Le Magicien d'Oz des Muppets
La jaquette
Titre original :
The Muppets' Wizard of Oz
Production :
The Muppets Studio
Date de sortie USA :
Le 20 mai 2005
Genre :
Marionnettes
Réalisation :
Kirk R. Thatcher
Musique :
Michael Giacchino
Durée :
100 minutes

Le synopsis

Dorothy Gale est une adolescente qui coule des jours paisibles dans son Kansas natal auprès de son oncle et de sa tante. Si elle garde au fond de son cœur, le doux rêve de connaître, un jour, la gloire et le succès ; rien ne semble devoir vraiment changer pour elle. Pourtant, une exceptionnelle tornade va révolutionner sa vie en la transportant, bien malgré elle, dans le monde merveilleux d'Oz...

La critique

rédigée par
★★★

Alors que la construction de l'attraction Muppets Vision 3D du parc Disney's Hollywood Studios à Walt Disney World Resort en Floride n'est pas encore achevée, Jim Henson et la Walt Disney Company annoncent, en août 1989, le rachat, par cette dernière, de tous les droits et licences couvrant les Muppets. Hélas, un blocage juridique et le décès prématuré de Jim Henson, en mai 1990, rendent, moins d'un an plus tard, l'accord caduc. Cette situation, pour le moins instable, explique ainsi que Disney n'ait, en fait, produit que les quatrième et cinquième films des Muppets, à savoir : Noël Chez les Muppets en 1992 et L'Ile au Trésor des Muppets en 1996 mais aussi le petit téléfilm Les Muppets à Walt Disney World en 1990. Ils auront également distribué le premier long-métrage produit directement pour la vidéo, Muppet Classic Theater. Ensuite, les Muppets voleront de leurs propres ailes notamment avec une troisième série, Les Muppets (1996 - 1998), un sixième film de cinéma, Les Muppets dans l'Espace (1999), un téléfilm, Joyeux Muppet Show de Noël (2002) et un deuxième film sorti directement en vidéo, Kermit, les Années Tétard (2002). Il faudra attendre, enfin, prés de quatorze ans après la mort de leur créateur, en avril 2004, pour voir Disney mettre définitivement la main sur le catalogue de Jim Henson et sceller à jamais la filiation entre Mickey et Kermit.

Le Magicien d'Oz des Muppets est la toute première conséquence de ce rachat. Cette mise en chantier par Disney de ce qui doit être considéré comme le renouveau des Muppets, est en fait un téléfilm, produit par ABC, l'une des chaînes de télé de l'empire de la plus célèbre des souris, et diffusé dans le cadre de l'émission The Wonderful World of Disney ( Le Monde Merveilleux de Disney ). Il a, en réalité, servi de test grandeur nature des réactions du public ; la Compagnie de Mickey cherchant en effet, à jauger le capital-sympathie de Kermit et ses amis, avant de se lancer dans un projet de plus grande envergure. Le résultat fut d'ailleurs si convaincant que cette production eut ensuite l'honneur d'une sortie sur le marché de la vidéo, confirmant, par la même, la force qui unit les marionnettes du Muppet Show au grand public.

Ce n'est pas la première fois que les Muppets s'aventurent dans le monde d'Oz. La première incursion date du 18 octobre 1980, dans le sixième épisode de la cinquième saison du (Le) Muppet Show. Brooke Shields en est alors l'invitée et Kermit souhaite construire autour d’elle un show sur Alice aux Pays des Merveilles. Mais c’est sans compter sur Fozzie qui débarque déguisé en Homme de Fer Blanc et entonne une chanson du (Le) Magicien d'Oz, We're Off to See the Wizard, faisant prendre à l’émission une tournure bien différente... Les Muppets retournent également à Oz le 20 mai 1981 dans The Muppets Go to the Movies. Dans cette émission spéciale prévue pour promouvoir le film La Grande Aventure des Muppets, les célèbres marionnettes rendent, en effet, hommage à leur manière à différentes scènes des classiques du cinéma. Une des séquences est ainsi celle du (Le) Magicien d'Oz avec Miss Piggy en Dorothy, Scooter en Épouvantail, Gonzo en Homme de Fer Blanc et Fozzie en Lion Poltron. Ils chantent alors les cinq chansons Over the Rainbow, If I Only Had a Brain, If I Only Had a Heart, If I Only Had the Nerve et We're Off to See the Wizard. Leur dernière incursion à Oz remonte au 30 novembre 1985, dans le douzième épisode (intitulé By The Book) de la seconde saison des Muppets Babies. Le casting est ici le même que dans The Muppets Go to the Movies sauf que Kermit a remplacé Scooter dans le rôle de l'Épouvantail et Rowlf dans le rôle de Toto.

