Le Cyclope
Date de création :
Le 27 juin 1997
Nom Original :
Cyclop
Créateur(s) :
Dominique Monféry
Apparition :
Cinéma
Télévision
Jeux Vidéo
Voix Originale(s) :
Patrick Pinney
Voix Française(s) :
Michel Barbey

Le portrait

rédigé par
Publié le 20 avril 2015

En 1997, les studios Disney investissent la mythologie grecque dans leur nouveau long-métrage animé, Hercule. Basée sur l'histoire du héros grec Héraclès, le film se veut une comédie rythmée au son d'un gospel endiablé. Eloigné en de nombreux points de la légende, il met en scène une pléiade de personnages, en particulier toute une galerie de méchants réunie derrière le dieu Hadès, fumant Maître des Enfers, bien décidé à détrôner Zeus. Parmi ses aides de camps, rien de moins que deux démons empotés, un centaure, des monstres, les Titans, et un cyclope.

Dans la mythologie grecque, en particulier les textes d'Hésiode, les cyclopes ouraniens sont les enfants d'Ouranos, le Ciel, et de Gaïa, la Terre. Au nombre de trois, Brontès, Stéropès et Argès, ils jouissent d'une force colossale tellement grande que rapidement, ils deviennent dangereux aux yeux de leur père. Ouranos décide alors de les enfermer aux côtés de leurs frères, les trois Hécatonchires, au plus profond des Enfers, dans le Tartare. La délivrance vient lorsque Cronos, le dernier Titan, également né de l'alliance entre Ouranos et Gaïa, les libère afin de combattre son père tyrannique. Ainsi sortis des entrailles de la Terre, les cyclopes participent à ce coup d'état qui se termine par l'émasculation d'Ouranos et son renversement. Désormais roi des immortels, Cronos décide de renvoyer toutes les créatures monstrueuses en Enfer. Hécatonchires et cyclopes sont une fois de plus emprisonnés dans le Tartare. Ils sont alors de nouveau libérés par Zeus qui, avec l'aide de ses frères et sœurs et des géants, détrône Cronos lors de la titanomachie. Les Titans sont exilés dans le Tartare et les cyclopes, les géants et les hécatonchires, qui ont offert la foudre à Zeus et permis sa victoire, deviennent les alliés des dieux, fabriquant au passage le trident de Poséidon, l'arc et les flèches d'Artémis et le casque d'invisibilité d'Hadès. La suite de l'histoire diffère selon les auteurs. Dans certains mythes, ils sont tués par Apollon, qui souhaite alors se venger de Zeus qui a foudroyé son fils, Asclépios. Les cyclopes sont pris pour responsables car c'est bien avec l'arme qu'ils ont fabriquée que ce dernier est tué.


Ulysse et ses compagnons crevant l'oeil du cyclope Polyphème,
détail d'un vase du Ve siècle avant J.-C., Villa Giulia, Rome. 

D'autres cyclopes peuplent la mythologie, notamment les cyclopes forgerons qui apparaissent dans les légendes à l'époque hellénistique. Monstres à l'œil unique, ils sont les alliés des dieux et les assistants d'Héphaïstos. Vivant sous l'Etna, ou selon les sources sous les îles Lipari, ils usent de la chaleur des volcans pour fabriquer les armes des dieux et des héros. Parmi eux, Pyracmon et Acamas, les plus connus. Ils sont également les alliés des hommes, construisant notamment les défenses de Mycènes et Tirynthe, la ville natale d'Héraclès, dont les murs, dits cyclopéens, furent bâtis par sept cyclopes engagés par le roi légendaire Proétos. Parmi les monstres les plus connus de l'Antiquité, figurent en particulier ceux cités au VIIIe siècle av. J.-C. par Homère dans le chant IX L'Odyssée. Dans ces poèmes, les cyclopes sont des bergers gigantesques et solitaires vivant en Sicile. Mangeurs d'hommes, l'un d'eux, Polyphème, fils de Poséidon et Thoosa, capture Ulysse et ses compagnons de retour de la Guerre de Troie. Le cyclope est finalement neutralisé lorsque le rusé Ulysse, après l'avoir saoulé, lui crève son œil unique. Dans les Métamorphoses d'Ovide, Polyphème tombe sous le charme de la nymphe Galatée.

Chez Disney, l'histoire des cyclopes est largement simplifiée et surtout déformée. En premier lieu, il n'est plus question que d'un monstre anonyme. Exit, donc, Brontès, Stéropès, Argès ou Polyphème. Par ailleurs, le cyclope du film n'est pas l'allié des Dieux, en tout cas pas de Zeus. Enfermé dans la mythologie par Ouranos puis Cronos, le cyclope est ici emprisonné dans le Tartare avec les Titans par le dieu de la foudre lui-même lors d'une grande bataille se déroulant, selon les Muses, « aux premiers jours du monde ». Zeus et le cyclope sont donc ennemis là où la légende en fait des alliés. Et Héphaïstos, qui apparaît furtivement dans le long-métrage, forge la foudre seul, sans l'aide des géants et des cyclopes. La libération du Tartare ne vient enfin pas de Zeus mais d'Hadès, bien décidé à user de la force des Titans pour prendre l'Olympe et de celle du cyclope pour éliminer Hercule. Au passage, le monstre est donc associé aux Titans, pourtant ses ennemis dans la mythologie grecque.

