Ruth Disney
Date de naissance :
Le 06 décembre 1903
Lieu de Naissance :
Chicago, dans l'Illinois, aux États-Unis
Date de Décès :
Le 07 avril 1995
Lieu de Décès :
Portland, dans l'Oregon, aux États-Unis
Nationalité :
Américaine
Lien de Parenté :
Sœur de Walt Disney

Le portrait

rédigé par
Publié le 06 décembre 2015

Tout fan averti sait qu’à l’origine de l’empire Disney se trouvent deux frères, Walt, le créatif audacieux, et Roy Oliver, le financier pointilleux. Mais ce que beaucoup ignorent, c’est que leur fratrie compte trois autres membres. Flora et Elias Disney sont en effet les parents de cinq enfants : Roy et Walt, bien entendu, mais également leurs frères aînés, Herbert et Raymond, ainsi qu’une fille cadette, Ruth.

Ruth Flora Disney est née le 6 décembre 1903 à Chicago, dans l’Illinois, où Elias et Flora Disney se sont installés en 1890 avec leur premier fils Herbert. Dernier enfant de la famille, elle ne reste pas longtemps dans la grande ville. Elle n’a en effet que trois ans lorsqu’Elias emmène ses proches loin de l’insécurité urbaine, à Marceline, petite bourgade construite sur la ligne de chemin de fer entre Chicago et Kansas City où son frère, Robert, possède déjà une ferme. Au premier trimestre, Ruth, ses jeunes frères Roy et Walt, ainsi que Flora sont les premiers à arriver à la campagne par le train, bientôt rejoints par Herb, Ray et Elias. Pour la petite fille, Marceline est un paradis sur terre. L’endroit est idyllique avec sa petite maison de trois chambres, ses 45 acres dont 5 plantés d’arbres fruitiers et ses nombreux animaux. Comme Walt, Ruth garde un souvenir enchanté de cette enfance dans les grands espaces. Pendant toutes ces années à la campagne, elle est le meilleur compagnon de jeu du futur papa de Mickey avec qui elle n’a, à un jour près, que deux ans d’écart.

Ensemble, les deux enfants s’amusent journées après journées. Cette jeunesse à Marceline est clairement une période d’insouciance pour Ruth, Walt et Roy. Tous les trois participent aux concerts improvisés avec le voisinage pendant lesquels Elias joue du violon et chante. Dans cette petite campagne reculée, Ruth est parfois la victime désignée de la fratrie. Roy, avec humour, s’amuse de temps à temps à ramasser les serpents de la propriété pour effrayer sa jeune sœur ! Mais l’enfant est surtout dorlotée par ses aînés. A neuf ans, lorsqu’elle attrape la rougeole, elle reçoit tout le réconfort de Walt qui tente de la divertir en créant des dizaines de d’illustrations prenant vie lorsque les pages sont feuilletées. Avec ses petits flipbooks, le futur nabab d’Hollywood fait en quelque sorte ses premiers pas dans l’animation sous les yeux de sa sœur ! Et lorsque le papier et l’encre manque, Walt et Ruth trouvent d’autres supports. Jamais avares en bêtises, les deux enfants découvrent un jour du goudron frais. Le matériaux semble idéal pour peinturlurer les murs blancs de la ferme familiale. En quelques heures, des animaux sont tracés avec la poix sur la demeure. Elias est tellement en colère qu’il se refuse à les effacer. Lorsque les Disney quittent la campagne, en 1910, pour s’installer à Kansas City, les peintures de goudron sont encore là ! Pour les enfants, ce déménagement est un déchirement. Après le départ d’Herbert et Raymond en 1908, la ferme est devenue difficile à gérer. La santé d’Elias est fragile. La famille vend les animaux aux enchères aux fermiers voisins. La maison est soldée. Flora exige cependant que Walt et Ruth termine néanmoins leur année scolaire. Une maison est louée un temps au 508 North Kansas Avenue où Elias, atteint de pneumonie et de diphtérie, garde le lit. Arrivés à Kansas City, au 2706 East 31 Street, les deux cadets sont inscrits à la Benton Grammar School. Ils sont veillés par Roy, encore à la maison pour quelque temps. Ruth se souvient de l’amour de son frère qui rapporte de temps en temps des boîtes de bonbons et de chocolats à la cerise. Elle se rappelle leurs parties de belote, de fers à cheval, de tennis. Elle se souvient aussi de l’arbre de Noël acheté par Elias, qu’elle décore avec Walt en y accrochant les guirlandes de pop-corn et de baies fabriquées par Flora.

