle meurt dans sa tentative. Frollo, du haut des tours de Notre-Dame, assiste au spectacle. Quasimodo, inquiet du devenir de la gitane, se glisse derrière son père et voit la pendaison d'Esmeralda. Fou de rage et comprenant la véritable nature de son père, il pousse celui-ci dans le vide. Quelques années plus tard, on trouve dans une cave de Paris deux squelettes entrelacés : celui d'une femme et un autre difforme.

1.2-Le film de Walt Disney

Paris se réveille en cette matinée de l'an 1482. Au coin d'une rue nous retrouvons la roulotte d'un bohémien habillé tel un bouffon. Ce troubadour du nom de Clopin raconte à des enfants l'histoire d'un homme et d'un monstre. Son histoire commence près des quais de Notre-Dame. Quatre gitans essayent de rentrer dans Paris clandestinement, parmi eux un couple avec un enfant. Mais un piège a été tendu aux bohémiens par le terrible juge Claude Frollo. Il fait emprisonner les hommes, mais pensant que la femme tient un butin volé, il essaye de lui prendre le paquet des bras. Elle s'enfuit mais Frollo arrive à la rattraper grâce à son cheval. Elle était arrivée sur le parvis de Notre-Dame pour demander droit d'asile. En lui arrachant son paquet des mains, Frollo provoque la chute mortelle de la femme. Sans remords, il regarde le paquet. Voyant que c'est un monstre bossu, il décide de le jeter dans un puits. Mais l'archidiacre l'en empêche et lui ordonne d'élever l'enfant. Frollo accepte à condition que l'enfant reste enfermé dans les tours de Notre-Dame. Il pensa qu' après tout cet être pourrait bien lui servir un jour. Frollo appela l'enfant Quasimodo en raison de sa difformité. Vingt années ont passé et Quasimodo est devenu le sonneur des cloches de la cathédrale.

Quasimodo est resté cloîtré durant toute sa vie dans les tours de Notre-Dame. Ses seules confidentes sont des gargouilles de la cathédrale qui a ses yeux sont des êtres vivants et pensants : ce sont La Muraille, La Rocaille et La Volière. Ce matin-là, dans la ville, c'est la préparation de la Fête des Fous. Chaque année, du haut de ses tours, Quasimodo assiste au spectacle. Mais cette année, il voudrait bien y participer. Les gargouilles lui conseillent d'y aller déguisé sans que son maître n'en sache rien. Son maître, le juge Frollo, arrive discrètement et surprend l'envie de son protégé d'aller à cette fête.

Frollo lui dit qu'il doit rester dans la tour pour qu'il puisse le protéger du monde extérieur hostile aux monstres, en particulier de ces êtres malfaisants que sont les gitans et dont sa propre mère, n'a eu aucun remords à abandonner son fils parce qu'il était bossu et difforme. Quasimodo lui dit qu'il n'ira pas mais son plus profond désir est de sortir un jour hors de ses tours.

Phoebus revient à Paris après vingt ans d'absence. Capitaine des gardes, il a été rappelé de la guerre par le juge Frollo. Sur le chemin du palais de justice, il croise une belle gitane accompagnée d'une chèvre qu'il aide à échapper aux harcèlements de deux soldats. Arrivant au palais de justice, il rencontre le juge Frollo qui lui confie sa mission : trouver la Cour des Miracles, le repère des gitans et les éliminer tous pour que Paris retrouve sa quiétude. Mais les premiers sons du carnaval résonnent, tous deux se rendent à la Fête des Fous.

