Stitch Live!
Vue d'ensemble
Date d'ouverture :
Le 22 mars 2008
Type d'attraction :
Spectacle interactif
Durée :
15 minutes

Le synopsis

Stitch coule des jours heureux sur Terre aux côtés de Lilo et sa petite famille. Mais lorsque la Présidente du Grand Conseil de la Fédération Galactique Unie apprend que lui et le vaisseau du capitaine Gantu ont disparu, les visiteurs sont appelés à l’aide pour entrer en contact avec Stitch et tenter de le ramener à la maison.

L'expérience

Place des Stars. Studio 4. À droite. C’est ici le Galactical Communications Center (Centre de Communications Galactiques). Seul indice de la technologie utilisée par le complexe, une grande parabole surplombe l’entrée du bâtiment. Les visiteurs sont conviés à y pénétrer pour assister à une présentation des locaux. La première salle, située juste devant le bâtiment, est équipée d’un écran géant et affiche un compte à rebours à la minute.

Chaque itération est portée par un petit vaisseau, le tout sous fond étoilé. Le Galactical Comunications Center diffuse en outre un air de musique futuriste pour faire patienter son nouveau groupe de visiteurs. Quelques minutes avant la fin du décompte, la porte s’ouvre et donne accès à l’intérieur du bâtiment.

Les visiteurs entrent alors dans les quartiers du Centre. Une magnifique salle aux allures futuristes se présente ainsi devant eux. La dominance du bleu, renforcée par des néons disposés en de nombreux endroits, est contrebalancée par une lumière d'un rouge-orangé chaleureux. Sur le mur de gauche, quatre écrans poursuivent la diffusion du compte-à-rebours. À droite, un grand mur arrondi accueille une longue banquette permettant aux visiteurs de patienter assis avant l’ouverture de la salle principale. Enfin, deux colonnes centrales cassent le vide et renforcent l’aspect futuriste global des lieux. Décompte terminé, une connexion vidéo s’active. Le capitaine Gantu apparait aussitôt et requiert l’attention de chacun afin de communiquer un message de la Présidente du Grand Conseil de la Fédération Galactique Unie qu’il qualifie de la plus haute importance. L’Édile en personne prend alors la parole pour une déclaration urgente au sujet de Stitch. Après avoir rapidement présenté le petit extraterrestre et résumé son histoire, elle annonce sa disparition, qui correspond avec celle du vaisseau spatial du capitaine Gantu ! Elle missionne alors les visiteurs pour retrouver Stitch et le ramener à sa famille, Gantu reprend finalement la parole et invite tout le monde à patienter avant l’ouverture imminente des portes du centre de transmission galactique. Il en profite pour sournoisement glisser qu’il vaudrait mieux pour Stitch qu’ils le retrouvent avant lui.

La salle de transmission proprement dite s’ouvre alors, et les visiteurs y découvrent les mêmes tons bleus que dans la précédente. Ici, huit rangées de bancs, entrecoupées d'un passage central, font face à un écran géant permettant une mise en relation avec quiconque dans l’univers. L’écran, quant à lui, est parsemé de part et d’autres de gigantesques boutons de contrôle comme autant de signes d’une technologie très avancée.
Un opérateur du Galactical Communication Center accueille les visiteurs et propose notamment aux enfants de s’asseoir sur des ronds bleus présents au sol juste devant l’ordinateur. Cela fait, il lance une recherche de connexion pour retrouver Stitch. Une fois la tache accomplie par l’ordinateur, s’affiche à l’écran l’intérieur d’un vaisseau : son occupant ne se fait pas attendre... il s’agit de Stitch en personne ! L’alien commence à papoter avec les visiteurs et bien qu’elle dépende aussi de l’humeur du moment, la rencontre voit Stitch commencer par faire connaissance avec un enfant assis tout juste devant l’écran. Il lui demande son âge, sa ville d’origine et n’hésite pas rebondir avec humour sur les réponses qui lui sont données. Une chose est sure : il finit toujours par se déclarer ami. Mais voilà que son côté romantique le pousse à engager la conversation avec une jeune femme du public qu’il tente de séduire, en allant jusqu’à donner son prénom à une planète… qu’il finit par détruire par mégarde ! Il peut aussi choisir de lui chanter une jolie chanson accompagnée de sa guitare. Rapidement, le ton change ! Stitch reconnaît, en effet, dans le public, un évadé de la prison spatiale et le prouve immédiatement en révélant la capture photo d’un avis de recherche concernant le fugitif.

