Iago
Date de création :
Le 25 novembre 1992
Nom Original :
Iago
Créateur(s) :
Will Finn
Brian Ferguson
Tom Bancroft
Tony Bancroft
Apparition :
Cinéma
Télévision
BD
Parcs
Jeux Vidéo
Voix Originale(s) :
Gilbert Gottfried
Voix Française(s) :
Eric Metayer
Philippe Videcoq (Le Retour de Jafar - 1994 / Aladdin, la série - 1994-1995)
Interprète(s) :
Don Darryl Rivera (Aladdin - The Musical)

Le portrait

rédigé par
Publié le 26 janvier 2015

Rares sont les méchants Disney qui ne possèdent pas leur animal confident. La Reine et Maléfique confient leurs sombres desseins à leur corbeau. Madame Médusa ainsi que Sykes peuvent compter, pour la première, sur ses deux énormes alligators, Brutus et Néron, et pour le second, sur ses dobermans Roscoe et Desoto. MacLeach élève son iguane Joanna et Shan Yu un faucon. Dans Aladdin, le grand méchant Jafar est lui aussi associé à un volatile, le perroquet Iago.

Iago est un ara rouge. Capable de parler, son nom s'inspire de l'un des personnages de la pièce de William Shakespeare Othello ou le Maure de Venise. Dans l'œuvre du dramaturge anglais, Iago est un officier sous les ordres d'Othello, général vénitien qui ignore que son subalterne complote contre lui. Car le carriériste Iago a une dent contre son chef, qu'il pense être l'amant de sa femme et qui lui a préféré Cassio pour une promotion. Beau parleur, l'officier parvient à convaincre Othello que sa femme le trompe avec Cassio, provoquant ainsi sa folie meurtrière. Le Iago de Shakespeare est donc un ignoble personnage, un manipulateur qui parle énormément (il possède le plus de lignes dans la pièce) et qui est capable de toutes les forfaitures et traitrises pour arriver à ses fins... Autant de « qualités » que le perroquet d'Aladdin possède également.

Car Iago est un beau parleur. Et dans le duo qu'il forme avec Jafar, c'est lui qui parle le plus, trahissant parfois les pensées de son maître, assez avare en paroles, et faisant part à chaque instant de ses états d'âme... Et ce, pour le plus grand malheur du vizir qui doit parfois lui clouer le bec pour pouvoir en placer une. Iago discute, commente, parle, braille, hurle sans arrêt. Parfois à la limite de la vulgarité, il n'arrête pas de discourir. En tout cas, en présence de Jafar. Car en public, il cache sa véritable identité, se faisant passer aux yeux de tous pour un perroquet stupide, tout juste capable de répéter quelques mots entendus ça et là. C'est à ce petit jeu qu'il joue notamment en présence de Gazeem et du Sultan qui ignorent à quel point le volatile les hait tous autant qu'ils sont. Il ne trahit sa véritable identité que lorsque le Sultan et Jasmine sont obligés de se prosterner devant Jafar qui vient de prendre le pouvoir.

Iago est un partenaire de choix pour le sombre Jafar. Loin d'être un simple faire-valoir, l'oiseau est un aide de camp précieux, pour ne pas dire stratégique pour le vizir qu'il sert avec passion. Et ce serviteur est loin d'être stupide. Son intelligence est même redoutable. Dès le début du film, c'est le perroquet qui met la patte sur la moitié de scarabée que Gazeem refuse de donner. C'est également Iago qui récupère la lampe après être parvenu à éloigner Aladdin grâce à une imitation parfaite de Jasmine. C'est lui aussi qui insinue dans l'esprit de Jafar l'idée de devenir sultan en épousant Jasmine, alors même que l'infâme vizir n'avait pas imaginé cette hypothèse pour arriver à ses fins. Enfin, Iago est suffisamment vigilant pour surprendre Aladdin, de retour au palais, là où Jafar est aveuglé par les avances simulées par la princesse.

Iago est donc un personnage clé dans le complot que fomente Jafar. Et l'oiseau fait preuve d'une grande intelligence et de beaucoup de clairvoyance. Mais il n'est pas qu'un simple allié ! Il est un acteur de premier plan que le vizir sait utiliser dès que le besoin se fait sentir. Lorsqu'il s'agit d'actionner les rouages d'une machine diabolique afin de créer de la foudre, c'est au volatile de courir encore et encore pour que le mécanisme fonctionne. Et quand il faut récupérer la lampe, inaccessible pour Jafar, c'est encore au perroquet d'entrer en scène.

