L'Hydre
Date de création :
Le 27 juin 1997
Nom Original :
Hydra
Créateur(s) :
Oskar Urretabizkaia
Howard Baker
Raffaella Filipponi
Bill Fletcher
Steve Hunter
Apparition :
Cinéma
Jeux Vidéo
Télévision
Voix Originale(s) :
Frank Welker
Voix Française(s) :
Frank Welker

Le portrait

rédigé par
Publié le 25 juin 2015

Lorsqu'au milieu des années 1990, les studios Disney se penchent sur la légende d'Hercule, certains moments forts de la mythologie apparaissent comme incontournables. Parmi eux, les Dieux de l'Olympe, évidemment, mais également d'autres créatures fantastiques parmi lesquelles les centaures, le cyclope et bien entendu l'Hydre de Lerne, certainement le monstre le plus connu dans l'histoire du demi-dieu à la force colossale.

Fils de Zeus et d'Alcmène, Hercule épouse Mégara, la fille de Créon, après avoir aidé ce dernier à vaincre Erginos. Désormais rangé, le héros devient le père des Chalkoarai, ses enfants dont le nombre, différents selon les sources, varie entre trois et huit. Mais la vie de famille est brisée lorsqu'Héra, jalouse des infidélités de son mari, dont Hercule est la preuve vivante, jette un sort sur lui. Devenu fou, il tue Mégara et jette sa progéniture au feu... Après avoir consulté la Pythie de Delphes, il se rend à Tirynthe et entre au service de son ennemi, le roi Eurysthée, que certains auteurs présentent comme le complice d'Héra. Sur ordre du souverain, le héros doit accomplir des actes extraordinaires, les Travaux. Hercule accompli son premier exploit, tuer le Lion de Némée, dont la peau est invulnérable. Ne parvenant pas à venir à bout du monstre avec les flèches d'Apollon, le héros arrive à ses fins en étouffant l'animal qu'il écorche finalement. Le cuir épais de l'animal est rapporté à Eurysthée comme preuve. Egalement associé aux écuries d'Augias, à la ceinture de la reine Hippolyte et aux pommes d'or des Hespérides, le demi-dieu lutte pendant dix ans contre d'autres créatures fantastiques : la biche aux pieds d'airain, les oiseaux du lac Stymphale, le taureau crétois, les juments carnivores de Diomède, le géant Géryon, le chien des Enfers Cerbères, ainsi que contre l'Hydre de Lerne, son deuxième travail.


Détail d'un vase du VIe siècle av. J.C., Getty Villa, Malibu

L'Hydre est une créature dotée de plusieurs têtes, de cinq à quelques centaines chez d'autres. Si le nombre diffère selon les sources, toutes s'accordent cependant pour signaler une tête immortelle en partie faite d'or. Tantôt décrit avec un corps de dragon ou un corps de chien, le monstre est engendré par Typhon et Echidna, et élevé par Héra dans la région du lac de Lerne, une zone marécageuse du Péloponnèse, au bord de la mer. Ayant son repaire sous un platane près de la source d'Amymoné, l'Hydre terrorise la région, avalant notamment les voyageurs imprudents. Guidé par Athéna, Hercule découvre la cachette du monstre qu'il parvient à faire sortir en tirant des flèches enflammées. L'air est pestilentiel, mortel. Et la créature est redoutable. Recouvert de la peau du Lion de Némée et armé de sa massue, le héros tente de l'assommer, en vain. Hercule doit par ailleurs lutter contre un crabe géant envoyé par Héra pour compliquer le combat. Le crustacé est bientôt écrasé et transformé en constellation (le Cancer) par Zeus. Mais l'Hydre pose davantage de problèmes. Pour chaque tête neutralisée, deux repoussent ! Avec l'aide de son compagnon et neveu Iolaos, Hercule vient finalement à bout de la créature en cautérisant par le feu chaque tête tranchée. Armé d'une épée ou d'une serpe, le demi-dieu tranche la tête immortelle du monstre, enterrée sous un énorme rocher, et récupère son sang empoisonné pour en imbiber ses flèches. Le travail est cependant invalidé par Eurysthée, qui conteste l'aide apportée par Iolaos.

Chez Disney, aucune trace du roi de Tirynthe. Aucune mention explicite, par ailleurs, des légendaires travaux. Ayant terminé son entrainement auprès de Philoctète, Hercule arrive à Thèbes après avoir affronté le centaure Nessus et « sauvé » la belle Mégara. Moqué par la population locale incrédule quant à ses pouvoirs surhumains, le héros désespéré cherche à faire ses preuves. L'occasion lui en est donnée lorsqu'il apprend que deux enfants sont en danger dans la montagne, prisonniers sous un énorme rocher. Atterrissant dans les gorges sur de dos de Pégase, Hercule soulève le bloc de pierre, libère les gosses et savoure son petit triomphe... Mais la gloire est de courte durée. Les deux garnements sont en réalité les deux sbires d'Hadès. Et en envoyant le rocher valser, le demi-dieu a en fait ouvert le repaire de la terrible Hydre, placée là par le Dieu des Enfers...

