The Boy Who Stole the Elephant
L'écran titre
Titre original :
The Boy Who Stole the Elephant
Production :
Walt Disney Television
Date de sortie USA :
Le 20 septembre 1970 (Première partie)
Le 27 septembre 1970 (Deuxième partie)
Genre :
Comédie
Réalisation :
Michael Caffey
Musique :
Buddy Baker
Durée :
95 minutes

Le synopsis

Le petit cirque itinérant du Colonel Rufus Ryder joue sa survie à la suite de problèmes de trésorerie dus à son addiction pour les jeux d’argent. N’ayant d’autres moyens que de demander de l’aide à Molly Jeffrys, la gérante d’un cirque concurrent, il la sollicite pour essuyer tout de go son refus. Elle accepte toutefois de lui prêter pour un temps son éléphante, Queenie, dont le Colonel confie la garde à Davey, un jeune orphelin recueilli dans son équipe...

La critique

rédigée par
★★★

The Boy Who Stole the Elephant est un téléfilm diffusé, en 1970, sur NBC, dans l'émission hebdomadaire, nouvellement renommée, The Wonderful World of Disney et héritière du show d'ABC créé en 1954 par Walt Disney lui même et intitulé Disneyland.

Bien que réalisé en 1970, ce téléfilm fleure bon le ton et l'ambiance des productions Disney des années 60. Léger et divertissant, il mélange, en effet, à la fois le western (l'action se passe dans le grand ouest à la fin du 19ème siècle), le cirque (le thème lorgne du côté du long-métrage de cinéma de 1960, Le Clown et l'Enfant) et le docu-fiction animalier (sa ménagerie d'animaux vaut le détour). L'éléphante emporte ainsi tout de suite l'adhésion du grand public tout comme le bouc qui la suit, même s'il est évidemment anecdotique. Car, qui dit éléphant dans une ville, dit comique de situation avec son lot de bêtises amenant chutes, destructions en tous genres et catastrophes bienveillantes. Le téléspectateur est de la sorte en terrain connu chez Disney depuis Quatre Bassets pour un Danois (en 1966 au cinéma) ou Sammy, Le Phoque (à la télévision en 1962). Toutefois, et malgré sa légèreté assumée, The Boy Who Stole the Elephant ne s’épargne pas le traitement d’un sujet grave (l'addiction au jeu) au travers du personnage du Colonel Rufus Ryder qui n'est pas une mauvaise personne en soi, mais bien une victime de ses paris inconsidérés...

Côté casting, le téléfilm déroule une panoplie de personnages tous plus attachants les uns que les autres.
Le jeune Davey est ainsi joué à merveille par Mark Lester connu pour avoir endossé le rôle d'Oliver Twist dans la comédie musicale Oliver ! sortie en 1968 et auréolée alors de l'Oscar du Meilleur Film. Le comédien en herbe livre ici une prestation convaincante notamment dans sa relation véritablement touchante avec l'éléphante Queenie.
Le Colonel Rufus Ryder est lui interprété par un David Wayne qui sait se rendre à la fois pathétique, un peu effrayant et surtout désespéré pour apparaitre au final, et malgré tout, vrai gentil.
June Havoc est, quant à elle, parfaite en Molly Jeffrys, une actrice avec la classe d'un cinéma disparu, faisant de son personnage de tenancière âgée de cirque, un être immédiatement attachant.
Le reste du casting est, pour finir, du même acabit au niveau de ses qualités que cela soit la troupe du cirque du Colonel, le Sherif, sa fille avec ses enfants et même la grosse brute peu finaude censée surveiller le Colonel.

Téléfilm sympathique avec ses personnages attachants et situations savoureuses (malgré un petit problème de rythme en milieu de seconde partie), The Boy ho Stole the Elephant est à voir en famille.

L'édition vidéo

Jaquette The Boy Who Stole the Elephant
Jaquette The Boy Who Stole the Elephant
Edition DVD Video
Zone 1 Simple 2012