Chantons La Reine des Neiges
Vue d'ensemble
Nom anglophone :
Frozen Sing-along
Date d'ouverture :
Le 1er juin 2015
Type d'attraction :
Spectacle
Musique :
Robert Lopez
Kristen Anderson-Lopez
Christophe Beck
Durée :
20 minutes

Le synopsis

Les habitants d'Arendelle, en compagnie d'Anna, Kristoff et d'Olaf préparent une surprise royale à la Reine Elsa... 

L'expérience

Le jour du solstice d'hiver se lève. Alors que les spectateurs prennent place au sein du théâtre d'Arendelle, la cour royale s'invite sur la large scène enneigée et salue les nombreuses personnes venues découvrir les dernières préparatifs du grand Festival d'Hiver. Greta et Éric mènent, quant à eux, la danse sur scène...

La Princesse Anna entre alors avec son entrain légendaire sur la scène du théâtre. Elle cherche désespérément Olaf, le fameux petit bonhomme de neige... Se réjouissant de pouvoir fêter ce grand jour consacré à l'hiver, la Princesse se met aussitôt à chanter Le Renouveau. Elle attend ensuite avec impatience le Chœur de la Montagne Verte venu offrir à sa sœur, la Reine Elsa, une belle surprise. Mais voilà. Anna apprend que les interprètes sont bloqués par une grande tempête de neige survenue plus loin dans la montagne. Une solution de substitution est alors toute trouvée : la Princesse demande l'aide du public pour assurer le chœur officiel du festival et offrir ainsi la grande surprise à sa sœur.

Tous les spectateurs sont donc invités à chanter quelques airs rappelant la vie d'Anna et Elsa grâce aux trois grands écrans présents sur la scène. Ils reprennent alors en chœur les paroles de la chanson Je Voudrais Un Bonhomme de Neige proposées en karaoké quand soudain, Olaf et Kristoff font une entrée remarquée...

Après l'essai réussi sur la première chanson, Olaf propose avec insistance d'en chanter une autre, En Été ! Ainsi, et tandis que le petit bonhomme de neige clame une nouvelle fois son rêve de découvrir une saison qui lui est encore peu familière, les habitants d'Arendelle en profitent pour jouer avec les enfants du public à l'aide de gros ballons de plage...

La troupe se rappelle alors avec émotions la longue nuit de rêve qu'avaient partagée la Princesse Anna et le Prince Hans, le soir de la réouverture des portes du château, au cours de laquelle ils s'étaient déclarés leurs flammes l'un l'autre. Le public est invité à participer et reprendre les paroles de la chanson-déclaration du fameux couple éphémère...

Une fois Anna et Kristoff revenus sur scène, tout le monde répète, sans vraie difficulté, l'air désormais culte, Libérée, Délivrée. Quand soudain, au milieu d'une belle petite tempête de neige, son interprète originelle, Elsa, elle-même, entre sur scène en reprenant à son tour la chanson.

Toute la troupe au grand complet décide alors d'accompagner le chant d'Elsa, pendant un long passage qui a pour effet collatéral de faire neiger dans la salle.  
Anna, Elsa, Olaf, Kristoff ainsi que les autres habitants d'Arendelle remercient tous les spectateurs pour leur aide et les invitent à découvrir la Place du Marché d'Arendelle...

La critique

rédigée par
★★
Publiée le 31 juillet 2015

Chantons La Reine des Neiges, spectacle phare de la saison d'été 2015 de Disneyland Paris consacrée à La Reine des Neiges, la Fête Givrée, fait sa première officielle au Parc Disneyland le 1er juin 2015 à The Chaparral Theatre à Frontierland.

