Bonne Chance Charlie - Le Film
L'affiche
Titre original :
Good Luck Charlie, It's Christmas!
Production :
Disney Channel
Date de sortie USA :
Le 9 décembre 2011
Genre :
Comédie
Réalisation :
Arlene Sanford
Durée :
90 minutes

Le synopsis

Les Duncan décident de passer les fêtes de fin d’année à Palm Springs chez les grands-parents maternels de Teddy. Alors qu’elle estime être en âge faire le voyage toute seule par la route, l’adolescente se voit opposer une fin de non-recevoir par sa mère qui décide de l’accompagner pour traverser le pays. Pendant ce temps, le reste de la famille s'envole paisiblement vers la Californie...

La critique

rédigée par
★★★

Bonne Chance Charlie - Le Film est un téléfilm de la collection des Disney Channel Original Movies produit tout spécialement pour le réseau de télévision, Disney Channel.

C'est la dixième fois, et la troisième rien qu'en 2011, qu'une série de Disney Channel est ainsi adaptée en long-métrage : deux l'ont déjà été au cinéma Lizzie McGuire (Lizzie McGuire - Le Film) et Hannah Montana (Hannah Montana - Le Film) et sept autres à la télévision via la collection des Disney Channel Original Movies  : Jett Jackson (Les Aventures de Jett Jackson), Drôle de Frère (Drôles de Vacances), Kim Possible (Kim Possible : Mission Cupidon , Kim Possible : La Clé du Temps), Cool Attitude (Cool Attitude - Le Film), Les Sorciers de Waverly Place (Les Sorciers de Waverly Place - Le Film), La Vie de Croisière de Zack & Cody (Zack & Cody - Le Film) et Phinéas et Ferb (Phinéas et Ferb - Le Film : Voyage dans la 2e Dimension).

Bonne Chance Charlie - Le Film se base donc sur la série Bonne Chance Charlie.
Good Luck, Charlie !
(en V.O.) est ainsi une sitcom américaine créée par Phil Baker et Drew Vaupen et diffusée depuis le 4 avril 2010 sur Disney Channel USA et le 9 juin 2010 sur sa déclinaison française. Succès aidant, elle est renouvelée pour une deuxième saison en août 2010 puis, pour une troisième, un an plus tard. Le film s'intercale de la sorte entre la seconde et troisième saison et introduit une belle surprise pour celle à venir...

Les créateurs de Bonne Chance Charlie, qui cherchaient à créer une série à destination du public familial dans son ensemble, trouvent à l’origine leur inspiration auprès d’une famille qu'ils rencontrent dans la vie réelle. Voulant sortir un peu format du moment des sitcoms de Disney Channel, il souhaitent, en effet, se rapprocher des séries en plateau comiques des années 80 et 90 tournant autour d'un clan familial à l’exemple des Quoi de Neuf Docteur ? et autres Madame est Servie. Son changement de titre au cours de l’élaboration du projet, de Oops ou Love, Teddy à Good Luck, Charlie !, témoigne d’ailleurs de la validation de cette démarche d’écriture inédite pour la chaine de Mickey. Il s’agit alors de rendre la sitcom plus attractive pour toute la famille et non seulement pour les adolescentes, le cœur de cible de Disney Channel. Pour ce faire, les auteurs choisissent une famille ordinaire de la classe moyenne de Denver, Colorado. Ainsi, même si la série tourne beaucoup autour des enfants, les parents ne sont pas de simples rôles secondaires et de nombreuses scènes leur permettent de tenir une place réelle dans le récit, dont les ressorts sont à l’évidence à destination des adultes. De plus, contrairement aux nombreuses séries contemporaines, les deux (et légitimes !) parents sont de la partie.

Bonne Chance Charlie est donc centrée sur la vie de la famille Duncan, toute excitée à la suite de la naissance d'un quatrième enfant : Charlie. Quand les parents, Amy (une infirmière) et Bob (un exterminateur d'insectes) doivent retourner au travail, ils demandent ainsi à leurs trois enfants, P. J. (17 ans), Teddy (15 ans) et Gabe (10 ans) de surveiller leur petite sœur. Les évènements de chaque épisode deviennent de la sorte une séquence de la « vidéo souvenir » que Teddy fabrique pour Charlie et qu’elle est censée découvrir à l’adolescence, histoire de mieux avancer dans la vie en évitant les erreurs commises par sa grande sœur au même âge.

Une chose est sure : Bonne Chance Charlie tire essentiellement sa capacité à divertir de ses personnages, tous plus attachants et drôles les uns que les autres. Contrairement aux nombreuses autres séries de Disney Channel, elle ratisse, en effet, par son casting, bien au-delà du seul public adolescent et dispose des ressources nécessaires pour plaire aussi bien aux parents qu'aux enfants.

