Pop Trash
La jaquette
Éditeur :
Hollywood Records
Date de sortie USA :
Le 19 juin 2000
Genre :
New Wave
Artiste(s) :
Duran Duran
Durée :
59 minutes

Liste des morceaux

Toutes les chansons ont été écrites et produites par Duran Duran.

01. Someone Else Not Me - 4:48
02. Lava Lamp - 3:54
03. Playing with Uranium - 3:51
04. Hallucinating Elvis - 5:26
05. Starting to Remember - 2:38
06. Pop Trash Movie - 4:54
07. Fragment - 0:49
08. Mars Meets Venus - 3:07
09. Lady Xanax - 3 :07
10. The Sun Doesn't Shine Forever - 4:51
11. Kiss Goodbye - 0:41
12. Last Day on Earth - 4:27

Bonus Tracks :

13. Un Autre que Moi - 4:19
14. Alguien Que No Soy Yo - 4:16
15. Prototypes - 6:17

La critique

rédigée par
Publiée le 17 avril 2014
Les chansons

01. Someone Else Not Me
L'album s'ouvre sur une balade, plutôt bien composée, avec un chanteur passionné et une guitare acoustique douce... En revanche, quand il s'agit d'écouter les paroles, le drame n'est pas loin tant elles sont dépourvues de sens. L'auditeur perd aussitôt l'attention et finit par s'ennuyer ferme alors même que le titre est censé donner envie de poursuivre la découverte de l'album. Un beau ratage.

02. Lava Lamp
Il s'agit ici d'une chanson pop digne des années 80, typiquement dance mais clairement en dessous de la qualité habituelle des titres identiques du groupe qui s'avaient faire bouger sur le dance-floor. La chanson est, en effet, certes énergique mais pas assez pour donner envie d'investir la piste de danse.

03. Playing with Uranium
Une sorte de chanson grunge, avec des effets sur la voix de Simon Le Bon : nouveau ratage de l'album moqué par les groupes Muse ou Linkin Park.

04. Hallucinating Elvis
Il s'agit ici de l'une des chansons les plus entrainantes de l'album, voire la meilleure ! Elle commence avec la hache de Cuccurullo qui introduit le premier couplet qui, comme les autres d'ailleurs, est quelque peu faiblard. Fort heureusement, le refrain rattrape le tout et sauve, à lui seul, ce titre qui invite le public à revivre les années 90 avec un son électro-dance typique de la décennie.

05. Starting to Remember
Une balade aux allures des chansons les plus connues de John Lennon et très belle surprise de l'album ! La chanson ramène ainsi l'auditoire au cœur de la new wave des années 70 mais également de la pop alternative contemporaine.

06. Pop Trash Movie
La chanson reprend une partie du nom de l'album et cherche à dénoncer le trash de la pop commerciale, mais voilà... La (trop grosse !) ficelle ne marche pas et le titre donne l'impression d'être en réalité ce qu'il conspue. Le constat est d'autant plus affligeant que la chanson a d'abord été enregistrée par le groupe Blondie en 1997 (avec le même résultat navrant) et que Duran Duran ne s'en sort pas mieux...

07. Fragment
Il s'agit ici que d'un interlude, aussi mystérieux qu'ennuyant...

08. Mars Meets Venus
Un nouveau ratage que cette chanson avec, au départ, de belles promesses mais finalement des paroles ridicules et un genre de musique qui n'est pas fixé.

09. Lady Xanax
Une balade, agréable à écouter, mais sans capacité réelle à convaincre...

10. The Sun Doesn't Shine Forever
Une nouvelle balade du groupe qui réussit le tour de force d'être la chanson la plus ennuyante de l'album, ridiculisant aussi bien la voix de Simon Le Bon que ses talents d'écriture.

11. Kiss Goodbye
Un autre interlude du groupe, qui comme le précédent, ne présente aucun intérêt.

 12. Last Day On Earth
L'album avait mal débuté... Il finit de façon tout aussi maladroite avec cette chanson aux allures rock, sans aucun rapport avec le reste.

Bonus Tracks :

13. Un Autre que Moi
Il s'agit ici de la version française de la chanson Someone Else Not Me : faut-il en rire ou en pleurer, la question reste entière...

