Julie Andrews
Date de naissance :
Le 01 octobre 1935
Lieu de Naissance :
Walton-on-Thames en Angleterre, Royaume-Uni
Nationalité :
Américaine
Profession :
Actrice
Chanteuse
Animatrice

Le portrait

rédigé par
Publié le 01 octobre 2014

Le vent tourne. Au-dessus du tumulte de Cherry Tree Lane, un nuage apparaît dans le ciel londonien. Se repoudrant le nez, la nurse la plus connue du monde, Mary Poppins, s'apprête à bouleverser la vie de la famille Banks. Tout le monde connaît cette image de la nurse bienveillante et magicienne capable de bondir dans un tableau. Son interprète, l'intemporelle Julie Andrews...

Julia Elizabeth Wells est née le 1er octobre 1935 à Walton-on-Thames, dans le comté anglais de Surrey. Surnommée par chacun Julie, elle est l'enfant adultérin de Barbara Morris, professeur de piano à l'époque en couple avec Edward « Ted » Charles Wells, un enseignant dans le domaine de la menuiserie et de la ferronerie. La petite famille se sépare au début de la Seconde Guerre mondiale. Ted est alors chargé de l'évacuation des enfants londonniens victimes du Blitz vers la campagne anglaise alors que Barbara participe à des spectacles pour l'armée dans le cadre de l'Entertainments National Service Association. C'est là qu'elle rencontre Ted Andrews, qu'elle épouse en 1939. Surnommé « Uncle Ted » ou "Pop" par la petite Julie qui n'a alors que 5 ans, Andrews donnera désormais son nom à la fillette.

Julie Andrews connaît une enfance difficile au cœur des bas-fonds de Londres. Son beau-père, du fait d'un penchant prononcé pour l'alcool, sait être violent et l'actrice avoue dans ses mémoires avoir placé un verrou sur sa porte afin de l'empêcher à deux reprises de venir la rejoindre dans son lit, la nuit... L'avenir s'éclaircit lorsque le couple commence à se faire une place dans le monde du spectacle en jouant devant les armées. La famille déménage à Beckenham puis, à la fin de la guerre, à Hersham. Et Julie entre à la Cone-Ripman School où elle suit les cours de chant de la soprano Lilian Stiles-Allen, avant d'intègrer la Woodbrook School où sa formation se poursuit. L'enfant, avec sa magnifique voix de quatre octaves, fait alors sensation !

Elle monte sur les planches en 1945 aux côtés de ses parents. Une rencontre avec l'impresario Val Parnell permet à Julie de se produire dès octobre 1947, et ce, pendant un an, au London Hippodrome où elle chante Je suis Titania, extrait de l'opéra comique Mignon d'Ambroise Thomas. C'est sur cette scène qu'elle rencontre le comédien Wally Boag, spécialisé à l'époque dans la réalisation d'animaux avec des ballons de baudruche. Devenue le 1er novembre 1948 la plus jeune soliste à chanter au London Palladium, elle débute à la radio et à la télévision, toujours aux côtés de ses parents Barbara et Ted, où elle interprète différents interludes musicaux pour les émissions Up the Pole puis Educating Archie, diffusées sur la BBC. A la télévision, elle apparaît dans le programme RadiOlympia Showtime le 8 octobre 1949. Et au théâtre, elle triomphe au London Casino dans les rôles de la Princesse Badroulbadour (Aladdin), de l'œuf Humpty Dumpty, ainsi que dans des salles de provinces où elle joue notamment Cendrillon.


Educating Archie

Le 30 septembre 1954, Julie Andrews débute sa carrière américaine sur les planches de Broadway. Elle joue alors Polly Brown dans la comédie musicale The Boy Friend, qu'elle a déjà interprétée à Londres. Le succès est au rendez-vous. C'est même un triomphe. Julie est, pour la presse, le clou du spectacle. Elle auditionne alors pour le rôle titre de My Fair Lady de Frederick Loewe et Alan Jay Lerner, ainsi que pour la comédie musicale Pipe Dream. Sur les conseils de Richard Rodgers, pourtant créateur de Pipe Dream, elle choisi finalement la pièce de Loewe et Lerner. Et en novembre 1955, elle partage l'écran avec Bing Crosby dans High Tor, réputé pour être le premier film créé pour la télévision.

The Boy Friend
High Tor

En 1956, Julie Andrews triomphe au théâtre dans le rôle d'Eliza Doolittle dans My Fair Lady aux côtés de Rex Harrison, mais également à la télévision dans la comédie musicale Cinderella de Rodgers et Hammerstein diffusée sur CBS le 31 mars 1957. La petite anglaise se fait progressivement un nom en Amérique. Elle est nommée pour un Emmy Award. De 1958 à 1962, CBS poursuit sa collaboration avec la chanteuse et actrice, désormais vedette d'émissions spéciales comme The Fabulous Fifties et Julie and Carol at Carnegie Hall aux côtés de Carol Burnett en 1962. Sur NBC, elle apparaît également dans The Broadway of Lerner & Loewe ainsi que dans le Ed Sullivan Show, le Dinah Shore Chevy Show, The Jack Benny Program ou encore The Garry Moore Show.