Soudain, le téléphone portable de Stitch sonne. Lilo est au bout du fil et lui demande ce qu’il se passe, où il est et pourquoi il ne rentre pas. Ce dernier, bien conscient qu’il se trouve où il ne devrait pas être, demande à ses nouveaux amis d’imiter des cris d'animaux pour faire croire qu’il est au zoo. Il coupe ensuite la conversation prétextant qu’il passe sous un tunnel. Enfin, il demande à parler à un dernier enfant dont il a particulièrement apprécié l’imitation de cris d’animaux pour le prendre en photo. Il déclare même vouloir garder le cliché tout près de son cœur : il avale donc l’appareil photo, puis rote avec force ! Stitch est décidément surexcité et n’hésite jamais à brocarder les visiteurs en se moquant gentiment d’eux.
Malheureusement, au bout de quelques minutes, la discussion est interrompue par le capitaine Gantu qui est parvenu à le retrouver. Il a même forcé l’entrée de la salle de contrôle du vaisseau et contraint Stitch à prendre la fuite. L’employé du Galactical Communications Center demande alors au public de l’y aider ; une carte des différentes pièces du vaisseau s’affiche ainsi sur l’écran et les visiteurs crient les couleurs de portes qu’ils lui conseillent d’emprunter pour atteindre un petit véhicule spatial. Par chance, Stitch arrive jusqu’au vaisseau et échappe à la fureur de Gantu. Avant de quitter les lieux, il n’oublie pas toutefois de remercier ses nouveaux amis. La communication prend alors fin et l’employé remercie les visiteurs pour leur aide précieuse puis les guide jusqu’à la sortie du centre de communications.

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 13 mars 2016

Dans le cadre des festivités du quinzième anniversaire de Disneyland Paris, Stitch Live! ouvre ses portes au Parc Walt Disney Studios le 22 mars 2008 et se voit officiellement inaugurée le 5 avril 2008, soit le même jour que The Twilight Zone Tower of Terror - Un Saut Dans la Quatrième Dimension. Si cette dernière était également ouverte depuis le 22 décembre 2007, ces deux inaugurations permettent alors à Disneyland Paris de marquer une nouvelle année de festivités, faisant suite à celles des quinze ans du complexe, avec La Fête Continue en Grand.
S’inscrivant dans un grand plan de recapitalisation du second Parc de la destination, Stitch Live! fait donc partie d’une nouvelle vague de nouveautés incluant Crush’s Coaster, Cars - Quatre Roues Rallye ainsi que The Twilight Zone Tower of Terror - Un Saut Dans la Quatrième Dimension.

L’expérience proposée par Stitch Live! est tout-à-fait inédite à Disneyland Paris. Elle permet aux visiteurs de discuter en direct avec un personnage Disney animé. La rencontre avec Stitch est d’ailleurs, à son image, tout bonnement hilarante ! Le petit extraterrestre bleu ne manque, il est vrai, jamais d’idées pour faire le pitre et faire rire ses nouveaux amis. Bien que ce soit lui qui dirige la discussion, l’interactivité est réelle puisque la continuité du spectacle dépend des réponses et des réactions des visiteurs à ses questions et autres pitreries. La technologie utilisée permet même à Stitch de prendre des photos en direct des spectateurs qu’il affiche ensuite directement à l’écran. La magie opère totalement et Stitch prend réellement vie en direct devant les visiteurs venus à sa rencontre.
Stitch Live! occupe donc une partie du Studio 4, bâtiment anciennement utilisé par l’antenne française de Disney Channel. À l’inauguration du Parc en 2002, c’est l’attraction Television Production Tour qui occupait les lieux, les visiteurs étant alors amenés à découvrir les coulisses de la chaine de télévision, de la régie finale au plateau de l’émission Zapping Zone. En fin de visite, un espace interactif, Disney Channel CyberSpace permettait également de créer son propre circuit de montagne russe virtuelle avec CyberSpace Moutain ou bien de découvrir les nouveaux personnages des séries Disney Channel grâce à différents jeux interactifs. Avec l’arrêt de l’émission et son studio transformé en simple zone d’exposition dédiée au programme Art Attack, l’attraction ferma ses portes le 16 avril 2007 afin de laisser place à Stitch Live! l’année suivante ainsi qu’à Playhouse Disney Live on Stage! en 2009 (renommé en Disney Junior Live on Stage! en 2013 à la faveur du changement de nom de la chaine Disney dédiée aux tout-petits).

