Retta Scott
Date de naissance :
Le 23 février 1916
Lieu de Naissance :
Omak, dans l'État de Washington, aux États-Unis
Date de Décès :
Le 26 août 1990
Lieu de Décès :
Foster City, en Californie, aux États-Unis
Nationalité :
Américaine
Profession :
Animatrice

Le portrait

rédigé par
Publié le 23 mai 2015

Il a été reproché à Walt Disney d'être un dirigeant sexiste. Il est vrai que les femmes n'étaient pas légion aux postes-clés de ses studios. Occupant souvent des places subalternes, en particulier au sein du Département Encrage et Peintures, elles ont rarement percé. Pourtant, quelques artistes féminines sont parvenues à se faire un nom. Parmi elles, les talentueuses Sylvia Holland, Alice Davis, Mary Blair, ainsi que Retta Scott, la première femme nommée au poste d'animateur, qualifiée par le scénariste Perce Pearce d'alter-égo féminin de Fred Moore, l'un des meilleurs animateurs des années 40 ! 


Retta Scott et l'artiste Mel Shaw,
au zoo de Griffith Park

Retta Scott est née le 23 février 1916 à Omak, dans l'Etat de Washington, au Nord-Ouest des Etats-Unis. Elève de la Roosevelt's High School de Seattle en 1934, elle étudie l'art et intègre l'Institut Chouinard de Los Angeles. Passant son temps à observer et peindre les animaux du zoo de Griffith Park, elle se destine alors aux Beaux-Arts. Encouragée par le directeur de l'Institut, elle postule finalement chez Disney, où elle est engagée le 23 mars 1939 et intègre le Département Histoire.

Bambi
Dessin d'animation de Retta Scott
Générique de La Montagne Ensorcelée

Le 6 août 1940 marque un tournant dans sa carrière. Retta Scott est en effet mutée au Département Animation, où elle rejoint l'équipe de production de Bambi. Epaulée par Davis Hand, le réalisateur, et Lee Blair, elle apprend alors le métier d'animateur. Obtenant son nom au générique (véritable consécration dans cet univers d'hommes), elle est chargée de donner vie aux chiens poursuivant Faline dans la forêt. Retta Scott se les imagine comme des bêtes vicieuses et hargneuses qui chassent la pauvre biche sans relâche. La tâche n'est pas aisée. Et Frank Thomas et Ollie Johnston, qui travaillent également sur Bambi, se souviennent de la difficulté d'animer ces personnages virils et puissants, que Scott parvient à l'époque à dessiner avec brio, mieux selon eux qu'aucun autre animateur ne l'aurait fait. Capable de les représenter sous tous les angles et connaissant parfaitement leur comportement, l'artiste, jamais formée à l'animation, éprouve néanmoins quelques difficultés à lier ses dessins entre eux. Elle reçoit alors l'aide d'Eric Larson pour créer ses séquences et les mettre en scène. Les chiens de chasse restent indéniablement l'un des éléments marquants de Bambi. Cette animation sera réutilisée dans le générique du film La Montagne Ensorcelée en 1975.

Fantasia
La Mare aux Grenouilles
Le Dragon Récalcitrant

Retta Scott travaille également sur La Symphonie Pastorale, l'une des séquences de Fantasia, sur Dumbo ainsi que sur La Mare aux Grenouilles, séquence incluse dans Le Crapaud et le Maître d'Ecole, où elle anime les fouines. Au générique de Donald Bagarreur et de Donald à l'Armée, elle apparaît en outre dans Le Dragon Récalcitrant en 1941. Mettant en scène l'acteur Robert Benchley qui visite les studios Disney au moment de la production de Dumbo, le film montre notamment plusieurs animateurs, dont Wolfgang Reitherman et Retta Scott, s'entraînant à dessiner un éléphant. Observant leur travail et moquant le pachyderme, seul animal à avoir selon lui une queue des deux côtés et dont le cerveau n'est guère plus grand qu'une noix, il emprunte son dessin à Scott. Discourant sur l'air stupide de l'animal, il ne se rend alors pas compte que l'animatrice l'a lui-même caricaturé en éléphant ! Le Dragon Récalcitrant montre les studios Disney comme un véritable havre de paix où les employés, hommes et femmes, passent de bons moments et travaillent dans la joie et la bonne humeur. Pourtant, pour une artiste comme Retta Scott, il n'est pas si facile de se faire une place. L'animatrice se rappelle en effet qu'elle a toujours dû se battre pour obtenir les mêmes promotions et le même salaire que ses collègues masculins. Pas facile non plus pour elle de composer avec des « mâles dominants » qui ne perdent jamais une occasion de s'affirmer. Pendant la grève de 1941, elle se permet une fois d'interrompre une réunion syndicale organisée dans le bureau d'Art Babbitt, voisin du sien. Demandant moins de bruit pour pouvoir travailler, Retta Scott reçoit un refus ferme de l'un de ses collègues qui lui ordonne de la fermer et lui propose même de rentrer chez elle et de faire des gosses ! Charmant...