Dans ce contexte, Teddy est le personnage principal de la série. Ainée de 16 ans de Charlie, elle est intelligente et intuitive. Elle réalise des « vidéos souvenirs » pour sa petite sœur car elle pense qu'elle ne sera plus assez présente pour elle lorsqu’elle sera grande. Ses films sont donc destinés à lui donner des conseils pour qu'elle réussisse son adolescence et ne reproduise pas les mêmes erreurs. Bridgit Mendler prête ses traits à la jeune fille : découverte dans des épisodes des (Les) Sorciers de Waverly Place, elle participe aussi au Disney Channel Original Movie, Lemonade Mouth et prête également sa voix dans le direct-en-vidéo, Le Chihuahua de Beverly Hills 2.
P. J. est l'aîné des enfants Duncan. Bien qu'âgé de 17 ans, il est le moins futé de la fratrie, Charlie mise à part... Totalement tête en l'air, il est un gaffeur à l'insu de son plein gré et n'en loupe jamais une. Jason Dolley, qui n’est pas un inconnu des studios Disney, tient, comme à son habitude, à merveille, le rôle. L’acteur a, en effet, commencé dans le Disney Channel Original Movie, Le Journal de Jaimie avant d’assumer un personnage permanent de la sitcom, mort-née, Cory est dans la Place. Il participe ensuite à deux Disney Channel Original Movies : Minutemen, Les Justiciers du Temps et Un Costume Pour Deux et prête également sa voix pour la série des (Les) Remplaçants et le moyen-métrage, Clochette et le Tournoi des Fées.
Gabe est le second frère Duncan, âgé de 11 ans. Il a une réputation - justifiée ! - de farceur et de fainéant. Il adore taquiner son père, surtout sur son poids, et prétend avoir plus peur de sa mère. C’est Bradley Steven Perry qui assume avec conviction ce personnage drolissime. Chez Disney, il débute sa carrière en figurant dans le film Les 2 Font la "Père" et participe également au Disney Channel Original Movie, La Fabulous Aventure de Sharpay.
Charlie, le rôle-titre de la série et du film, est la plus jeune de la famille Duncan. Censée avoir 2 ans dans l’histoire, elle est assumée par la bébé-actrice Mia Talerico : ses prestations relèvent bien sûr, âge aidant, de la simple figuration...
Amy Duncan est la mère de la famille et la femme de Bob. Tenue par Leigh Allyn Baker, le personnage, qui est par ailleurs infirmière dans un hôpital, est une mère poule moderne. Elle est ainsi très aimante même si elle ne se fait guère d’illusion sur l’équilibre des rapports de force parents/enfants dans la maison. Rêvant d'apparaître à la télévision, elle est en réalité une femme plein d’idéaux se cachant derrière une humeur aussi changeante que fantasque.
Bob Duncan (joué par Eric Allan Kramer) est le père des enfants et le mari d'Amy. Exterminateur d'insectes de son état, il se croit le maître de maison, même s’il a bien moins de caractère que sa femme et tente souvent d’ « éviter les balles » ; ses faiblesses étant d’ailleurs plus exposées encore dans le film que dans la série...

Bonne Chance Charlie - Le Film reproduit évidemment le même casting. Il en est ainsi une parfaite extension et restitue à merveille sa joyeuse ambiance, installant également deux nouveaux personnages secondaires : la grand-mère maternelle relativement amusante et le grand-père, moins performant dans ses prestations.
En outre, l’opus réserve une surprise aux téléspectateurs qui sert d’introduction à la saison 3, même s’il convient de noter que sa teneur relève plus du secret de Polichinelle... Il n’empêche, l’essentiel n’est pas là mais bien dans les échanges et situations cocasses vécus par les personnages : des aprioris de sa belle-mère sur Bob aux prestations de Gabe en champion de jeu vidéo en passant par le manque d’éveil de P.J. et les limites au sens des responsabilités de Teddy ; quand ce n’est pas Amy qui donne dans les sautes d’humeur...

Bonne Chance Charlie - Le Film a confirmé la popularité de la série en devenant, en audience, le premier téléfilm "Live" du câble américain pour l'année 2011 avec 6.9 millions de téléspectateurs. Au côté de Phinéas et Ferb - Le Film : Voyage dans la 2e Dimension et ses 7.6 millions de téléspectateurs, il permet à Disney Channel de devenir aux USA la chaîne incontournable de l’univers « jeunesse » ; dépassant en 2011 (et c’est une première historique !) Nickelodeon, l’eternel leader sur certains créneaux.

Bonne Chance Charlie - Le Film est tout à la fois un bon film de Noël, un belle adaptation au format long de la sitcom éponyme, et un bon téléfilm divertissant : mission accomplie, et de loin !!!

L'édition vidéo

Le téléfilm n'est édité, à l'heure actuelle, sur aucun support.