Professeur Ratigan
Date de création :
Le 02 juillet 1986
Nom Original :
Professor Padraic Ratigan
Créateur(s) :
Glen Keane
Matthew O'Callagan
Phil Nibbelink 
Apparition :
Cinéma
Télévision
BD
Parcs
Voix Originale(s) :
Vincent Price (1986)
Maurice LaMarche (Disney’s Tous en Boîte - 2001)
Voix Française(s) :
Gérard Rinaldi (1986)

Le portrait

rédigé par
Publié le 14 juillet 2014

Le Professeur Ratigan est le grand méchant de Basil, Détective Privé, grand classique de 1986 inspiré du livre pour enfant Basil de Baker Street d'Eve Titus et Paul Galdone publié en 1958. Détournant l'œuvre de Sir Arthur Conan Doyle, l'histoire met en scène Basil, alter-égo de Sherlock Holmes dans le royaume des souris, qui lutte contre son ennemi juré, le Professeur Ratigan, qui s'inspire quant à lui du Professeur James Moriarty.

Ratigan est l'ennemi public numéro un du royaume des souris. Comme le dit Basil, c'est le « Napoléon du Crime », la référence à l'Empereur des Français soulignant sa notoriété plus que grande. Il complote depuis des années pour prendre le pouvoir en éliminant la Reine Moustoria et devenir ainsi le « suprême leader du royaume des souris ». Et pour cela, il a monté un nouveau plan qu'il pense imparable. Il fait enlever Hiram Flaversham, un fabriquant de jouets, à qui il ordonne de créer une réplique mécanique de la reine. Grâce au robot, Ratigan pense alors duper les sujets du royaume et s'accaparer les pouvoirs en devenant Prince consort.

Le Professeur Ratigan règne sur les bas-fonds de Londres. Véritable chef de bande, il a sous ses ordres toute une armée de malfrats vivant avec lui près des docks. Mais si sa demeure, un tonneau aménagé en salle du trône, se trouve au cœur des égouts, pas question pour le méchant de vivre dans la misère. En effet, véritable dandy en costume trois pièces, cape et haut de forme, il est ostensiblement entouré de richesses, de pièces, de diamants, de bijoux, d'œuvres d'art. Et dans son repaire, le champagne coule à flot. Vaniteux, il adore que ses sbires le flattent. Véritable menace, il se donne de grands airs et cherche absolument à faire oublier ce qu'il est réellement : un vulgaire rat d'égout.

Mais ses airs pompeux ne peuvent cacher sa vraie personnalité. Et plus l'histoire avance, plus Ratigan révèle sa véritable identité. Lorsque ses plans tombent à l'eau, il redevient l'immonde rat qu'il n'a jamais cessé d'être, cet être bestial incapable de contenir son mauvais caractère et parfaitement vulgaire. A la fin du film, lors de la grande scène pendant laquelle il affronte Basil au cœur des rouages de Big Ben, il redevient ainsi une bête sauvage. Ses vêtements déchirés font apparaître ses poils ébouriffés. Son regard devient terrible. Ses griffes sont acérées. Désormais fou de rage, c'est à quatre pattes, tel un vrai rat, qu'il poursuit Basil et la petite Olivia. Son instinct prend le dessus. Les simulacres de bonnes manières et de distinction n'existent plus.

 