Retta Scott et son amie Mary Blair

Cette grève de 1941 est un souvenir assez mauvais dans la mémoire de Retta Scott. Elle se rappelle en effet à quel point les grévistes étaient peu sympathiques avec ceux qui ont refusé, comme elle ainsi que ses amis Art Elliott et Eric Larson, de participer aux manifestations organisées aux portes des studios. Pourtant, la grève conduit à son renvoi, le 11 novembre 1941. A cette époque, Disney est dans la tourmente. Le conflit avec certaines artistes, ajouté à la Seconde Guerre mondiale, a fortement perturbé les activités de son entreprise. Obligé de réduire ses effectifs, Walt est contraint de licencier certains membres de son personnel. Retta Scott fait partie de la charrette... Le chômage est cependant de courte durée pour celle qui retrouve une place au sein du Département Histoire quelques mois plus tard, le 12 août 1942. C'est là qu'elle se lie avec l'artiste Mary Blair. Devenues meilleures amies, les deux femmes partagent le même logement pendant la guerre, après que l'époux de Mary, Lee, soit parti pour servir dans la Navy. Redevenue scénariste, Retta Scott collabore notamment avec James Bodrero sur quelques projets comme On The Trail et Grand Canyon Suite, tous deux finalement abandonnés.



Cinderella et Cinderella Puppet Show

Après la Seconde Guerre mondiale, Retta Scott rencontre Benny Worcester, commandant de sous-marin, qu'elle épouse. Elle démissionne alors de chez Disney le 2 août 1946 et suit son mari à Key West, en Floride. Elle garde cependant contact avec son amie Mary Blair, qui lui rend visite à Paris. Les deux femmes s'organisent même des vacances communes, notamment au Canada, dans la région de Vancouver. Scott poursuit néanmoins sa collaboration avec Disney. Elle illustre notamment un livre pour enfant inspiré de Cendrillon et publié dans la collection The Little Golden Book. Magnifique ouvrage aux tons pastels, il reprend l'histoire développée à l'époque au sein des studios Disney. Créé avant la sortie du long-métrage dans les salles, Retta Scott regrettera que les animateurs aient dessiné une robe de princesse différente de celle créée auparavant par elle dans le livre. Roy Disney, le frère de Walt, botte en touche et répond qu'une princesse telle que Cendrillon possède certainement autant de robes différentes qu'elle le souhaite ! Retta Scott signe également Cinderella Puppet Show, un ouvrage avec des personnages détachables et que les enfants peuvent utiliser comme des marionnettes sur des décors pastels.


The Plague Dogs

L'artiste et son mari déménagent quelques années plus tard à Washington. Parents de deux garçons, ils s'installent dans une maison construite sur la colline d'Hillsborough. A cette époque, Benny Worcester devient chef de la sécurité d'IBM. Retta Scott revient finalement à l'animation dans les années 1970. Engagée par Martin Rosen pour travailler sur le film The Plague Dogs, elle crée en particulier plusieurs gros plans sur les visages des animaux. Parmi ses assistants, l'artiste Michael Felber, qui a toujours admiré Scott pour son talent et sa gentillesse. Elle intègre ensuite la Luckey-Zamora Picture Moving Company créée par Bud Luckey dans la baie de San Francisco. Elle œuvre sur plusieurs films publicitaires, notamment une annonce pour les céréales Cookie Crisp.

Retta Scott Worcester est morte à l'âge de 74 ans, le 26 août 1990, dans sa maison de Foster City, en Californie. N'ayant collaboré avec Disney que sur une période très courte, elle a profondément marqué l'histoire des studios. A l'origine d'une scène mythique de Bambi et d'un ouvrage magnifique sur Cendrillon, elle fut couronnée d'un Disney Legends Award en 2000. Première femme au poste d'animateur, elle a ouvert la voie aux générations futures et injecté une belle dose de féminité dans une entreprise essentiellement masculine.