May J. Sings Disney
La jaquette
Éditeur :
Rhythm Zone
Date de sortie Japon :
Le 04 novembre 2015
Coproduction :
Walt Disney Records
Genre :
Compilation
Artiste(s) :
May J.
Durée :
78 minutes

Liste des morceaux

Disque 01 :
01. 輝きを信じて [Sparkles] - 4:32
02. 美女と野獣 (avec Chris Hart) [La Belle et la Bête] - 3:58
03. アンダー・ザ・シー [Sous l’Océan] - 3:58
04. 輝く未来 (avec Daichi Miura) [Je Veux Y Croire] - 4:00
05. ディズニープリンセス・メドレー (avec Emiri Miyamoto) [Disney Princess Medley] - 5:44
06. 夢はひそかに [Tendre Rêve] - 4:21
07. ホール・ニュー・ワールド (avec Chris Hart) [Ce Rêve Bleu] - 4:54
08. リフレクション [Réflexion] - 3:55
09. レット・イット・ゴー ~ありのままで~ [Libérée, Délivrée] - 3:44
10. 愛を感じて [L’Amour Brille Sous les Étoiles] - 3:52
11. 星に願いを [Quand on Pris la Bonne Étoile] - 3:28
12. メインストリート・エレクトリカルパレード [Main Street Electrical Parade] - 1:33

Disque 02 :
01. Sparkle - 4:32
02. Beauty and the Beast (avec Chris Hart) - 3:58
03. Under the Sea - 3:26
04. I See the Light (avec Daichi Miura) - 4:00
05. Disney Princess Medley (avec Emiri Miyamoto) - 5:44
06. A Dream is a Wish your Heart Makes - 4:21
07. A Whole New World (with Chris Hart) - 4:54
08. Reflection - 3:55
09. Let It Go - 3:44
10. Can You Feel the Love Tonight - 3:52
11. When You Wish Upon a Star - 3:28
12. Once Upon A Time - 1:37

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 15 novembre 2016
Les chansons

Disque 01

01. 輝きを信じて [Sparkles]
Chanson écrite spécialement pour May J., le titre ouvre l’album sur une ambiance emplie de rêve et de magie destinée à créer une atmosphère disneyenne à souhait.

02. 美女と野獣 (avec Chris Hart) [La Belle et la Bête] - La Belle et la Bête
En duo avec Chris Hart, May J. reprend à merveille le titre phare de La Belle et la Bête. Sans en faire des tonnes, elle restitue toute l’émotion de la chanson tandis que Chris Hart signe, lui aussi, une jolie performance.

03. アンダー・ザ・シー [Sous l’Océan] - La Petite Sirène
Sans vraiment réinventer ce titre culte, May J. mélange agréablement le japonais et l’anglais offrant là une jolie réussite.

04. 輝く未来 (avec Daichi Miura) [Je Veux Y Croire] - Raiponce
En duo avec Dichi Miura, May J éblouit son auditoire en restituant toutes les belles émotions de ce titre sensible par définition.

05. ディズニープリンセス・メドレー (avec Emiri Miyamoto) [Disney Princess Medley]
Sous un piano-voix et des airs de violon, May J. livre un medley de chansons des princesses Disney en ouvrant le bal avec Blanche Neige et le Sept Nains et son Un Jour mon Prince Viendra puis en enchaînant sur J’en Ai Rêvé de La Belle au Bois Dormant avant de conclure avec Partir Là-Bas de La Petite Sirène. Convenu mais réussi !

06. 夢はひそかに [Tendre Rêve] - Cendrillon
May J. reprend Tendre Rêve et livre, une fois de plus, un joli moment d'émotion.

07. ホール・ニュー・ワールド (avec Chris Hart) [Ce Rêve Bleu] - Aladdin
De nouveau en duo avec Chris Hart, May J transporte au loin son auditoire avec une version de Ce Rêve Bleu d’Aladdin, terriblement bien sentie.

08. リフレクション [Réflexion] - Mulan
Mélangeant l’anglais et le japonais, Réflexion s'offre une nouvelle perspective soutenue par la voix impressionnante de puissance de May J.

09. レット・イット・ゴー ~ありのままで~ [Libérée, Délivrée] - La Reine des Neiges
La chanson originale de May J. créée pour le film La Reine des Neiges : rien de nouveau sous les flocons.

10. 愛を感じて [L’Amour Brille Sous les Étoiles] - Le Roi Lion
Cette version lente et jazzy de l’Amour Brille Sous les Étoiles forme l’une des plus belles reprises de l’album.

11. 星に願いを [Quand on Pris la Bonne Étoile] - Pinocchio
Empruntant des airs disco, la chanson phare de Pinocchio donne l'impression de parader et ça marche !

12. メインストリート・エレクトリカルパレード [Main Street Electrical Parade] - Tokyo Disneyland
L'album se termine sur le thème rengaine de Main Street Electrical Parade de Tokyo Disneyland comme si les rêves contés dedans se rebootaient à l'infini.

 

Disque 02

12. Once Upon A Time - Tokyo Disneyland
Reprise du spectacle nocturne de Tokyo Disneyland, Once Upon a Time conclut la version anglaise de l'album sur des airs de boite à musique parfaitement raccord avec l'atmosphère global de l'opus.

