Vladimir Tytla
Date de naissance :
Le 25 octobre 1904
Lieu de Naissance :
Yonkers, dans l'État de New-York, aux États-Unis
Date de Décès :
Le 30 décembre 1968
Lieu de Décès :
East Lime, dans le Connecticut, aux États-Unis
Nationalité :
Américaine
Profession :
Animateur
Réalisateur

Le portrait

rédigé par
Publié le 20 mars 2015

Quel point commun existe-t-il entre la vache Clarabelle et le démon Chernabog ? Entre le colossal Stromboli et le tout mignon Dumbo ? Les uns sont de gentils petits héros tout ronds alors que les autres sont de formidables méchants. Les uns sont des êtres de comédies parfaits alors que les autres sont des brutes épaisses et terrifiantes. Pourtant, ils ont tous un point commun, leur animateur, le talentueux Vladimir Tytla, artiste de grand talent et pilier des studios Disney dans les années 1930 et 1940.

Vladimir (Bill) Peter Tytla est né le 25 octobre 1904 à Yonkers, dans la banlieue de New York, au sein d'une famille d'immigrés ukrainiens installés aux Etats-Unis. Dès le plus jeune âge, le petit Bill, qui n'a que neuf ans, découvre Gertie le Dinosaure, le mythique film d'animation de Windsor McCay dans lequel le réalisateur « joue » avec une femelle brachiosaure animée dont la personnalité la démarque de toutes les autres vedettes de cartoons de l'époque. Tytla est subjugué par l'histoire et par la technique. Il le sait, plus tard, il sera dessinateur. Et chose rare pour l'époque, ses parents, conscients de son talent, l'encouragent dans cette voie et l'inscrivent à la New York Evening School of Industrial Design, des cours du soir où il apprend l'art du dessin. Quittant très tôt le collège, Vladimir Tytla décroche son premier contrat dès 1920 lorsque, à seulement 16 ans, il est engagé par la division animation de la Paramount, dont les locaux sont à New York. Celui qui est surnommé « Tytla the Titler » se charge alors de dessiner les cartons présentant les titres des films produits par les studios.

En rejoignant le studio de Raoul Barré, il entre dans le monde de l'animation et collabore aux courts-métrages en noir-et-blanc mettant en scène deux personnages de comics, Mutt and Jeff, créés par Bud Fisher en 1907. Vladimir Tytla travaille également en 1922 pour John Terry, dont les studios de Greenwich Village réalisent à l'époque la série Joy and Bloom Parade, puis pour son frère, Paul Terry, dont les studios Terrytoons, créés en 1928 à New-Rochelle, développent à l'époque des cartoons adaptés des Fables d'Esope. C'est là que Tytla rencontre de futurs collègues chez Disney, dont Norman Ferguson et Ted Sears. Désireux de parfaire son art, à une époque où les productions Terry restent de qualité moyenne, Tytla profite d'un salaire plutôt confortable pour reprendre ses études à l'Art Students League de New York où il suit les leçons de Boardman Robinson, artiste et illustrateur de renom. Avec ses « camarades » de classe, il embarque pour Paris en 1929 afin d'apprendre la peinture, ainsi que la sculpture auprès de Charles Despiau. Comparant son travail à celui des grands artistes du Vieux continent, notamment Pieter Bruegel, son préféré, Vladimir Tytla, qui s'estime médiocre comparé à eux, détruit une partie de ses œuvres et revient aux Etats-Unis.