La nouvelle attraction Stitch Live! proposait à l’origine des vidéos de présentation de Disney Channel dans sa salle d’avant spectacle. Le synopsis voulait alors que Stitch interrompe la visite des locaux de Disney Channel… Mais les clips présentant les programmes se voient remplacés à partir du 13 août 2008, disparaissant définitivement. À partir de là, il n’y a que peu de références à Disney Channel et il serait donc facile d’oublier que le studio 4 est, en fait, celui de la chaine. Les seuls rappels sont la présence du logo Disney Channel sur l’enseigne de l’attraction et le costume des Cast Members à l’entrée du bâtiment qui n’a pas changé après la fermeture de Television Production Tour
Stitch Live!
, pour sa part, a recours à une technologie jamais utilisée à Disneyland Paris, celle d’un nouveau genre de rencontre interactive avec un Personnage Disney. Ce concept initié avec l’attraction Turtle Talk with Crush (2004) à Epcot à Walt Disney World Resort dans laquelle les visiteurs peuvent discuter et poser des questions à Crush, la célèbre tortue du film Le Monde de Nemo, va se propager dans les Parcs Disney à travers le monde. Né chez Walt Disney Imagineering, il découle d’un programme nommé Living Characters et se concrétise pour la toute première fois par l’installation de téléphones à Tomorrowland à Disneyland Resort qui permettaient de communiquer avec Stitch et d’autres Personnages Disney. À l’origine, la rencontre se voulait plus intimiste, dans une petite maison de type hawaïenne où l’alien bleu aurait accueilli des familles de quatre personnes… La popularité du personnage en a décidé autrement : un développement de grande envergure est, en effet, mené pour le plus grand plaisir des visiteurs !

Face au succès rencontré en Floride avec l’attraction Turtle Talk with Crush, l’animation vient, il est vrai, rapidement compléter les offres d’autres Parcs comme dans l’attraction Disney Animation de Disney California Adventure à Disneyland Resort en 2005, Hong Kong Disneyland à Hong Kong Disneyland Resort en 2008 seulement pour quelques mois et enfin à Tokyo DisneySea à Tokyo Disney Resort en 2009. De plus, la célèbre tortue vient également à la rencontre des visiteurs au sein du restaurant Animator’s Palate à bord du paquebot Disney Dream ; Disney Cruise Line utilisant pour cela la même technologie que dans les Parcs et proposant une rencontre pour le moins inédite à ses passagers au cours de leurs repas ! Ce concept est ensuite élargi au personnage de Stitch avec l’ouverture de Stitch Encounter à Hong Kong Disneyland en 2006 puis de Stitch Live! au Parc Walt Disney Studios en 2008. Stitch Encounter s’installe aussi au sein de Tomorrowland de Tokyo Disneyland en 2015 et de Shanghai Disneyland en 2016. La technologie est également utilisée pour l’ouverture de Monsters, Inc. Laugh Floor au Magic Kingdom de Walt Disney World Resort en avril 2007. Pour cette attraction inspirée de l’univers de Monstres & Cie, l’interaction est d’ailleurs encore plus poussée avec la possibilité offerte aux visiteurs d’envoyer des blagues par SMS avant le début du spectacle, qui pourront être reprises pendant l’animation.
La dynamique utilisée dans toutes ces attractions est toujours la même : un acteur est situé derrière l’écran et dispose d’un joystick lui permettant d’animer le personnage selon des mouvements prédéfinis. L’artiste joue alors sur sa capacité d’improvisation pour animer le spectacle et interagir avec le public et c’est donc également ses talents du comédien qui sont mis à contribution pour imiter la voix du personnage qu’il incarne et rend crédible.

