Sentry
Date de création :
2000
Nom Original :
The Sentry
Créateur(s) :
Paul Jenkins
Jae Lee
Apparition :
BD

Le portrait

rédigé par
Publié le 01 août 2011

Ce personnage peu connu de la galaxie Marvel a été créé par Paul Jenkins (scénario) et Jae Lee (dessin) dans la série homonyme publiée en 2000. Néanmoins, son origine est bien plus complexe que cela. Afin de promouvoir leur nouvelle création, Marvel fait, en effet, la promotion du héros en expliquant qu’il s’agit en réalité d’un personnage créé par Stan Lee lui-même durant le Silver Age. (C’est la période allant de 1955 à 1970 qui comporte les plus prestigieuses créations de héros, aussi bien chez Marvel que chez DC Comics !). Le label précise également que Sentry a été, peu à peu, mis au placard avant d’être remis sur le devant de la scène. Marvel pousse même la supercherie plus loin, en prétendant avoir retrouvé des croquis du personnage, signé « Artie Rosen ». Ce n’est que bien plus tard que les lecteurs découvriront qu'Artie Rosen est un fake : une référence aux lettristes Artie Simek et Sam Rosen !

 
(Le soi- disant Sentry dessiné par « Artie Rosen »)

Mais même si cette idée marketing est à l’évidence un moyen efficace de faire connaître un héros, c'est surtout son énorme potentiel qui fait la différence. Concernant Sentry, les auteurs ont, il est vrai, « simplement » décidé d’en faire le héros le plus puissant de l’univers Marvel ! Ainsi, il est souvent comparé à Superman de DC Comics, et, est considéré comme le numéro un, devant Hulk, Thor ou le Surfeur d’Argent. Ses pouvoirs sont décrits comme équivalent à « un million de soleils » ! Il possède ainsi, en plus de la force : la vitesse, l’intelligence, une résistance surhumaine et une capacité à créer une source d’énergie autour de lui qu’il peut renvoyer grâce à ses mains ou ses yeux. De couleur jaune, elle fait bien évidemment penser aux rayons du soleil. Il peut également voler, parcourant le trajet terre-soleil en quelques minutes ! Il possède enfin des sens exceptionnels : dans un cas extrême, il est même parvenu à ressusciter une personne (Il ne contrôle toutefois pas cette faculté qui lui arrive à la suite d’un grand choc émotionnel)....

Ainsi, Sentry est extrêmement puissant. Mais peut-être trop. Le personnage peut, en effet, devenir un moyen de facilité pour les scénaristes, car il règle un conflit en un rien de temps. Et même s’il limite de lui-même ses pouvoirs, aucun méchant (ou presque) ne peut en réalité rivaliser contre lui ! Ses créateurs ont donc cherché à le rendre un peu plus complexe, qu’un simple « rouleur compresseur ».

A l’origine, le projet Sentry débute en mars 1947, dans un laboratoire appelé Le Complexe, en Virginie. Les gouvernements américain et canadien décident, en utilisant des scientifiques allemands nazis, de recréer le sérum du super-soldat, à l’origine de Captain America, dans le but de l’améliorer, pour rendre le prochain sujet mille fois plus puissant. Mais, guerre froide aidante, le projet se divise peu à peu, avant d’être finalement abandonné ; malgré (ou à cause des) quelques tentatives peu concluantes.

Trente ans plus tard, Robert Reynolds est un jeune lycéen, souffrant de deux maux majeurs : la drogue, dont il est accro au point d’en rechercher toujours des plus fortes, et, surtout, la schizophrénie. Il dérobe un beau jour à son professeur de science, membre du Complexe, un prototype du sérum du super-soldat, et, pensant avoir trouvé une simple drogue, le boit tout de go : il découvre alors peu à peu qu’il a obtenu des aptitudes extraordinaires, alimentées par le soleil.

C’est ainsi que Sentry nait. Très vite, il développe une personnalité de héros et se fabrique un uniforme. Néanmoins, les problèmes mentaux de Robert ne disparaissent pas, et il se crée (involontairement), une autre personnalité, baptisée Void, sorte de version négative de Sentry. Robert n’en prend d’ailleurs pas totalement conscience, se limitant à penser qu’un lien étrange existe entre eux. Au tout début de l’apparition des deux personnages, alors que Robert est toujours lycéen, Void prend ainsi l’identité du Bouffon Bleu (un criminel en costume ressemblant à des dessins d’enfants), et s’attaque à une amie de jeune homme, Lindy Lee. Devenant aussitôt Sentry, il arrive à faire prendre la fuite au Bouffon Bleu, puis redevient Robert sans aucun souvenir des évènements. Peu après, des agents du gouvernement le contactent et le conduisent dans un laboratoire du Complexe, où il est pris pour cobaye subissant plusieurs tests sur ses pouvoirs.

Très vite, découvrant à quel point le jeune homme est puissant mais aussi trop instable mentalement, les scientifiques le jugent par trop dangereux et tentent de l'éliminer. Mais toutes leurs tentatives échouent. Le lycéen est devenu pratiquement indestructible ! Commence alors pour Sentry une longue période de manipulation par les agents du gouvernement. Ils essayent de le déstabiliser mentalement, en lui faisant croire que le sérum va le rendre de plus en faible, et qu’il va avoir besoin de plusieurs doses pour survivre. Tous ces mensonges ont finalement un effet sur Robert. Il se crée involontairement une sorte de barrières mentales, limitant ses pouvoirs, car n’en connaissant pas lui-même leur véritable potentiel. Ces limites font aussi disparaître Void de son esprit. Toutefois, malgré elles, il décide de rester le super-héros Sentry, et d’agir dans l’ombre sans se faire connaître. Robert se fiance parallèlement avec Lindy Lee, qu’il avait sauvée quelques années auparavant...

