Here We Go Again
La jaquette
Éditeur :
Hollywood Records
Date de sortie USA :
Le 21 juillet 2009
Genre :
Pop
Artiste(s) :
Demi Lovato
Durée :
46 minutes

Liste des morceaux

01. Here We Go Again - 3:46
(Isaac Hasson, Lindy Robbins, Mher Filian)
02. Solo - 3:15
(Scott Cutler, Anne Preven, Demi Lovato)
03. U Got Nothin’ on Me - 3:38
(Hasson, Filian, Lovato)
04. Falling Over Me - 4:06
(Jon McLaughlin, Lovato, Fields)
05. Quiet - 2:45
(Cutler, Preven, Lovato)
06. Catch Me - 3:10
(Lovato)
07. Every Time You Lie - 3:49
(McLaughlin, Fields, Lovato)
08. Got Dynamite - 3:25
(Gary Clark, E. Kidd Bogart, Victoria Horn)
09. Stop the World - 3:34
(Nick Jonas, Lovato, P.J. Bianco)
10. World of Chances - 2:51
(John Mayer, Lovato)
11. Remember December - 3:12
(Fields, Lovato, Preven)
12. Everything You’re Not - 3:43
(Toby Gad, Robbins, Lovato)

Bonus Tracks :
13. Gift of a Friend - 3:25
(Adam Watts, Andy Dodd, Lovato)
14. So Far, So Great - 2:15
(Aris Archontis, Jeannie Lurie, Chen Neeman)

European Bonus Tracks :
15. Don’t Forget - 3:43
(Lovato, N. Jonas, Joe Jonas, Kevin Jonas II)
16. La La Land - 3:16
(Lovato, Jonas)

Bonus Tracks Japonais :
15. Here We Go Again (Sunset In Ibiza Remix) - 4:23
16. Here We Go Again (Clip Vidéo)
17. Here We Go Again (Live à Wembley Arena)
18. Remember December (Clip Vidéo)
19. Remember December (Les coulisses de la production du clip)

Édition DVD Spécial Brésilien/Colombien - Live au Wembley Arena :
01. La La Land
02. Get Back
03. Don’t Forget
04. Here We Go Again
05. Trainwreck
06. Until You’re Mine
07. Two Worlds Collide
08. Remember December
09. Party

La critique

rédigée par
★★
Publiée le 08 juin 2016
Les chansons

01. Here We Go Again - produit par SuperSpy
Ce premier morceau aborde le thème d’une relation qui n’en finit pas de toucher à sa fin. Il est pourtant très fun !

02. Solo - produit par John Fields
Co-écrite par Demi Lovato, la chanson décrit une peine d’amour et invite au respect de soi. Un joli message.

03. U Got Nothin’ on Me - produit par SuperSpy
Avec des airs de glam métal des années 1980, U Goy Nothin’ on Me ne parvient pas à captiver son auditoire.

04. Falling Over Me - produit par Fields
Demi Lovato livre une très belle prestation vocale pour parler d’un garçon dont elle est éperdument amoureuse et qu’elle souhaite être « le seul et unique » (I’m hoping, I’m waiting, I’m praying you are the one).

05. Quiet - produit par Fields
Une nouvelle chanson qui aborde le thème d’une relation qui se meurt : tout est ici décidément trop calme et ennuyant pour convaincre.

06. Catch Me - produit par Fields
Une ballade acoustique entièrement écrite par la chanteuse elle-même où elle décrit sa relation avec un « mauvais garçon » qui ne va lui apporter que des ennuis. Catch Me prouve que Demi Lovato est aussi talentueuse à la composition qu’au chant.

07. Every Time You Lie - produit par Fields
Sous de faux airs de Maroon 5, Every Time You Lie est en réalité un morceau aux influences de jazz et de rythme des années 70.

08. Got Dynamite - produit par Clark
« J’ai de la dynamite » aborde sous couvert de métaphore le vague-à-l ’âme de la chanteuse et son besoin d’assistance. Un morceau au message fort mais à la mélodie trop faiblarde pour être une totale réussite.

09. Stop the World - produit par Fields
Une fois de plus, Demi Lovato aborde une relation tumultueuse dans laquelle elle est s’engagée contre l’avis de ses amis. Avec des références à Bonnie & Clyde, Stop the World co-écrite avec l’aide de Nick Jonas ne tient malheureusement pas la distance.

