Toby Dick - Dessin d'Henrieke
Dessin d'Henrieke
Date de création :
Mars 1967
Nom Original :
Moby Duck
Créateur(s) :
Vic Lockman
Tony Strobl
Apparition :
BD
Télévision
Voix Originale(s) :
Paul Frees

Le portrait

Publié le 16 avril 2015

Toby Dick est un marin, chasseur de baleines à ses heures, qui, complet paradoxe, leur voue une passion sans borne au point de passer le plus clair de son temps à les défendre...

Les Créateurs de Toby Dick

Le personnage est né de l’imagination de Vic Lockman et du crayon de Tony Strobl.

Né dans l'Illinois, le 19 octobre 1927 à Chicago, Vic Lockman rejoint la Western Publishing en 1951 en tant que lettreur avant d'obtenir le poste d'éditeur aux côtés de Chase Craig. Par la suite, il commence à écrire des histoires et des scénarios pour plusieurs personnages dont Bugs Bunny, Vil le Coyote, Titi et Grosminet pour la Warner ; Droopy et l’Ours Barney pour la MGM ; Andy Panda et Woody Woodpecker pour Walter Lantz. Si la plupart du temps, il ne fait que proposer des récits que d’autres artistes dessinent, il lui arrive d’encrer aussi les histoires voire même de les dessiner, en artiste accompli.
Lockman commence à travailler au service des personnages de Disney à partir de 1954. Il écrit des histoires, parmi tant d’autres, pour les personnages de Tic & Tac, P'tit Loup, Blanche Neige et les Sept Nains, Dingo, Bibi, Mickey et, bien sûr, Donald et toute sa famille. Il est ainsi l'un des auteurs qui participent à la publication The Beagle Boys, des numéros consacrés exclusivement aux voleurs Les Rapetou. Il crée alors les membres de leur famille : l’oncle 001 et l'oncle Zéro. Il fait naitre aussi le personnage d’Oscar Rapace, un inventeur malfaisant, ennemi juré de Géo Trouvetou.
Si son auteur fétiche sera Tony Strobl, il travaille aussi avec d’autres auteurs américains dont Carl Barks. Dans les années 80, il se charge ainsi des scénarios des histoires Disney à l’étranger tandis que, dans les années 90, avec la renaissance des comics Disney sur le sol américain, il fournit de nombreux récits notamment pour Gladstone. En parallèle de ses travaux pour des personnages connus, Disney ou autre, Vic Lockman est aussi un illustrateur religieux de confession chrétienne.

Vic Lockman
Tony Strobl

Anthony Joseph Strobl, dit Tony Strobl, est, quant à lui, né le 12 mai 1915 de parents d’origine Austro-Hongroise. Il acquiert une solide éducation dans l’art en allant au Cleveland School of Art de 1933 à 1937. Impressionné par Blanche Neige et les Sept Nains, il se fait embaucher par les studios Disney en décembre 1938 en tant qu’intervalliste. Il débute alors sur La Symphonie Pastorale de Fantasia puis sur Pinocchio et Dumbo avant d’être mobilisé pour la Seconde Guerre Mondiale. A la sortie du conflit, il ne reprend pas son travail au sein des studios Disney, n’étant pas convaincu par le cinéma. Il rentre dans l’industrie de la bande dessinée, d’abord en tant qu’illustrateur, avant de se faire embaucher chez Western Publishing en 1947où il dessine pour Warner Brothers (Bugs Bunny & Co.), Walter Lantz (Woody Woodpecker) mais surtout Disney. Son premier comics est ainsi une histoire Disney sur Bucky Bug publiée en janvier 1949 dans le numéro 100 de Walt Disney's Comics and Stories. Tony Strobl réalise au final une carrière impressionnante au service des bandes dessinées Disney produisant plus de 1000 comics américains, autant de productions internationales et près de 150 strips quotidiens ou dominicaux. Il dessine ainsi près de trois fois plus d’histoires que Carl Barks qui est déjà considéré lui-même comme particulièrement prolifique. A la différence du maître des canards qui est un artiste complet, Tony Strobl a souvent délégué le scénario et l’encrage à d’autres, expliquant en cela sa productivité hors norme même s’il lui est arrivé de tout faire lui-même, notamment au tout début de sa carrière. Il a par ailleurs illustré quelques story-boards de Carl Barks après sa retraite en 1966, dont la fameuse histoire Le Roi Picsou 1er. Il a également dessiné quasiment tous les personnages Disney : principalement les habitants de Donaldville mais aussi ceux de Mickeyville, des Silly Symphonies comme les Trois Petits Cochons ou Hiawatha ou des Grands Classiques comme Madame Mim ou Peter Pan. Il travaille ainsi pour la Western de 1949 jusqu’en 1968 et pour le Disney Studio Program de 1963 jusqu’à sa retraite en 1987 ; un de ses derniers travaux se faisant sur un script pour un comics tiré de La Bande à Picsou. Il meurt peu d’années après, le 29 décembre 1991.