Anna, Elsa, Kristoff et Olaf prennent donc possession de The Chaparral Theater et viennent redonner vie à Cottonwood Creek Ranch, situé au fond de Frontierland, pour le moins abandonné depuis quelques années. Ouvert en 1993 et accueillant alors un spectacle sans grande envergure, Country Hoedown (suivi de Hill Billy Hoedown en 1995), The Chaparral Theater deviendra célèbre grâce à Pocahontas le Spectacle présenté de 1996 à 1999 en cohabitation avec Mickey et la Magie de l'Hiver dès 1998, remplaçant les aventures de la légende indienne pendant sa pause hivernale. En 1999, le sensationnel Tarzan, la Rencontre émerveillera des millions de visiteurs jusqu'en 2012, année qui marquera l'arrêt brutal de toutes les productions scéniques du Parc Disneyland, devenues trop onéreuses et peu rentables suite à l'arrivée du mastodonte, aimant à visiteurs, Disney Dreams!, projeté quotidiennement sur Le Château de la Belle au Bois Dormant. Entretemps, Tarzan, la Rencontre aura laissé sa place le temps de la saison 2009 au tout juste satisfaisant spectacle, La Colonie de Vacances de Dingo. Après 2012, la scène reprend vie de manière très occasionnelle pour célébrer la Fête de la Saint-Patrick et le Festival Gallois de la Saint-David tous les ans avec les Danseurs Irlandais Accompagnés de Tic et Tac et le Groupe de Cornemuses Celtiques. C'est donc en 2015, avec Chantons La Reine des Neiges que The Chaparral Theater reprend véritablement vie grâce au succès phénoménal du film des Walt Disney Animation Studios de 2013, La Reine des Neiges.

Disneyland Paris avait d'ailleurs visé juste en misant sur les personnages de La Reine des Neiges pour sa saison de Noël en 2013. Alors même que le film s'apprêtait à battre bon nombre de records au box-office international, tout était déjà en place pour capitaliser un maximum sur le succès à venir. C'est dans un mouvement d'anticipation bienvenue que Disney Dreams! Fête Noël porté par Olaf en compagnie d'Elsa fait donc ses grands débuts le 9 novembre 2013, soit près d'un mois avant la sortie française du film. Toujours au cours de cette saison de Noël 2013 résolument dédiée à La Reine des Neiges, Anna, Elsa et Olaf font leur apparition sur l'un des chars de La Magie Disney en Parade ! L'année suivante, la parade quotidienne du Parc Disneyland cédant sa place, le temps de la saison de Noël, à La Parade de Noël Disney, Elsa et Anna prennent alors leurs quartiers au Princess Pavilion et attirent les foules en faisant exploser les records des plus longs temps d'attente du Parc. Pour satisfaire un maximum de visiteurs curieux d'apercevoir, ne serait-ce que pour un instant, les stars du film au cours de leurs journées, Anna et Elsa défilent également de manière quotidienne à bord de leur calèche sur la route de la parade lors d'un Hommage à La Reine des Neiges. Un hommage qui est reconduit plusieurs fois par jour pour la nouvelle saison, Fête Givrée, de l'été 2015 consacrée à La Reine Des Neiges. Alors que la scène dédiée au film Rebelle dans le spectacle Disney Dreams! laisse son créneau à un tableau sur Elsa, et que le Cottonwood Creek Ranch est transformé en Fête Givrée, l'évènement majeur de la saison estivale 2015 est sans aucun doute le spectacle Chantons la Reine des Neiges !

Et comme son nom l'indique, les spectateurs de The Chaparral Theater sont invités au cours de la plus grosse production scénique jamais créée par Disneyland Paris depuis 2004 à entonner certaines chansons de La Reine des Neiges en compagnie des protagonistes du film. Et en France, le concept, déjà testé en automne 2014 sur la scène de Videopolis dans une version simpliste de Chantons La Reine des Neiges, tient la route et fonctionne auprès des visiteurs européens ! L'engouement du public face à un rythme bien maitrisé et une mise en scène percutante se fait ressentir et les adultes comme les enfants se laissent prendre au jeu de ce karaoké géant. Cependant, même s'il est facilement compréhensible de remarquer la présence d'écrans géants sur scène et de mettre de côté cet anachronisme béant, le spectacle souffre de nombreuses incohérences à commencer par l'histoire qu'elle narre. La Princesse Anna prépare, en effet, pour sa sœur une grande surprise à l'occasion du Festival de l'Hiver qui est accessoirement le jour de son anniversaire, ce que personne ne semble relever - un manque dommageable en comparaison du mal que s'est donnée Elsa pour célébrer celui de sa sœur dans La Reine des Neiges - Une Fête Givrée. Prise de cours, la Princesse demande bien vite au public de faire office de chœur pour la chanson qu'elle entend offrir à Elsa. Mais alors, pour quelle raison cette dernière arrive-t-elle au cours d'un tableau (certes très bien mis en scène mais totalement hors-de-propos) pendant la répétition de la chanson finale qu'elle se met immédiatement à chanter en compagnie des autres personnages ? Les autres protagonistes lui emboitent alors le pas et il n'est plus jamais question de surprise ou même de cadeau ; Elsa assurant la fin du spectacle...

