Way Down Cellar
L'écran titre
Titre original :
Way Down Cellar
Production :
Walt Disney Television
Date de sortie USA :
Le 7 janvier 1968 (1ère partie)
Le 14 janvier 1968 (2ème partie)
Genre :
Aventure
Réalisation :
Robert Totten
Musique :
Willis Schaefer
Durée :
90 minutes

Le synopsis

Trois jeunes garçons, membres de l’équipe junior de football américain, tombent lors d’un entrainement sur un tunnel secret datant de la Guerre de Sécession…

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 14 mars 2016

Way Down Cellar est un téléfilm diffusé dans le cadre de l'émission de la chaine américaine NBC, Walt Disney's Wonderful World of Color.

En 1961, Walt Disney claque la porte de la chaîne ABC après sept années de bons et loyaux services au cours desquelles il présente le show Disneyland. Refusant de se faire enfermer dans un genre, il décide, en effet, de rejoindre NBC qui lui offre de nouvelles et grandes opportunités pour développer son savoir-faire naissant en matière d'œuvres de télévision. Le papa de Mickey dispose désormais non seulement d'un budget plus conséquent mais aussi d'une très large autonomie dans le choix de ses programmes là où, justement, ABC lui imposait la production de westerns à la Davy Crockett. Le transfert d'une chaîne à l'autre offre également aux productions télé de Disney l'avantage de la couleur. Ni une, ni deux, l'émission Disneyland se mue en logiquement nommée Walt Disney's Wonderful World of Color, dès septembre 1961. L'une des toutes premières conséquences visibles de l'arrivée sur NBC est la disparition progressive des séries à nombreux épisodes (Texas John Slaughter...) au profit de téléfilms de qualité, limités à deux ou trois parties (Le Prince et le Pauvre, Escapade in Florence...).

Way Down Cellar est un téléfilm tout à fait sympathique qui fait la part belle à l’aventure. Ce n’est toutefois pas l’aventure avec un grand A mais juste l'aventure citadine qui arrive au coin d'une maison du voisinage. Quel enfant n’a, en effet, jamais rêvé de visiter une vieille mansarde abandonnée et d’y trouver un tunnel secret à explorer ou mieux encore aider à l’arrestation d’une bande de malfrats. Le téléfilm s’inscrit ainsi parfaitement dans le genre d’aventures qu’attendent les jeunes téléspectateurs des années 60 et leur offre un récit ancré dans le réel mais avec un petit zeste d’extraordinaire pour les accrocher.
La fiction commence donc par parler à la jeunesse via un match de football américain junior - au demeurant très bien filmé - puis l’intégration du petit nouveau qui devient ami avec deux des membres de l’équipe. Il s’en suit alors une visite du voisinage et la découverte accidentelle d’un passage secret sous une ruine. Et là, le téléfilm bascule dans une aventure qui sort du commun pour les téléspectateurs : le petit frisson à essayer de savoir où mène ce tunnel allié à un petit interdit quand les trois jeunes garçons sortent durant la nuit à l’insu de leurs parents. Les malfaiteurs, comme dans beaucoup de films et téléfilms Disney de l’époque, sont alors plus bêtes et maladroits que vraiment méchants ce qui aident les jeunes téléspectateurs à se sentir concernés et à s’identifier aux trois héros qui, au final, ne sont jamais réellement en grand danger. L’aventure prime à l’évidence sur le réalisme et la peur.

Côté casting, les trois gamins sont plutôt convaincants. Le téléspectateur s’attachera beaucoup au gaffeur Skeeter, joué par un Lindy Davis convaincant, ainsi qu'au jeune Frank, petit nouveau en ville mais leadeur naturel. Ce dernier est interprété par Butch Patrick qui sera vu un peu plus tard dans l’année dans un autre téléfilm Disney : The Young Loner.
Côté méchants, deux ressortent du lot. D’abord la jeune femme Velma, dont le rôle est tenu par Grace Lee Whitney connue de tous les fans Star Trek pour être Janice Rand. Et ensuite, le personnage de Charlie, à la fois inquiétant et sympathique campé par Richard Bakalyan juste parfait dans le rôle. L’acteur apparaitra d’ailleurs dans d’autres productions Disney dans des personnages similaires que cela soit au cinéma dans Frissons Garantis (1968), L'Ordinateur en Folie (1969), Pas Vu, Pas Pris (1972), Charley et l'Ange (1973), L'Homme le Plus Fort du Monde (1975), Un Candidat au Poil (1976) ou Les Visiteurs d'un Autre Monde (1978) ou à la télévision comme dans A Boy Called Nuthin' (1967), The Whiz Kid and the Carnival Caper (1976) ou The Young Runaways (1978).

Efficace et sympathique, Way Down Cellar est un téléfilm qui possède son petit lot d’aventure et de mystère, allié à une nostalgie des années 60 bienvenue...

L'édition vidéo

Le téléfilm n'est édité, à l'heure actuelle, sur aucun support.