Claude Frollo
Date de création :
Le 21 juin 1996
Nom Original :
Claude Frollo
Créateur(s) :
Kathy Zielinski
Ruben A. Aquino
Sergio Pablos
Dominique Monfery
Chris Wahl
Travis Blaise
Apparition :
Cinéma
Parcs
Télévision
Jeux Vidéo
Comédie musicale
Voix Originale(s) :
Tony Jay
Corey Burton (Kingdom Hearts)
Voix Française(s) :
Jean Piat

Le portrait

rédigé par
Publié le 18 octobre 2014

« Austère », « Calme », « Sombre », « Imposant », « Majestueux », « Menaçant », « Impérieux », « Grave », « Morose ». Voici en quelques mots le champ lexical utilisé par Victor Hugo dans Notre-Dame de Paris pour décrire le personnage de Claude Frollo, le méchant du Bossu de Notre-Dame, l'adaptation du roman sortie en salle en 1996.

Dom Claude Frollo est l'un des principaux protagoniste de Notre-Dame de Paris, roman publié pour la première fois en 1831 et qui reste l'un des plus grands classiques de Victor Hugo. Le personnage est notamment présenté dans les chapitres II et V du livre quatrième. Hugo le dépeint comme un homme appartenant à la petite noblesse. Il est le fils d'une famille moyenne propriétaire du fief de Tirechappe et vassale de l'évêque de Paris. « Enfant triste, grave et sérieux », Frollo est destiné par ses parents à une vie d'ecclésiastique. Pendant sa jeunesse et son adolescence, qu'il passe cloitré au Collège de Torchi en l'Université, il apprend à lire dans le latin et ne cesse ensuite d'étudier, encore et encore. Ainsi, il suit les classes des grandes et petites écoles de la rue Saint-Jean-de-Beauvais où il apprend la théologie, le décret, la médecine, le droit, les arts littéraux, la science des herbes et les langues.

    

A l'été 1466, la vie de Frollo est chamboulée. La peste a emporté ses parents et alors qu'il n'a que 19 ans, le jeune homme devient chef de famille. Il se prend d'affection pour son frère Jehan qu'il décide d'élever. Il promet alors de ne jamais avoir ni épouse, ni enfant. Ce sentiment d'amour pour son jeune frère, Frollo le retrouve lorsque, le jour de la Quasimodo, il prend sous son aile un petit enfant abandonné et difforme. Avec l'aide de son suzerain Louis de Beaumont, l'évêque de Paris, Claude Frollo devient archidiacre de Josas. Devenue une éminence au sein de la paroisse, Victor Hugo le décrit comme un être sévère, qui fait trembler les enfants de chœurs, les confrères de Saint-Augustin et les clercs de Notre-Dame. Homme mystérieux, Frollo se voue aux sciences occultes, à l'astrologie, l'alchimie, et semble rechercher la pierre philosophale créée par Nicolas Flamel.

   

Dépeint comme un être lugubre, Claude Frollo « reprend vie » lorsqu'il contemple la belle gitane Esméralda. Ses yeux s'illuminent en effet devant la splendide jeune femme qui danse sur le parvis de la cathédrale. Jaloux des hommes qui l'entourent, l'archidiacre questionne Pierre Gringoire, poète et ami de la bohémienne. Tombé sous son charme, Frollo ordonne à Quasimodo d'enlever la belle, sauvée grâce au Capitaine de la garde, Phœbus. L'archidiacre amoureux tente alors de lutter contre ses pulsions en accusant Esméralda de sorcellerie. Et lorsque celle-ci cède aux avances de Phœbus, ses sentiments le pousse à poignarder le soldat et à laisser la bohémienne être accusée de la tentative de meurtre. Frollo lui avoue plusieurs fois son amour et tente de lui venir en aide, en vain. Il meurt précipité du haut de la cathédrale par Quasimodo après que les deux hommes aient assisté à l'exécution d'Esméralda...

Victor Hugo dresse dans son roman le portrait d'un personnage complexe, déchiré entre son amour de la religion et son amour du savoir et des sciences, écartelé entre sa promesse de célibat et son attirance pour Esméralda. Frollo est par ailleurs le protagoniste principal de l'histoire, puisque ce sont ses actes et ses pulsions qui influencent sa vie et celle des autres acteurs de cette intrigue. La description est précise. Aussi, lorsque les artistes de Disney débutent l'adaptation du roman, le caractère du méchant est complet.