My Fair Lady
Cinderella

En 1960, Julie Andrews poursuit sa collaboration avec Frederick Loewe et Alan Jay Lerner. Après My Fair Lady, elle partage en effet l'affiche avec Richard Burton et Robert Goulet dans Camelot. Interprète du rôle de la Reine Guenièvre, elle auditionne pour reprendre son rôle d'Eliza Doolittle au cinéma. Estimant que l'actrice manque encore de renommée, Jack Warner donne finalement le premier rôle à Audrey Hepburn, jugée plus bankable... Julie Andrews et son mari, Tony Walton, rentrent alors en Angleterre où la chanteuse donne naissance à leur premier enfant, Emma.

Camelot
Mary Poppins

En 1963, Julie Andrews entre en contact avec Walt Disney. Après l'avoir vue dans Camelot, le papa de Mickey lui offre ainsi le premier rôle de son prochain grand film... Mary Poppins. Enceinte, l'actrice et chanteuse refuse. Walt Disney promet alors d'attendre. Julie Andrews reçoit ainsi le rôle de sa vie. Mary Poppins est, il est vrai, le plus grand succès de la carrière de Walt. Le film est couronné par une pluie de récompenses. Julie est honorée du Golden Globe puis de l'Oscar de la meilleure actrice, ainsi que d'un Grammy Award pour la bande originale du film. Sur la scène des Golden Globes, l'actrice remercie Jack Warner de l'avoir "snobée" lors du casting de My Fair Lady, ce qui lui avait permis de jouer pour Disney !

 

Julie Andrews poursuit sa carrière au cinéma. Les Jeux de l'Amour et de la Guerre, son film favori, lui offre une nomination aux BAFTA. Surtout, en 1965, elle tient le haut de l'affiche de La Mélodie du Bonheur, le plus gros succès de l'année. Son interprétation de Maria Von Trapp lui vaut de remporter son second Golden Globe et d'être nommée pour la deuxième année consécutive à l'Oscar de la meilleure actrice. A la télévision, elle obtient par ailleurs sa propre émission spéciale, le Julie Andrews Show diffusé sur NBC en novembre 1965.

    

Les rôles s'enchaînent. Jerusha Bromley Hale dans Hawaï, le plus gros succès de 1966 ; le Dr Sarah Sherman dans Le Rideau Déchiré d'Alfred Hitchcock ; Millie Dillmount dans Millie ; Gertrude Lawrence dans Star ! de Robert Wise ; Darling Lili devant la caméra de son second mari, Blake Edwards, ces trois derniers rôles lui valant chacun une nouvelle nomination aux Golden Globes. Mais Star ! est un flop, tout comme Darling Lili d'ailleurs. La carrière de Julie Andrews connaît alors un brutal ralentissement. Et même les studios Disney lui préfèrent Angela Lansbury pour le rôle titre de L'Apprentie Sorcière. Fort heureusement, sa vie privée est, elle, plus radieuse. L'actrice et son époux Blake Edwards adoptent, en effet, deux filles, Amy et Joanna.

La Mélodie du Bonheur
Darling Lili

Dans les années 1970, Julie Andrews se fait plus rare sur les écrans mais poursuit sa carrière à la télévision, notamment dans An Evening with Julie Andrews and Harry Belafonte diffusée sur NBC. L'année suivante, elle participe à l'émission spéciale marquant l'inauguration en grandes pompes de Walt Disney World, ainsi que dans le programme Julie and Carol at Lincoln Center où elle retrouve sa complice Carol Burnett. En 1972, elle obtient sa propre émision sur ABC, The Julie Andrews Hour qui lui permet de gagner sept Emmy Awards. Mais le programme est éphémère et retiré de l'antenne au bout d'un an. En 1977, Julie Andrews est la vedette d'un épisode du Muppet Show sur CBS aux côtés des marionnettes de Jim Henson qu'elle retrouve l'année suivante dans une émission spéciale. En mars 1978, Julie Andrews : One Step Into Spring est un semi-échec pour CBS...