En 1921, alors que Roy et Walt ont quitté le domicile familial, Ruth suit ses parents à Portland, dans l’Oregon, où Herbert habite depuis peu. Gardant des liens avec ses amis de Marceline et de Kansas City, Ruth évoque les larmes de Walt sur le quai de la gare. Là, les parents tentent difficilement de vivre de la location d’appartements. C’est à Portland que Ruth tombe sous le charme, en 1933, de Ted Beecher. Né en 1906, cet ancien métallurgiste, spécialisé dans la tôle, est au chômage. Mais cela ne rebute en rien la sœur de Walt qui, avec ses quelques 430 dollars d’économie, imagine déjà son fiancé construire pour eux une petite maison. Les deux amants se marient le 19 juin 1934. Rapidement, elle demande 2 000 dollars à Roy pour sa maison. Son frère est heureux d’aider mais conseille de ne pas en parler aux parents. Le 10 juin 1940, Ruth et Ted donnent naissance à leur unique enfant, Theodore Warren. Malgré l’arrivée du nourrisson, la maison familiale n’est toujours pas terminée. Roy se plaint bientôt auprès d’Elias et Flora de l’inactivité ostensible de Ted…

Lorsque ses parents déménagent à Los Angeles dans une grande maison offerte par Walt et Roy, Ruth reste à Portland. Elle n’assiste ainsi pas à la fête donnée à l’occasion des noces d’or de ses parents. Loin de ses proches, Ruth entretient une correspondance régulière avec ses deux frères, désormais à la tête d’un studio florissant en Californie. Chaque année, entre fin novembre et début décembre, elle reçoit une lettre de Walt l’informant de ses projets. Le 28 novembre 1944, le papa de Mickey évoque la fête organisée au Oakmont Country Club en présence de quelques vedettes comme Ilona Massey, Jack Haley et Carlos Ramirez pour marquer la fin de la production des (Les) Trois Caballeros. Il note également que le casting de Mélodie du Sud est en cours et que le rôle d’Oncle Remus n’a pas encore été distribué. Le 5 décembre de l’année suivante, dans sa lettre d’anniversaire, Walt reparle de Mélodie du Sud, dont les prises de vues sont dans la boîte alors que l’animation ne fait que commencer. Décrivant James Baskett comme le meilleur acteur, Disney évoque La Boîte à Musique et explique qu’il espère pouvoir tourner trois à quatre films par an, mentionnant les projets en cours comme Alice au Pays des Merveilles, Peter Pan, La Mare aux Grenouilles... En 1949, Ruth reçoit des nouvelles des futures sorties de Cendrillon et L’Île au Trésor. Le 4 décembre 1952, elle réceptionne avec sa lettre un journal présentant les nouveaux projets des studios ainsi que des photos d’une maquette de la maison de grand-mère Kincaid fabriquée par Walt. Le 3 décembre 1953, une nouvelle lettre arrive quelques jours après le retour de Walt Disney, parti à Mexico pour assister à la première de Peter Pan. Il fait part à sa sœur de son impatience à ouvrir son propre parc d’attractions. Un an plus tard, le 5 décembre, Disney fait le compte-rendu de son voyage à Palm Springs avec sa femme Lillian, ainsi que de son séjour sur la côte est. Ruth apprend que Sharon fait une petite carrière dans le mannequinat ainsi que des essais d’actrice dans Johnny Tremain. Diane et Ron Miller habitent chez Walt et Lillian le temps que leur maison soit construite. Leurs enfants, Chris et Joanna sont adorables.

