Humphrey l'Ours - Dessin d'Henrieke
Dessin d'Henrieke
Date de création :
Le 03 novembre 1950
Nom Original :
Humphrey the Bear
Autre(s) Nom(s) :
Nicodème
Anatole
Créateur(s) :
Jack Kinney
Jack Hannah
Apparition :
Cinéma
Télévision
BD
Parcs
Voix Originale(s) :
James MacDonald (1953 - 1968)
Frank Welker (Tic & Tac - Rangers du Risque, La Bande à Dingo)
Jim Cummings (Depuis 1999)

Le portrait

Publié le 28 mars 2016

Humphrey, l'ours pataud, est un de ces personnages qui, s'il n'est apparu que dans un faible nombre de cartoons (seulement sept au total !), a réussi, malgré tout, à se faire un nom dans la galaxie Disney. Son plus gros défaut est d’être né bien trop tard : sans cela, il serait assurément devenu aussi populaire que le sont Tic & Tac.

La première apparition de l’ours Humphrey est considéré avoir lieu le 3 novembre 1950 dans le cartoon, Le Petit Oiseau Va Sortir. En fait, même s’il s’agit d’un ours comique, il ne possède pas encore son design définitif. De plus, il affronte ici Dingo alors que c’est avec Donald qu’il obtiendra ses galons de star avant d’avoir droit à sa propre minisérie. Dernier point, il possède ici une famille (une femme et un fils) alors qu’avec Donald, il est un parfait célibataire. Dans ce cartoon, Dingo essaye tant bien que mal de photographier un ours, Humphrey ou celui qui allait devenir Humphrey, peu enclin à se laisser faire. Arrivera même le moment où le photographe se fera courser par le mammifère ; sa fuite pour lui échapper le conduisant dans les bois, la ville et même une fête foraine avant de finalement revenir dans son appartement. Il montrera alors à l’ours le résultat de ses photos qui, satisfait, prend l’idée de les vendre aux touristes de passage.


Le Petit Oiseau Va Sortir (1950)

La réalisation du cartoon Le Petit Oiseau Va Sortir, comme quasiment tous les courts-métrages centrés sur Dingo, est confiée à Jack Kinney. Né le 29 mars 1909, ce dernier commence sa carrière au sein des studios Disney en 1931, étant embauché comme animateur sur des cartoons dont notamment L'Atelier du Père Noël (1932) ou La Fanfare (1935). Au début des années 40, il prend du galon en devenant réalisateur. Il travaillera sur quasiment tous les longs-métrages de la décennie : Pinocchio (1940), Dumbo (1941), Le Dragon Récalcitrant (1941), Saludos Amigos (1943), Les Trois Caballeros (1945), La Boîte à Musique (1946), Coquin de Printemps (1947), Mélodie Cocktail (1948) et Le Crapaud et le Maître d'École (1949). Parallèlement, il se voit confier la responsabilité des cartoons de Dingo même s’il lui arrive de réaliser certains de Donald, dont Der Fuehrer's Face (1943) pour lequel il gagnera l’Oscar. Son dernier cartoon pour Disney est un Donald justement, Ohé Donald (1956). Il se contentera par la suite de réaliser quelques épisodes de l'émission d'anthologie Disneyland avant de quitter les studios de Mickey, en 1959 pour monter sa propre structure et travailler, entre autre, sur l'animation de la série télé, Popeye.

Jack Kinney
Jack Hannah

Pourtant, c’est Jack Hannah, le réalisateur responsable des cartoons de Donald, qui va donner ses lettres de noblesse au personnage de l'ours et le rendre totalement irrésistible. Embauché aux studios Disney en 1933 en tant qu'intervalliste d'animation sur les séries Mickey Mouse, Silly Symphonies et Donald Duck, il réalise sa première animation pour Gulliver Mickey en 1934. En 1939, il est promu scénariste et travaille en étroite collaboration avec Carl Barks. C'est en 1943 qu'il devient le réalisateur attitré de Donald Duck. Il va ainsi introduire de nombreux acolytes auprès de lui, rendant ses cartoons tout simplement mémorables. Dans les années cinquante, il se charge de quatorze émissions pour la télévision mettant ainsi en vedette Donald pour le show Disneyland. Il quittera le studio en 1959. Jack Hannah est assurément le réalisateur qui offre au célèbre canard de Disney son plus grand nombre de cartoons incontournables. Pas moins de 65 courts-métrages s'affichent, au total, à son compteur ; huit étant nommés aux Oscars et notamment, Donald et les Fourmis (1948), Donald et son Arbre de Noël (1949), et Chasse Gardée (1955).

