Les Voyageurs de l'Infini
La jaquette
Titre original :
Earth*Star Voyager
Production :
Walt Disney Television
Date de sortie USA :
Le 17 janvier 1988 (1ère partie)
Le 24 janvier 1988 (2ème partie)
Genre :
Science-fiction
Réalisation :
James Goldstone
Musique :
Lalo Schifrin
Durée :
180 minutes

Le synopsis

2087 : la race humaine est en train de mourir sur la Terre à l'atmosphère devenue irrespirable. Seule solution : émigrer sur Demeter, une gigantesque planète située à plusieurs années lumière. Mais avant cela, une mission d’exploration est organisée avec l’envoi sur place d’un groupe d’adolescents voyageant à bord du Earth*Star Voyager...

La critique

rédigée par
★★★

Les Voyageurs de l'Infini est un film de télévision diffusé, en 1988, sur ABC, dans l'émission hebdomadaire nouvellement intitulée The Disney Sunday Movie et héritière du show créé, sur la même chaîne, en 1954, par Walt Disney lui même, sous le titre de Disneyland.

Les Voyageurs de l'Infini est en réalité un long pilote de trois heures qui avait pour but de lancer une série de science-fiction à la télévision, dans la lignée de Star Trek : La Nouvelle Génération, à destination des adolescents. Malheureusement, la première partie du pilote se voit diffusée en face à d'un match de football majeur, véritable rouleur compresseur en audiences, qui lamine la concurrence. Très peu suivie, elle plombe finalement l’aura de la deuxième partie et le potentiel de la série toute entière, mort-née. Sa rediffusion dans l'émission Family Classics sur ABC, les 25 mai 1989 et 1er juin 1989 ne changera rien à la situation. En France, cette mini-série a d'abord été proposée en VHS à la fin des années 80 dans une version tronquée d'une heure. Elle a, ensuite, été diffusée en quatre partie de 45 minutes les 22, 29 septembre, 6 et 20 octobre 1991 dans Disney Parade sur TF1. Elle a droit après cela à des rediffusions multiples sur M6 dès le 22 février 1992 dans La Saga du Samedi , puis le 19 décembre 1992 , le 25 décembre 1993, et le 5 mai 1998. Très ambitieux (peut-être même trop pour pouvoir développer une série complète), le pilote gagne en popularité au fil des ans au point de voir une grande communauté de fans se réunir autour, marquant la génération qui a eu la chance de le voir à l'époque de sa diffusion initiale.

Rien de vraiment étonnant à cela. Les Voyageurs de l'Infini regorge de bonnes idées. La meilleure est assurément de confier le commandement à une toute jeune équipe. Comme le voyage doit durer 26 ans, il est, en effet, tout naturel de faire appel à des adolescents surdoués dont l’espérance de vie est suffisamment grande pour accomplir la mission. Joli coup : il n'y a rien de mieux pour viser le public adolescent que de lui proposer des aventures extraordinaires de jeunes gens avec des responsabilités d'adultes. Le processus d'identification fonctionne alors à plein. Le plus amusant est d’ailleurs de voir que le seul adulte de l’équipage est bizarrement la tête brulée la moins responsable du groupe même s’il peut apparaitre, plus froid et terre à terre dans ses prises de décisions que les jeunes disposant encore une forte dose de naïveté et d'humanité. Le téléfilm est ensuite clairement construit comme une série télé. Il dispose, en effet, de passages assez tranquilles avec la vie de l'équipage alternant des séquences d'actions où le groupe devra faire face à du sabotage, des pertes, des pirates de l'espace, des cyborgs ou des trahisons.
Côté effets spéciaux, Les Voyageurs de l'Infini est conforme à ce qui se fait à l'époque si bien que, vu aujourd’hui, il revêt à l'évidence un côté kitch, notamment avec sa flopée d’ordinateurs dépourvus du système d'exploitation de Windows, non encore omnipotent. De même, son rythme est bien plus lent que celui des séries actuelles. Il n’empêche : tout cela lui donne un charme indéniable qui fait que le téléspectateur contemporain a de quoi le regarder avec bienveillance.

Niveau casting, Les Voyageurs de l'Infini affiche peu de têtes connues, d’autant que le tournage a lieu à Vancouver avec une troupe de comédiens presque tous canadiens. Le téléspectateur notera tout de même la présence de Brian Mc Namara en capitaine inexpérimenté vu ensuite dans Arachnophobie une production Hollywood Pictures. Duncan gehr (l'adulte Jake Brown et capitaine du Vanguard secouru par le Earth*Star Voyager), vient quant à lui d’une autre série de science-fiction culte des années 80, V, où il joue Charles, le fiancé de Diana.

Réussi, Les Voyageurs de l'Infini est un téléfilm vraiment sympathique, chéri par les téléspectateurs qui ont eu la chance de le découvrir à l'époque de sa sortie ; les autres le jugeront principalement kitch...

L'édition vidéo

Le téléfilm n'est édité, à l'heure actuelle, sur aucun support.