Iago est également l'unique confident de Jafar. Car, si le vizir peut compter sur Razoul et les autres gardes du palais, seul le perroquet est mis dans la confidence. Un peu à l'image du corbeau avec La Reine ou de Diablo avec Maléfique, Jafar lui fait souvent part de ses projets, les dialogues entre les deux méchants permettant au passage de mettre au courant les spectateurs. Et quand le conseiller du sultan accède enfin au pouvoir, il sait récompenser son allié. Mais cette amitié est autant inspirée par la confiance que par la crainte. Car lorsque Iago refuse d'obéir, lorsqu'il ose remettre en cause les ordres, Jafar sait se faire respecter. Et il n'est pas rare qu'il prenne son perroquet à la gorge afin de le remettre à sa place. Iago est un confident obéissant, son respect étant autant le fruit de son amitié avec Jafar que de la crainte qu'il a de lui. Ainsi, quand le vizir transformé en génie est piégé, à la fin du film, Iago ne se sent plus obligé de lui obéir. Cherchant à fuir, il se retrouve cependant enfermé avec son maître dans la lampe. Mais son caractère change. Il n'hésite plus à le rabrouer, l'accusant sans gêne d'être à l'origine de leur situation. Iago ne se retient dès lors plus de dire ses quatre vérités à Jafar qu'il a craint jusqu'alors.

Si Jafar est une terreur lugubre, Iago est son pendant comique. Car le vizir est loin d'être un joyeux luron. Sinistre, la joie de vivre n'est pas sa principale qualité et il est rare que le méchant s'amuse. Il est en cela le parfait opposé du volatile, jamais avare d'un bon mot ou d'une bonne plaisanterie. Aimant se dandiner au son d'une bonne musique, le perroquet est un vrai personnage burlesque. Grand amateur d'imitations, il aime faire parler les autres et les imiter, aussi bien vocalement que physiquement d'ailleurs. Se moquant du sultan et de Jasmine, il prend également la voix de son maître pour s'auto-congratuler après qu'il ait réussi à mettre la main sur la lampe.

Iago craint Jafar. C'est un fait. Mais son ennemi de toujours n'est-il pas, finalement et malgré lui, le sultan. Car le vieux bonhomme, persuadé que le perroquet n'est qu'un piaf stupide, a une passion, le nourrir. Et à chaque rencontre, le monarque aime mettre un gâteau dans la bouche du volatile qui déteste cela par-dessus tout. Et quand Jafar complimente le sultan qui a, selon lui, l'art d' « amadouer les plus stupides animaux », Iago montre à quel point cette pointe de sarcasme de la part de son maître lui déplait, d'autant qu'il ne peut répondre sous peine de trahir sa couverture de simple oiseau. Iago déteste les gâteaux et il déteste le sultan. Et quand le pouvoir est enfin entre ses mains, il se venge en lui enfournant à son tour ses gâteaux dans la bouche. Et sa haine pour le sultan est encore davantage alimentée quand le monarque, montée sur le tapis magique, s'amuse à le prendre en chasse, l'oiseau finissant sa course en s'écrasant dans l'un des piliers de la salle du trône ! Iago n'est-il pas, finalement, l'allié de Jafar pour le simple motif que ce dernier l'aidera à se débarrasser du sultan et de ses infâmes gâteaux ?!

Contrairement aux autres personnages du film, Iago est un véritable personnage de cartoons à la Tex Avery. Ecrasé, étiré, coincé, étranglé, projeté contre le mûr, déplumé, le volatile est particulièrement maltraité. En cela, il est l'un des éléments les plus drôles du film, volant même parfois la vedette aux autres protagonistes. Alors qu'Abu est assez insignifiant à côté d'Aladdin, Iago semble indispensable à Jafar. Mieux, il est considéré comme un élément incontournable, indispensable au sein du duo qu'il forme avec le méchant. Iago est l'une des clés comique du film avec le Génie bien entendu.

Parfois nommé Sinbad sur certaines recherches graphiques, le perroquet est l'œuvre de l'animateur Will Finn. Co-réalisateur de La Ferme se Rebelle, Finn a, à son actif, l'animation de personnages comme Big Ben et La Volière. Pour l'apparence de Iago, il s'est grandement inspiré de Gilbert Gottfried, qui prête sa voix aux méchant. C'est ainsi que le volatile et l'acteur partagent le même regard et surtout la même dentition ! Iago est donc un oiseau avec des dents ! L'arrivée de Gottfried change également le caractère du piaf, auparavant pensé comme un volatile flegmatique avec un accent anglais.