 L’ours Humphrey, l’un des adversaires mythiques de Donald, vit donc au sein du parc de Brownstone. Il est ainsi un animal totalement paresseux qui veut en faire le moins possible. C’est également un gros gourmand qui passe son temps à chaparder de la nourriture auprès des visiteurs du parc. Malheureusement, il n’est pas très futé et complètement maladroit. Il se retrouve ainsi toujours spolié par ses autres camarades plantigrades bien plus rapides. Le personnage est, dès sa première scène, totalement attachant. Ses mimiques et ses onomatopées le rendent en effet reconnaissable entre tous et lui confèrent un capital sympathie extraordinaire. Sa voix, due au talentueux Jimmy Macdonald, participe grandement au phénomène d'addiction qu'il crée dès le premier contact, tant elle exprime son infatigable espièglerie mêlée à sa constante bêtise.


Jimmy Macdonald

Jimmy Macdonald, dit John James MacDonald, est né le 19 mai 1906 à Dundee en Ecosse. Il émigre vers les Etats-Unis avec ses parents alors qu’il a, à peine, un mois. Il grandit à Philadelphie avant de déménager pour la Californie en 1927 où il intègre le Burbank Engineering Department. En 1934, alors percussionniste dans un groupe, il est appelé par les studios Disney pour faire la musique d'un cartoon. Jimmy Macdonald restera finalement chez Mickey pendant 48 ans ! Il intègre directement le nouveau département Disney Sound Effects Department travaillant dans les effets sonores des films ainsi que sur certaines voix des personnages. Durant sa longue carrière au sein des studios Disney, il travaille les sons sur de nombreux films aussi bien animés qu’en prises de vue réelles : des animaux dans les True Life Adventures aux effets sonores du (Le) Trou Noir ; du tchou-tchou de Casey Jr. dans Dumbo aux bourdonnements d’Evinrude dans Les Aventures de Bernard et Bianca. A coté de cela, il fait aussi partie du groupe de musique des studios Disney, The Firehouse Five Plus Two, et reste surtout connu pour avoir été la deuxième voix officielle de Mickey, choisi par Walt Disney lui-même pour lui succéder, et ce, de 1946 lors de l'enregistrement du film Coquin de Printemps jusqu’en 1977 quelques années avant sa retraite en 1983.


Rugged Bear (1953)

La véritable apparition d’Humphrey a donc lieu dans Rugged Bear, le 23 octobre 1953. C’est, en effet, dans ce cartoon qu’il prend son apparence définitive, sa « voix » caractéristique et rencontre son adversaire désigné : Donald ! En ce début de saison de la chasse dans le parc de Brownstone, Humphrey ne trouve, il est vrai, rien de mieux que de se cacher dans la maison de Donald, chasseur émérite... Il se fait alors passer pour un tapis en peau d’ours que le canard ne va pas arrêter de maltraiter en le mettant, entre autre, dans la machine à laver. De l'association avec Donald nait d'ailleurs tout son capital sympathie : le duo est, en effet, drôle à souhait et foncièrement attachant. Rugged Bear est tellement réussi qu’il se voit nommé pour un Oscar mais perd face à un autre court-métrage Disney, Les Instruments de Musique.


Donald Visite le Parc de Brownstone (1954)

L’année suivante, le 13 août 1954, dans Donald Visite le Parc de Brownstone, un nouveau personnage est créé et vient s’ajouter au duo Humphrey / Donald. Il s’agit du Ranger de Brownstone, J.Audubon Woodlore. C'est d'ailleurs dans l'épisode du 13 novembre 1966 The Ranger’s Guide to Nature que Walt Disney lui donne son nom définitif, n'ayant jamais été véritablement dénommé dans les cartoons cinéma. Dans Donald Visite le Parc de Brownstone, c’est toutefois bien Humphrey le véritable héros du cartoon. Le Ranger J.Audubon Woodlore y a bien du mal à le convaincre de ne pas chaparder auprès de Donald qui visite le parc de Brownstone... La scène hilarante où Humphrey fait semblant d'être écrasé par le canard pour essayer de lui soutirer quelques provisions est à ce titre un parfait exemple de l'immense potentiel comique du personnage. Il se dessine ainsi une trace de pneu sur le torse pour faire croire à Donald qu'il l'a écrasé et profiter ainsi de sa compassion pour piller son garde-manger.


