Robin Williams
Date de naissance :
Le 21 juillet 1951
Lieu de Naissance :
Chicago dans l'Illinois aux États-Unis
Date de Décès :
Le 11 août 2014
Lieu de Décès :
Tiburon en Californie aux États-Unis
Nationalité :
Américaine
Profession :
Acteur

Le portrait

rédigé par
Publié le 12 août 2014

Un marin amateur d'épinards, un animateur radio en direct depuis Saïgon, un professeur de lettres anglaises, un garçon qui a fini par grandir, un génie excentrique, un père de famille transformé en vieille gouvernante anglaise, un garçon coincé dans un jeu, un psychologue humaniste, un professeur loufoque, un robot souhaitant devenir un homme, un employé obsédé par les photos de ses clients, un criminel empêchant un flic de dormir, une statue du président Roosevelt qui prend vie, le président Eisenhower lui-même... Tous ont un point commun... L'acteur Robin Williams.

 

Robin McLaurin Williams est né à Chicago le 21 juillet 1951. Après un début de scolarité à la Detroit Country Day School, il déménage avec sa famille vers la Californie où il poursuit ses études à la Redwood High School puis au Claremont McKenna College. Dès le plus jeune âge, il se destine au métier d'acteur. Amateur de bonnes imitations, Robin Williams devient élève au College of Marin où il suit des cours de théâtre, puis il s'envole pour New York et intègre la Juilliard School. Il est alors l'un des rares étudiants ayant la chance de fréquenter ce qui est l'une des plus prestigieuses écoles d'art du pays. Il partage d'ailleurs les bancs du cours d'art dramatique avec un certain Christopher Reeve, l'éternel Superman au cinéma dans les années 1980, avec qui Williams se lie d'amitié.

Robin Williams quitte Juilliard en 1976. Débute alors pour lui une carrière à la télévision, l'un de ses rôles les plus marquants restant celui de l'extra-terrestre Mork, qu'il interprète tout d'abord dans un épisode de la saison cinq de la série Happy Days, My Favorite Orkan, diffusé en février 1978. Sa prestation est immédiatement repérée, à tel point que les producteurs, aux premiers rangs desquels le réalisateur Garry Marshall, lui offrent sa propre sitcom, Mork & Mindy, diffusée sur ABC de 1978 à 1982, et dans laquelle Williams partage la vedette avec Pam Dawber. Spin-Off d'Happy Days, Mork & Mindy raconte l'histoire d'un extra-terrestre chassé de la planète Ork, où l'humour est interdit, et envoyé sur Terre pour observer les humains. Il fait alors la connaissance de Mindy McConnell, une jeune femme de 21 ans qui découvre sa véritable identité et accepte de l'héberger. La série est un succès et dure quatre saisons, les deux dernières marquant néanmoins un net déclin par rapport aux deux premières. Elle apporte la célébrité à un Robin Williams encore inconnu, qui reçoit une nomination aux Primetime Emmy Awards ainsi qu'aux Golden Globes.

Mork & Mindy
Robin Williams : Live at the Met

Robin Williams poursuit sa carrière à la télévision en apparaissant notamment dans trois émissions spéciales : Off the Wall (1978), puis An Evening with Robin Williams (1982) et Robin Williams : Live at the Met (1986). Celui qui était encore inconnu quelques années auparavant dispose de programmes à son nom ! En 1986, il présente par ailleurs la 58ème cérémonie des Oscars aux côtés d'Alan Alda et Jane Fonda. 

