Metamorphosis
La jaquette
Titre original :
Metamorphosis
Éditeur :
Hollywood Records
Date de sortie USA :
Le 26 août 2003
Genre :
Pop
Artiste(s) :
Hilary Duff
Durée :
43 minutes

Liste des morceaux

01. So Yesterday - 3:35
(Lauren Christy, Scott Spock, Graham Edwards, Charlie Midnight)
02. Come Clean - 3:35
(Kara DioGuardi, John Shanks)
03. Workin’It Out - 3:15
(Charlie Midnight, Chartlon Pettus, Marc Swersky)
04. Little Voice - 3:03
(Kara DioGuardi, Patrik Berger)
05. Where Did I Got Right ? - 3:52
(Lauren Christy, Scott Spock, Graham Edwards, Charlie Midnight)
06. Anywhere But Here - 3:32
(Jim Marr, Wendy Page, Chico Bennett)
07. The Math - 3:19
(Lauren Christy, Scott Spock, Graham Edwards, Charlie Midnight)
08. Love Just Is - 4:02
(Jim Marr, Wendy Page, Charlie Midnight)
09. Sweet Sixteen - 3:08
(Haylie Duff, Toran Caudell)
10. Party Up - 3:52
(Meredith Brooks, Taylor Rhodes, Ashley George Brooks)
11. Metamorphosis - 3:28
(Hilary Duff, Charlie Midnight, Chico Bennett, Andre Recke)
12. Inner Strenght - 1:34
(Haylie Duff)

Bonus Track :
13. Why Not - 3:00
(Charlie Midnight, Matthew Gerrard)

Bonus Track de l’Édition Anglaise et Mexicaine :
14. Girl Can Rock - 3:05
(Charlie Midnight, Weston Jr.)

Bonus Track de l’Édition Japonaise :
14. A Day in the Sun - 3:24
(Charlie Midnight)

DVD de l'Édition Deluxe Japonaise :
01. So Yesterday (Clip Vidéo)
02. Why Not (Clip Vidéo)
03. I Can't Wait (Clip Vidéo)
04. Making of "So Yesterday"
05. Making of "Why Not"
06. Making of de la Sessions@AOL
07. Making of de l'Album Metamorphosis
08. "In the Recording Studio" "Anywhere But Here" et "Love Just Is"
09. Galerie Photo d'Hilary Duff, et films personnels
10. Biographie
11. Making of de la Tournée Japonaise
12. Hilary Duff EPK
13. Metamorphosis TV-CM 15 Sec
14. Metamorphosis TV-CM 30 Sec
15. Metamorphosis TV-CM 15 Sec (Version 2)

La critique

rédigée par
★★★
Les chansons

01. So Yesterday - Produit par The Matrix
L’album s’ouvre sur le premier single de la chanteuse So Yesterday. Cette chanson parle de comment se remettre d’une rupture. Elle prend des allures pop mais aussi rock, beaucoup l’ayant comparée au style de la chanteuse Avril Lavigne.

02. Come Clean - Produit par John Shanks
Come Clean est assurément l'un des tubes les plus populaires de la chanteuse, et le plus réussi !

03. Workin’It Out - Produit par Charlie Midnight et Marc Swersky
Workin'It Out est une vraie chanson slow pop des années 2000, l’air est très « catchy » et l’ensemble de bonne facture.

04. Little Voice - Produit par Chico Bennett et Kara DioGuardi
Little Voice est une reprise d’un titre de la chanteuse suédoise Shalene The Little Voice sorti en 2000. Elle constitue d’ailleurs le troisième single d’Hilary Duff et s’intéresse à la nécessité de pouvoir parler à sa conscience.

05. Where Did I Got Right ? - Produit par The Matrix
Cette chanson est typique des productions des Matrix avec des faux airs de titre d’Avril Lavigne.

06. Anywhere But Here - Produit par Chico Bennett
Anywhere But Here est le type même de la chanson très simple, mais très efficace !

07. The Math - Produit par The Matrix
The Math est encore une production des Matrix : il s’agit d’une chanson très rock, qui se fond bien dans le rythme de l'album tout entier.

08. Love Just Is - Produit par Charlie Midnight, Jim Marr et Wendy Page
Une chanson d'amour ancrée dans son temps mais qui a beaucoup vieilli depuis.

09. Sweet Sixteen - Produit par Denny Weston, Jr. et Charlie Midnight
Cette chanson fun Sweet Sixtine présente la particularité d’avoir été le générique du programme de téléréalité MTV Sweet 16.