Au fond de la grotte, deux yeux percent l'obscurité. Une énorme patte se plante dans le sol. Hercule fait face au monstre qui se précipite sur lui. Désarmé, le héros poursuit le combat à mains nues. Mais le duel ne semble pas équitable. Hercule est avalé tout cru par la créature. Hadès jubile. Philoctète déchante. La population hurle. Mais un coup d'épée plus tard, la tête de l'Hydre tombe à terre, tranchée depuis l'intérieur du monstre, vaincu. Mais ce n'est que la fin de la première manche. L'animal décapité se relève avec non plus une mais trois têtes. Avec l'aide de son cheval ailé, Hercule les tranche, encore et encore. Bientôt, ce sont des dizaines de figures aux dents acérées qui surgissent du corps de la bête. Bloqué sur la paroi de la montagne, le héros est sur le point d'être tué. Il n'est sauvé que grâce à un coup dans la roche qui, fissurée, vient s'abattre sur l'Hydre, écrasée. Hercule triomphe et passe de zéro à héros !

Alternant dans la mythologie entre un corps de dragon, un corps de serpent et un corps de chien, l'Hydre de Disney est clairement un reptile. Enorme créature violette de plusieurs dizaines de mètres de haut, le lézard géant possède au départ une seule et unique tête. Pattes griffues, cou flexible interminable, yeux terribles, mâchoire puissante capable de broyer la roche, dents tranchantes, langue fourchue capable de saisir l'ennemi, l'animal est terriblement dangereux. Semblant lui-même surpris de voir ses trois premières têtes repousser, il devient dès lors toujours plus menaçant, au fur et à mesure que ses trente faces poussent, encore et encore.

L'Hydre est le premier personnage d'Hercule développé par les artistes de Disney Roger Gould et Andy Gaskill. Ils se sont inspirés des œuvres antiques représentant le monstre, ainsi que des recherches graphiques de plusieurs artistes des studios, comme celles du vétéran Vance Gerry dont l'œuvre montre l'Hydre telle un dragon rouge aux naseaux fumants. Jean Gilmore ainsi que Rick Maki ont aussi fourni nombres de dessins de tous les personnages, dont une Hydre au corps de dinosaure avec des yeux et des langues bleus. Surtout, les artistes se sont inspirés des concepts du dessinateur et caricaturiste Gerald Scarfe, chargé de définir l'aspect visuel du film. L'un des dessins de Scarfe représente notamment l'Hydre avec des cous et des têtes en forme de tubes, telles des tentacules. Un autre croquis montre la créature avec sa multitude de tête accrochées sur un corps de chien, comme dans certains récits de la mythologie.


A la suite de ces recherches nombreuses, la sculpteur Kent Melton a fabriqué une maquette du monstre de 50 centimètres à partir de laquelle les artistes ont pu travailler. Bien qu'animée au départ avec la technique traditionnelle de la 2D, l'Hydre est le seul personnage d'Hercule à avoir été créé entièrement par ordinateur ce qui simplifie l'animation de tant de têtes. L'Hydre est supervisée par Oskar Urretabizkaia, spécialiste de la 3D, créateur de B.E.N. dans La Planète au Trésor - Un Nouvel Univers, et dont le nom est au générique de films comme Casper, Gang de Requins, The Wild, Numéro 9, Maléfique, Les Gardiens de la Galaxie et Ant-Man.

Hercule, la Série
Disney's Tous en Boite

L'Hydre de Lerne refait quelques apparitions à la télévision. Dans Hercule, la Série, elle apparaît furtivement dans l'épisode Deux Papas pour un Héros. Encore bébé, elle est assise dans une chaise haute et est nourrie par sa mère Echidna. Petite bizarrerie cependant, la bête possède déjà trois têtes alors que dans le film de 1997, elle n'en a qu'une seule lors de sa première apparition. Dans Hercule et Morphée, la créature apparaît dans un cauchemar d'Hercule. Dans Hercule et Aladdin, Hadès apparaît devant son « échiquier », en train de placer ses monstres face au jeune Hercule. Parmi ses pions, une reproduction de l'Hydre. Toujours à la télévision, le méchant est visible dans Disney's Tous en Boîte, à la fin de l'épisode Vive le Sport !, dans la publicité vantant l'entrainement de Philoctète et dans laquelle elle tient Donald entre ses griffes.

L'Hydre apparaît dans plusieurs jeux vidéo. Elle est l'un des boss de l'adaptation d'Hercule. Elle est également présente dans Kingdom Hearts II. Dotée de sept têtes (et non trente comme dans le film), elle affronte Sora, Mégara, Philoctère et Pégase dans l'arène olympique. Envoyée par Hadès, comme dans le film original, elle doit tuer Hercule.

L'Hydre apparaît dans l'un des moments de grâce d'Hercule. Présente à l'écran que quelques minutes, elle apporte l'action qui manque encore un peu, à ce moment-là, au film. Montrant Hadès comme un ennemi redoutable capable de tuer, elle permet surtout d'entamer le second acte du film, celui où Hercule est enfin devenu un héros.