La Carrière du Vieux Loup de Mer


Rencontre de Donald et Toby en 1967 dans
 A Whale of an Adventure (dessin de Tony Strobl)

La première apparition de Toby Dick a lieu aux États-Unis dans l’histoire de 14 planches, A Whale of an Adventure (Une si Grosse Baleine), au sein du Donald Duck #112 de mars 1967. Dans cette aventure, Donald se retrouve accidentellement perdu en mer et se voit secouru par Toby Dick et son animal de compagnie, le dauphin Poupy. Il décide de devenir le matelot du capitaine du Miss Ambre Gris afin de le remercier pour son sauvetage. Toby Dick réapparait ensuite dans l’histoire de 14 planches, The Jewels of Skull Rock (Aventure en Haute Mer) en juillet 1967, dans Donald Duck #114, toujours sur un scénario de Vic Lockman et un dessin de Tony Strobl. Là, Donald et Toby Dick croisent la route du Capitaine Crochet mais aussi de Monsieur Mouche sans parler de Daisy, Donald Dingue, Riri, Fifi et Loulou.

Donald Duck #112
Donald Duck #114
Moby Duck #1

Suite à ces deux histoires, Gold Key décide de lancer sa propre série de comics sur le personnage, Moby Duck. Le premier tome sort en octobre 1967 jusqu’au tome 11 en octobre 1970. Le magazine fait une pause et revient pour le tome 12 en janvier 1974 avant de s’arrêter définitivement au 30ème numéro en mars 1978. En dehors de Tony Strobl, parmi les illustrateurs américains ayant travaillé sur le personnage, il peut être cité Kay Wright ou Pete Alvarado.


 Ludwig van Drake, Oscar Rapace, Poupy, Toby Dick en 1968 dans
Cape Caper Cod Map Mystery (dessin de Tony Strobl)

Le personnage s’inspire grandement de Moby Dick, un roman de l'écrivain américain Herman Melville paru en 1851, dont le titre provient du surnom donné à un grand cachalot blanc au centre de l'intrigue. Dans le livre, le Capitaine Achab poursuit toute sa vie une baleine blanche dénommée "Moby Dick". La création de Vic Lockman reprend ainsi du roman la profession du personnage en tant que baleiner mais aussi dans son nom que cela soit en anglais (Moby Duck) comme en français (Toby Dick).

Moby Duck #2
Moby Duck #11
Moby Duck #30

Vieux loup de mer, bon marin mais piètre baleinier, Toby Dick a un fort tempérament. Il loue à de nombreuses reprises ses services à Picsou en qualité de capitaine de ses navires de marchandises. Souvent, il s’attaque aux pirates et autres antagonistes que cela soit Les Rapetou, Madame Mim, Oscar Rapace, Le Grand Méchant Loup ou encore Le Capitaine Crochet. Bien qu’il porte le nom de Duck en anglais, aucun lien de parenté n’a jamais été démontré avec Donald même s’il semble bien connaître le canard irascible. Dans certaines histoires, Toby semble aussi être une connaissance d’autres membres de la famille des Duck comme Grand-Mère Donald ou Gontran Bonheur.