Avec ses lettres, Ruth reçoit souvent de l’argent de la part de ses frères. Ne sachant jamais quoi acheter pour son anniversaire, Walt joint en effet un chèque à son courrier annuel avec lequel sa sœur peut s’offrir ce qu’elle souhaite. Il n’oublie jamais d’envoyer en plus des jouets à l’effigie de ses personnages pour le petit Theodore, déjà bien gâté par sa maman. Les sucreries pleuvent et Ruth rapporte à Walt que les dents de son fils en souffrent grandement, le dentiste ayant relevé 32 carries dans la bouche de l’enfant ! Mais la vie de famille n’est pas idyllique. Ted ne reprend pas réellement le travail. Malgré les parts de leurs studios que les Disney lui allouent, Ruth demande souvent de l’argent à Roy, mécontent de la paresse de son beau-frère… Elle emprunte pour payer des vacances à son fils. Elle se voit en outre offrir l’argent nécessaire pour acheter un poste de télévision en 1955. Car Ruth, mal à l’aise au milieu de la foule, a refusé d’assister à l’inauguration de Disneyland. Walt lui a donc payer un écran pour la voir en direct. En 1963, elle reçoit de son frère un nouveau poste en couleur afin de pouvoir regarder ses nouvelles émissions. Le 6 décembre 1961, Walt est heureux d’annoncer la grande nouvelle du moment, la naissance le 14 novembre d’un petit-fils portant son prénom ! Au milieu des années 1960, le papa de Mickey se lamente de plus en plus du poids des années dans ses lettres. Son seul plaisir est désormais non pas de souhaiter son anniversaire ainsi que celui de sa sœur, mais d’y associer un chèque pour le bon plaisir de Ruth qui assiste, en mai 1964, au mariage de son fils Theodore avec Carolyn Boggs. Dans les années suivantes, la sœur de Walt devient trois fois grand-mère avec les naissances de Pamela, Daniel et William.

Le 1er décembre 1965, le dernier courrier de Walt à Ruth est envoyé. Il y parle de ses petits-enfants et de son voyage en Angleterre avec Lillian. En 1966, c’est une lettre de la secrétaire de son frère, hospitalisé, qui parvient à Ruth le 13 décembre. Elle y évoque la naissance, quelques mois plus tôt, de la fille de Sharon, Victoria, et la bonne santé des enfants de Diane. Elle mentionne que dès le retour de Walt au bureau, des nouvelles plus fraiches lui seront adressées. Elles n’arriveront jamais. Walt meurt deux jours plus tard, le 15 décembre… Ruth n’assiste pas aux funérailles, par peur d’être assaillie par les médias. Cinq ans plus tard, elle assistera néanmoins à celles de Roy.


Walt’s Hometown Museum à Marceline

Ruth Disney Beecher meurt à l'âge de 91 ans le 7 avril 1995, la même année que son mari Ted. Dernière survivante parmi les enfants de Flora et Elias, elle est enterrée au Lincoln Memorial Park de Portland où son fils est inhumé à son tour le 7 avril 2009, suite à son décès 14 ans jour pour jour après celui de sa mère. Si Ruth n’a pas marqué l’histoire des studios Disney, elle a cependant légué une grande partie de l’histoire de sa famille. Dans son testament, elle a en effet donné la consigne de donner sa correspondance avec Walt et Roy, ainsi que nombre de ses effets (dont la télévision en couleur offerte par ses frères) à Kaye Malins, directrice du Walt’s Hometown Museum de Marceline. Près de 3 000 objets rappelant la jeunesse et la carrière de Walt Disney sont ainsi aujourd’hui encore exposés au cœur du musée. L’héritage d’une sœur discrète à l’histoire de l’Empire Disney…