En parallèle de sa carrière à la télévision et au théâtre, l'acteur débute au cinéma en 1977 dans le film Can I Do It ‘Till I Need Glasses ? d'I. Robert Levy, dans lequel il joue son propre rôle. Mais son premier personnage de composition reste celui du marin Popeye, dans un film de Robert Altman distribué par la Paramount et les studios Disney où il partage l'affiche avec Shelley Duvall dans le rôle d'Olive. Sa carrière cinématographique est lancée et les films s'enchaînent. En 1985, il joue Vladimir Ivanov dans Moscou à New York, rôle pour lequel il est nommé aux Golden Globes dans la catégorie meilleur acteur. 1987 marque la consécration avec sa première grande composition. Réalisé par Barry Levinson, Good Morning Vietnam profite indéniablement de l'interprétation de Robin Williams dans le rôle d'Adrian Cronauer, animateur radio au sein des forces armées américaines au Vietnam. Le public est conquis, tout comme la profession. Williams reçoit alors le Golden Globes du meilleur acteur et est entre autres nommé dans la même catégorie aux Oscars et aux BAFTA.

Good Morning Vietnam
Le Cercle des Poètes disparus
Hook ou la Revanche
du Capitaine Crochet

Les rôles s'enchaînent ensuite, Robin Williams retrouvant encore le succès avec Le Cercle des Poètes disparus de Peter Weir. Son interprétation du Professeur John Keating lui vaut à nouveau la consécration. L'acteur est nommé dans la catégorie meilleur acteur aux Oscars, aux BAFTA, aux Golden Globes. Rebelotte avec Fisher King : Le Roi Pêcheur de Terry Gilliam pour lequel il est couronné d'un Golden Globes et de nombreuses nominations (Oscars, Saturn Awards...). En 1991, avec Hook ou la Revanche du Capitaine Crochet, il apparaît devant la caméra de Steven Spielberg dans le rôle d'un Peter Pan désormais adulte et père de famille. Devenu un homme d'affaires occupé, l'enfant qui refusait de grandir a perdu l'innocence de ses années passées. Surtout, il a cessé de rêver. Face à Dustin Hoffman (brillant !) dans le rôle du Capitaine Crochet, Robin Wiliams offre une interprétation remarquable et donne à l'époque un coup de jeune à l'œuvre de James Barrie. Le film est un succès, comme Toys de Barry Levinson, pour lequel l'acteur est encore nommé aux Saturn Awards.

1992 reste associée à deux des plus grands rôles de Robin Williams. Passé maître dans l'imitation et l'improvisation, celui qui prête sa voix à Timekeeper dans l'attraction de Walt Disney World ainsi qu’au court-métrage Back to Neverland dans le show The Magic of Disney Animation aux Disney’s Hollywood Studios, se voit offrir par les studios Disney le rôle du Génie dans Aladdin. Pour la première fois, un film d'animation est en grande partie vendu non pas sur son histoire, mais sur le nom de l'acteur qui y brille en interprétant un personnage haut en couleurs. A nouveau, les récompenses pleuvent. Le succès du film est remarquable. Williams reçoit même un Golden Globes spécial. L'année suivante, Mrs. Doubtfire est une nouvelle prouesse pour l'acteur. Robin Williams donne vie à un film évoquant le divorce, la tristesse d'un père séparé de ses enfants, le travestissement, le tout sur un ton comique. Partageant l'affiche avec la superbe Sally Field, Williams porte sur ses épaules cet opus de Chris Columbus qui lui vaut un Golden Globe entre autres prix.

Doublage d'Aladdin
Mrs. Doubtfire
Flubber

La filmographie de Robin Williams se poursuit dans le domaine de la comédie. Les succès et autres films générationnels mythiques s'égrainent. Jumanji, Neuf Mois Aussi, Birdcage, Jack, Harry dans Tous ses États. Les nominations ne cessent de pleuvoir. 1996 marque alors un tournant artistique. Kenneth Brannagh lui offre, en effet, le rôle d'Osric dans son adaptation d'Hamlet, d'après William Shakespeare. Williams change de registre à double titre. Le rôle est classique et surtout, l'histoire est dramatique. Son interprétation, mineure tant le rôle est réduit, est remarquable. Désormais, Robin Williams poursuit sa carrière en alternant davantage qu'auparavant comédie et drame. Avec Will Hunting, c'est encore une consécration. Le rôle du psychothérapeute Sean Maguire lui permet d'obtenir le premier (et étonnamment le seul) Oscar de sa carrière, dans la catégorie meilleur second rôle, en plus de nominations pour d'autres nombreux prix. La même année, Robin Williams est à l'affiche de Flubber. Mélange des genres, il est cette fois-ci le Professeur Brainard, scientifique complètement azimuté.