Avec l’arrivée des autres super-héros dans le monde. (Spider-Man, les 4 Fantastiques, Iron Man…), Sentry devient de plus en plus important, et commence à se faire connaître du public. Ses pouvoirs sont admirés, il est sollicité par bon nombres de ses confrères, et devient un exemple pour les jeunes héros. Mais toutes ces responsabilités lui pèsent au point qu'il se résout à consulter un docteur, Cornelius Worth. Hélas, au fil des séances, et à cause du traitement, Sentry retrouve ses vieux démons et autres problèmes mentaux. Il réveille Void, qui prend cette fois, non pas l’apparence du Bouffon Bleu, mais celle d’une forme faite de ténèbres, pouvant se transformer en n’importe quoi, souvent un monstre gigantesque. Très vite, Void devient le plus grand méchant du monde, causant des millions de morts, détruisant des planètes dans l’univers. Sentry réalise alors que Void est une partie de lui-même !

Il décide donc, avec l’aide de Red Richards, de créer une machine effaçant le souvenir même de Sentry. Personne, pas même lui ne se souviendra ainsi de sa vie de super-héros, Void disparaitra dans la manœuvre. Mais c’est sans compter sur les forces du Mal ! Avant même que la machine ne fonctionne, un mutant du nom du (Le) Cerveau manipule mentalement Sentry en lui faisant utiliser des sens inconnus jusque-là. Les pouvoirs de Sentry effectuent alors tout seul le travail voulu. Et en une seconde, Sentry et Void disparaissent de la mémoire du monde. Robert Reynolds revient à sa vie d'avant, marié avec Lindy Lee. Restent uniquement de vagues souvenirs de super-héros dans la tête de différents artistes de bandes dessinés que son propre cerveau leur a incubés...

Comme souvent chez Marvel, les héros disparaissent et réapparaissent, en fonction des auteurs, de leur envie et de leur inspiration ! Il n’est donc pas étonnant de voir, quelques années après cet épisode, la mémoire de Robert ressurgir. Il se réveille une nuit et se souvient avoir été le plus puissant super-héros du monde ! Commence alors une sorte de schéma identique, Void réapparait, Sentry aussi, certains souvenirs revenant à lui tout comme à ses anciens amis. Néanmoins, cette fois-ci, Robert arrive à mieux contrôler Void, et celui-ci disparaît. Hélas, il croit, à tort, que sa femme a été tué par Void, (et donc par lui !), et décide de s’auto punir en s’exilant dans une prison pour super-vilains. C’est à cette époque que l’équipe des New Avengers se forme. Alors que Matt Murdock (Dardevil) rend visite à Robert afin de découvrir les raisons de son exil, une attaque surgit au centre même de la prison, et pas moins de soixante-dix vilains tentent de s’en échapper. Mais certains héros s’interposent... Captain America, Iron Man, Dardevil, Spider-Woman, Spider-Man, Luke Cage et Sentry : les nouveaux Vengeurs sont nés !

Bien sûr, l’histoire de Sentry ne s’arrête pas là, mais révéler la suite n’est pas le but, ici. Il connait d’autres aventures en étant notamment membre de plusieurs équipes de super-héros. A chaque fois, il est pour ses compagnons une source d’espoir et d’inquiétude. Void et Sentry sont liés à jamais. C’est donc un personnage que les auteurs utilisent quand ils le peuvent, mais chacune de ses apparitions marque la venue du plus puissant des héros et du plus puissant des monstres.
En regardant plus profondément, Sentry apparait comme le symbole de la recherche de soi-même. C’est un être définitivement symbolique du pouvoir absolu : pour le contrôler, l’esprit doit suivre, ce qui n’est pas le cas chez Robert Reynolds !

Rien d’étonnant dès lors à voir l’auteur Brian Michael Bendis (The New Avengers, Ultimate Spider-Man…) appuyer ses traits de héros blasé par sa vie et sa condition de « dieu » sur terre. Sentry ira ainsi jusqu’au soleil pour tenter, désespérément de se suicider en brulant face à « sa »source d’énergie… avant de se reconstituer presque immédiatement !

En France, Sentry n'a pas eu l'honneur d'avoir de beaux albums consacré uniquement à lui.
Seuls les deux "100% Marvel" (Tome 1: Le Complot et Tome 2: La Vérité) qui racontent ses origines sont sortis. Hélas, publiés en 2001, ils sont, aujourd'hui, pratiquement introuvables, à moins d'avoir une chance incroyable !
Néanmoins, il est toujours possible de découvrir le personnage dans des albums comme "New Avengers", paru chez Marvel Deluxe, ou même dans la série "Marvel - Les Incontournables: New Avengers" (bien plus accessible niveau prix !).
Ces albums réunissent plusieurs héros, dont Sentry, et racontent la formation des Nouveaux Vengeurs.
Toutefois, Sentry étant une figure importante de l'univers Marvel, il apparaît couramment dans les comics publiés tous les mois, tels "Marvel Icons", "Marvel Stars" ou encore "Marvel Heroes.

Sentry a un potentiel narratif immense. Il est, de ce fait, un personnage clé de l’univers Marvel. La complexité du personnage et son statut de numéro un est toujours apprécié par les auteurs, et promet encore de belles surprises à l’avenir. Il est sans doute le personnage idéal pour débuter la découverte de l’univers Marvel tout entier !