Quasimodo désobéit finalement et se rend à la fête. Il se retrouve bien malgré lui entraîné par la foule et le maître de cérémonie : Clopin. Par maladresse, il rentre dans la tente d'une belle gitane qui, à sa grande surprise, le regarde sans dégoût. Retournant à la fête, il voit Clopin annoncer la venue d'une créature céleste : Esmeralda qui n'est autre que la belle gitane que Phoebus et Quasimodo ont rencontré plus tôt dans la journée. Après sa danse envoûtante, vient alors le moment le plus attendu du festival : l'élection du roi des fous. Quasimodo est choisi et devient le nouveau roi. Tout d'abord acclamé par la foule, il est ensuite hué, attaché à un pilori et criblé de légumes après que des soldats se soient moqués de sa laideur. Frollo, furieux de la désobéissance du bossu, refuse d'arrêter les cruels agissements de la foule. Seule Esmeralda se porte au devant du malheureux en venant lui essuyer le visage et lui couper ses liens. Mais Frollo n'apprécie pas l'affront que lui fait la bohémienne et envoie ses gardes à ses trousses. Avec panache, elle arrive à disparaître après avoir échappé aux soldats. Quasimodo, honteux retourne dans la cathédrale.

Quelques instants plus tard, Esmeralda se glisse furtivement dans la cathédrale. Phoebus, qui avait pour ordre de l'arrêter, la suit. Frollo voit la gitane et vient la capturer mais Phoebus aide la bohémienne en disant à son supérieur qu'elle demande droit d'asile. Frollo ne peut rien faire surtout lorsque l'archidiacre vient plaider la cause d'Esmeralda. Mais il poste des gardes à chaque sortie. Esmeralda est en train de prier quand elle aperçoit Quasimodo. Elle le suit jusqu'à sa tour où elle est ébahit par sa tanière. Elle essaye également de lui faire comprendre que son maître a peut-être tort à propos de son peuple et de lui. Quasimodo lui propose de l'aider à son tour. Pour cela, il escalade la façade de l'église en portant la gitane et sa chèvre, et arrive à faire fuir clandestinement Esmeralda. Pour le remercier, elle lui donne un talisman, clé de la cité des gitans.

Quasimodo est devenu amoureux d'Esmeralda mais il n'est point le seul, Phoebus ainsi que le juge sont épris de la bohémienne. Frollo prie d'ailleurs la vierge Marie pour enlever cette pensée impie de son esprit mais la tentation est trop grande. Il se jure que la gitane sera à lui ou elle brûlera et il n'hésitera pas à mettre Paris à feu et à sang pour la retrouver.

Frollo, accompagné de ses garde ainsi que de Phoebus, traque et questionne les gitans sur Esmeralda. Mais les bohémiens ne veulent pas trahir une des leurs. Frollo ordonne qu'ils soient emprisonnés. Ils arrivent chez le meunier, Frollo est persuadé que celui-ci a caché des gitans malgré qu'il clame son innocence. Il les met en résidence surveillée et enferme le meunier et toute sa famille dans leur demeure. Puis, il ordonne à Phoebus de brûler la maison pour faire un exemple. Ecoeuré des pratiques de son supérieur celui-ci se rebelle et est pris en chasse par la garde. Blessé, il tombe dans la Seine mais Esmeralda qui a assisté à toute la scène vient le sortir des eaux.

Esmeralda emmène Phoebus se faire soigner par Quasimodo. Ce dernier surprend alors la gitane et le capitaine en train de s'embrasser. Il comprend alors qu'il ne sera jamais aimé d'Esmeralda. Par contre, il sait qu'il pourra compter sur son amitié. Esmeralda quitte Notre-Dame précipitamment car Frollo approche. Quasimodo a juste le temps de cacher le corps de Phoebus avant l'arrivée de son maître. Celui-ci lui reproche l'aide qu'il a fournie à la bohémienne mais lui promet qu'il sera bientôt débarrassé d'elle. En effet, à l'aube il attaque le repère des gitans, qu'il a enfin trouvé avec un millier d'hommes. Après le départ de Frollo, Quasimodo décide de partir avec Phoebus prévenir Esmeralda et les gitans en s'aidant du talisman que lui a donné la bohémienne.