10. Party Up - Produit par Meredith Brooks
Une chanson dans laquelle Hilary Duff se déchaine et déclare vouloir faire la fête (avec modération, Disney oblige !)

11. Metamorphosis - Produit par Chico Bennett et Charlie Midnight
La chanson traite d’une rupture d’avec un garçon : tous les médias de l’époque pensent alors qu’Hilary Duff parle de son ex petit-copain Aaron Carter... Elle n’aura de cesse de démentir cela, en vain...

12. Inner Strenght - Produit par Charlie Midnight et Denny Weston, Jr.
Une chanson bien trop courte (1 minute 35 !) qui n’a pas le temps de donner corps à toutes ses capacités...

13. Why Not - Produit par Matthew Gerrard
Il s’agit ici d’une chanson mondialement connue par les fans de Hilary Duff, extrait de la bande originale du film Disney Lizzie McGuire - Le Film.

Bonus Track des Eacute;ditions Anglaise et Mexicaine :

14. Girl Can RockProduit par Charlie Midnight et Denny Weston, Jr.
Un Bonus Track aux allures très rock 'n roll, en net décalage avec le reste de l'album.

Bonus Track de l’Édition Japonaise :

14. A Day in the SunProduit par Matthew Gerrard
Une chanson aux sonorités qui emmènent l’auditeur au Japon dès les premières secondes : rien d'étonnant à cela car il s'agit d'un Bonus Track japonais.

L'album

Metamorphosis est le deuxième album d’Hilary Duff en comptabilisant Santa Claus Lane sorti en 2002. Sans lui, il est clairement son tout premier « personnel » et sort le 26 août 2003.  L’opus contient des éléments de musiques rock et pop, fruits du travail de la chanteuse avec plusieurs producteurs dont The Matrix qui ont notamment collaboré avec Avril Lavigne pour son album Let Go, dans les bacs la même année.

Metamorphosis sort donc juste après l’annonce par Hilary Duff de son départ de la série Disney Channel, Lizzie McGuire justifié, dit-elle, par sa volonté de passer à autre chose, en se focalisant sur sa carrière de chanteuse. Les critiques accueillent l’album avec des avis mitigés : en effet certaines le trouvent parfait pour l’époque tandis que d’autres n’y voient qu’un gadget promotionnel pour la chanteuse, manquant de substance réelle. Le public, lui, ne s’y trompe pas et place l’opus directement en tête du Top 50 américain. Il est aussi devenu l’un des huit albums les mieux vendus de l’année 2003 aux Etats-Unis ; son score final s’établissant à plus cinq millions de copies à l’international !

Pour le label Hollywood Records, l’album Metamorphosis est, de la sorte, le premier grand succès avec une actrice « maison », venue tout droit de Disney Channel.

Trois singles sortent pour en faire la promotion. So Yesterday est le premier d’entre eux en juillet 2003. Il ne fait pas l’unanimité. Le titre ne trouve pas vraiment son public et se glisse timidement à la cinquantième place du Top 50 américain. Le deuxième single Come Clean connaitra le même sort tandis que le troisième ne sort... qu’en Australie !

