La Guerre des Valses
L'affiche
Titre original :
The Waltz King
Production :
Walt Disney Television
Date de sortie USA :
Le 27 octobre 1963 (première partie)
Le 3 novembre 1963 (deuxième partie)
Genre :
Comédie dramatique
Date de sortie cinéma Angleterre :
Le 14 février 1964
Réalisation :
Steve Previn
Musique :
Johann Strauss
Durée :
90 minutes

Le synopsis

Compositeur de génie, la vie de Johann Strauss Junior n'est pas de tout repos entre l'incompréhension qui prédomine dans ses rapports avec son père, la gestion de son succès et son histoire d’amour avec la cantatrice Jetty Treffe...

La critique

rédigée par
★★★★

La Guerre des Valses est un téléfilm diffusé dans le cadre de l'émission de la chaîne américaine NBC, Walt Disney's Wonderful World of Color.

En 1961, Walt Disney claque la porte de la chaîne ABC après sept années de bons et loyaux services au cours desquelles il présente le show Disneyland. Refusant de se faire enfermer dans un genre, il décide, en effet, de rejoindre NBC qui lui offre de nouvelles et grandes opportunités pour développer son savoir-faire naissant en matière d'œuvres de télévision. Le papa de Mickey dispose désormais non seulement d'un budget plus conséquent mais aussi d'une très large autonomie dans le choix de ses programmes là où, justement, ABC lui imposait la production de westerns à la Davy Crockett. Le transfert d'une chaîne à l'autre offre également aux productions télé de Disney l'avantage de la couleur. Ni une, ni deux, l'émission Disneyland se mue en logiquement nommée Walt Disney's Wonderful World of Color, dès septembre 1961. L'une des toutes premières conséquences visibles de l'arrivée sur NBC est la disparition progressive des séries à nombreux épisodes (Texas John Slaughter...) au profit de téléfilms de qualité, limités à deux ou trois parties (Le Prince et le Pauvre, Escapade in Florence...).

Johann Strauss Junior (ou Johann Strauss Sohn, Johann Strauss fils, Johann Strauss le jeune et Johann Sebastian Strauss) nait le 25 octobre 1825. Fils de Johann Strauss Senior, grand compositeur autrichien, il suit les traces de son père en composant lui-même (dès l'âge de 6 ans !) des œuvres à succès dont de célèbres valses telle Le Beau Danube Bleu. Il fait preuve pour cela d'une belle résistance à la volonté de son paternel qui voulait le destiner à une carrière "plan-plan" dans le secteur bancaire. En septembre 1844, il forme ainsi un orchestre de 24 musiciens avec lequel il fait ses débuts au Casino de Dommayer à Hietzing en présentant un programme de six de ses compositions associées à de nouvelles valses signées de son père. La prestation remporte un tel succès qu'il est bien vite vu par la presse comme le nouveau Grand Strauss. Surnommé « le Roi de la Valse », il parvient en effet à faire d'une modeste danse rurale, un divertissement brillant, surpassant assurément ses prédécesseurs, dont Joseph Lanner mais surtout son propre père, Johann Strauss. La rivalité entre les deux hommes se poursuit d'ailleurs jusque dans les fonctions qu'ils se voient attribuées. En 1846, le père est ainsi nommé Directeur des Bals de la Cour d'Autriche au palais de Schönbrunn, tandis qu'en 1848, le fils devient lui Chef de la Musique Municipale de Vienne. Ils se réconcilieront finalement peu avant le décès du paternel, survenu en 1849.
Les valses de Johann Strauss Junior font vite le tour du monde. Chefs-d'œuvre aériens, Sang Viennois, La Valse de l'Empereur, Le Beau Danube Bleu, Aimer Boire et Chanter, Légendes de la Forêt Viennoise, sont, en effet, pour les Viennois et la planète "musique" toute entière, le symbole même de la joie de vivre. Avec ses musiciens, le compositeur visite ainsi Paris, Berlin, Londres, Saint-Pétersbourg et les États-Unis, remportant partout un énorme succès. Après son mariage avec la cantatrice Jetty Treffe, il abandonne la baguette de chef d'orchestre à ses frères cadets Eduard Strauss et Josef Strauss, eux-mêmes auteurs de valses et de polkas. Après 1860, sur les conseils de Jacques Offenbach, il se met à écrire des opérettes : La Chauve-Souris en 1874, Une Nuit à Venise en 1883 et Le Baron Tzigane en 1885. Johann Strauss Junior s’éteint le 3 juin 1899.

Walt Disney reste devant l'Eternel un grand passionné de musique classique. Très vite, il lui accorde une place de choix dans son œuvre à l'image de Fantasia, film d'animation produit en 1940 qui, aussi ambitieux que révolutionnaire, mêle, avec bonheur, musique classique et dessins animés. Le 30 janvier 1959, pour soutenir la sortie de son nouveau film animation, La Belle au Bois Dormant, il consacre une séquence d'un Walt Disney Presents, jouée par des acteurs et intitulée The Peter Tchaïkovski Story (L'Histoire de Tchaïkovski), à raconter la vie du célèbre compositeur russe, Piotr Ilyich Tchaikovsky. Il reprend ensuite l'idée puis la concrétise, en 1962, dans un téléfilm en deux parties, The Magnificent Rebel (La Vie de Beethoven) s'intéressant à Ludwig Van Beethoven. Un an plus tard, il utilise le même format, toujours pour la télévision, avec The Waltz King (La Guerre des Valses) pour conter, cette fois-ci, la vie du compositeur autrichien.

Réalisé par Steve Previn connu chez Disney pour Escapade in Florence (1962) et Almost Angels (1962), La Guerre des Valses est une belle réussite. Tourné, en Autriche, en décors naturels, le téléfilm témoigne en effet de la volonté de Walt Disney de toujours donner à ses œuvres, quelque soit leur support de diffusion, les moyens d'atteindre l'excellence. Le récit rayonne, ainsi, d’une belle authenticité jusque dans ses costumes dont la qualité est exemplaire. Il peut dans la foulée bénéficier à plein de la musique particulièrement envoutante de Johan Strauss Fils, rendant l'ensemble agréable à suivre, léger et dépaysant.

Divertissant et instructif, La Guerre des Valses est l'archétype du téléfilm accessible et intelligent.

A noter :
Le téléfilm a été diffusé au cinéma, à l'international, dès 1964.

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

L'édition vidéo

Jaquette La Guerre des Valses
Jaquette La Guerre des Valses
Edition DVD Video
Zone 1 Simple 2011