À Paris, le lancement de l’attraction a été particulièrement bien orchestré ! Tout d’abord, un vote permettant aux internautes de choisir son nom est organisé quelques mois avant l’ouverture de l’animation sur le site officiel de Disneyland Paris. Trois choix sont proposés : Stitch, Stitch Live et Stitch Interactive. Parallèlement, pour accompagner son lancement, Disneyland Paris ouvre début 2008 le site internet Disneyland-Stitch qui permettait aux fans de l’Expérience 626 de l'accueillir sur le bureau de leur ordinateur. À la manière d’un Tamagotchi, la mission était de s’occuper de Stitch qui venait parfois se loger sur la barre des tâches et faisaient quelques pitreries comme attraper le curseur de la souris, lécher l’écran ou encore danser.
Concernant la file d’attente, la première salle n’a reçu aucune modification particulière à l’ouverture de l’attraction. Les visiteurs peuvent simplement y suivre sur un écran géant un compte-à-rebours minute par minute, indiquant le début de la prochaine représentation. Après une première pièce finalement peu immersive, la véritable salle d’avant spectacle pose les bases du thème de l’attraction. L’ambiance y change, il est vrai, du tout au tout ; les tons bleus et la présence de néons donnent à la salle une ambiance assurément futuriste et le Galactical Communications Center semble vraiment prendre vie ! La suite de la visite dans la salle de spectacle, qui garde les mêmes tons bleus et dont l’écran géant rend l’immersion complète, se prête alors parfaitement à une rencontre avec l’un des extra-terrestres les plus curieux jamais connus. Les décors de part et d’autre de l’écran sont également du plus bel effet. Si le tout est certes grossier, l’ambiance Art Déco futuriste souhaitée par Walt Disney Imagineering, convient, en effet, parfaitement à l’endroit. Il est d'ailleurs possible de constater que les bancs de la salle ne prennent pas toute la largeur dans l’idée de faciliter l’installation de visiteurs se trouvant en situant de handicap - et notamment en fauteuil roulant - afin qu’ils poursuivent eux aussi l’expérience dans d’excellentes conditions.
La vidéo d’avant spectacle utilise, quant à elle, des images du film, l’histoire se situant donc après la fin du grand classique Disney, Lilo & Stitch. De plus, Gantu étant manifestement toujours au sein de l’alliance galactique et continuant à poursuivre Stitch, la rencontre avec le petit extraterrestre bleu peut être datée antérieurement à Stitch ! - Le Film.
Une des particularités Stitch Live! repose sur le fait que chacune des visites est unique et surprenante pour le public. De plus, rencontrer un Personnage Disney d’aussi près, pouvoir lui parler et obtenir une réponse de sa part est assurément une expérience enthousiasmante. C’est bien simple : les enfants ressortent émerveillés de l’attraction ! Bien sûr, sa réussite dépend énormément du talent de l’acteur jouant Stitch et de la motivation du public, même si l'extra-terrestre sait toujours quoi faire pour le dynamiser.

 

Au final, seuls la faible visibilité de l’attraction ainsi que le manque de décor dans la première salle d’attente sont à déplorer. Pour le reste, le plaisir de rencontrer Stitch et de rire avec lui emporte l’adhésion. Stitch est décidément le personnage idéal pour une telle rencontre tant il se prête à merveille à ce genre d’exercices. 
Stitch Live!
est une animation bien sympathique, certes sans prétention mais remplissant avec brio la mission qui lui est confiée : à savoir, permettre une rencontre inédite avec Stitch.

La disponibilité

Cette attraction est toujours ouverte, à Production Courtyard, dans le Parc Walt Disney Studios à Disneyland Paris.
D’autres versions existent à Hong Kong Disneyland (Hong Kong Disneyland Resort), Tokyo Disneyland (Tokyo Disney Resort) et Shanghai Disneyland (Shanghai Disney Resort).