Mutt and Jeff
Aesop's Fables

Faute de devenir un grand artiste, Vladimir Tytla revient à l'animation, art dans lequel il excelle. Il retourne alors chez Paul Terry, où il partage le même bureau qu'Arthur (Art) Babbitt, autre génie de l'animation qui devient rapidement son plus proche collègue et un ami cher. En 1934, il accepte enfin de quitter New York pour rejoindre Babbitt, engagé quelques mois plus tôt par les studios Disney, et qui le pressait de venir à Hollywood depuis 1932. En pleine Grande Dépression, Tytla accepte alors de quitter la Grosse Pomme pour la côte ouest et de travailler pour un salaire inférieur à celui que Paul Terry lui offrait jusque-là. Le contrat est signé le 5 novembre et pendant près d'un an, il collabore à la production de Carnaval des Gâteaux, Mickey Pompier et Cock O'The Walk, où il anime brillamment les personnages en pain d'épices, la vache Clarabelle, et un coq musclé. Ce travail sur ces trois cartoons attire l'attention de Walt Disney qui reconnaît immédiatement son talent, l'embauche définitivement et augmente son salaire, comme celui de Babbitt d'ailleurs, qui s'installe à Tuxedo Terrace avec Tytla qui, grâce aux économies de Vladimir, s'offre une ferme de 60 hectares à East Lyme, dans le Connecticut.

Carnaval des Gâteaux
Mickey Pompier
Cock o' The Walk
Blanche Neige et les Sept Nains

Améliorant sans cesse son art, Vladimir Tytla assiste régulièrement aux cours de Don Graham, engagé par Disney pour améliorer les techniques d'animation de ses artistes. C'est au cours d'une leçon, en 1936, que Tytla rencontre Adrienne le Clerc, jeune actrice et mannequin de 22 ans originaire de Seattle venue poser devant les dessinateurs. Sous le charme de la belle, l'animateur l'épousera le 21 avril 1938. Débordant de talent, Tytla travaille au moment de cette rencontre avec sa future femme sur Blanche Neige et les Sept Nains. Il est en effet l'un des premiers animateurs à être engagé, dès décembre 1935, sur ce qui est le grand projet du moment, le premier long-métrage animé de Disney. Aux côtés de Fred Moore, une autre pointure, il est chargé de créer et de donner vie aux nains. Alors que Moore se chargent plutôt des grandes scènes de comédies, Tytla s'en donne à cœur joie en animant Grincheux, le nain acariâtre qui refuse la présence de Blanche Neige chez lui. Embrassé par la belle, le bonhomme tombe finalement sous son charme dans une magnifique scène de pantomime tout droit sortie de la mine de l'animateur.

Pinocchio
Le Brave Petit Tailleur
L'Apprenti Sorcier
La Nuit sur le Mont Chauve

Après Blanche Neige et les Sept Nains, Vladimir Tytla devient l'un des artistes les mieux payés des studios, avec plus de 300 dollars de cachet par semaine. Devenu incontournable, il s'atèle au projet suivant, Pinocchio, d'après l'œuvre de Collodi. Tytla, qui dessine quelques plans avec Geppetto, se voit alors confier l'animation du marionnettiste tortionnaire Stromboli, gros énergumène aux colères aussi subites que terrifiantes. Ses épaules larges, son énorme corps et sa force de caractère font notamment dire à Frank Thomas et Ollie Johnston, qui travaillent quant à eux sur la marionnette, que Stromboli est finalement assez proche de son créateur, « puissant, musclé et nerveux, avec un égo surdimensionné ». En parallèle, Vladimir Tytla anime un autre énorme méchant, au sens propre du terme. Dans Le Brave Petit Tailleur, il crée en effet le géant que Mickey affronte malgré lui. Pour Fantasia, l'animateur est à l'œuvre sur deux des plus grandes séquences du film, L'Apprenti Sorcier et La Nuit sur le Mont Chauve, pour lesquelles il dessine deux personnages puissants, le sorcier Yensid et le démon Chernabog.