  

Dans la version originale, Iago est donc doublé par Gilbert Gottfried, les réalisateurs ayant un temps pensé à Danny DeVito, voire à Jonathan Freeman, la voix de Jafar qui aurait alors interprété les deux méchants. Second rôle d'Hollywood, Gottfried est notamment membre de l'émission Saturday Night Life. Prêtant sa voix à plusieurs dessins animés, il est également à l'affiche de films comme Le Flic de Beverly Hills 2 et Allô Maman, C'Est Encore Moi. Dans la version française, le perroquet est joué par Eric Metayer. Acteur de théâtre, humoriste et metteur en scène, Metayer a doublé des dizaines de personnages comme Watto dans la seconde trilogie Star Wars, Peine et Panique dans Hercule, Fifre dans La Belle et la Bête 2 : Le Noël Enchanté, Gurki dans le second doublage de Taram et le Chaudron Magique, Bob Razowski dans Monstres & Cie, Pikly dans Lilo & Stitch ou encore Vector dans Moi, Moche et Méchant.

Will Finn
Gilbert Gottfried
Eric Metayer

La carrière de Iago est très riche et ses apparitions après Aladdin sont nombreuses. Il apparaît tout d'abord dans les deux suites du classique de 1992. Son rôle prend surtout de l'épaisseur dans Le Retour de Jafar. Dans cette suite, le spectateur apprend tout d'abord que l'oiseau a été acheté au bazar par Jafar qui, libéré de la lampe, souhaite assouvir sa vengeance. Mais rattrapé par ses sentiments, le perroquet participe aux côtés des héros à l'anéantissement du méchant qui l'a jusque-là toujours martyrisé. Dans Aladdin et le Roi des Voleurs, Iago dévoile un caractère vénal déjà présent dans la série télévisée. Gardien des cadeaux de mariage, il tente de protéger le trésor contre Cassim, à la recherche de l'Oracle. Accompagnant Aladdin et Abu partis défier les quarante voleurs, le volatile se prend finalement d'affection pour leur roi et se retrouve à ses côtés enfermé dans les geôles du sultan après que les deux aient tenté de s'emparer de l'Oracle placé au sein du trésor royal. A la fin de l'opus, Iago décide finalement de quitter Aladdin et Jasmine et de suivre Cassim dans de nouvelles aventures. Il revient cependant et apparaît dans le film Disney Princesse - Les Histoires Merveilleuses : Vis tes Rêves.

Le Retour de Jafar
Aladdin et le Roi des Voleurs

Iago est également l'un des personnages marquants d'Aladdin, la série, dont l'action se situe entre les deux suites d'Aladdin. Présent dans presque tous les épisodes, le perroquet devient un personnage grincheux, sans cesse en train de ronchonner. Souvent de paire avec Abu, il accompagne Aladdin, Jasmine et le génie dans leurs aventures, cherchant sans cesse avec l'aide du singe à mettre la main sur des trésors divers et variés. Il tombe par ailleurs amoureux d'un nouveau personnage, Thundra, un oiseau magique capable d'influer sur le climat. Toujours à la télévision, Iago est présent dans la série Disney's Tous en Boîte, seul ou avec Jafar, ainsi que dans les deux films Mickey, la magie de Noël et Mickey, le Club des méchants.

Aladdin, la Série
Disney's Tous en Boîte

Iago apparaît aussi dans l'adaptation du classique sur les planches de Broadway. Mais cette fois, le personnage n'est plus un perroquet mais un homme qui assiste Jafar dans ses sombres desseins. Il est alors interprété par Don Darryl Rivera. Dans les parcs Disney, il est surtout présenté sous la forme d'une marionnette associée à Jafar. Notamment intégré à l'attraction The Enchanted Tiki Room : Under New Management aux côtés de Zazu, il apparaît en outre dans le spectacle Aladdin : A Musical Spectacular.

   

Enfin, Iago est un personnage de jeux vidéo. Présent dans l'adaptation d'Aladdin sur Sega, il est également l'un des protagonistes d'Aladdin, la Revanche de Nasira, mais cette fois dans le camp d'Aladdin. Iago est aussi au générique de la saga Kingdom Hearts, reprenant le même rôle que dans le film, dans le premier volet, et devenant l'allié des héros, dans le second.

Braillard égocentrique, véritable moulin à paroles, mais méchant finalement repenti, Iago est un de ces personnages qui, sur une échelle de 1 à 10, valent au moins 11 !