Crapaud
Date de création :
Le 24 juillet 1985
Nom Original :
Creeper
Créateur(s) :
Mark Henn
Apparition :
Cinéma
Voix Originale(s) :
Phil Fondacaro
Voix Française(s) :
Roger Carel (1985)
Edgar Givry (1998)

Le portrait

rédigé par
Publié le 29 octobre 2014

Au début des années 1980, les studios d'animation Disney marquent un tournant. En plein marasme, un nouveau projet plus adulte est en effet lancé, Taram et le Chaudron Magique, d'après le deuxième épisode des Chroniques de Prydain de Lloyd Alexander publié en 1962. Ce nouveau film propose une brochette de méchants fournie avec le Seigneur des Ténèbres, le principal antagoniste, un trio de sorcières, des dragons,  des soldats brutaux, des revenants... Et un acolyte misérable, Crapaud.

Crapaud est le serviteur dévoué du Seigneur des Ténèbres. Ou plutôt son larbin. Petit être difforme aux yeux violets avec un large sourire acéré et vêtu d'un capuchon pourpre, il semble être une sorte de gobelin dont l'apparence ressemble à celle d'une gargouille. Vouté, clopinant plus qu'il ne marche, il a pour mission de garder le château de son maître en son absence et de faire régner l'ordre parmi ses nombreux hommes de main. Mais quand on est un nabot, il n'est pas facile de se faire entendre et Crapaud a les plus grandes difficultés à se faire obéir.

Crapaud n'inspire de respect pour personne. Le considérant comme un bouffon, les soldats du Seigneur des Ténèbres aiment le moquer et le brutaliser. Son maître lui-même ne lui accorde aucune grâce, le torturant dès lors que ses plans ne se déroulent pas comme il l'entend. Il n'est ainsi pas rare que Crapaud soit pris à la gorge, au sens propre, par un Seigneur des Ténèbres cherchant à calmer ses nerfs. L'acolyte est davantage un chien dressé qu'un véritable aide de camp.

Mais s'il craint son maître, s'il est souvent peureux et lâche, Crapaud n'en reste pas moins un personnage dangereux. En effet, son sadisme est profond. Face à la cochonne Tirelire qui refuse d'obéir, il n'hésite pas à plonger le museau de l'animal dans l'eau, au risque de le noyer. Et user d'un fer rouge pour faire plier le porcelet semble être pour lui un véritable jeu. Et Crapaud est finalement assez malin. Alors que les plans du Seigneur des Ténèbres s'écroulent, il est le seul à s'échapper lorsque le château s'effondre. Monté sur l'un des dragons, il arbore les cornes de son maître et ricane follement devant la situation et la disparition de celui qui l'a si longtemps maltraité.

 

Crapaud est une création originale des studios Disney. Le personnage n'apparaît en effet pas dans le livre original de Lloyd Alexander. Il est notamment animé par Mark Henn, le créateur d'Ariel, de Belle, de Jasmine, de Simba, de Mulan, de Grace ou encore de la princesse Tiana. Son apparence est en partie inspirée de gargouilles. Elle possède quelques similitudes avec celle de Toadie, le petit ogre qui accompagne le Duc Sigmund Igthorn dans la série télévisée Les Gummi, produite à l'époque de la réalisation de Taram et le Chaudron Magique. Les deux personnages partagent en effet leur couleur et la crainte de leur maître.

Mark Henn
Phil Fondacaro
Edgar Givry

Dans la version originale, Crapaud est interprété par Phil Fondacaro, acteur de petite taille à l'affiche de films comme Willow. En France, Roger Carel lui prête sa voix dans le premier doublage de 1985. Lors du redoublage du film, en 1998, alors que Carel récupère le rôle du Roi Bedaine, Crapaud est désormais joué par Edgar Givry, notamment connu pour être la voix française de Richard Dean Anderson.

Les Gummi

La carrière de Crapaud est aussi insignifiante que celle des autres personnages du film. En effet, faute de notoriété et de succès, Taram et le Chaudron Magique n'a inspiré aucune suite et ses protagonistes ne sont plus présents dans le reste de l'œuvre de Disney. Seule exception, l'adaptation du film en jeu vidéo, dans laquelle Crapaud apparaît ponctuellement.

Au final, Crapaud est un acolyte insignifiant, pour un film mineur...