Retour sur la carrière d’Hilary Duff.
La jeune égérie de Disney Channel est née le 28 Septembre 1987, à Houston au Texas. Propulsée dès son plus jeune âge sur le devant de la scène, Hilary Duff débute sa carrière à l'âge de 6 ans en s'illustrant dans des spots publicitaires télévisés. Elle enchaîne, quelques années plus tard avec des téléfilms à succès, tels que Casper et Wendy en 1998 et L’Ange de l’Amour, l'année suivante, pour lequel elle emporte un Young Artist Award.
En 2001, la jeune fille devient, pour Disney Channel, l'héroïne de la série Lizzie McGuire. Durant trois saisons consécutives, elle s'illustre ainsi dans son rôle d'adolescente ultra mature et devient célèbre dans le monde entier, en véritable égérie Disney. Devant le succès que rencontre la série, Lizzie McGuire est d’ailleurs adaptée sur grand écran en 2003 sous le titre de Lizzie McGuire - Le Film. Dans l’intervalle, et comme il est d’usage sur la chaîne de Mickey, l’actrice tient en 2002, le rôle principal d’un Disney Channel Original Movie, Cadet Kelly. Elle participera une dernière fois à une production Disney, en 2010, dans le téléfilm de la collection ABC Family Original Movies, Love & the City.
Parallèlement à son parcours d'actrice, Hilary Duff fait ses premiers pas dans la musique. Après l'enregistrement de quelques singles pour Disney, la jeune fille se produit, en effet, sur scène en duo avec sa sœur aînée, Haylie Duff. Ainsi, en 2003, sa carrière de chanteuse décolle véritablement puisque son second album, Metamorphosis, rencontre un vif succès lui ramenant un double disque d'or. En 2004, elle sort son troisième album sobrement dénommé Hilary Duff puis en août 2005, un quatrième, intitulé Most Wanted et premier opus de compilation. Il contient, il est vrai, quelques chansons de ses deux premiers albums, quelques remixes et seulement trois nouveaux titres. Enfin, le 3 avril 2007, Hilary Duff sort son cinquième album intitulé Dignity. Elle végète ensuite plus ou moins et c’est en 2009, après six années, qu’elle se sépare du label Hollywood Records, appartenant à Disney. Elle ne fera ensuite que quelques apparitions télé notamment dans la série Gossip Girl.
En parallèle de sa carrière musicale et télévisuelle, Hilary Duff s'essaye au cinéma mais sans grand succès dans des films tous passés inaperçus comme Treize à la Douzaine (2003), Comme Cendrillon (2004), Treize à la Douzaine 2 (2005) ou Material Girls (2006) ; rien d’étonnant dès lors à voir la jeune actrice obtenir une nomination coup sur coup aux Razzie Awards pour ces deux derniers. Sa plus récente incursion au cinéma remonte, depuis, à 2012 dans She Wants Me avec... le même constat d’échec que les précédentes !
Beaucoup plus discrète depuis, elle écrit des livres et s’occupe de son fils né en 2012. En réalité, elle n’en finit pas de tenter son « come-back » comme en témoigne sa participation, par exemple, à un épisode de la série Mon Oncle Charlie. Elle parvient néanmoins à sortir un nouvel album plus de sept ans plus tard Breath In. Breath Out..

Côté chanson, Hilary Duff déclare que depuis toujours, elle a voulu prendre exemple sur sa grande sœur Haylie qui, elle aussi, voulait être chanteuse. Elle la dépasse bien vite en signant chez Disney qui lui offre la possibilité de sortir son premier album Santa Claus Lane en 2002. « J’ai toujours rêvé d’être chanteuse, en regardant des musiciens préparer la scène, je me suis dit : Waouh ! C'est vraiment ça que je veux faire ».
Avant la sortie de Metamorphosis, elle participe à plusieurs chansons estampillées Disney Channel dans des compilations ou pour le film Lizzie McGuire - Le Film ; le titre Why Not devenant un hit sur Radio Disney... Mais les producteurs de Buena Vista Music Group souhaitent bien vite voir la jeune fille évoluer musicalement et trouvent l’opportunité avec Metamorphosis de toucher un public de tout âge, et plus seulement les pré-ados.

Même si Hilary Duff n’a presque rien écrit sur cet album, elle dit s’être très intéressée à la production ; sa propre sœur ayant composé quelques musiques de l’album, car « elle est la personne qui [la] connaît le mieux au monde ».

Metamorphosis est un album très pop aux influences rock constituant d’après son interprète « un combo de plusieurs style de musique ». Avant sa sortie, elle informe même ses fans que le style musical serait très différent de ce qu’elle avait fait auparavant. « Cet album est une compilation des styles musicaux que j’écoute » disait-elle. Le magazine Rolling Stone le qualifie lui-même de sorte de compilation de tous les morceaux pop alors écoutables à la radio. Elle le reconnaît bien volontiers expliquant que, produits et sortis sous label Disney, ses deux opus Metamorphosis et Hilary Duff ne pouvaient jouir d’une liberté totale... Pour autant, la jeune chanteuse déclare que « L’album s’appelle Metamorphosis car cela change de tout ce que j’ai fait auparavant, c’est ma métamorphose vers un nouveau genre musical ; je voulais avec lui me présenter à nouveau au monde, je voulais que le public me distingue de mon personnage de la série Lizzie McGuire »  précisant également que cet album ne parle pas que d’elle mais s'adresse à tout adolescent qui traverse les mêmes choses qu’elle. 

