A Day at the Races

A Day at the Races
La jaquette
Éditeur :
Hollywood Records
Date de sortie USA :
Le 5 mars 1991 (US / Hollywood Records)
Le 10 décembre 1976 (UK / EMI)
Genre :
Rock
Artiste(s) :
Queen
Durée :
44 minutes

Liste des morceaux

01. Tie Your Mother Down - 4:48
(Brian May)
02. You Take My Breath Away - 5:09
(Freddie Mercury)
03. Long Away - 3:34
(Brian May)
04. The Millionaire Waltz - 4:54
(Freddie Mercury)
05. You and I - 3:25
(John Deacon)
06. Somebody to Love - 4:56
(Freddie Mercury)
07. White Man - 4:59
(Brian May)
08. Good Old-Fashioned Lover Boy - 2:54
(Freddie Mercury)
09. Drowse - 3:45
(Roger Taylor)
10. Teo Torriatte (Let Us Cling Together) - 5:50
(Brian May)

Bonus Track 1991 Hollywood Records CD Réédition :
11. Tie Your Mother Down (1991 Bonus Remix de Matt Wallace) - 3:44
(Brian May)
12. Somebody to Love (1991 Bonus Remix de Randy Badazz) - 5:00
(Freddie Mercury)

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 11 mai 2015
Les chansons

01. Tie Your Mother Down
La chanson est écrite à Tenerife alors que Brian May travaille sur son PhD en Astronomie en 1968. Il la joue simplement à la guitare espagnole et pense alors changer le titre et le refrain plus tard. Mais c'est sans compter sur Freddie Mercury qui en aime tellement le refrain qu'il décide de ne plus la toucher. Elle rappelle en fait beaucoup la chanson White Man tandis que sa fin est une reprise de l'air de Teo Torriatte ; la démarche s'inscrivant dans une sorte de cycle (comme le font les Pink Floyd). Tie Your Mother Down n'en reste pas moins du heavy blues rock assis sur un solo de guitare remarquable et une voix de Mercury très violente.

02. You Take My Breath Away
La chanson est écrite par Freddie Mercury qui assume par ailleurs dessus le piano. Avant la sortie de sa version studio, un avant-goût est donné lors d'un concert à Hyde Park. Une sorte de voix interlude fait alors la transition entre la fin You Take My Breath Away et Long Away en reprenant la phrase « Take my breath » créée par un écho.

03. Long Away
La chanson est composée et chantée par Brian May qui utilise pour elle une guitare électrique à douze cordes : l'artiste confesse s'être contraint à utiliser ce genre de guitare parce qu'elle était chère à John Lennon. Long Away sortira en single au Canada, États-Unis et Nouvelle-Zélande.

04. The Millionaire Waltz
The Millionaire Waltz est écrite par Freddie Mercury et parle de John Reid, le manager du groupe et d'Elton John. Il s'agit d'un autre morceau à plusieurs facettes, comparable à Bohemian Rhapsody dans sa capacité à utiliser plusieurs genres de guitares et de voix. Après deux minutes, la chanson change en effet de rythme : la valse devient alors hard rock pendant 30 secondes pour revenir à son rythme d'origine vers la fin.

05. You and I
Chanson écrite et chantée par John Deacon, You and I est un morceau calme aux rythmes de guitare acoustique. Le groupe ne l'a jamais joué en concert, ce qui est plutôt étonnant !

06. Somebody to Love
Peut-être le plus gros hit de l'album, si ce n'est le plus populaire ! Écrite par Mercury, la chanson prend des airs de gospel avec un effet qui permet de rajouter des voix en faisant croire qu'une chorale chante avec lui. Elle parle de foi, de désespérance et d'introspection de soi. Le chanteur s'interroge sur le manque d'amour qu'il connait dans sa vie ainsi que sur le rôle et l'existence de Dieu. Le titre, véritable chef d'œuvre, dispose également d'un solo de May.

07. White Man
Écrite par May, la chanson parle de la souffrance des Indiens d'Amérique sous le joug des immigrants d'Europe en prenant le point de vue des indigènes. Il s'agit ici d'une des chansons les plus lourdes du groupe, thématiquement et musicalement parlant.

08. Good Old-Fashioned Lover Boy
Chanson écrite par Mercury, elle s'ouvre sur un piano/voix, puis continue avec de la basse et de la batterie. A l'heure du pont, Mercury est rejoint par Mike Stone (un producteur) puis redevient calme. Le titre est sorti comme quatrième single.