La décennie 90 se termine avec sa participation à Aladdin et le Roi des Voleurs, toujours dans le rôle du Génie, qu'il reprend après avoir été en conflit avec Disney au moment du Retour de Jafar. Robin Williams apparaît également dans Friends et est à l'affiche d'Au-Delà de nos rêves, véritable poésie sur la mort et le suicide, de Docteur Patch, de Jakob le Menteur, de L'Homme bicentenaire. Au début des années 2000, il prête sa voix au Docteur Sais-tout dans A.I. Intelligence Artificielle de Steven Spielberg et apparaît notamment dans Photo Obsession et Insomnia, deux films marquants pour sa carrière. Dans le premier, Williams est l'employé d'un laboratoire de développement photo, voyeuriste et obsédé par l'une des familles clientes au point de devenir un criminel. Dans le second, l'acteur campe Walter Finch, un assassin jouant au chat et à la souris avec un policier insomniaque incarné par Al Pacino. Avec ces deux rôles, Robin Williams est loin de la comédie et du drame. Il interprète coup sur coup deux méchants, deux criminels. Tranchant avec le reste de sa carrière, les nominations arrivent encore nombreuses.

Insomnia
La Nuit au Musée
Le Majordome

La dernière décennie de la carrière de Robin Williams est une nouvelle fois marquée par des rôles nombreux dans Robots, Happy Feet, La Nuit au Musée et ses suites ou encore Les 2 Font la "Père" (Old Dogs). Mais les interprétations et surtout les scénarios sont moins forts. La décennie 1990 et ses succès sont derrière Williams. Aucune nomination dès lors et peu de grands rôles marquants, à l'exception peut-être de sa courte interprétation du Président Dwight Eisenhower dans Le Majordome.

La carrière de Robin Williams est de très près liée aux studios Disney. Les studios de Mickey participent à son premier film marquant, Popeye. Surtout, la filiale Touchstone est à l'origine de Good Morning Vietnam et Le Cercle des Poètes Disparus. Et son interprétation du Génie reste l'un des coups de force de sa carrière. Mais la romance avec Disney est marquée par des périodes de divorce et d'affrontement fort. L' "affaireAladdin marque le premier conflit ouvert entre le comédien et la compagnie. Williams accepte en effet de jouer le Génie pour un salaire très bas pour l'acteur qu'il est, et ce, à plusieurs conditions : que son personnage n'occupe pas toute la campagne de promotion du film, que son image et son nom ne soient jamais utilisés dans les publicités, que son interprétation ne soit jamais imitée. Aladdin est pourtant vendu comme le film avec Robin Williams et le Génie inonde les devantures de cinéma... Le pacte est rompu. Le divorce est consommé. Robin Williams refuse désormais de collaborer avec Disney. L'acteur Dan Castellaneta reprend alors le rôle du Génie dans Le Retour de Jafar et Aladdin - La Série. Le départ de Jeffrey Katzenberg est l'occasion pour Williams et Disney de renouer des liens. L'acteur joue dans Jack de Francis Coppola et reprend le rôle du Génie dans Aladdin et le Roi des voleurs (alors même que Castellaneta a déjà enregistré le rôle...). L'Homme Bicentenaire, produit par Touchstone, lui offre une nouvelle fois le haut de l'affiche. Mais le film est un échec cuisant, Williams faisant retomber la responsabilité sur la compagnie Disney et sa manière de promouvoir le film. Mais les rancoeurs ont la vie dure. En 2009, Robin Williams est honoré d'un Disney Legends Award, la récompense marquant durablement la fin des hostilités et surtout la reconnaissance du travail de l'acteur pour Disney.