L'album

May J. Sings Disney est un album sorti le 4 novembre 2015 chez Rhythm Zone en association avec Walt Disney Records.

May J. est née le 20 juin 1988 à Yokohama au Japon d'une mère iranienne qui ne souhaite pas alors lui transmettre sa culture. Dès l'âge de 14 ans, elle signe un premier contrat avec Sony Music Japan et devient parallèlement danseuse pour Aaron Carter lors de sa tournée au Japon. Elle apparaît également dans l’album du groupe Sphere of Influence, Big Deal, créditée seulement comme May. Touche à tout, elle remporte quelque mois plus tard un concours de sosie sur la déclinaison nippone de la chaîne MTV en reprenant les traits de la chanteuse canadienne Avril Lavigne.
Il faut donc patienter jusqu'en 2006 pour voir May J. sortir chez Neosite Discs (une division hip-hop de Sony) un EP nommé All My Girls : elle y reprend des airs de Jennifer Lopez et Beyoncé dans une démarche musicale inédite au Japon. Elle se fait ensuite remarquée pour les dix ans de son label en chantant, entourée des plus grands artistes, I Say Yeah ! qui devient son premier TOP 10 dans l'archipel.

Toujours en 2006, elle fait la première partie de la chanteuse Cassie au Japon et sort également son premier single, Here We Go en featuring avec Verbal (M-Flo), se classant alors à la soixante-dixième place des charts japonais. Dear, son deuxième single, radicalement différent dans ses tonalités, signe, en revanche, une contre-performance parvenant péniblement à la quatre-vingt-dixième place. Le public reste toutefois attentif à la carrière de la jeune fille et accueille de manière encourageante son premier album, Baby Girl, dans les bacs le 5 décembre 2006.

Virage en 2008, May J devient la co-présentatrice du programme musical phare de la chaîne publique NHK avant d'en devenir l’hôte principale en 2010. Entre temps, elle a a quitté son label pour signer chez Rhythm Zone où elle sort son deuxième album Family qui se place à la quatrième place des charts japonais ! 

Son troisième opus For You est proposé en 2010 et s'accompagne d'une tournée de plus de quarante dates avant de finir en beauté à Tokyo dans un show qui se veut hors du commun !  L’EP Believin sort dans la foulée en qualité de prélude à un nouvel album Colors en vente en 2011 et suivi de Secret Diary et Brave tous deux dans les bacs en 2012. Pourtant, c’est véritablement en 2013 que May J. décuple sa popularité en interprétant la version japonaise de la chanson Libérée, Délivrée (Demi Lovato signant la version originale et Anaïs Delva la française) :  le titre atteint la huitième place du Japan Hot 100 avant que le film ne sorte quelques mois plus tard en mars 2014. Surfant sur le succès, toujours en 2014,  May J. sort un nouvel album, Imperfection, qui profitant du renouveau de sa popularité, parvient à la troisième place des charts japonais ! May J. Sings Disney lui succèdera le 4 novembre 2015...

Après l’énorme succès remporté par la version nippone de Libérée, Délivrée en 2013, extrait de la bande originale du film La Reine des Neiges, May J. Sings Disney propose donc de revisiter les chansons Disney. Contrairement à l’album français d’Anais Delva qui s’était spécialisé dans les princesses Disney, May J. choisit ici de puiser dans tout le répertoire Disney y rajoutant un titre original Sparkles produit spécialement pour l’opus. Autre grande originalité, elle invite également deux jeunes chanteurs Chris Hart et Daichi Miura ; le premier est un chanteur américain qui remporte un énorme succès au Japon avec des chansons du style J-Pop tandis que le second est lui un chanteur/danseur japonais appartenant au même label que May J.

Dans Sings Disney, May J. se lance donc le défi de réinventer ou réinterpréter des chansons extraites de films ou parades Disney. Alors certes rien de bien nouveau dans la démarche : le choix des onze morceaux étant peu original. Pourtant, le charme opère car la production de l’opus ose des tonalités et sonorités inédites, là où Anaïs Delva a plutôt joué la carte du classicisme.

Il faut dire que la voix de May J. est parfaite pour l'exercice et ce, même si le deuxième disque n’arrive pas à charmer autant que le premier (le recours à l'anglais plombant la sensation de dépaysement). La sélection de deux morceaux venus de la parade et du spectacle de Tokyo Disneyland Main Street Electrical Parade et Once Upon A Time amène, en outre, son lot de surprises en plongeant l'auditoire au cœur de la magie Disney.

La promotion May J. Sings Disney repose principalement sur trois clips vidéo. Le premier supporte 輝きを信じて [Sparkles] une chanson originale parfaitement raccord avec l'atmosphère Disney. Le deuxième met en lumière 美女と野獣 (La Belle et la Bête) en duo avec Chris Hart et se destine à toucher le marché international. Enfin, Let It Go se voit logiquement soutenu par un vidéo clip, petite bande annonce du film, La Reine des Neiges.

L’album sort également en trois éditions différentes : une simple contenant la version japonaise ; une version collector compilant  l’édition japonaise et anglaise et enfin, une édition exclusive comprenant un disque bonus regroupant les trois clips ainsi qu’un live et un making-of.

Réelle bonne surprise, May J. Sings Disney est une compilation réussie, emplie de magie et d’émotion disneyennes à souhait.

Nos Réseaux Sociaux