Le Professeur Ratigan est une réelle menace. Pour les héros du film, bien sûr. Redoutablement intelligent, il est capable de se jouer de son ennemi juré, Basil, en l'entraînant dans l'un de ses pièges. Mais Ratigan est une menace pour ses propres acolytes. Sadique, cruel et diabolique, il n'hésite pas à insulter ses ennemis, à brutaliser ses complices et à sacrifier ceux qui se mettent en travers de son chemin. Ce rat vicieux n'a aucun sens moral et dès lors que quelqu'un se dresse devant lui, dès lors que quelqu'un le contrarie, il l'élimine sans aucun ménagement. L'un de ses sbires, l'ivrogne Bartholomée, en fait la cruelle expérience : alors qu'il se permet de lui dire qu'il est « le rat le plus scélérat », Ratigan entre dans une énorme colère, bien que parfaitement maîtrisée. A l'aide de sa clochette, il appelle sa chatte, l'énorme Félicia, et la laisse dévorer la pauvre souris ivre. Pire, quand son propre bras droit, Fidget, devient encombrant, Ratigan n'hésite pas à le jeter dans le vide, la chauve-souris handicapée étant incapable de voler pour sauver sa peau.

L'animation du Professeur Ratigan est confiée à Glen Keane. Jeune animateur à l'époque, l'artiste a déjà créé le Grizzly de Rox et Rouky. Futur papa d'Ariel, de la Bête, d'Aladdin, de Tarzan ou de John Silver, Keane signe là son premier grand méchant d'envergure. Pour son apparence, il dit s'être inspiré d'une photographie montrant des cheminots londoniens du XVIIIème siècle. Sur l'image, tous les hommes se ressemblent sauf un, différent, avec un gros cigare et un chapeau haut de forme. L'apparence graphique de Ratigan vient de là.

 

Dans la version originale, le Professeur Ratigan est doublé par Vincent Price. Acteur de légende et maître de l'épouvante, Price a, à l'époque, une longue carrière derrière lui.  Véritable dandy à l'affiche de films comme La Tour de Londres, L'Homme au Masque de Cire, La Chute de la Maison Usher, Le Corbeau, Le Croque-Mort s'En Mêle ou encore d'Edward aux Mains d'Argent, son jeu a aussi beaucoup influencé l'animation de Glen Keane. Offrant au personnage du rat une interprétation magistrale, celui qui a aussi laissé son rire démoniaque au clip Thriller de Michael Jackson déclare à la fin de sa vie que Ratigan restera le « meilleur rôle de méchant de toute sa carrière ». Mais Price ne fait pas que parler, il chante ! Il interprète la chanson qui présente son personnage aux spectateurs, Le Grand Génie du Mal, ainsi que Bye-Bye, déjà, l'air accompagnant son piège tendu à Basil et Dawson. 

Dans la version française, le rôle est tenu par Gérard Rinaldi. Connu pour sa participation au groupe des Charlots dans les années 60-70-80 et pour son rôle du vétérinaire Marc dans la série télévisée Marc et Sophie, les fans de Disney le connaissent bien. Rinaldi était en effet la voix française de Dingo du début des années 1990 à la fin des années 2000. Il a également doublé Grincheux dans le redoublage de Blanche Neige et les Sept Nains, du hibou dans Danny le Petit Mouton Noir, de Tony dans la version restaurée de La Belle et le Clochard, du Chef Louis dans le redoublage de La Petite Sirène ou encore de Clayton dans Tarzan.

Oliver & Compagnie
Bandes dessinées
Disney's Tous en Boîte
Couacs en Vrac

La carrière de Ratigan dépasse de loin sa seule apparition dans Basil, Détective Privé. En effet, après la sortie du film, il devient un personnage de bande dessinée, en particulier utilisé par des scénaristes italiens qui offrent à Basil et à son ennemi de nouvelles aventures. Ratigan fait également plusieurs caméos, dans Oliver & Compagnie, où son portrait est visible près de la couche de Georgette pendant la chanson La Perfection c'Est Moi, mais aussi dans les séries Couacs en Vrac et Disney's Tous en Boîte, en particulier les épisodes L'Affaire de la Lampe et La Boîte à Picsou. Il apparaît en outre dans le film Mickey, le Club des Méchants. Ratigan fut également un temps visible dans les parcs Disneyland et Magic Kingdom aux Etats-Unis, au même titre que Basil.

Un film sans prétention, mais un grand méchant, véritable génie du mal.