Le talisman, qui n'est autre qu'un plan, les conduit dans un ancien cimetière où un passage secret les emmène dans les catacombes. Là, un piège leur est tendu par les gitans. Clopin, roi de la Cour des Miracles, pensant avoir capturé deux espions de Frollo, va les pendre quand Esmeralda l'en empêche en garantissant leur bonne foi. Mais Frollo apparaît soudainement avec toute sa troupe. Il jubile d'avoir enfin trouvé la Cour des Miracles, capturé tous les gitans, son capitaine des gardes qu'il croyait mort et enfin la gitane effrontée. Il remercie Quasimodo de l'avoir emmené jusque dans la tanière des bohémiens : il savait bien qu'il lui serait utile un jour.

Frollo organise l'exécution publique sur le parvis de Notre-Dame. Il fait une proposition à Esmeralda : choisir entre lui ou le feu. Comme réponse, elle lui crache à la figure. Il la condamne à mort pour sorcellerie. Quasimodo est enchaîné sur les tours de la cathédrale. D'abord désemparé, il devient ensuite fou de rage quand Frollo allume le bûcher. Il se libère alors de toutes ses chaînes, prend une corde et s'empresse de secourir la gitane en survolant la foule de Paris. Puis il escalade la cathédrale et porte Esmeralda au dessus de sa tête en criant trois fois : "droit d'asile". Frollo veut récupérer la bohémienne, pour cela il prend d'assaut la cathédrale. Phoebus arrive à se libérer et exhorte la foule à se rebeller contre Frollo et ses soldats. Quasimodo pour défendre Notre-Dame envoie du haut de ses tours des poutres de bois et du plomb fondu. Mais Frollo arrive à pénétrer dans la cathédrale. Il est bien décidé à tuer la gitane et le bossu. Quasimodo essaye de protéger Esmeralda. Son maître lui avoue alors qu'il a tué sa mère. Frollo, en essayant de porter le coup de grâce à ses victimes, se penche, trébuche et tombe du haut de la cathédrale.

Sa protégée sauvée, Quasimodo accepte l'amour d'Esmeralda et de Phoebus. Ceux-ci l'emmènent hors de la cathédrale. Là, une petite fille lui caresse le visage pour le remercier. La foule, alors acclame le bossu et le porte en triomphe dans les rues de Paris.

1.3-Réflexion

J'ai intitulé cette partie ΑΝΑΓΚΗ (fatalité) car ce mot est à l'origine du roman et donc du film. En effet Victor Hugo nous dit qu'il trouva, en furetant dans les tours de Notre-Dame, ce mot gravé en grec dans les murs. Il pensa tout de suite que ce mot fut gravé au Moyen Age. Depuis, nous dit-il, ce mot a disparu. C'est ce mot qui est à l'origine du roman. Je trouve qu'il résume parfaitement l'histoire de Notre-Dame de Paris. Tous les personnages sont accablés par la fatalité. Tout d'abord, Quasimodo est prisonnier de son apparence physique et ceci lui confère dès sa naissance un handicap qui le coupera du reste du monde. Frollo pense que sa passion pour Esmeralda est une fatalité et qu'il est de toute manière damné, alors il n'hésite pas à vouloir la bohémienne exclusivement pour lui-seul et sa passion crée d'autres sentiments chez lui qui l'emmèneront jusqu'au meurtre. Esmeralda est belle mais la fatalité a voulu qu'elle se fasse enlever à sa mère par des gitans et que l'archidiacre tombe amoureux d'elle et l'harcèle jusqu'à sa mort. La fatalité est également très présente dans le roman car tous les personnages meurent à l'exception de Gringoire et de Phoebus. Dans Le Bossu de Notre-Dame par contre c'est l'inverse : les scénaristes de Disney ont voulu montrer que rien n'est fatalité et que même si on est soit disant affreux, on peut être utile et se faire accepter par la société ; mais ceci ne se fait pas sans mal et ce n'est pas en restant enfermé dans sa tour que l'on peut y arriver mais en prenant des risques.