The Julie Andrews Hour
Le Muppet Show

En 1979, Julie Andrews reçoit son étoile sur le Hollywood Walk of Fame. Au cinéma, Blake Edwards lui offre de nouveaux rôles dans Top Secret et Elle pour lequel elle est encore nommée aux Golden Globes. Et après S.O.B., son mari la fait tourner en 1982 dans Victor/Victoria où elle interprète Victor Grazinski / Victoria Grant face à James Garner. Andrews ajoute alors un Golden Globes à sa collection, ainsi qu'une troisième nomination aux Oscars. L'année suivante, à l'affiche de L'Homme à femmes, toujours d'Edwards, elle est choisie comme Femme de l'année par l'Université d'Harvard. Retour aux Golden Globes en 1987 pour That's Life ! et aux Emmy Awards avec l'émission spéciale de Noël Julie Andrews : The Sound of Christmas diffusée sur ABC. En décembre 1989, Julie Andrews retrouve Carol Burnett pour la troisième fois et toujours sur ABC.

Victor / Victoria
L'Homme à Femmes

En 1991, The Walt Disney Company honore sa star de 1964 en décernant à Julie Andrews un Disney Legend Award. En 1992, l'actrice est la vedette de sa première (et courte) sitcom, Julie, sur ABC. Elle présente par ailleurs Christmas in Washington sur NBC. En 1993, elle apparaît sur les planches du Manhattan Theatre Club dans Putting It Together de Stephen Sondheim. Et en 1994 / 1995, elle enregistre deux albums consacrés à l'œuvre de Rochard Rodgers et d'Alan Jay Lerner. Elle joue aussi dans l'adaptation théâtrale de Victor / Victoria qui marque son grand retour à Broadway. Andrews est couronnée d'un Drama Desk Award et nommée aux Tony Awards. Mais son succès est brutalement interrompu. L'actrice doit renoncer au chant après une opération des cordes vocales lui ayant fait perdre sa voix cristaline... Elle est remplacée par Liza Minelli. Sa carrière se poursuit néanmoins sur les planches londonniennes dans Dr. Dolittle, où elle prête sa voix à l'un des perroquets. En 1999, elle retrouve James Garner, son partenaire de (Les) Jeux de l'Amour et de la Guerre dans l'émission One Special Night sur CBS.

    

En 2000, Julie Andrews reçoit l'une de ses plus grandes distinctions. Elle devient Dame Julie Andrews, Commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique. Elle reçoit cet honneur des mains de la reine Elisabeth II à Buckingham Palace. Elle retrouve d'ailleurs la souveraine deux ans plus tard, à l'occasion des festivités organisées pour son Jubilé au Beverly Hills Hotel.

 

L'année suivante, Julie Andrews retrouve Christopher Plummer, son partenaire dans La Mélodie du Bonheur, dans l'émission On Golden Pond. Toujours en 2001, elle collabore à nouveau avec les studios Disney en interprétant la reine Clarisse Renaldi dans Princesse Malgré Elle de Garry Marshall. Elle partage l'affiche avec la jeune Anna Hathaway qu'elle retrouve dans la suite du film, Un Mariage de Princesse, produite en 2004. Pour la première fois depuis presque dix ans, Andrews chante à nouveau devant une caméra, en duo avec Raven-Symoné. Toujours pour Disney, Julie Andrews joue le rôle de la nurse d'Eloïse dans les deux téléfilms Eloïse, Déluge au Plaza et Eloïse Fête Noël. L'actrice reçoit pour cela une énième nomination aux Emmy Awards.

Princesse Malgré Elle
Eloïse Fête Noël

En 2003, Julie Andrews revient au théâtre où elle met en scène une nouvelle version de The Boy Friend, son premier succès à Broadway. Elle collabore avec son ancien mari Tony Walton, le créateur des costumes et des décors. Le succès est au rendez-vous et la pièce tourne dans tous les Etats-Unis. En 2004, l'actrice revient indirectement au cinéma, en prêtant sa voix à la reine Lillian dans Shrek 2, rôle qu'elle reprend dans Shrek le Troisième et Shrek 4. Elle retrouve son rôle de Mary Poppins avec le court-métrage The Cat that Looked at a King, présenté en bonus de l'édition DVD du classique de 1964. Elle introduit par ailleurs le film Il Était une Fois en 2007 et donne également sa voix à la mère de Gru dans Moi, Moche et Méchant.

Devenue en 2005 l'ambassadrice de Disneyland qui fête cette année-là son cinquantième anniversaire, Julie Andrews donne sa voix au spectacle Remember... Dreams Come True. Toujours aussi populaire, l'actrice continue de recevoir les honneurs. En 2007, un Lifetime Achievement Award remis par la Screen Actors Guild couronne sa carrière. En 2008, l'année où elle publie la première partie de ses mémoires, Home : A Memoir of My Early Years, elle apparaît dans Julie Andrews' The Gift of Music, spectacle qui tourne dans tout le pays et pour lequel elle reprend les succès de Rodgers et Hammerstein. Elle représente par ailleurs les Etats-Unis lors du concert du Nouvel an 2010 à Vienne. Elle apparaît en outre dans Fée Malgré Lui, où elle joue la directrice de la Fée des dents. Elle revient également à Londres, et se produit à l'O2 Arena avec le Royal Philharmonic Orchestra. Elle se consacre par ailleurs à la rédaction de livres pour les enfants aux côtés de sa fille Emma. Cette même année est cependant noircie par le décès de Blake Edwards, son second mari.