La carrière de Robin Williams est brillante. Télévision, cinéma, radio, théâtre, chanson, comédies, drames, one-man show... L'acteur a tout fait. Marquant des générations et des générations, il a conquis le public par son talent et sa bonne humeur. Mais le rire a semble-t-il caché les larmes... Amateur de jeux vidéos (il appelle sa fille Zelda en hommage au jeu The Legend of Zelda), de rugby, de cyclisme, véritable humaniste participant à de nombreuses associations de bienfaisance, Robin Williams a caché ses difficultés, ses malheurs, ses chagrins. Cocaïne dans sa jeunesse, alcool durant la fin de sa vie... Sa filmographie s'étiole... Sa tournée est stoppée... La dépression commence... Cherchant à obtenir en vain des rôles qui lui tiennent à cœur (le Sphinx, Hugo Strange ou le Joker dans les Batman de Christopher Nolan), il enchaîne des films peu marquants. Et à la surprise (tristesse) générale, l'acteur de 63 ans se donne la mort le lundi 11 août 2014, dans sa maison de Marin County, près de San Francisco.

L'improvisation est désormais terminée. Le rideau est tombé. Le Génie d'Aladdin est définitivement libéré. Robin Williams est parti mais il lègue à chacun une filmographie témoignant du talent d'un formidable acteur inscrit à jamais dans les cœurs... Et dans la légende...

La filmographie

▼ Aller en bas de la liste ▼
001
Popeye
Acteur : Popeye • Comédie musicale
1980
Cinéma
1980
Cinéma
002
Good Morning Vietnam
Acteur : Adrian Cronauer • Guerre
1987
Cinéma
1987
Cinéma
003
Le Cercle des Poètes Disparus
Acteur : John Keating • Drame
1989
Cinéma
1989
Cinéma
004
Acteur : Peter Banning • Fantastique • TriStar Pictures
1991
Cinéma
1991
Cinéma
005
Aladdin
Acteur : Voix anglaise du Génie • Animation 2D
1992
Cinéma
1992
Cinéma
006
Acteur : Leslie Zevo • Comédie dramatique • 20th Century Fox
1992
Cinéma
1992
Cinéma
007
Acteur : Daniel Hillard / Mrs. Doubtfire • Comédie • 20th Century Fox
1993
Cinéma
1993
Cinéma
008
Acteur : Dr. Kosevich • Comédie • 20th Century Fox
1995
Cinéma
1995
Cinéma
009
Acteur : Alan Parrish • Fantastique • TriStar Pictures
1995
Cinéma
1995
Cinéma
010
Jack
Acteur : Jack Powell • Comédie dramatique
1996
Cinéma
1996
Cinéma
011
Aladdin et le Roi des Voleurs
Acteur : Voix anglaise du Génie • Animation 2D
1996
Vidéo
1996
Vidéo
012
Flubber
Acteur : Professor Philip Brainard • Comédie
1997
Cinéma
1997
Cinéma
013
Acteur : Sean Maguire • Drame
1998
Cinéma
1998
Cinéma
014
Intervenant • Documentaire
1999
Cinéma
1999
Cinéma
015
L'Homme Bicentenaire
Acteur : Andrew Martin • Science-fiction
1999
Cinéma
1999
Cinéma
016
Acteur : Voix anglaise de Dr Sais-tout • Science-fiction • Warner Bros.
2001
Cinéma
2001
Cinéma
017
Acteur : Walter Finch • Thriller • Angleterre
2002
Cinéma
2002
Cinéma
018
Acteur : Gabriel Noone • Thriller
2006
Cinéma
2006
Cinéma
019
Les 2 Font la "Père" (Old Dogs)
Acteur : Dan • Comédie
2009
Cinéma
2009
Cinéma
▲ Retour en haut de la liste ▲