Santa Claus Lane
La jaquette
Titre original :
Santa Claus Lane
Éditeur :
Walt Disney Records
Date de sortie USA :
Le 15 octobre 2002
Genre :
Pop
Artiste(s) :
Hilary Duff
Durée :
33 minutes

Liste des morceaux

01. Santa Claus Lane - 2:43
(Matthew Gerrard, Charlie Midnight, Bridget Benenate, Jay Landers)
02. Santa Claus is Coming to Town - 3:36
(John Frederick Coots, Haven Gillespie)
03. I Heard Santa on the Radio (with Christina Milian) - 4:02
(Midnight, Hamm)
04. Jingle Bell Rock - 2:48
(Joseph Carleton Beal, James Ross Boothe)
05. When the Snow Comes Down in Tinseltown - 3:18
(Midnight)
06. Sleigh Ride - 3:04
(Leroy Anderson, Mitchell Parish)
07. Tell Me a Story (About the Night Before) (with Lil’ Romeo) - 3:41
(Midnight, Chico Bennett, Landers, Master P, Lil’ Romeo)
08. Last Christmas - 4:12
(George Michael)
09. Same Old Christmas (featuring Haylie Duff) - 3:17
(Midnight, Marc Swersky)
10. Wonderful Christmastime - 2:54
(Paul McCartney)

Edition 2003 :
11. What Christmas Should Be - 3:11
(Midnight, Gerrard)

La critique

rédigée par
Publiée le 14 décembre 2015
Les chansons

L’album est produit par Matthew Gerrard, Chris Hamm, Alain Bertoni, Charlie Midnight, Denny Weston Jr et Charlton Pettus.

01. Santa Claus Lane 
L’album s’ouvre sur une chanson originale utilisée pour la promotion du film Hyper Noël. Comme le film, le titre est plat et n’offre rien de bien nouveau : un gros ratage. 

02. Santa Claus is Coming to Town 
Reprise de la chanson de 1934, Hilary Duff en change ici toute la sonorité originale en la rendant plus gentillette et pop pour un résultat pas franchement réussi.

03. I Heard Santa on the Radio (with Christina Milian) 
En duo avec la jeune Christina Milian, la chanson imagine laborieusement le Père Noël en DJ d’une émission de radio. La mélodie est plutôt réussie mais les paroles insipides à souhait. 

04. Jingle Bell Rock
Sortie en 1957 par Bobby Helms, Jingle Bell Rock est l’une des chansons les plus populaires de la période de Noël. Hilary Duff en offre une version très entrainante qui invite à danser sauf peut-être quand sa voix ne tient pas la note.

05. When the Snow Comes Down in Tinseltown 
Formulant le rêve de voir de la neige à Hollywood, la jeune Hilary Duff ennuie une nouvelle fois son auditoire avec une chanson originale d’une fadeur coupable.

06. Sleigh Ride
Chanson traditionnelle aux États-Unis, Sleigh Ride est reprise ici avec succès par Hilary Duff qui en respecte le rythme original dans une tonalité qui lui convient à merveille.

07. Tell Me a Story (About the Night Before) (with Lil’ Romeo) 
Hilary Duff chante en duo avec le jeune Lil’ Romeo et parvient à offrir l’une des pires chansons de sa carrière (Elle le reconnait d’ailleurs en 2013 en indiquant vouloir la rayer de son répertoire !). Reprenant des paroles adaptées du conte de Noël de Charles Dickens, Un Chant de Noël, sous des airs de R&B, ce titre est une abomination !

08. Last Christmas 
Véritable cas d’école, Hilary Duff réussit à anéantir la portée d’une chanson magnifique ; la chanteuse n’ayant tout simplement pas le talent, ni les capacités vocales d’assumer un tel titre. La question qui vient alors aussitôt est : « pourquoi s’y essayer ? » Le mystère reste entier comme le ratage.

09. Same Old Christmas (featuring Haylie Duff) 
En duo avec sa sœur Haylie, Hilary Duff livre Same Old Christmas, une chanson originale qui s’oublie dans l’instant d’après-écoute…

10. Wonderful Christmastime 
Il fallait bien terminer l’album : Hilary Duff choisit de le faire en l’accablant plus encore avec cette version rock/pop/electro de Wonderful Christmastime. Une hérésie totale !

Edition 2003 :
11. What Christmas Should Be 
Ouvrant la version 2003 de l’album, il s’agit ici d’une chanson originale que la voix de Hilary Duff est bien incapable de soutenir.  Et que dire des sonorités rock qui résonnent mal à Noël ?

