Star Idéale
L'affiche
Titre original :
Pixel Perfect
Production :
Disney Channel
Date de sortie USA :
Le 16 janvier 2004
Genre :
Science-fiction
Réalisation :
Mark A.Z. Dippé
Musique :
Phil Marshall
Durée :
85 minutes

Le synopsis

Roscoe se désole de voir, les Zettabytes, un groupe de rock amateur dans lequel chante son amie Samantha, ne pas parvenir à décoller. Ni une, ni deux, il décide pour l'aider de mettre sa passion pour l'informatique au service de la musique en créant une chanteuse virtuelle, Loretta Modern. Le succès est immédiatement au rendez-vous au grand dam de Samantha, dépitée de voir une hologramme prendre peu à peu sa place...

La critique

rédigée par
★★★

Star Idéale est un téléfilm de la collection des Disney Channel Original Movies, produit tout spécialement pour le réseau de télévision, Disney Channel.

L'idée de départ - sympathique au demeurant bien que parfaitement enfantine - n'est pas nouvelle ! Le cinéma s'est, en effet, déjà plusieurs fois penché sur une trame identique en livrant des opus, plus ou moins inspirés, dont Une créature de rêve (Weird Science), de John Hughes, est sans aucun doute, dans le genre des œuvres pour ado, l'un des plus réussis. L'originalité du téléfilm repose donc uniquement sur le milieu dans lequel l'hologramme est plongé.  Disney Channel choisit ainsi le monde de la musique et insiste, une fois encore, après Cheetah Girls, Lizzie McGuire - Le film, sur le caractère supposé véreux de ce secteur professionnel développant l'idée que les artistes seraient tous aux mains de producteurs cupides. Les scénaristes n'oublient pas cependant de rajouter à la dynamique de l'histoire, le sempiternel problème générationnel que tout film visant le public adolescent se doit d'avoir. Ici, c'est au tour des difficultés relationnelles avec le père de passer à la moulinette... Il n'empêche, Star Idéale parvient quelquefois à surprendre son monde au détour de quelques scènes particulièrement réussies, au premier rang desquelles se trouve la séquence métaphorique du voyage dans l'esprit de Samantha.

Côté casting, Ricky Ullman, connu des téléspectateurs de Disney Channel pour son rôle de Phil dans la série Phil du Futur, endosse le premier rôle masculin. Il ne parvient pas malheureusement à tirer son épingle du jeu et propose une composition somme toute très fade, sans réelle consistance. En fait, il ressort une prestation très proche de celle livrée dans sa série d'origine, qui, n'étant jamais vraiment parvenue à s'imposer, ne restera pas dans les annales de la chaine. Comme quoi, avoir un joli minois et disposer de la force de frappe de Disney Channel ne suffit plus pour s'imposer sur le petit écran. Les deux jeunes filles, Leah Pipes (Samantha) et Spencer Redford (Loretta Modern) sont, elles, bien plus convaincantes que leur partenaire masculin. L'une endosse, il est vrai, à merveille le rôle de l'adolescente moderne mais coincée et bourrée de complexes existentielles, tandis que l'autre assume un être artificiel qui gagne en profondeur au fur et à mesure du récit.

Téléfilm pour adolescent non dénué des poncifs propres au genre, Star Idéale est une œuvre qui se laisse découvrir sans déplaisir. Elle ne parvient toutefois pas à accompagner le téléspectateur au delà du temps nécessaire à sa diffusion.

L'édition vidéo

Le téléfilm n'est édité, à l'heure actuelle, sur aucun support.