Pourtant, le Frollo du film n'est pas le Frollo du roman. La première différence notable est tout d'abord que Victor Hugo ne parle jamais de son personnage comme du méchant de l'histoire. L'intrigue n'est en effet aucunement axée sur l'opposition entre Frollo et les autres personnages, mais bien sur l'opposition entre les différents sentiments qui habitent l'archidiacre. De plus, Frollo n'est pas entouré d'innocents. Bien que les autres protagonistes aient à souffrir de ses actes, aucun n'est irréprochable. Quasimodo est une brute épaisse, inculte, qui ne parvient à contrôler ses pulsions qu'en présence de son maître. Esméralda est une adolescente aguicheuse qui ne refuse pas les avances de Phœbus. Le capitaine de la garde est un arriviste orgueilleux qui n'hésite pas à tromper sa promise, Fleur-de-Lys, pour une aventure d'un soir avec la bohémienne qu'il abandonnera dès lors qu'il aura obtenu ses faveurs...

La deuxième différence notable est l'état même de Claude Frollo. Victor Hugo le présente comme un homme pieux, austère, destiné à une carrière religieuse et occupant le poste d'archidiacre. Chez Disney, sa fonction religieuse est supprimée. Austère, Frollo le reste néanmoins. Il est par ailleurs toujours aussi pieux, priant la Vierge Marie au cours d'un de ses numéros musicaux. Mais il n'est plus un homme d'église. L'archidiacre est un autre personnage du classique de 1996. Frollo est désormais juge, choix dicté par l'envie d'insuffler plus de puissance au personnage et surtout par la nécessité de ne pas choquer l'Amérique puritaine avec un prêtre voyeur, rongé par ses pulsions amoureuses. Il faut dire que déjà, en 1831, le roman avait choqué sur ce point. L'Eglise l'avait d'ailleurs mis à l'index dès 1834.

Le juge Claude Frollo est donc le méchant principal du Bossu de Notre-Dame. Personnage profondément dévot, il règne sur les rues de Paris où il tente de faire appliquer l'ordre et la vertu. C'est ainsi qu'il lutte notamment contre les bohémiens qu'il accuse de pervertir la population de la capitale. Les comparant à des insectes lors de sa première rencontre avec Phœbus, il cherche inlassablement leur repaire, la Cour des miracles, afin d'écraser ceux qu'il considère comme de la vermine. Et lorsqu'Esméralda met à mal sa chasteté, son opposition grandit plus encore contre ce peuple. Non expliquée dans le film, cette haine que Frollo entretient contre les gitans semble ancienne puisque dès les premières minutes, il fait arrêter des clandestins, allant jusqu'à tuer la mère de Quasimodo sur le parvis même de la cathédrale. Sur le point de précipiter l'enfant difforme dans un puits, il se voit alors contraint par l'archidiacre de recueillir le bébé et de l'élever comme son fils, chose que Frollo accepte de faire à la condition que l'enfant reste caché dans l'église.

Les origines de cette haine que Frollo entretient contre les bohémiens est en partie expliquée dans la série de livres Le Bossu de Notre-Dame : Six Nouvelles aventures, publiée en 1996. Le deuxième ouvrage, intitulé Le Cauchemar de Frollo, apprend aux lecteurs que Paris semble préoccupé par la nomination du juge, réputé sévère, au poste de Ministre de la justice. Critique vis-à-vis de son prédécesseur, Frollo interdit les festivités, à l'exception de la traditionnelle Fête des Fous. Mais ses ordres ne sont pas suivis par les bohémiens et le juge ordonne leur arrestation. Frollo est alors tourné en ridicule par Clopin et un certain Marcel, chef des bohémiens. Obligé de libérer les gitans emprisonnés, sa haine pour ceux qu'il appelle les égyptiens trouve donc ici son origine. 

Frollo est une autorité crainte et respectée. Les mots employés par Victor Hugo pour le décrire peuvent très bien illustrer le caractère du méchant de Disney. « Austère », « Calme », « Sombre », « Imposant », « Majestueux », « Menaçant », « Impérieux », « Grave », « Morose ». Frollo est tout cela à la fois. Être craint dans le roman, Frollo l'est tout autant dans le film. Lorsqu'il arrive à la Fête des Fous, la population semble faire place, la moue de certains passant laissant parfaitement voir leur sentiment vis-à-vis du juge redouté. La famille du boulanger qui l'implore témoigne de la terreur qu'inspire le personnage. Frollo n'a peur de rien, hormis de Dieu. C'est son amour de la vertu et sa crainte des flammes de l'Enfer qui le poussent à prendre Quasimodo sous son aile. C'est sa foi qui le force à détruire Esméralda par le feu. Néanmoins, il ne respecte par le droit d'asile de la cathédrale lorsque la gitane est sur le point de lui échapper.