Fée Malgré Lui
Julie Andrews embrassant
son mari, Blake Edwards

2011. Nouvelle année... Nouveaux prix. L'actrice qui a remplacé Walter Cronkite à la présentation de Great Performances sur PBS reçoit un Grammy Lifetime Achievement Award, ainsi qu'un autre Grammy récompensant ses livres. En 2013, Andrews se produit pour la première fois en Australie et en Nouvelle-Zélande. Philanthrope depuis des décennies, l'artiste poursuit en parallèle de sa carrière ses nombreuses œuvres de charité, représentant depuis 1992 le Fonds de développement des Nations-Unies pour la Femme.

Le 22 février 2015, Julie Andrews monte sur la scène des Oscars pour saluer la superbe prestation de Lady Gaga, qui vient d’interpréter magistralement la chanson-titre de La Mélodie du Bonheur, sorti cinquante ans plus tôt. Très émue, Andrews est alors gratifiée par le Tout-Hollywood d’une chaleureuse standing-ovation témoignant de tout l’amour que lui porte la profession depuis toutes ces années. Une enveloppe à la main, l’actrice remet ensuite le prix de la meilleure musique à Alexandre Desplats pour le film The Grand Budapest Hotel. Quelques mois plus tard, en août, le directeur artistique australien Lyndon Terracini annonce que Julie Andrews est sur le point de mettre en scène My Fair Lady à l’opéra de Sydney. En 2016, la comédienne prévoit dès 2017 son retour dans une toute nouvelle émission pour les enfants, Julie’s Greenroom, créée avec sa fille Emma et la scénariste Judy Rothman pour Netflix, et dans laquelle elle partage l’écran avec son assistant Gus (interprété par Giullian Yao Gioiello) des personnages créés par The Jim Henson Company.

Toujours sur le devant de la scène, Julie Andrews est une artiste complète. Légendaire Mary Poppins, elle reste et demeure pour chacun une vedette... supercalifragilisticexpialidocious 

La filmographie

▼ Aller en bas de la liste ▼
001
Mary Poppins
Actrice : Mary Poppins • Animation 2D / Film "Live"
1964
Cinéma
1964
Cinéma
002
Intervenante • Promotionnel • "Live"
1971
Télévision
1971
Télévision
003
Intervenante • Promotionnel • Animation 2D / "Live"
1973
Télévision
1973
Télévision
004
Le Muppet Show
Intervenante • Marionnettes
1976 • 1981
Télévision
1976 • 1981
Télévision
Saison 03
Saison 04
Saison 05
005
Intervenante • Marionnettes
1981
Télévision
1981
Télévision
006
Intervenante • Promotionnel
1981
Télévision
1981
Télévision
007
Intervenante • Promotionnel • "Live"
1985
Télévision
1985
Télévision
008
Intervenante • Marionnettes
1985
Télévision
1985
Télévision
009
Princesse Malgré Elle
Actrice : Reine Clarisse Renaldi • Comédie
2001
Cinéma
2001
Cinéma
010
Intervenante • Promotionnel • "Live" • 8 émissions
2001 • 2008
Télévision
2001 • 2008
Télévision
011
Eloïse, Déluge au Plaza
Actrice : Nanny • Comédie
2003
Télévision
2003
Télévision
012
Eloïse Fête Noël
Actrice : Nanny • Comédie
2003
Télévision
2003
Télévision
013
La Mélodie du Bonheur
Actrice : Maria • Comédie musicale
2003
Télévision
2003
Télévision
014
Un Mariage de Princesse
Actrice : Reine Clarisse Renaldi • Comédie
2004
Cinéma
2004
Cinéma
015
The Cat That Looked At A King
Actrice : Mary Poppins • Animation 2D / Film "Live"
2004
Vidéo
2004
Vidéo
016
Il Était une Fois
Narratrice • Animation 2D / Film "Live"
2007
Cinéma
2007
Cinéma
017
Disneyland : Secrets, Histoires & Magie
Intervenante • Reportages • Courts-métrages • Épisode Télé
2007
Vidéo
2007
Vidéo
018
the boys : the sherman brothers’ story
Intervenante • Documentaire
2009
Cinéma
2009
Cinéma
019
Dans l'Ombre de Mary - La Promesse de Walt Disney
Caméo • Comédie dramatique
2013
Cinéma
2013
Cinéma
▲ Retour en haut de la liste ▲