10. World of Chances - produit par Fields
Sous une voix merveilleusement puissante, ce titre écrit avec l’aide de John Mayer est une réussite totale !

11. Remember December - produit par Fields
Aves des airs de power pop/électro délaissant le côté pop rock du début de l’album, Remember December aborde une romance passée ayant vraiment blessé la chanteuse.

12. Everything You’re Not - produit par Fields
« J’ai besoin de respect / J’ai besoin d’amour / Pas d’entre deux » (I need respect / I need love / Nothing in between) ; Demi Lovato choisit de finir son album sur un titre empli d’énergie.

Bonus Tracks :

13. Gift of a Friend - produit par Dodd, Watts
Demi Lovato invite ici à surmonter ses problèmes sans aide extérieure.

14. So Far, So Great - produit par Archontis, Neeman, Lurie
Générique d’ouverture de la série de Disney Channel, Sonny, aux paroles convenues mais au résultat efficace.

European Bonus Tracks :

15. Don’t Forget - produit par Fields, Jonas Brothers
Don’t Forget, en réalité troisième single du tout premier album de Demi Lovato, est une ballade aux allures rock, qui débute lentement pour s’accélérer lors du refrain : la chanteuse parle à cœur ouvert d'une relation qu'elle n'oubliera pas. Une très belle chanson.

16. La La Land - produit par Fields, Jonas Brothers 
Chanson aux allures rock, elle est le premier single de l’album Don’t Forget. Demi Lovato y expose sa vraie personnalité, différente de celle des rôles campés sur Disney Channel : elle explique ainsi qu'elle est une fille quelconque et qui voudrait le rester sans être influencée par Hollywood. Une vraie réussite.

L'album

Here We Go Again est le premier album de la chanteuse et actrice Demi Lovato sorti le 21 juillet 2009 chez Hollywood Records.

Demi Lovato est découverte par Disney Channel lors d’un casting ouvert à Dallas au Texas en 2007 pour la série As The Bell Rings (Trop la Classe ! - Version Américaine), une mini-série de Disney Channel USA. Elle continue ensuite les auditions en tentant d’intégrer le casting de la série JONAS sur laquelle elle n’est pas retenue. Elle décroche en revanche le rôle principal du téléfilm de Disney Channel du moment, Camp Rock. Le même jour, elle auditionne pour un rôle dans la série Sonny où elle obtient le rôle-titre. Se liant d’amitié aux Frères Jonas, Demi Lovato les sollicite pour l’aider à écrire son tout premier album Don’t Forget où elle voulait déjà marquer sa différence avec l’image de « la fille de Camp Rock » qu’elle traine alors. Sorti en septembre 2008, l’opus atteint la deuxième place des charts US. Plus tard en février 2009, la série TV Sonny débarque sur l’antenne de Disney Channel tandis que Don’t Forget se voit certifié disque d’Or et les deux singles, Get Back et La La Land, remarquablement reçus par la critique et les fans.
Loin de se faire griser par le succès, Demi Lovato souhaite maitriser son image et sa carrière et le revendiquer sur son deuxième album « Je vais prendre une toute autre direction. Je chante beaucoup de rock, mais je veux faire des chansons à la John Mayer. J’espère pouvoir travailler avec des gens comme lui, ce serait incroyable. »
En avril 2009, juste après la fin du tournage de la première saison de Sonny, les séances d’écritures de Demi Lovato commencent donc en compagnie de John McLaughlin et William Beckett. D’après la jeune fille, les chansons sont bouclées en moins de deux semaines « Je suis passé de 100% tournage à 100% album ». La chanteuse réalise même un rêve en parvenant à convaincre John Mayer de travailler avec elle : ils signent alors ensemble trois chansons, World of Chances, Love Is the Answer et Shut Up and Love Me même si seule la première figure sur la version finale de l’album.
Avec Beckett, elle compose For the Love of a Daughter qui retrace les chroniques de sa relation délicate avec son père qui quitte son foyer quand elle n’a que deux ans. La chanson prend des airs de thérapie et se voit même revendiquée comme telle. Hollywood Records prend toutefois peur et exige de la production le retrait de la chanson : il faudra ainsi attendre le troisième album de la chanteuse Unbroken pour pouvoir y accéder (Demi Lovato en ayant alors fini avec Disney Channel).