09  Drowse
Chanson de Roger Taylor, il assume tout dessus : les rythmes de guitare ainsi que le chant. C'est un très bon morceau qui montre l'étendue du talent de Taylor.

10. Teo Torriatte (Let Us Cling Together)
Le groupe remercie ici ses fans nippons en chantant notamment deux couplets en japonais ; une pratique qu'il fera avec deux autre langues. La chanson est composée d'un piano et d'un organe tous deux joués par May. La mélodie de fin reprend celle du début de Tie Your Mother Down.

Bonus Track 1991 Hollywood Records CD Réédition :

11. Tie Your Mother Down (1991 Bonus Remix de Matt Wallace)
Il s'agit ici d'un remix sorti lors de la réédition de l'album par Hollywood Record : la chanson est plus rapide mais ne révolutionne pas l'édition originale.

12. Somebody to Love (1991 Bonus Remix de Randy Badazz)
Un remix de la chanson Somebody to Love dans une version très différente de l'originale : spécial... Trop sans doute.

L'album

A Day at the Races est le cinquième album (et le troisième sorti sous le label Hollywood Records) du groupe anglais Queen présenté dans les bacs le 10 décembre 1976. Il est alors le premier album produit par le groupe sans l'aide de Roy Thomas Baker. Il est composé en Angleterre aux studios Wessex et supervisé par Mike Stone. Son titre fait écho à l'album précédent A Night at the Opera (Une Nuit à l'Opéra), empruntant son nom au film des frères Marx.
L'opus atteint la première place des charts Anglais, Japonais et Néerlandais. Il arrive également à la cinquième place du Top 200 Américain et devient le cinquième disque d'or du groupe aux Etats-Unis.
En 2006, A Day at the Races est élu comme le 67ème Meilleur Album de tous les temps par la BBC !

Queen est donc un groupe de rock anglais formé en 1970 à Londres par Freddie Mercury, Brian May et Roger Taylor avant que l'année suivante le bassiste John Deacon les rejoigne. Son premier album sort en 1973 et passe plutôt inaperçu malgré quelques bonnes critiques. En 1974, Queen fait sa première émission TV dans Top of the Pops en y chantant Seven Seas of Rhye avant de sortir le mois suivant le deuxième album Queen II.  Au contraire de son ainé, il fait un carton et se place directement à la cinquième place des charts anglais. Quelques mois plus tard, le single Killer Queen fait décoller la carrière du groupe qui enchaine alors une tournée anglaise à guichets fermés. Il ne reste plus ensuite qu'à conquérir le reste de l'Europe, puis les Etats-Unis et bientôt... le monde !
Le quatrième album A Night At the Opera sort le 3 décembre 1975, avec pour premier single Bohemian Rhapsody qui devient également le premier clip vidéo de l'histoire ! A partir de là, Queen joue dans des salles de plus en plus grandes devant un public de plus en plus nombreux. Un an plus tard sort A Day At the Races, qui atteint la première place des charts Album grâce au single Somebody to Love qui squatte lui la deuxième place des 45 T.
Le groupe sort en 1977 News of the World contenant les singles We Are the Champions et We Will Rock You. Il se classe premier aux Etats-Unis et en France ! L'album rencontre un tel succès que Queen décide de partir pour sa première tournée mondiale qui affichera complet partout !