A travers le passionnant roman historique et le psychodrame qu'est Notre-Dame de Paris, Hugo expose ses points de vue sur la "modernisation" des bâtiments gothiques, l'alchimie, le satanisme, les gitans et l'histoire française. Mais ce livre, pétri de la fascination que Hugo vouait à l'histoire, à l'étrange, au mystérieux et à l'occulte, est aussi un hymne au style gothique, foisonnant d'émotions, passionné, sombre et méditatif. Il s'agit là d'un modèle de romantisme qui regorge d'images intenses et nous révèle un auteur qui touche l'humanité toute entière.

Nous pouvons voir donc que l'esprit du roman et celui du film sont plutôt divergents. Mais l'histoire l'est également. Tout d'abord, les studios Disney l'ont dit clairement : l'histoire de Hugo était trop complexe pour qu'ils puissent en faire une adaptation fidèle, ils ont donc décidé de recentrer l'histoire sur Quasimodo. Pour eux, c'était un véritable défi de transformer l'histoire sombre et dramatique de Hugo en une histoire plus légère et plus enfantine tel que le verrait Walt Disney.

Cependant, bien que l'histoire soit plus légère et plus enfantine, le film est sûrement l'un des plus sombres et des plus adultes jamais produits par les studios Disney. Esmeralda est sûrement l'héroïne la plus opulente et la plus sensuelle de Disney ; elle est courageuse et ne se plaint jamais de son sort, au contraire elle fait tout pour changer sa condition et celle de son peuple et n'hésite pas à défier Frollo. L'attirance de Frollo pour Esmeralda est explicitement sexuelle en particulier dans une chanson : Une douce lueur / Infernal que j'analyserai plus tard. Le film est aussi très imprégné de religion par l'intermédiaire de la cathédrale, qui comme dans le roman est très personnifié, de l'archidiacre et enfin de tout les choeurs latins qui rythment tout le film.

Le film plaide aussi la cause des bannis, des exclus de la société en la personne de Quasimodo mais également à travers les gitans dont je parlerai plus longuement plus tard. En voyant le film qui nous parle d'exclus et de droit d'asile, on ne peut que penser à l'affaire des sans-papiers de l'église Saint-Bernard. Le film est donc bien d'actualité, ce qui est rare pour une grosse production hollywoodienne et en particulier pour un film d'animation.

Et c'est cette noirceur qui explique le relatif échec commercial du film aux Etats-Unis, le film a rapporté environ 100 000 000 $. Relatif échec en effet car en lui même ce chiffre est bon car il couvre largement les dépenses du film. Seulement une dizaine de film par an dépassent la barre des 100 million de dollars. Mais c'est tout de même un échec, car ce score est trois fois moins élevé que celui du Roi Lion et s'inscrit dans une courbe descendante (Pocahontas a rapporté 150 000 000 $ ). Cet échec s'explique car les américains n'ont pas retrouvé leur repère, en effet pour eux un film de Disney est synonyme de bonne humeur, de magie et de retour à l'enfance. C'est sûr, on est loin de la magie d'Aladdin et de la bonne humeur du Roi Lion. De plus, c'est une histoire française peut-être méconnue du peuple américain.

Pourtant, les artistes de Disney ont veillé à ne pas choquer le public américain. Ils ont changé quelques détails du roman pour cela : Frollo est devenu un juge à la place d'un archidiacre. Les américains sont très puritains, ils n'auraient pas apprécié de voir un prête corrompu surtout dans un film destiné aussi aux enfants. L'archidiacre est celui qui apporte la bonne parole et dans le film il apparaît plusieurs fois pour montrer ce qui est juste et ce qu'il ne l'est pas : sa seule arme est sa parole. Ils ont également changé la fin pour la rendre moins noire que dans le roman.