Le Muppet Show
The Muppets Go to the Movies
Muppets Babies

Le Magicien d’Oz des Muppets se base plus sur le livre de L.Frank Baum que sur le film de 1939. Comme dans le roman, la Sorcière du Nord (qui accueille Dorothy à son arrivée à Oz) et Glinda (qui explique le moyen de rentrer à Dorothy à la fin de son périple) sont, en effet, deux personnages bien distincts. De même, les chaussures magiques sont en argent et non en rubis, tandis que, victorieuse de la Méchante Sorcière de l’Ouest, Dorothy devient alors la nouvelle patronne des singes volant. Enfin, le Magicien d’Oz rencontre les différents amis de Dorothy séparément et non en même temps comme dans le film de la MGM...
Pour autant, le téléfilm s’éloigne également de la trame principale par certains détails. Déjà, l’oncle et la tante de Dorothy sont restaurateurs et non fermiers. Ensuite, l’Homme en Fer Blanc est un robot tandis que Toto est une... crevette ( !? ). Enfin, les protagonistes comme Dorothy visent plus le showbiz que la simple ambition de retourner dans le Kansas.

Pour le plus grand bonheur du public, tout le cheptel des Muppets est, peu ou prou, de la partie. Kermit est ainsi l’adorable Épouvantail ; Gonzo, l’Homme en Fer Blanc ; Fozzie, le Lion Poltron ; Pépé, la crevette Toto (ce dernier a des dialogues particulièrement savoureux déclenchant l’hilarité chaque fois qu’il ouvre la bouche) ; Miss Piggy pas moins que les quatre sorcières d’Oz ; Scooter, le secrétaire du Magicien d’Oz ; Rizzo, le roi des Munchkins ; Clifford, le tenancier de la boite aux coquelicots. Mais sont également présents Sam l'aigle, Dr. Bunsen, Beaker, le Chef Suédois, Statler ou Waldorf... Tout avait de quoi être parfait si le réalisateur n’avait pas choisi de mettre plus en avant les nouveaux personnages des Muppets (Pepe la crevette et Rizzo le petit rat) que le casting historique (Kermit, Miss Peggy et autre Gonzo) qui, s’il apparaissait longtemps à l’écran, ne dispose pas de dialogues assez percutants...

Aux côtés des Muppets, le casting humain n’est fort heureusement pas en reste.
Ashanti joue ainsi la jeune Dorothy dont le rêve premier est de quitter le Kansas pour devenir une pop star.
Queen Latifah, déjà vue, entre autre chez Disney, dans le film Touchstone Pictures, Bronx à Bel Air, est la tante Em qui veut empêcher sa nièce de prendre les mauvaises décisions alors que son oncle Henry, endossé par David Alan Grier et venu lui du téléfilm L'Ange du Stade diffusé également dans l'émission The Wonderful World of Disney, cherche au contraire à l’aider à réaliser ses rêves.
Jeffrey Tambor, ayant déjà fait une apparition dans un autre film des célèbres marionnettes, Les Muppets dans l'Espace, est le fameux Magicien d'Oz. Toujours aussi piètre magicien, il donne l’occasion de signer un joli clin d’œil puisque Kermit, lorsqu’il le rencontre, lui demande s'il n'a pas un lien de parenté avec Frank Oz (l’un des créateurs des Muppets !).
Enfin, autre moment jubilatoire : le petit caméo de Quentin Tarantino, qui, dans son propre rôle, tente d'expliquer à Kermit sa vision de la scène de bataille finale !

Comme dans tous films des Muppets, la musique et les chansons jouent une part importante dans la réussite de l’opus. C’est Michael Giacchino, le célèbre compositeur des (Les) Indestructibles, de Ratatouille ou Space Mountain : Mission II, qui s’attèle à la tache. En plus de la musique, il écrit ainsi six chansons ((Gotta Get Outta) Kansas, When I'm With You, The Witch Is in the House, Calling All Munchkins, Good Life et Nap Time) pas forcément inspirées mais tout de même sympathiques.

Si Le Magicien d'Oz des Muppets dispose de moyens, bien moins ambitieux, que ceux retenus pour les longs-métrages, l’œuvre reste digne d'intérêts, bénéficiant à plein des ressources de la célèbre histoire du magicien d'Oz et du capital-sympathie totalement intact de Kermit et ses amis. Le retour, tant attendu des célèbres Muppets, est ainsi parfaitement réussi et provoque comme toujours une terrible envie de les revoir (et une tout aussi terrible impression de manque devant le peu d’ambition pour eux, de The Walt Disney Company).

L'édition vidéo

Jaquette Le Magicien d'Oz des Muppets
Jaquette Le Magicien d'Oz des Muppets
Editions DVD Video
Zone 1 Simple 2005
Zone 2 Simple 2006