L'album

Santa Claus Lane est le premier album de la chanteuse et actrice américaine Hilary Duff. Il sort aux États-Unis le 15 octobre 2002 chez Walt Disney Records. L’opus est une simple compilation de reprises de chants de Noël comme Santa Claus is Coming to Town ou Jingle Bell Rock auxquels se rajoutent des chansons originales avec What Christmas Should Be ; trois featuring apparaissent également avec Christina Milan, Lil’ Romeo et la sœur de la chanteuse, Haylie. 
Lors de sa sortie, Santa Claus Lane se place à la 154ème place des charts US et s’écoule à plus de 500 000 exemplaires de copies sur toute la durée de sa carrière. 

La jeune égérie de Disney Channel est née le 28 Septembre 1987, à Houston au Texas. Propulsée dès son plus jeune âge sur le devant de la scène, Hilary Duff débute sa carrière à l'âge de 6 ans en s'illustrant dans des spots publicitaires télévisés. Elle enchaîne, quelques années plus tard avec des téléfilms à succès, tels que Casper et Wendy en 1998 et L’Ange de l’Amour, l'année suivante, pour lequel elle emporte un Young Artist Award.

En 2001, la jeune fille devient, pour Disney Channel, l'héroïne de la série Lizzie McGuire. Durant trois saisons consécutives, elle s'illustre ainsi dans son rôle d'adolescente ultra mature et devient célèbre dans le monde entier, en véritable égérie Disney. Devant le succès rencontré, la sitcom est adaptée sur grand écran en 2003 sous le titre de Lizzie McGuire - Le Film. Dans l’intervalle, et comme il est d’usage sur la chaîne de Mickey, l’actrice tient en 2002, le rôle principal d’un Disney Channel Original Movie, Cadet Kelly. Elle participera une dernière fois à une production Disney, en 2010, dans le téléfilm de la collection ABC Family Original Movies, Love & the City.

Parallèlement à son parcours d'actrice, Hilary Duff fait ses premiers pas dans la musique. Elle débute en posant sa voix dans la bande originale de Lizzie McGuire en 2002 reprenant une chanson de Brooke McClymont, I Can’t Wait. La même année, elle est au casting vocal de la compilation Disneymania en livrant sur elle une nouvelle interprétation de la chanson The Tiki Tiki Tiki Room tirée de l’attraction de Disneyland, The Enchanted Tiki Room. Ces deux premières expériences sont en réalité des tests voulus par Disney pour voir si les fans de la jeune fille sont réceptifs à l’idée de la voir chanter. Les retours étant positifs, quelques mois plus tard, Hilary Duff se lance dans la production, sur son nom, de son premier album Santa Claus Lane. Ayant déjà tout compris des démarches marketing que le studio attend d’elle, elle clame alors à qui veut l’entendre adorer les fêtes de Noël au point de vouloir débuter sa carrière de chanteuse sur ce thème…

L’album, dont la durée d’exploitation est évidemment très saisonnière, sera porté par un seul single : Santa Claus Lane. Disney, maître en synergie, promeut ainsi avec lui et en un coup, son égérie, son album ainsi qu’Hyper Noël, le dernier film du label. Un vidéo-clip est ensuite proposé pour Tell Me a Story (About Night Before) avec le jeune rappeur Lil’ Romeo : il sera diffusé intensivement sur Disney Channel

Santa Claus Lane reçoit des avis mitigés. La plupart des critiques parle ici d’un album fade, sans personnalité aucune et qui ne respecte en rien l’esprit de Noël quand ce n’est pas carrément la voix de Duff qui est jugée trop faible. Le mauvais bouche-à-oreille fait le reste et l’opus subit un échec commercial cinglant.

Santa Claus Lane a le mérite de pointer là où le bas blesse. La jeune Hilary prend avec lui la mesure du travail qui l’attend : elle s’impliquera ainsi beaucoup plus sur prochain album Metamorphosis et prendra même de salutaires cours de chant.

Santa Claus Lane est un pur produit marketing… raté ! Il est rempli grossièrement de standards de Noël mal maitrisés voire carrément martyrisés. Il est tellement bâclé qu’il n’a aucune ressource réelle pour prétendre réapparaitre périodiquement à la saison qu’il était censé pourtant honorer. Il est à rayer des discothèques, sauf à devoir avoir besoin de caler une armoire.