Le groupe enregistre alors son septième album Jazz qui reste plus de 27 semaines dans les charts et repart avec en tournée tout  livrant parallèlement son premier album live Live Killers qui sort lui le 22 juin 1979.
Années 1980 aidant, l'album The Game marque l'utilisation par le groupe du synthé ; Queen continuant d'ailleurs d'explorer de nouveaux horizons comme le funk avec l'énorme tube Another One Bites The Dust. Freddie Mercury change, de nouveau, de look, se met à porter du cuir et coupe ses cheveux tout en arborant une petite moustache : il assume manifestement de plus en plus son homosexualité.
Pour fêter ses 10 ans, Queen sort l'album Greatest Hits qui sera onze fois disque de platine et restera 500 semaines dans les charts marquant là une première dans l'histoire de la musique ; le groupe propose aussi parallèlement le single Under Preassure en duo avec David Bowie...
Après le faux pas que constitue l'album décevant (Hot Space), Queen est très attendu : pas de déception cette fois-ci ; Radio Ga Ga se classant directement à la première place dans 19 pays !  Devenu monument du rock, le groupe se produit en 1985 devant plus de 250 000 personnes lors du festival Rock in Rio au Brésil, puis le 15 Juillet lors du Live Aid organisé par Bob Geldof à Londres et diffusé dans le monde entier ; la prestation de Queen étant une anthologie live pendant plus de 20 minutes devant 72 000 spectateurs !
En 1987 après quelques autres succès, le groupe se fait de plus en plus discret même si quelques albums sortent. Il signe en 1990 un contrat avec Hollywood Records, une compagnie de disque appartenant à Disney et dont les fans conspuent autant la filiation avec Mickey que le manque d'expérience (elle est toute récente). Alors nouveau dans le milieu artistique, Hollywood Records n'a, en effet, pas encore d'artistes à son nom et cherche alors à remplir son catalogue. Après l'arrêt de leurs contrats avec EMI, les Queen, en pleine quête de nouvelle maison de disque, tombent donc sur ce label naissant, adossé à The Walt Disney Company, qui leur offre une trop belle somme d'argent pour la refuser. Quelques mois de négociations suffiront pour voir le groupe signer chez Disney qui acquiert le droit d'exploiter tout le catalogue de Queen aux États-Unis (Island Records s'occupant du reste du monde).
En janvier 1991 après la sortie du single The Show Must Go On, Freddie Mercury révèle être atteint du SIDA : il décèdera le 24 novembre 1991 à l'âge de 45 ans des suites d'une pneumonie...

 

Somebody to Love est le premier single sorti de l'album le 12 novembre 1976. Il est alors reproché au titre de trop ressembler à Bohemian Rhapsody dans sa structure. Elle arrive pourtant à la deuxième place des charts Anglais et à la 13ème place du Billboard Hot 100 aux États-Unis. Freddie Mercury dit s'être beaucoup inspiré pour elle de son idole Aretha Franklin.
Queen joue la chanson en concert de 1977 à 1985 tandis qu'une version est enregistrée pour l'album live Queen Rock Montreal. Elle est aussi utilisée le 20 avril 1992 lors d'un concert hommage à Freddie Mercury et interprétée alors par George Michael.
Depuis, la chanson est apparue dans plusieurs shows télévisés comme American Idol, X Factor, Glee ou Gossip Girl ainsi que dans les films Happy Feet et Ella au Pays Enchantée.

Tie Your Mother Down est le deuxième single de l'album sorti le 04 mars 1977. La chanson parvient alors à la 31ème place des charts Anglais. 30 ans plus tard elle ressort en accompagnant le single No-One But You (Only the Good Die Young) et arrive cette fois-ci à la 13ème place. Dès 1976, elle a été chantée à tous les concerts de Queen et se voit reprise le 20 avril 1992 lors d'un concert hommage à Freddie Mercury par Joe Elliot et Slash. Une vidéo promotionnelle est également réalisée par Bruce Gowers et montre le groupe à New York lors d'un concert.

Teo Torriatte (Let Us Cling Together) est sorti en qualité de troisième single seulement au Japon : il arrive là-bas à la 49ème place des charts. Très populaire au soleil du pays levant, elle est souvent reprise localement notamment par Kokia, Mêlée ou Andre Matos.

Good Old-Fashioned Lover Boy est sorti le 20 mai 1977 comme troisième single américain dans une version où la partie de Mike Stone est remplacée par un coup de batterie de Roger Taylor. La chanson est alors donnée pour l'émission Top of the Pops tandis que le groupe l'a également interprété lors de ses tournées A Day at the Races Tour et News of the World Tour.

Enfin, Long Away, le quatrième et dernier single de l'album sorti le 7 juin 1977 seulement aux États-Unis, Canada et Nouvelle-Zélande, signe malheureusement un échec cinglant.

À la sortie de l'album, les critiques sont mitigées : le Washington Post le décrit comme un mélange de heavy métal et d'opéra, tandis que le magazine Circus le juge un cran au-dessous des autres opus du groupe. Quant au magazine Rolling Stone, il le range dans la catégorie « pop » et le note « passable », dénonçant son côté non-expérimental et trop commercial. Pourtant, avec le temps A Day at the Races fait son trou et réussit même à se positionner parmi les meilleurs albums de tous les temps : il est en réalité formidablement innovant et démontre tout le talent alors naissant d'un groupe en passe de devenir légendaire.