1940 marque un tournant dans l'œuvre de l'artiste. Après Grincheux, Stromboli, Yensid et Chernabog, des personnages au caractère bien trempé et à la carrure imposante, Vladimir Tytla se voit confier le premier-rôle du film suivant, Dumbo. Habitué aux géants, Tytla donne vit au petit éléphanteau aux oreilles disproportionnées, en s'inspirant de son propre garçon, Peter, encore très jeune. Et celui qui a donné tant de méchanceté à ses rôles précédents, parvient à donner une immense tendresse à l'animal, dont les apparitions, mêlant comédie et drame, restent l'une des pièces maîtresses de son œuvre. Au passage, il donne également vie à Madame Jumbo et aux autres éléphantes, bien plus massives. Mais 1940 est également un tournant dans la carrière de Vladimir Tytla du fait de sa rupture prochaine avec Disney. En effet, après le succès de Blanche Neige et les Sept Nains, les artistes avaient espéré un bonus, des salaires supérieurs et des contrats moins précaires. Mais les promesses de Walt ne sont pas tenues. Approchés par les syndicats, Vladimir Tytla et son ami Art Babbitt participent à la grève qui secoue les studios dès le 28 mai 1941. Aux côtés de près de 300 autres employés, ils exigent une représentation syndicale et manifestent leur mécontentement sous les fenêtres de leur patron. Avouant n'avoir aucune colère vis-à-vis de Walt, Tytla est là par solidarité avec ses amis qui parviennent à faire plier Roy. Les syndicats ont leur entrée aux studios mais la confiance entre le papa de Mickey et ses artistes grévistes est rompue. Alors que beaucoup sont renvoyés, d'autres conservent leur poste.

Dumbo
Saludos Amigos
Education for Death
Victory Through Air Power

C'est le cas de Vladimir Tytla, que Walt Disney maintient dans l'entreprise, alors même que son ami Arthur Babbitt est renvoyé sur le champ. Lors de la production de Saludos Amigos, il produit à l'écran son deuxième enfant, Pedro, petit bébé avion qui doit affronter les éléments déchaînés pour livrer son courrier. Tytla anime aussi quelques séquences avec José Carioca, le perroquet brésilien ami de Donald. Vladimir Tytla est également mis au travail sur les films de propagande produits à l'époque pour soutenir l'effort de guerre allié. Il anime ainsi le professeur nazi dans Education for Death, ainsi que le combat entre la pieuvre japonaise et l'aigle américain à la fin de Victory Through Air Power. Si ces pièces d'animation sont superbes, elles ne conviennent pas à l'artiste. Tytla estime en effet que son travail est mal considéré par un Walt qui, après la grève, a perdu toute affinité avec lui. Le 24 février 1943, il démissionne donc des studios.

The Sultan's Birthday
Little Audrey
Popeye
Herman Mouse

Au chômage, Vladimir Tytla retourne aux studios Terrytoons, aux côtés de Paul Terry. Il y réalise le court-métrage The Sultan's Birthday, dans les salles en 1944 avant de partir à nouveau, nostalgique de ses années chez Disney. Il intègre alors les équipes des Famous Studios, une filiale de la Paramount. Il réalise plusieurs courts-métrages mettant en scène la Petite Lulu, Popeye, la souris Herman, la Petit Audrey, le fantôme Casper. Sa carrière chaotique se poursuit chez Tempo Productions, studio fondé par deux anciens de chez Disney, David Hilberman et Zack Schwartz, en 1946. Tytla y produit des publicités pour différentes marques ainsi que des films en animation image-par-image. Cherchant à devenir un très grand artiste, l'animation se retrouve à fournir un travail moyen d'une qualité médiocre. Rendant parfois visite à ses collègues et amis de chez Disney, notamment en 1954, il regrettera toute sa vie sa démission de 1943.

La Petite Lulu
Casper
Deputy Dawg
The Incredible Mr. Limpet

Pendant les décennies suivantes, Vladimir Tytla continue de réaliser des épisodes de Popeye, de Deputy Dawg, de Casper. Il collabore à nouveau ponctuellement avec Terrytoons en 1962, en participant à la création de First Flight Up. Son dernier grand projet reste The Incredible Mr. Limpet, mélange d'animation et de prises de vue réelles mis en scène par Arthur Lubin avec Don Knotts dans le rôle principal. Au cours de cette production, une grande partie du travail est supervisée par Robert McKimson, Hawley Pratt et Gerry Chiniquy, qui suppléent Tytla, très malade. Devenu en partie aveugle, l'animateur revient sur le devant de la scène le 13 août 1967, au cours d'un hommage rendus aux pionniers de l'animation à la Montreal Expo's World Exhibition of Animation. Après une projection de Dumbo, Tytla est chaleureusement et longuement applaudi par un public extatique. Découvrant que son nom n'est pas oublié, l'animateur tente alors de retourner travailler chez Disney après la mort du maître. Mais sa lettre de candidature du 27 août 1968 est rejetée par le vice-président des studios, W.H. Anderson, qui affirme avoir suffisamment d'animateurs. Wolfgang Reitherman, qui supervise les productions suivant la mort de Walt, explique en outre à Tytla que ses idées de scripts ne correspondent en rien aux travaux en cours et qu'il est déjà difficile de garder les animateurs en place au travail. Quelques mois après ces refus, Tytla est emporté par la maladie le 30 décembre 1968. Retraité dans sa ferme d'East Lime dans le Connecticut, il n'avait que 64 ans...


