Le Passage Enchanté d'Aladdin
Vue d'ensemble
Date d'ouverture :
Décembre 1993
Type d'attraction :
Parcours scénique à pied
Musique :
Alan Menken
Durée :
3 minutes
(selon l'allure de visite souhaitée)

Le synopsis

Au cœur d'Adventureland Bazar se trouve un petit passage couvert dans lequel des dioramas représentent les étapes majeures de l'histoire d'Aladdin, ou comment un gamin des rues est devenu Prince.

L'expérience

Les visiteurs entrent dans le passage où une peinture du Génie les accueille. Les murs sont décorés de tapis, vitraux, mozaïques, et différents objets du Moyen-Orient.

La première scène représente la fuite d'Aladdin alors qu'il échappe aux gardes royaux qui le traquent pour le vol d'une baguette de pain. Le soir tombé, sur les toits, Aladdin et Abu rêvent d'une vie meilleure, alors que le Palais du Sultan scintille au loin.

Pendant ce temps, dans la Caverne aux Merveilles, la Lampe Merveilleuse attend patiemment un nouveau maître.
Plus loin, les passants peuvent observer Aladdin alors qu'il s'apprête à entrer dans la Caverne. Il est possible par ailleurs d'apercevoir la Lampe dans la gueule du tigre.
Le diorama suivant représente la stupéfaction d'Aladdin et Abu alors que le Génie leur apparaît et leur explique ses pouvoirs sur l'air de Je Suis Ton Meilleur Ami.

Peu après, Aladdin, ou plutôt le Prince Ali, à dos d'éléphant, fait une entrée remarquée dans Agrabah. Le Sultan semble impressionné ; Jafar, lui, est plutôt en colère.

La scène suivante rappelle comment Jafar s'est transformé en serpent gigantesque après avoir pris possession de la Lampe. Jasmine est prisonnière dans un sablier géant.
Puis, Jafar se transforme en Génie et Aladdin a l'intelligence de l'emprisonner à jamais dans sa Lampe.

La scène finale représente Aladdin et Jasmine survolant la ville, parmi les nuages, sur leur fidèle Tapis Volant, alors même que résonne le final de la chanson Ce Rêve Bleu.
Une peinture du Génie salue les visiteurs qui peuvent alors rejoindre la sortie du passage.

La critique

rédigée par
★★
Publiée le 12 mars 2015

Le Passage Enchanté d'Aladdin est une attraction qui a ouvert ses portes en décembre 1993, peu de temps après La Galerie de la Belle au Bois Dormant (en mars), Legends of the Wild West (en mai) et Les Pirouettes du Vieux Moulin (en juin). L'objectif de ces attractions était non seulement d'augmenter l'offre du Parc Disneyland de manière peu onéreuse mais aussi de prendre en compte la caractéristique du public européen particulièrement friands de musées. De ce constat, est alors venue une prolifération d'attractions pédestres (Les Mystères du Nautilus ouvrira également peu après).

Le Passage Enchanté d'Aladdin remplace un passage d'Adventureland Bazar dans lequel se trouvaient des vitrines d'or et de bijoux et où pouvait parfois apparaître un génie.
Parmi les attractions ouvertes en 1993, il s'agit probablement de la plus simple et de la moins exceptionnelle. Fait étonnant, il n'est pas donné de véritable explication scénaristique quant à sa justification dans son environnement. En effet, nul ne sait comment ces dioramas se sont retrouvés dans ce bazar même s'il est permis d'imaginer que ce sont des habitants d'Agrabah qui les ont créés en l'honneur de leur Prince actuel.

La visite reste cependant agréable et cohérente même si elle n'est pas toujours aisément compréhensible quand le film n'est pas connu. En effet, certains éléments de l'histoire pourtant nécessaires sont absents. Rien n'explique comment Aladdin est arrivé jusqu'à la Caverne aux Merveilles (la simple présence de Jafar et une indication dans le texte de la scène de la Tête de Tigre auraient pourtant suffi) ni même comment se lie la scène du Prince Ali triomphant dans Agrabah à celle de Jafar en Serpent monstrueux ayant emprisonné Jasmine. Les néophytes se demanderont donc et à juste titre comment le vizir est entré en possession de la Lampe et pourquoi Aladdin semble si attaché à la jeune princesse.

Perfectible et peu ambitieuse, Le Passage Enchanté d'Aladdin est une attraction qu'apprécieront ceux des visiteurs qui connaissent bien le film Aladdin : elle reste en revanche pour tous bien trop courte pour véritablement marquer les esprits.

La disponibilité

Cette attraction est toujours ouverte, à Adventureland, dans le Parc Disneyland de Disneyland Paris.