Here We Go Again est donc le deuxième album studio de la chanteuse américaine Demi Lovato sorti le 21 juillet 2009 chez Hollywood Records. Contrairement à son premier opus Don’t Forget, elle ne fait pas appel ici aux frères Jonas mais s’ouvre à des personnes différentes afin de rendre son album encore plus personnel que le premier. Elle collabore donc notamment avec E. Kidd Bogart, Gary Clark ou Lindy Robbins. La plupart de l’album est produite par John Fields qui a participé également à la production du précédent.

Here We Go Again côté morceaux épouse plusieurs influences en se focalisant sur de la pop rock mixée avec des sons R&B. Demi Lovato voulait, en effet, un album moins rock et plus calme que le précédent en abordant des thèmes bien plus matures. L’accueil de la critique est alors extrêmement très positif même si beaucoup évoque un album ressemblant un peu trop à du Kelly Clarkson, elle aussi grande chanteuse à voix et gagnante de la première saison d’American Idol (À la Recherche de la Nouvelle Star). En revanche, la maturité revendiquée pour l’opus ne lui est pas créditée et il est jugé un cran au-dessous du fun Don’t Forget. Le public n’entend pas ces réserves et se rue sur Here We Go Again qui se vend à plus de 108 000 copies lors de sa première semaine et s’offre même la première place des charts américains. Il fait donc mieux que son premier (démarrant lui à 89 000 exemplaires) et devient, par la même, le quatrième album du groupe Disney à être numéro 1 des hits US.
Deux singles sortent pour en soutenir la promotion. Le premier, Here We Go Again, arrive dans les bacs en juin 2009 et devient la première chanson de Demi Lovato à intégrer le Top 40 du Billboard Hot 100 en atteignant la quinzième place ! Remember December sort, quant à lui, en janvier 2010 à l’international mais fait un four malgré son clip par Tim Wheeler et la présence de plusieurs co-stars féminines du film Camp Rock 2 : Le Face à Face. Gift of a Friend a plus de chance en décembre de la même année : single formant la bande-originale du film Clochette et la Pierre de Lune, il soutient parallèlement la promotion de la tournée Summer Tour 2009. Entre temps, l’album est proposé en streaming du 18 au 24 Juillet 2010.
Toujours pour soutenir de l’opus, Radio Disney invite longuement Demi Lovato. S’en suit également plusieurs interventions dans les émissions très populaires de la télévision américaine telles The Tonight Show with Conan O’Brien, Good Morning America, Late Night with Jimmy Fallon ou The View. Le jeune femme enchaine enfin avec sa toute première tournée nationale The Summer Tour 2009 qui débute le 21 juin 2009 à Hartford dans le Connecticut avec Jordan Pruitt en première partie.

Contrairement à son premier album Don’t Forget, Demi Lovato souhaite s’éloigner des frères Jonas pour son second. « Je ne sais pas ce que c’est d’écrire sans les Jonas et je me lance un vrai défi personnel. » Loin des tonalités très « Jonas » du précédent opus, Here We Go Again reflète en effet bien mieux la personnalité de la jeune femme. Ainsi, si Nick Jonas reste crédité comme parolier de la chanson Stop the World, la plupart de l’album est, elle, produite par John Fields. D’autres producteurs sont également appelés en appui, comme SuperSpy, Gary Clark, Andy Dodd et Adam Watts. Enfin, Catch Me est la seule chanson que Demi Lovato écrit toute seule.
Here We Go Again est somme toute beaucoup plus mature que Don’t Forget dans ses sonorités. Demi Lovato décrit le projet comme « plus relaxant et plus adulte avec des paroles beaucoup plus personnelles ». L’opus aborde il est vrai ses peines de cœur et ses expériences en amour. Il ne contient d’ailleurs pas vraiment de thème particulier mais en visite une panoplie assez proche cherchant toujours à être beaucoup plus mature, au regard de la jeune chanteuse évidemment. Sa tonalité générale est celle de la pop rock en utilisant bien moins de pur rock que le premier album.

Here We Go Again est un album décousu qui se révèle musicalement parlant un cran en-dessous du précédent et très fun Don’t Forget. En voulant se prendre trop au sérieux, trop jeune, Demi Lovato brouille en réalité son image et perd en identité. Un comble.