Ce qui me frappe le plus dans les modifications apportées, c'est la fin. Celle du film est totalement différente du livre : en effet dans le film seul Frollo meurt. Mais c'est une mort "normale" car Frollo est mauvais, il a péché et a porté atteinte à la cathédrale. Il mérite ce qui lui arrive. Ce genre de raisonnement n'est pas inédit chez les artistes de Disney, il vient en fait des contes qu'ils retranscrivent. La violence, apportée par la mort du méchant, passe inaperçue devant le message que nous apporte cet acte : on paye nos méfaits. Cependant, ce n'est pas, comme dans le livre, Quasimodo qui tue son maître par colère mais celui-ci, en voulant tuer le sonneur de cloches, trébuche et tombe dans le vide. Quasimodo, étant le héros du film, est sensé être bon et gentil et ne doit pas être à l'origine de la mort de son maître. Ce raisonnement est typique chez Disney : dans Le roi lion, Scar n'est pas tué par Simba mais par les hyènes qui comprennent que le vieux lion les a trahies ; dans La belle et la bête, Gaston, bellâtre amoureux de Belle et jaloux de la bête, tombe dans le ravin en ayant essayé de tuer la bête dans le dos.

Les autres personnages, donc, restent vivant. Esmeralda et Phoebus sont finalement ensembles. Les scénaristes n'ont tout de même pas fait se0marier Quasimodo avec Esmeralda. Finalement , la fin apporte une note d'optimisme tout en restant réaliste. Cette note d'optimisme est la suivante : c'est très bien d'être vous-même, quand bien même que vous ne seriez pas normal ou beau au yeux du reste du monde. En privilégiant le personnage de Quasimodo, les artistes de Disney ont créé une oeuvre plus poétique et plus tendre que le roman de Hugo mais plus sérieuse et plus adulte que tout ce qu'ils ont fait auparavant. Dans le film, ce n'est pas la magie qui rend le monde meilleur. Mais le film est le triomphe de Quasimodo et de ce qu'il est capable de faire. Et la force qui guérit le monde et notre héros vient de son coeur et de son âme.

Peut-être la scène finale est-elle la plus belle de tout le film. Quasimodo a enfin brisé les chaînes qui l'ont humilié des années durant. A présent, toutes les entraves, symboliques et réelles, ont disparu. L'archétype du père abusif a été vaincu. Encouragé par ses amis Esmeralda et Phoebus, Quasimodo quitte d'un pas hésitant les ténèbres de la cathédrale, seul foyer qu'il est jamais connu, et sort à la lumière du jour. La foule murmure. Une petite fille s'approche. Va-t-elle se moquer de lui ? Va-t-elle s'enfuir de peur ? Elle lui touche le visage et le regarde ; et ce regard sans préjugés est une acceptation. Quasimodo, acclamé par la foule qui l'avait repoussé et maltraité, est enfin "dehors", prêt à prendre sa place dans un monde plus grand, plus effrayant, mais aussi plus accueillant que celui dont il vient.

Ce qui est étonnant, c'est que tous ces changements apportés pour plaire aux américains n'ont pas suffit pour qu'ils aiment le film et on aurait pu penser que tous ces changements auraient au contraire déplu aux français. En fait non, avec plus de 6 700 000 entrées, Le Bossu de Notre-Dame est le film qui a fait le plus d'entrées en 1996. Le chauvinisme doit y être pour beaucoup, en effet c'est une histoire française adaptée par des américains, et dont une partie a été faite en France. En effet , les studios Disney ont ouvert des studios à Montreuil et vingt minutes du film ont été faites par des français dont le prologue musical entre autre. Une autre raison est que les français aiment bien les films d'animation de Disney : c'est la quatrième année consécutive que le meilleur film américain de l'année est un Disney. Enfin, la dernière raison c'est sûrement la beauté du film lui même : ses décors et ses effets spéciaux (nous y reviendrons plus tard) qui retranscrivent l'esprit gothique de Hugo, l'histoire qui a gardé les scènes les plus mémorables du livre et enfin la magnifique musique avec ses beaux choeurs latins qui font que le film est construit plus comme un opéra que comme une comédie musicale.