Le cyclope apparaît dans l'histoire lorsque Hadès, profitant de l'alignement parfait des planètes, peut enfin accéder à la prison dans laquelle les Titans sont enfermés depuis la nuit des temps. Captif avec eux dans les entrailles de la Terre, sous l'océan, le monstre à l'œil unique est libéré alors même que la scène d'ouverture, décrivant le combat entre Zeus et ses ennemis, ne le montre pas être fait prisonnier. Et tandis que les Titans sont envoyés pour escalader l'Olympe et affronter les dieux, le cyclope reçoit pour sa part une mission particulière. Celui qu'Hadès surnomme « Coco Bel Œil » reçoit la tâche de tuer Hercule, seul être capable de mettre à mal les sombres desseins du Dieu des Enfers.

Le cyclope se rend donc à Thèbes, semant la mort et la destruction sur son passage. Défonçant la chaussée sous le simple effet de son poids, celui qui parvient à raser temples et maisons d'une seule main cherche alors sa proie dans les rues de la ville où la populace, terrorisée, fuit en espérant qu'Hercule la sauvera. Mais le héros a un handicap majeur. Il a perdu sa force après un pacte avec Hadès. Par ailleurs, après avoir découvert la trahison de Mégara, il a perdu toute motivation. C'est donc un homme normal et totalement brisé par le chagrin qui se présente devant le monstre afin de mener la lutte.

Le combat est parfaitement déséquilibré et pour Hercule, cela s'apparente à du suicide. Car la force du cyclope est réelle alors même que celle du héros est désormais nulle. Et la lutte s'apparente davantage à un jeu pour le méchant qui envoie Hercule valser dans tous les coins d'un simple claquement de doigts... L'arrivée de Philoctète change cependant la donne. Convaincu par son entraîneur qu'il peut vaincre son ennemi, il parvient à saisir une torche et à aveugler le cyclope, comme Ulysse était parvenu à le faire dans le poème d'Homère. Usant d'une corde pour lui entraver les jambes, le monstre perd finalement l'équilibre et chute du haut d'une falaise, provoquant ainsi sa mort. L'effondrement du méchant, qui tombe de tout son poids, fait littéralement trembler le sol, déstabilisant une colonne qui écrase Mégara. Le pacte avec Hadès, qui avait promis que rien n'arriverait à la belle, est rompu et Hercule, de nouveau fort, peut reprendre le combat contre le Dieu des Enfers.

  

Le cyclope est une création du français Dominique Monféry, installé avec une partie de l'équipe dans les studios Disney de Montreuil, près de Paris. Animateur sur La Bande à Picsou, Mystermask, Bonkers ou encore Dingo et Max, il a notamment travaillé sur les personnages de Frollo ainsi que Sabor dans Tarzan. Au début du projet, le cyclope est imaginé comme un géant dont le costume, représenté sur une recherche graphique de Rowland Wilson, ressemble à l'habit d'un soldat ou d'un gladiateur. Finalement, le monstre du film s'inspire davantage des dessins du caricaturiste Gerald Scarfe, qui le représentent presque nu. Afin de le rendre plus menaçant, le cyclope est pensé comme un énorme géant, obèse, dont la graisse pend de tous côtés et bouge de manière flasque à chaque mouvement.

Dominique Monféry
Patrick Pinney
Michel Barbey

Dans la version originale, le cyclope est interprété par le comédien Patrick Pinney, la voix de Super Souris, d'un garde dans Le Bossu de Notre-Dame, d'un Hun dans Mulan, également au générique de Aladdin, Atlantide, l'Empire perdu, Lilo & Stitch, La Planète au Trésor - Un Nouvel Univers et Frère des Ours. En France, le rôle est tenu par Michel Barbey, acteur à l'affiche de films comme Cartouche, Roi de Paris et Le Tatoué, de la série télévisée Cas de Divorce, et doubleur de Terence Hill dans Django, Prépare ton Cercueil !, d'Edward Bunker dans Reservoir Dogs, de Delroy Lindo dans Broken Arrow, et des personnages de Vinpetimus dans Astérix et la Surprise de César et de Philophage dans Babar, Roi des Eléphants.

Hercule - La Série

La carrière du Cyclope se limite pratiquement qu'à Hercule. Néanmoins, il est l'un des personnages principaux du jeu vidéo adapté du film, apparaissant à l'arrière plan et balançant des morceaux de temples sur le héros dans l'un des derniers niveaux du jeu. Il est également présent très furtivement dans la série télévisée, lorsque Poséidon ouvre l'océan pour apercevoir les Titans. A noter que toujours dans ce programme, il est substitué par un autre cyclope, Orthos, bleu et à deux têtes, qui se trouve être le fils d'Echidna, la mère des monstres.

Méchant mineur d'Hercule, le Cyclope tient pourtant son rôle. Véritable menace à un moment où le héros est vulnérable, il inspire la crainte. Sa mort provoque par ailleurs le dénouement du film, en permettant à Hercule de retrouver sa force. Un bel antagoniste, donc.