Grand-Mère Donald, Picsou et Toby Dick en 1970 dans
Le Cheik en Échec (dessin de Kay Wright)

Toby Dick connait également une grande carrière en dehors des Etats-Unis notamment en Scandinavie et en Italie tandis que l’exploitation du personnage se concentre vers la fin, dans les années 2000, sur le Brésil et l'Italie. De l'autre côté des Alpes, précisément, le personnage a droit à une série nommée Les Chroniques de la Baie où il forme un duo avec Popop Duck. Commencée le 10 juillet 2001 avec l'histoire Cap sur Duckport, la saga s'achève avec Le Trésor de L'Océano, le 20ème épisode publié le 23 août 2005. Cette série italienne, parue originellement dans Topolino, est traduite en France dans le bimensuel Mickey Parade Géant. Dans ces aventures, les deux compères mènent des enquêtes maritimes à partir de la petite ville de Duckport. Dans les années 2010, un nouveau désintérêt pour le personnage s’amorce : Toby Dick ne signe en effet que quatre courtes apparitions : deux dans des histoires italiennes et deux dans des crossovers des reprises en comics de La Bande à Picsou et de Myster Mask.


Les Chronique de la Baie (2001 • 2005)
Dessins Corrado Mastantuono & Marco Palazzi

Autour de Toby Dick

Deux personnages - deux amis - gravitent autour de Toby Dick.


Poupy, Sancho Pacha et Toby Dick en 1975 dans
Toby Dick à la Barre ! (dessin de Kay Wright)

Le premier d’entre eux est né en même temps que lui. Il s’agit de son meilleur ami et animal de compagnie, le dauphin Poupy (Porpy the Porpoise en anglais) qui se dit champion pour effrayer les requins. Fidèle à Toby, il est aussi le plus intelligent des deux compagnons du marin.


Première apparition de Sancho Pacha dans The Vanishing Banister
dans Walt Disney's Comics and Stories #330  (dessin de Tony Strobl)

Le deuxième compagnon, Sancho Pacha en français (Dimwitty Duck ou Dim-Witty Duck en anglais) est, quant à lui, plutôt benêt. Il apparait pour la première fois dans l'histoire de The Vanishing Banister au sein du Walt Disney's Comics and Stories #330 en mars 1938. Il est également l'œuvre de l’imagination de Vic Lockman et du crayon de Tony Strobl. Pour sa première apparition, il seconde Donald dans une histoire de détective privé. Il est alors censé faire le pendant de Dingo par rapport à Mickey. Il apparait également dans des histoires de Daisy où il est amoureux de la belle. Mais très vite, dès sa troisième apparition, Toby Dick Chasse la Perle (On Disappearing Island) au sein du Moby Duck #3, le canard benêt devient le matelot et le coéquipier de Toby Dick. Il le suivra ensuite dans pas moins de 87 aventures. Même si Sancho Pacha porte le même nom (Duck) en anglais que Donald et Toby, il n'y a, en revanche, aucune certitude que les trois personnages soient de la même famille.

Moby Duck #9
Moby Duck #25
Moby Duck #29

Au-delà du Papier…

Son unique apparition animée (digne de ce nom, s'entend) a lieu au tout début de sa carrière, en 1968. Elle se produit dans Walt Disney's Wonderful World of Color au cours de l’épisode Pacifically Peeking. Il s’agit d’un mélange de scènes animées et de séquences « live ». Si l’animation y est totalement inédite, elle n'en représente toutefois qu’une infime partie. L'intervention de Toby Dick se résume, en effet, au rôle de maitre de cérémonie, présentant les différentes parties « live » où il disserte sur les îles du Pacifique... Après avoir animé Picsou, l’année précédente dans le cartoon, Picsou Banquier, Ward Kimball donne donc vie à cet autre canard tandis que Paul Frees (qui double aussi Donald Dingue) lui prête sa voix. Il convient de signaler un très court caméo, quelques trente années plus tard, visible dans un épisode de la série animée des années 2000, Disney's Tous en Boîte, Le Crimordinateur où Toby dick est aperçu au fond de la salle parmi le public.

Pacifically Peeking
Disney's Tous en Boîte

Toby Dick est un personnage éphémère ayant toutefois connu son heure de gloire dans les années 60 et 70. Même s’il est oublié aujourd’hui, en particulier en France, il dispose d’une carrière intéressante, avec le privilège entre autre d’avoir été animé par le grand Ward Kimball, l’un des Neufs Vieux Messieurs !