Dossier » Films d'Animation » Mémoires
Films d'Animation » Mémoires

Le Bossu de Notre-Dame
Du Roman au Film

Conclusion

En comparant les deux œuvres, on trouve naturellement des différences, imposées par des choix commerciaux ou idéologiques. Cependant, si on va plus loin on voit bien que les studios Disney ont adapté l'œuvre de Hugo avec un profond respect et une grande humilité par rapport à l'auteur français. De nombreux petits détails rendent hommage au style et aux idées de cet écrivain romantique. Et c'est par ces petits détails que les animateurs de Disney ont fait du Bossu de Notre-Dame un chef d'œuvre de l'animation. En poussant plus loin les limites technologiques et en faisant des œuvres personnelles mais cependant fidèles à l'originale, j'espère qu'ils continueront à faire des films d'animation de qualité : nous le saurons prochainement avec Hercule.

Personnellement, Le Bossu de Notre-Dame est sûrement le film de Disney que je préfère. Dans le film, ce n'est pas la magie qui triomphe du mal, mais la force et la volonté de l'esprit. Et ce mal est plus adulte, plus énigmatique, plus hypocrite que tous les méchants que Disney a jamais dépeint. Et c'est ce qui rend l'âme de Quasimodo encore plus belle, car par delà les apparences physiques, il a réussi à montrer au monde et surtout à lui-même sa beauté intérieure. Et on la voit à la fin du film, révélée dans toute sa splendeur, et on comprend que derrière chaque laideur apparente peut se cacher un cœur et une âme nobles et harmonieux comme la mélodie que font les cloches qui carillonnent à Notre-Dame.