Luana J. Patten
Date de naissance :
Le 06 juillet 1938
Lieu de Naissance :
Long Beach, en Californie, aux Etats-Unis
Date de Décès :
Le 01 mai 1996
Lieu de Décès :
Long Beach, en Californie, aux Etats-Unis
Nationalité :
Américaine
Profession :
Actrice

Le portrait

rédigé par
Publié le 30 août 2016

Lorsqu’il se lance dans la production de Mélodie du Sud au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Walt Disney fait l’une de ses premières incursions dans l’univers des films en prises de vues réelles. Il s’entoure alors de pointures comme James Baskett, Ruth Warrick, Lucile Watson ou encore Hattie McDaniel, empruntés à la concurrence pour jouer les rôles d’adultes. Mais c’est aussi l’occasion pour lui de passer sous contrat exclusif ses deux premiers acteurs, exception faite des jeunes filles ayant joué Alice deux décennies plus tôt. Pour le rôle principal de Johnny, il engage ainsi Bobby Driscoll, un garçon amené à devenir la star de nombreux autres films produits par Disney avant de finir sa vie tragiquement. Pour l’accompagner à l’écran, Disney jette son dévolu sur Luana Patten, charmante gamine elle-aussi promise à une belle carrière au sein des studios de Mickey.

Luana J. Patten est née le 6 juillet 1938 à Long Beach, en Californie. Installés un temps à Cedar Rapids, ses parents, Harvey et Alma, déménagent à Los Angeles où ils rejoignent une partie de la famille. Là, la petite fille commence une carrière de mannequin et, à huit ans, démarre sa carrière d’actrice dans Little Mister Jim de Fred Zinneman. Repérée par Disney à la une du magazine Woman’s Home Companion, elle est invitée au Hollywood Bowl pour participer au casting de Mélodie du Sud. Des centaines de fillettes sont présentes mais Patten remporte le rôle de Ginny. Désormais sous contrat exclusif avec les studios, la fillette est aussi pressentie pour jouer l’héroïne de Lewis Carroll dans Alice au Pays des Merveilles. Le projet est vieux de presque dix ans et Walt pense enfin parvenir à le concrétiser grâce à la technique de mélange d’animation et de prises de vues réelles. Mais la production telle qu’elle est envisagée à l’époque tombe finalement à l’eau. Luana Patten poursuit néanmoins sa carrière et partage l’écran avec Edgar Bergen dans Coquin de Printemps. En 1948, elle reforme avec Bobby Driscoll ce que les publicitaires surnomment la « Sweetheart Team », l’« Equipe des amoureux ». Alternant entre les plateaux de tournage et les bancs de l’école des studios où Victor Griffith leur enseigne l’anglais, l’arithmétique et la géographie, les enfants jouent dans la séquence sur Pecos Bill dans Mélodie Cocktail puis dans Danny le Petit Mouton Noir.

A la fin des années 1940, Luana Patten s’éloigne du cinéma pendant près de huit ans. Mariée à Ronny Huntley en 1954, elle sort diplômée de la Woodrow Wilson High School de Long Beach en 1956 puis sert à la billetterie du Lakewood Theatre. Elle signe finalement chez Universal et revient sur les écrans pour jouer une adolescente dans Rock, Pretty Baby réalisé par Richard Bartlett. En 1957, presque dix ans après son départ, Luana Patten retourne ponctuellement chez Disney et interprète le rôle de Priscilla Lapham, la petite amie de Johnny Tremain dans le film éponyme où elle partage l’écran avec Hal Stalmaster, Jeff York, Sebastian Cabot et Sharon, la fille de Walt. La même année, elle retrouve Richard Bartlett avec le western Joe Dakota dans lequel elle donne la réplique à Jack Mahoney. Obtenant un second rôle en 1958 dans Des Jeux pour Pleurer, Patten signe avec NBC et passe à la télévision avec des rôles dans les épisodes The Nowhere Kid de la série The Restless Gun et Twelve Guns de la série Cimarron City où elle interprète Elizabeth Buckley aux côtés de George Montgomery et surtout de John Smith qu’elle épouse en secondes noces le 4 juin 1960.

Johnny Tremain
Joe Dakota

En 1959, Luana Patten, désormais passée chez la MGM, poursuit sa carrière à la télévision avec une apparition dans Au Nom de la Loi avec Steve McQueen et La Grande Caravane où elle joue le rôle principal de l’épisode The Ruth Marshall Story. Elle revient par ailleurs au cinéma dans The Young Captive d’Irvin Kershner puis en 1960 dans Celui par qui le Scandale Arrive de Vincente Minnelli et The Music Box Kid d’Edward L. Cahn. Désormais devenue un visage familier pour les fans de western, la jeune actrice enchaîne avec Rawhide, la série mythique avec Clint Eastwood, Tonnerre Apache de Joseph Newman, et Shootout at Big Sag de Roger Kay. Elle sait néanmoins régulièrement changer de registre avec des rôles dans la sitcom The Adventures of Ozzie and Harriet, le drame Volupté ou le film historique The Little Shepherd of Kingdom Come.

1966 marque une fois encore son retour chez Disney avec sa composition de Nora White, la fiancée de Whitey, interprété par Kurt Russell, dans la comédie Demain... des Hommes. La même année, elle joue dans des épisodes de la série judiciaire Perry Mason et les westerns Bonanza et F Troop. Au générique de They Ran For Their Lives de John Payne, Luana Patten décide de mettre sa carrière d’actrice entre parenthèses, ne sortant de sa retraite que ponctuellement pour apparaître en guest star dans Daniel Boone, Dragnet 1967 et Adam-12.

Celui par qui le Scandale Arrive
Demain... des Hommes

En 1968, Luana Patten a 28 ans lorsqu’elle décide de mettre un terme à une carrière déjà longue de deux décennies. Deux ans plus tard, le 26 juin 1970, elle épouse en troisièmes noces Jerry D. Mays mais son mariage échoue, se terminant par un troisième divorce en décembre 1973. Ne se réservant qu’un petit caméo dans le film Grotesque en 1988, Luana Patten finit sa vie loin des paillettes d’Hollywood. Elle décède des suites d’un arrêt respiratoire à l’hôpital de Long Beach le 1er mai 1996 à l’âge de 57 ans.

Souvent comparée à Judy Garland, Luana Patten a enchaîné les rôles aussi bien au cinéma, qu’à la télévision et à la radio. Capable de jouer dans tous les registres, elle demeure dans l’inconscient collectif l’éternelle petite fille des studios Disney...