Mais le Frollo de Disney possède d'autres caractéristiques absentes de l'œuvre de Victor Hugo. Il est raciste, déjà, trait de caractère dont l'auteur ne fait pas mention. Il est malfaisant dès le départ contrairement au roman. Il est sadique, ordonnant à l'un de ses bourreaux d'espacer les coups de fouets pour que le supplicier souffre davantage encore. Surtout, Frollo ne semble éprouver aucun sentiment humain, aucun amour pour les autres personnages. Dans le roman de Victor Hugo, l'homme n'est pas dépourvu d'affection. Il déborde même d'amour. Il recueille comme son fils son jeune frère, Jehan. Il prend également soin de Quasimodo de son plein gré, alors même que l'enfant est menacé de mort. Dans le film, point d'amour. Jamais. Il accepte d'élever Quasimodo sous la contrainte. Et alors que dans le livre, l'archidiacre n'hésite pas à sortir dans la rue avec son protégé, dans le film, le juge refuse catégoriquement que le bossu quitte l'église. Frollo devient alors un tortionnaire, qui tient Quasimodo captif dans sa tour avec ordre de ne jamais sortir dans ce monde qu'il présente comme cruel et méchant. En cela, Claude Frollo possède les mêmes intentions et les mêmes arguments que Mère Gothel dans Raiponce, les deux personnages se ressemblant au final beaucoup. Morbide, Frollo ne cesse de rappeler à Quasimodo sa différence, sa difformité, son handicap. Et la récitation de l'alphabet montre à quel point le juge est sinistre avec son fils adoptif qui égraine les lettres en les associant à des mots religieux négatifs (A = Abomination, B = Blasphème, C = Contrition, D = Damnation, E = Eternelle Damnation, F = Faute...).

De l'amour, Frollo ne semble en éprouver que pour la gitane Esméralda. Quoique de l'amour, il s'agit davantage de désir. Jamais Frollo ne fait part de sentiment amoureux vis-à-vis de la bohémienne. Il exprime clairement que c'est son corps qui répond à ses pulsions. Jamais il ne s'agit de romance. Les flétrissures obscènes évoquées par lui révèlent qu'il ne s'agit que d'une attirance sexuelle. Ce désir de Frollo pour Esméralda donne lieu à un superbe numéro musical lorsque le juge chante Infernale devant sa cheminée dont les flammes et la fumée prennent la forme de la jeune femme.

Comme dans le roman, Frollo est un être d'une intelligence supérieure. Même si le film ne fait pas mention de ses études et de sa pratique des sciences occultes, le méchant sait user de son esprit pour duper les autres personnages. Son influence sur Quasimodo est évidente. Il parvient à convaincre le jeune homme que le monde extérieur est mauvais et qu'il sera nécessairement rejeté. Le bossu ne découvre au final le contraire qu'en rencontrant Esméralda. Il réussit à persuader Phœbus que les bohémiens sont des criminels, ce que le Capitaine de la garde accepte bien volontiers au début du film. Il contrôle parfaitement la garde de Paris qui accepte sans répondre de défoncer les portes de la cathédrale. Seule limite, son influence ne parvient pas à dompter le caractère indépendant d'Esméralda. Dès lors, il entreprend de la détruire.

Alors que la cruauté de la Reine, de la marâtre de Cendrillon, du Capitaine Crochet, de Maléfique, de Ratigan, de Scar, de Shan Yu ou encore du Docteur Facilier est un acquis dont les méchants sont pleinement conscients, Frollo ne perçoit pas son sombre caractère. Il faut dire que contrairement aux autres sbires, il ne recherche pas la gloire et le pouvoir. Il les possède déjà. Pour lui, il n'est en rien méchant. En effet, Frollo pense, tout au long du film, agir pour le bien commun. L'incarcération de Quasimodo n'est souhaitable que pour protéger le bossu des moqueries de la populace. Le génocide des gitans n'est qu'un moyen d'obtenir une capitale sûre. L'exécution d'Esméralda n'est organisée que pour le débarrasser de cette sorcière qui l'a envouté. L'embrasement de Paris n'est que le fait de la recherche des criminels gitans. La responsabilité de ses actes ne lui incombe dès lors pas. Ses actions sont, pour lui, innocentes. Frollo s'est convaincu d'être un homme droit et intègre. Il considère son âme comme pure, sa pureté comme une fierté. Il expose le fait que la droiture le place bien au-dessus des autres traîne-misère.