14. Alguien Que No Soy Yo
La même hérésie que le bonus track précédent : à désespérer de Duran Duran...

15. Prototypes
Duran Duran invente décidément le concept de « Malus Track » avec ce titre sans aucun intérêt.

L'album

Pop Trash est le dixième album de Duran Duran, sorti en 2000 chez Hollywood Record. Le groupe vient alors tout juste de quitter Capitol Records / EMI qui a produit ses 9 opus précédent. Il s'agit également du dernier album du trio Simon Le Bon, Nick Rhodes et Warren Cuccurullo. Hollywood Record ne travaillera ensuite plus jamais avec Duran Duran...

Duran Duran est donc un groupe pop rock britannique issu de la new wave des années 1980 et connu pour ses vidéos clips révolutionnaires.
Il est ainsi créé en 1978 par Nick Rhodes et John Taylor, auxquels viennent se rajouter par la suite Roger Taylor, Andy Taylor et Simon Le Bon (Plusieurs de ses membres changeront au fil de sa carrière).
Il n'empêche ! Duran Duran est l'un des groupes les plus connus des années 1980, réussissant à placer 14 singles au TOP 10 des charts anglais, écoulant, d'après le magazine Billboard, plus de 100 millions d'album à travers le monde.
Le groupe quitte Capitol Records en 1998 pour rejoindre Hollywood Records, une filiale de The Walt Disney Company. Le vocaliste et auteur / compositeur Simon Le Bon a alors très mal vécu le départ du basiste John Taylor, pour raisons de santé impérieuses. Autre conséquence fâcheuse : cette désertion malgré lui pousse les autres membres à écrire plus de chansons qu'à leur habitude, et à l'évidence, avec beaucoup moins de talents...

Pop Trash enchaine donc sur le dernier album Medazzaland (1997) et tente de poursuivre la même route ; s'y retrouvent ainsi des éléments de rock, de synthpop mais aussi d'électronique. Il s'agit ici de l'album le plus diversifié  du groupe Duran Duran avec des chansons telles que Lava Lamp qui inclut des éléments de batteries et de guitare, ou Hallucinating Elvis qui fait revivre la new wave des années 70.

Victime d'une très mauvaise réalisation et promotion puis plombé par de très mauvaises ventes, l'album Pop Trash n'est au final pas très connu du public, même si la tournée le supportant s'est vendue à l'époque à guichet fermé.

Prenant acte de l'ampleur des dégâts, dès mars 2001 Duran Duran annonce qu'il quitte le label Hollywood Records accusé d'être peu professionnel ; le chanteur du groupe résumant la situation par une pirouette amusante « Il est drôle de voir que votre logo comporte deux grandes oreilles alors que personne n'en a dans votre studio ».

Nick Rhodes dira plus tard que Pop Trash fut l'album le plus difficile à mener à terme « Tout était différent depuis le départ de John. Il faisait certes toujours partie de la production de l'album précédent Medazzaland et a quand même composé la plupart des chansons de l'album Pop Trash mais Simon a eu beaucoup de difficulté avec les paroles... Il a donc fallu que j'écrive ou réécrive la plupart des titres. Et tout ça alors que nous étions pour la première fois producteur sur un album... »

Après de très mauvaises ventes et une séparation, Duran Duran change une nouvelle fois de maison de disque et signe avec Epic Records en 2004. Pop Trash a, quant à lui, été très mal reçu par les critiques qui lui reprochent de n'être qu'un album pour purs fans, trop éloigné du grand public dont Duran Duran est accusé d'avoir perdu l'amour. Pop Trash est avec l'album Astronaut de 2004, la pire vente enregistrée pour le groupe...

Le premier single Someone Else Not Me n'est ainsi pas sorti aux Etats-Unis et a seulement atteint la place 53 en Angleterre malgré son vidéo clip qui fut le premier à utiliser la technique d'animation digital Macromedia Flash.
Le deuxième single Last Day On Earth ne sera disponible, quant à lui, qu'au Japon et aura tout de même l'honneur d'être choisi comme chanson d'ouverture d'Universal Studios Japon à Osaka.

Pop Trash est visiblement mal né : il est sorti à une période où le groupe n'allait pas bien et en paye lourdement le prix. Rien dans cet album n'est bon : il se situe à des années lumières de la capacité musicale de Duran Duran ! A écouter pour se convaincre que les plus grands aussi peuvent fauter lamentablement !