Bearly Asleep (1955)

Un an plus tard, le 19 août 1955, Humphrey apparait à nouveau dans Bearly Asleep. Une autre première se produit dans le cartoon : sa présence dans un court-métrage en cinémascope. A partir de celui-ci, tous ses cartoons seront en effet désormais tournés dans ce format. Le cinémascope permet ainsi à l’image de proposer plus de décors et donc aux personnages d’être encore plus à leur aise. L’histoire, par contre, est plus classique même si elle fonctionne plutôt bien. Le Ranger a disparu à la faveur de Donald qui prend les fonctions de responsable de Brownstone. Il doit d’ailleurs mettre les ours en hibernation pour l’hiver. Sauf qu’Humphrey, à cause de ses ronflements, se fait éjecter de la caverne des plantigrades par ses congénères. Il cherche ainsi un endroit pour dormir et jette son dévolu sur le lit de Donald. Mais le canard ne l’entend pas de cette oreille !


Donald et les Abeilles (1955)

Quelques jours plus tard, le 2 septembre 1955, Donald et les Abeilles signe la dernière rencontre dans un cartoon au cinéma de Donald, le Ranger et Humphrey. Il est d’ailleurs assurément le meilleur de leur courte collaboration. Hilarant de bout en bout, il accumule, en effet, les scènes succulentes entre Humphrey qui tente désespérément d'échapper aux piqures d'abeilles, Donald qui entend le gaver d'eau ou le Ranger qui se trouve un postiche à bon compte... Pur concentré de rire, il résume à lui seul la force de ce trio explosif. Quel dommage de voir leurs aventures communes s'arrêter là !

Et pourtant, le personnage est si populaire qu’il va se passer un fait notable : l’ours va avoir droit à sa propre série de cartoons, un évènement qui n’était pas arrivé à des personnages Disney depuis 1951 quand Tic & Tac eurent droit à leur propre minisérie. Humphrey Va à la Pêche, sorti le 27 avril 1956, voit donc l’ours s'imposer en qualité de vedette, même s’il partage ici l’affiche avec le Ranger. L’ours ballot s'en donne à cœur joie ! Ses gags sont, en effet, tous plus savoureux les uns que les autres. Ayant les yeux plus gros que le ventre, il ne sait pas ainsi gérer ses envies et se contenter de ses premières prises, au risque de se retrouver finalement sans rien avoir à se mettre sous la dent... Dans la rubrique de l'humour, le Ranger n'est pas non plus à la traine avec une scène particulièrement divertissante où sa méthode d'élevage des poissons se rapproche fort de la culture d'un potager, arrosoir compris...


Humphrey Va à la Pêche (1956)

Dans le Sac, sorti le 27 juillet 1956, est le second et dernier des deux cartoons composant la minisérie d'Humphrey. Il constitue un magnifique chant du cygne. Le cartoon est, en effet, à la fois hilarant et charmant à souhait. Le pauvre Humphrey se fait totalement avoir, aussi bien par son feignant de Ranger et que par ses congénères mal intentionnés. Etant le plus béta et le plus maladroit de tous, il est le "bien brave" dont tout le monde profite. Difficile de lister ses gags, tellement ils sont nombreux ; celui où son carré sert de dépotoir à tous ses confrères est jouissif tout comme sa quête désespérée à dénicher des cachettes où planquer les détritus... La drôlerie de l'opus ne se retrouve d'ailleurs pas seulement dans les déboires d'Humphrey, elle provient également de la chanson interprétée par le Ranger (et composée par George Bruns) dont la ritournelle, rythmée et entraînante, étonne par sa capacité à enthousiasmer le spectateur.