« Austère », « Calme », « Majestueux », « Grave », « Morose », Frollo ne l'est plus à la fin du film. Alors qu'il regarde les autres avec un air condescendant durant toute l'histoire, le juge sort de ses gonds lorsque la situation lui échappe. Son calme et sa majesté disparaissent lorsqu'il découvre que Quasimodo a aidé Esméralda à quitter la cathédrale. Et armé de son épée, il pourchasse Quasimodo et Esméralda au sommet de l'église comme un vrai prédateur. Il abandonne cette posture droite et méprisante pour un dos vouté et un corps prêt à attaquer. Grave et morose, il ne l'est plus davantage. Son sourire diabolique se fige sur son visage. Ses yeux s'illuminent des flammes de l'Enfer. Frollo devient incontrôlable, aveugle, complètement déraisonnable. Sa folie soudaine le conduit à sa perte lorsqu'il tombe du haut de la cathédrale. La métaphore de sa propre chute est évidente et s'inspire directement du texte de Victor Hugo, à la différence notable que le juge Frollo, poussé dans le roman par Quasimodo, provoque ici sa propre mort.

  

L'animation de Frollo est supervisée par Kathy Zielinski. Rare artiste féminine à hériter d'un méchant, Zielinski a déjà animé le juge Demort dans Qui veut la peau de Roger Rabbit, Frank dans Bernard et Bianca au Pays des Kangourous et Jafar changé en mendiant puis en serpent dans Aladdin. L'apparence du juge est celle d'un homme semble-t-il âgé, comme l'indique sa chevelure grise. Pourtant, Victor Hugo parle d'un adulte de 36 ans. Son visage, mince, laisse apparaître les traits tirés de son visage sévère. Son costume noir renforce la menace, les touches de violet et de pourpre, ainsi que les bagues qui ornent ses mains, renvoyant à la symbolique du pouvoir. Le caractère et l'apparence du personnage semble davantage se rapprocher de ceux de Jehan Frollo interprété par Sir Cedric Hardwicke dans le film Quasimodo, réalisé en 1939 par William Dieterle. Alors que dans le long-métrage, Claude Frollo, joué par Walter Hampden, est bien archidiacre comme dans le roman, le personnage de Jehan Frollo est Ministre de la justice de Paris. Détestant les bohémiens, il souhaite la mort d'Esméralda. Le Frollo de Disney est donc plus proche du Jehan Frollo dans le film de 1939 que du Claude Frollo de Victor Hugo.

Cedric Hardwicke
Kathy Zielinski
Tony Jay
Jean Piat

Dans la version originale, Claude Frollo est doublé par Tony Jay. L'acteur britannique, ancien membre de la Royal Shakespeare Company, a déjà prêté sa voix à Monsieur d'Arque dans La Belle et la Bête, ainsi qu'à Monsieur Lèchebotte dans Tom et Jerry -  Le Film. Narrateur de La Planète au Trésor - Un Nouvel Univers, il reprend les rôles du Miroir magique dans Disney's Tous en Boîte et de Shere Khan dans Le Livre de la Jungle 2. En Français, l'acteur Jean Piat le remplace. Et l'interprétation magistrale de Piat égale en qualité celle de Jay. Célèbre Robert d'Artois dans Les Rois Maudits, Jean Piat a joué dans des centaines de pièces de théâtre. Il apparaît également à la télévision et au cinéma et prête notamment sa voix à Peter O'Toole dans Lawrence d'Arabie, à Ian McKellen dans Le Seigneur des Anneaux, et à Scar dans Le Roi Lion.

Disney's Tous en Boite
Kingdom Hearts 3D
Dream Drop Distance

La carrière de Frollo se poursuit ponctuellement à la télévision. Le juge est en effet présent dans le public de la série Disney's Tous en Boîte, notamment dans l'épisode Tout le Monde Aime Mickey. Il apparaît également dans le jeu Kingdom Hearts 3D : Dream Drop Distance. Il est également l'un des méchants des parcs Disney à travers le monde et prend part à différentes animations et spectacles dont World of Color, Fantasmic !, Disney Villains Mix and Mingle et Unleash the Villains. Dans l'adaptation allemande du classique de Disney en comédie musicale, il est interprété par l'acteur Norbert Lamla.

Frollo est l'un des plus beaux méchants de Disney. Fanatique, raciste, pervers, il est certainement l'un des plus dangereux. Une menace véritable.

La parcographie française

001
Parade
1996 • 1997
Fin d'activité
1996 • 1997
Fin d'activité
002
Parade
2002 • 2002
Fin d'activité
2002 • 2002
Fin d'activité
003
Parade
2003 • 2006
Fin d'activité
2003 • 2006
Fin d'activité
004
La Cour de Maléfique
Spectacle et Point Photo avec Personnages Disney
2014
En activité
2014
En activité
005
La Promenade Maléfique des Méchants Disney
Spectacle
2014 • 2014
Fin d'activité
2014 • 2014
Fin d'activité