Pendant la promotion de Metamorphosis, Hilary Duff est partout ! Elle est très vite devenue un phénomène mondial, visible sur tous les supports, que ce soit dans les magasins pour lancer son premier parfum et sa marque « Stuff by Hilary Duff » ; au cinéma dans les films Treize à la Douzaine ou Comme Cendrillon et dans des jeux vidéo avec l’aide d’Hasbro pour le jeu VideoNow. Elle est devenue une franchise à elle seule ! Beaucoup l’ont comparée aux débuts de la chanteuse Britney Spears, elle aussi sortie du giron Disney via le Mickey Mouse Club des années 1990. Hilary Duff est ainsi devenue en 2003, l’actrice ado la plus connue pour les 6 à 11 ans ; la compagnie Disney lui proposant alors de continuer à surfer sur le succès de sa série en signant une quatrième saison de Lizzie McGuire ; une proposition qu’elle refuse...

Avant même la sortie de l’album, la promotion est déjà énorme, notamment sur la chaine MTV où Hilary Duff fait la promotion de son single So Yesterday en participant à l’émission Making the Video (il s’agit d’une émission qui montre les coulisses de la création d’un clip vidéo).

Sur Internet, grâce à AOL, le marketing de l’album est également un succès notamment avec les sessions acoustiques, « Sessions@AOL ». En septembre, la chaine WB Television Network présente un reportage exclusif d’une heure sur la chanteuse tandis qu’MTV  lance Diary, un documentaire sur elle qui la suit, au jour le jour, pendant la création de l’album.

De novembre à décembre 2003, Hilary Duff se lance dans une tournée en Amérique du Nord ; la chanson Anywhere But Here étant incluse pour la bande originale du film de Warner Bros, Comme Cendrillon. À partir de 2004, elle est partout à la télévision pour promouvoir son album, et notamment sur Good Morning America.

Même si le succès est au rendez-vous, les critiques, elles, n’ont pas très bien accueilli l’opus, le jugeant trop « bubblegum pop » et pas assez sérieux « Hilary Duff semble vouloir tout faire », « elle se prend pour Avril Lavigne »... Cette situation n’empêchera pourtant pas Metamorphosis d’être nommé pour plusieurs récompenses américaines, comme celles des Juno Awards ou des MTV Video Music Award.

À sa sortie, l’album se classe à la deuxième place du Top 50 américain derrière la chanteuse Mary J. Blige. Dès la première semaine, il s’écoule ainsi à 203 000 copies et établit alors pour l’époque e record de vente sur une semaine pour une artiste féminine. La deuxième semaine, Metamorphosis se hisse au sommet et s’installe solidement à la première place du classement.

Hollywood Records est donc au sommet de sa gloire. « Nous avons eu des succès auparavant notamment avec la bande originale de Tarzan, mais rien de comparable au succès qu’a eu Hilary Duff » déclare ainsi Geoff Mayfield, le directeur du label plus confiant que jamais. Il faut dire qu’avant la sortie de Metamorphosis, Hollywood Records était sur le point de fermer ses portes après une baisse des ventes de CD au cours des deux années précédentes ! « Les studios Disney sont de retour au top grâce à leurs films, leurs émissions TV, et maintenant leurs musiques », explique un journaliste de Rolling Stone. Metamorphosis fait d’Hilary Duff la première grande artiste de Hollywood Records : grâce à elle, le label de musique de Mickey se refait un nom, comme le montrent les succès de leurs prochaines sorties Rascal Flatt, Josh Kelly ou les bandes originales des films Cheetah Girls, Freaky Friday : Dans la Peau de ma Mère et Lizzie McGuire - Le Film. Depuis, les studios Disney poussent leurs acteurs et actrices à sortir un album à l’exemple des Miley Cyrus, Raven Symoné, Vanessa Hudgens, Selena Gomez ou Jesse McCartney sans oublier le lancement par Disney Channel de juteuses franchises musicales comme High Shcool Musical - Premier Pas Sur Scène ou Hannah Montana.

Metamorphosis offre donc beaucoup aux studios Disney, mais aussi aux fans d’Hilary Duff. Cet opus met en exergue la métamorphose de la jeune égérie, dans le bon sens (sans jamais tomber dans le vulgaire comme ce fut le cas chez d’autres). Elle est l’une des rares venue de chez Mickey à ne pas avoir choisi de jouer la carte de la provocation à tout prix, pour simplement exister.

Metamorphosis est un très bon album « teen-pop » à écouter pour se redonner de l’énergie quand elle fait défaut !