Walt et Vladimir Tytla en 1954.

Vladimir Tytla reste sans aucun conteste l'un des plus grands artistes de son temps. Pionnier de l'animation, il a contribué au succès des plus grands studios nés dans les années 1920 et 1930. Chez Disney, il a fourni une œuvre colossale et inoubliable. Grim Natwick, l'un des animateur de Betty Boop et de Blanche Neige, disait de lui qu'il « survolait littéralement sa table de dessin, tel un vautour protégeant son nid rempli d'œufs en or ». Il était « un très grand travailleur, absorbé par sa tâche, nerveux et désireux de bien faire ». Celui qui a reçu à titre posthume un Disney Legends Award en 1998 a malheureusement été emporté par les frasques de la grève de 1941, et relégué à des productions qualitativement inférieures, il n'a pas pu montrer toute l'étendue de son talent. Un destin gâché, au final, que celui de cet artiste surnommé en son temps le « Michel-Ange de l'animation »...

La filmographie

▼ Aller en bas de la liste ▼
001
Animateur : Les bonshommes en pain d'épices • Animation 2D
1935
Cinéma
1935
Cinéma
002
Mickey Pompier
Animateur : Clarabelle • Animation 2D
1935
Cinéma
1935
Cinéma
003
Animateur : Le coq costaud • Animation 2D
1935
Cinéma
1935
Cinéma
004
Animateur • Animation 2D
1935
Cinéma
1935
Cinéma
005
Blanche Neige et les Sept Nains
Animateur : Les Nains • Animation 2D
1937
Cinéma
1937
Cinéma
006
Le Brave Petit Tailleur
Animateur : Le Géant • Animation 2D
1938
Cinéma
1938
Cinéma
007
Pinocchio
Animateur : Stromboli • Animation 2D
1940
Cinéma
1940
Cinéma
008
Fantasia
Animateur : Yensid, Chernabog • Animation 2D / Film "Live"
1940
Cinéma
1940
Cinéma
009
Dumbo
Animateur : Dumbo • Animation 2D
1941
Cinéma
1941
Cinéma
010
Dingo Joue au Baseball
Animateur • Animation 2D
1942
Cinéma
1942
Cinéma
011
Donald se Camoufle
Animateur • Animation 2D
1942
Cinéma
1942
Cinéma
012
Education for Death
Animateur : Le professeur • Animation 2D
1943
Cinéma
1943
Cinéma
013
Saludos Amigos
Animateur : José Carioca • Animation 2D / Film "Live"
1943
Cinéma
1943
Cinéma
014
Victory Through Air Power
Animateur : La pieuvre et l'aigle • Animation 2D / Film "Live"
1943
Cinéma
1943
Cinéma
015
Vive le Pogostick
Animateur • Animation 2D
1943
Cinéma
1943
Cinéma
016
Raison et Émotion
Animateur • Animation 2D
1943
Cinéma
1943
Cinéma
017
Pedro
Animateur • Animation 2D
1955
Cinéma
1955
Cinéma
018
Intervenant • Compilation
1956
Télévision
1956
Télévision
019
Fantasia 2000
Animateur : Yensid • Animation 2D / Animation 3D / Film "Live"
2000
Cinéma
2000
Cinéma
▲ Retour en haut de la liste ▲