L'autre gros souci de cohérence découle de la volonté, certes louable, d'intégrer les chansons à l'histoire des évènements qui se déroulent sur scène. Premièrement, Anna, ravie de célébrer le Festival d'Hiver, entonne Le Renouveau dont les paroles indiquent clairement que les portes du palais seront ouvertes pour la première fois et qu'elle espère trouver l'amour au cours de cette journée. Or, l'action se déroulant après celle du film, tout cela est incohérent car le palais avait déjà ouvert ses portes et Anna est désormais amoureuse de Kristoff. Deuxièmement, tout le monde est invité à répéter les paroles de L'Amour Est un Cadeau, chanson censée célébrée l'amour entre la Princesse Anna et... le fourbe Prince Hans qui s'est jouée d'elle et a failli les tuer, elle et sa sœur, la Reine Elsa, afin de s'emparer du trône. Drôle de cadeau que celui de se remémorer la demande en mariage d'un personnage tel que lui !

Incohérences et facilités scénaristiques mises de côté, il n'empêche que Chantons La Reine des Neiges est une belle machinerie aux nombreux effets utilisés à bon escient, de la fumée à la neige projetée sur le public. De plus, la présence sur scène d'Olaf, qui marque ici sa première sortie à Disneyland Paris, ravira le plus grand nombre. Quant aux décors, le spectacle reprend la structure des rochers créée pour Tarzan, la Rencontre, agrémentée de neige et de différents accessoires. Le résultat est clairement satisfaisant même si quelques impairs se font remarqués ici ou là : des sapins recouverts partiellement de neige sonnent faux et la décoration des écrans vient en cacher une partie importante, rendant certaines paroles de chansons impossibles à lire. Dans le même ordre d'idées, de gros soucis de conception technique des karaokés viennent entraver le déroulé du spectacle. Pour permettre aux milliers de visiteurs de chanter en cœur avec les personnages du film les chansons de La Reine des Neiges, trois grands écrans sont en effet disposés sur scène. Sauf que... Seul l'écran central propose la retranscription en français des paroles des chansons ! Ainsi, si un francophone souhaite les suivre sur l'écran central, son champ de vision s'éloigne du centre du théâtre, et il lui est quasiment impossible de participer pleinement au spectacle. De plus et contrairement à la version anglaise qui dispose elle des sous-titres de la version karaoké sortie au cinéma (avec un texte bleu qui se transforme en blanc avec un flocon de neige en guide), la version française se contente d'un sous-titrage bricolé alors même qu'il suffisait de reprendre la version karaoké française du film existante... 
Malgré ces  bémols, la scène reste une très belle réalisation qui peut d'ailleurs se vanter d'être la plus belle production sur scène inspirée de l'univers de La Reine des Neiges dans les Parcs Disney du monde, celles de Disney's Hollywood Studios en Floride et de Disney California Adventure à Anaheim restant de leurs côtés de simples karaokés sans grande envergure.

Pour répondre au succès du film et de ses personnages, Disneyland Paris opte donc pour une salle de grande capacité, The Chaparral Theater. Le choix est parfaitement assumée et cohérent même s'il peut apparaitre par défaut dans la mesure où Videopolis était indisponible, connaissant en juin 2015 la plus grande réhabilitation de son histoire. Pour permettre au plus grand nombre de visiteurs de découvrir les nouvelles aventures d'Anna et Elsa sur scène, Chantons La Reine des Neiges est donc joué jusqu'à douze fois par jour en haute saison, un record pour une production scénique à Disneyland Paris !

Spectacle dynamique et entrainant, Chantons La Reine des Neiges captive son auditoire de bout en bout mais reste une production pourvue de quelques lacunes, tant au niveau des décors que de sa conception. L'évènement fort de la Fête Givrée, de l'été 2015 à Disneyland Paris, est alors à apprécier en tant que grand karaoké agrémenté de nombreuses surprises ainsi que d'un final bluffant, mais ne peut être comparé à de grandes productions du complexe parisien à l'instar de Tarzan, la Rencontre ou même La Légende du Roi Lion...

La disponibilité

Cette attraction est toujours ouverte, à Frontierland, au Parc Disneyland de Disneyland Paris.