Dans le Sac (1956)

Dans le Sac constitue, malheureusement, la dernière apparition d’Humphrey au cinéma. En cette année 1956, Walt Disney va, il est vrai, mettre un terme à ses productions de cartoons. Le marché du court-métrage animé devient extrêmement délicat. Les cinémas n’en veulent plus devant leurs films vedettes. Ainsi, après Pluto en 1951, Mickey et Dingo en 1953, Donald et Humphrey tirent leurs révérences en 1956. Walt Disney proposera encore pendant une petite dizaine d’années des cartoons Special ou éducatifs mais à hauteur d’un ou deux par an uniquement. Le Ranger et Humphrey payent, en fait, un lourd tribu à être nés trop tard, au crépuscule de la production de cartoons par Disney. Apparus dix ans plus tôt, ils seraient, assurément, devenus des personnages incontournables du studio de Mickey. La nature ayant horreur du vide, Hannah Barbera semble - consciemment ou inconsciemment - reprendre le flambeau en 1958, soit quelques années après la fin des cartoons Disney, en présentant deux hurluberlus Yogi Bear et Ranger Smith, dans le segment Yogi Bear's Big Break de la série The Huckleberry Hound Show, les deux personnages étant curieusement très proches d'Humphrey et du Ranger. De même, Jack Hannah, le réalisateur des cartoons d’Humphrey proposera un clone de l’ours de Disney, après avoir quitté les studios de Mickey et rejoint les Walter Lantz Studios. En effet, le 5 mai 1960 apparait l’ours Fatso dans le cartoon Hunger Strife pour Universal, où le héros ressemble étrangement dans son design et son caractère à Humphrey.

Yogi Bear
Yogi Bear's Big Break (1958)
L'Ours Fatso
Hunger Strife (1960)

En attendant, Humphrey va vivre une petite carrière à la télévision au sein des émissions Disney. Il fait sa première apparition sur le petit écran, le 3 octobre 1955 en tant que caméo dans le générique du Mickey Mouse Club, accompagné de ses camarades ours. Ensuite, il apparaitra dans de l’animation inédite dans trois épisodes des émissions d’anthologie, Walt Disney Presents et Walt Disney’s Wonderful World of Color. Il est remarqué la première fois, le 13 février 1959, dans Duck Flies Coop, où dans une séquence d'anthologie, Tic & Tac se retrouvent couchés dans le même lit qu'Humphrey. Il apparait ensuite brièvement dans Donald, Vedette de Télévision, le 11 mars 1960. Enfin, sa dernière participation télévisée conséquente se fera 17 mars 1968 dans The Ranger of Brownstone qui propose un nombre impressionnant d'animations inédites avec l’ours maladroit.

Mickey Mouse Club (1955)
Duck Flies Coop (1959)
The Ranger of Brownstone (1968)

Parallèlement, il a droit à une toute petite carrière en bandes-dessinées, principalement via le Studio Program. Il profite en réalité d'une politique éditoriale qui se voit lancée par la maison mère Disney à destination exclusive des marchés européens et latino-américains pour couvrir leurs besoins en histoires nouvelles qui augmentent continuellement alors même que la production d'histoires américaines en comic books est insuffisante. L’ours apparait ainsi sur papier dans une soixantaine d’histoires mais que seulement trois fois aux Etats-Unis. Sa première histoire remonte à février 1959, dans Nicodème a son Touriste à Lui ! avec un dessin de Paul Murry publiée dans Silly Symphonie #9. Un peu plus tard, en août 1959, il apparait dans Nicodème a la Vedette, toujours via un dessin de Paul Murry dans Donald Duck’s Beach Party. Sa troisième et dernière apparition dans un comics américain a lieu dans The Bungling Bruin mettant en vedette Madame Mim, publiée en février 1966 dans Mickey Mouse #105 et dessinée par Tony Strobl. Dans les productions pour l’international, il s’installe à côté de la ferme de Grand-Mère Donald et vit en bon voisinage avec elle. Il sera remarqué qu’Humphrey a été baptisé Nicodème dans les traductions françaises des bandes-dessinées là où il garde son nom en anglais dans les versions françaises des cartoons. Dans certaines histoires, il est même également nommé Anatole.

Silly Symphonie #9
Humphrey par Paul Murry
Nicodème a son Touriste à Lui ! (1959)
Humphrey par Tony Strobl
The Bungling Bruin (1966)

Après cela, Humphrey va disparaitre des radars pendant près de deux décennies. Il revient par la petite porte via des apparitions dans des séries télévisées animées. Il réapparait ainsi à la toute fin des années 80 dans un épisode de Tic & Tac - Rangers du Risque, Qui veut la Peau de l'Ours du Camping ? le 14 mai 1989 où un bébé est confié à Humphrey et aux Rangers du risque... Ensuite, il est vu dans La Bande à Dingo, le 9 septembre 1992 dans l’épisode Les Joies du Camping. Dans la série Mickey Mania, il apparait dans deux épisodes : L'Ours Pique-Assiette (7 novembre 1999) et Une Truite Pour Deux (23 septembre 2000). Dans Disney's Tous en Boîte, il fait plusieurs caméos et possède aussi un épisode qui lui est totalement consacré, Ours en Boite, diffusé le 2 septembre 2002. Il fait également de courtes apparitions dans les films d’animation, sortis directement en vidéo, et dérivées de la série : Mickey, la Magie de Noël (2001) et Mickey, le Club des Méchants (2002). Enfin, Humphrey fait un caméo dans La Maison de Mickey, notamment dans La Fête Foraine de Clarabelle le 10 mai 2008. Il peut être vu également dans la série dérivée La Boutique de Minnie, notamment dans l'épisode Les Jumelles s'Amusent diffusé le 28 novembre 2011. Dans cette dernière série, Humphrey porte des habits à la différence de tous ses autres rôles.

Tic & Tac
Rangers du Risque (1989)
Mickey Mania
(1999)
Disney's Tous en Boîte
(2002)
La Maison de Mickey
(2008)

Humphrey ne sera, en revanche, jamais proposé en Personnages dans les Parcs à Thèmes Disney. Il est seulement utilisé en tant que mascotte dans un des hôtels de Walt Disney World Resort, le Disney's Wilderness Lodge. Il apparait également dans une affiche de la section de Storybook Circus du New Fantasyland du Magic Kingdom, toujours à Walt Disney World.


Humphrey à Walt Disney World

Le personnage d’Humphrey l’Ours avait tout pour devenir l’une des grandes stars de Disney. Malheureusement, sa naissance tardive dans la production des cartoons en a décidé autrement. Il n’en reste pas moins un des personnages les plus drôles et les plus sympathiques du studio aux grandes oreilles auquel le spectateur s’attache instantanément, grâce à ses mimiques si caractéristiques. Une grande réussite !

La filmographie

▼ Aller en bas de la liste ▼
001
Le Petit Oiseau Va Sortir
Animation 2D
1950
Cinéma
1950
Cinéma
002
Rugged Bear
Animation 2D
1953
Cinéma
1953
Cinéma
003
Donald Visite le Parc de Brownstone
Animation 2D
1954
Cinéma
1954
Cinéma
004
Bearly Asleep
Animation 2D • Cinémascope
1955
Cinéma
1955
Cinéma
005
Donald et les Abeilles
Animation 2D • Cinémascope
1955
Cinéma
1955
Cinéma
006
Jeunesse • 4 Saisons
1955 • 1959
Télévision
1955 • 1959
Télévision
007
Humphrey Va à la Pêche
Animation 2D • Cinémascope
1956
Cinéma
1956
Cinéma
008
Dans le Sac
Animation 2D • Cinémascope
1956
Cinéma
1956
Cinéma
009
Duck Flies Coop
Compilation
1959
Télévision
1959
Télévision
010
Donald, Vedette de Télévision
Compilation
1960
Télévision
1960
Télévision
011
The Ranger of Brownstone
Compilation
1968
Télévision
1968
Télévision
012
Tic & Tac - Rangers du Risque
Animation 2D
1988 • 1990
Télévision
1988 • 1990
Télévision
Partie 02
Partie 03
013
La Bande à Dingo
Animation 2D
1992 • 1992
Télévision
1992 • 1992
Télévision
014
Mickey Mania
Animation 2D
1999 • 2000
Télévision
1999 • 2000
Télévision
015
Disney's Tous en Boîte
Animation 2D
2001 • 2003
Télévision
2001 • 2003
Télévision
016
Mickey, la Magie de Noël
Animation 2D
2001
Vidéo
2001
Vidéo
017
Mickey, le Club des Méchants
Animation 2D
2002
Vidéo
2002
Vidéo
018
Animation 3D • 4 Saisons
2006 • 2016
Télévision
2006 • 2016
Télévision
019
Animation 3D • 5 Saisons
2011 • 2016
Télévision
2011 • 2016
Télévision
▲ Retour en haut de la liste ▲