Beyond Witch Mountain

Beyond Witch Mountain
L'écran titre
Titre original :
Beyond Witch Mountain
Production :
Walt Disney Television
Date de sortie USA :
Le 20 février 1982
Genre :
Aventure
Réalisation :
Robert Day
Durée :
48 minutes

Le synopsis

Tia et Tony, les enfants de la Montagne Ensorcelée, partent à la recherche du petit-fils de leur oncle Bene récemment décédé...

La critique

rédigée par
★★

Beyond Witch Mountain est un téléfilm diffusé, en 1982, sur CBS, dans l'émission hebdomadaire, nouvellement renommée, Walt Disney et héritière du show d'ABC créé en 1954 par Walt Disney lui même et intitulé Disneyland.

Beyond Witch Mountain est la deuxième suite du film de 1975, La Montagne Ensorcelée, après Les Visiteurs d'un Autre Monde sorti au cinéma en 1978. Ce téléfilm est en réalité le pilote d'une série qui ne verra finalement jamais le jour ; les studios Disney n'ayant pas réussi à vendre son concept à un diffuseur. Il se retrouve donc rétrogradé en simple épisode de leur émission d'anthologie hebdomadaire.
Fiction pour la télévision, Beyond Witch Mountain est moins ambitieux que son film de référence. D’ailleurs, de ce dernier, seul Eddie Albert remet le couvert en reprenant son rôle de Jason O'Day. Les deux enfants, joués au cinéma par Kim Richards et Ike Eisenmann, passent, en effet, la main à Tracey Gold (qui se fera connaitre plus tard pour son rôle de Carol Seaver dans la série Quoi de Neuf, Docteur ?) et Andy Freeman. Au-delà du problème d’apparence physique, ce changement porte en lui les affres d’une incohérence de taille dans l'ensemble de la saga. Alors que les enfants sont devenus adolescents dans Les Visiteurs d'un Autre Monde,, ils reviennent, il est vrai, ici à l'âge du premier film. Or, l’action du téléfilm se passe clairement entre les deux premiers opus : le personnage du milliardaire Aristotle Bolt revenant même dans le jeu (lui aussi sous de nouveaux traits, l'acteur Efrem Zimbalist Jr. remplaçant Ray Milland). Pire, le récit comporte une autre bourde avec la mort de l'Oncle Bene ; lui qui est bien vivant dans la suite de 1978 où les enfants sont censés être plus grands ! Enfin - mais l’hérésie n’en est plus à cela près - Tony répond à Tia par télépathie alors que dans les deux films, seule la sœur à ce don, le garçon devant toujours lui répondre à voix haute !

Au delà de ces considérations de cohérence qu’il convient d’oublier pour pouvoir l’apprécier, Beyond Witch Mountain reste relativement agréable à suivre. Le téléfilm sait, en effet, capter son auditoire et présente l'avantage d'un montage efficace regroupant l'action en 48 minutes. Le téléspectateur ne s'ennuie donc pas une seconde et apprécie toujours autant les personnages : il se termine logiquement, compte tenu de son statut d’épisode pilote, sur une fin ouverte dont il est su maintenant qu’elle ne sera jamais comblée. Malgré ce faux-départ, le mythe autour du film La Montagne Ensorcelée se perpétuera toutefois par la suite avec deux remakes, l'un pour la télévision en 1995 sous le titre du (Le) Mystère de la Montagne Ensorcelée, et l'autre pour le cinéma en 2009 avec l'opus intitulé La Montagne Ensorcelée.

Beyond Witch Mountain est un téléfilm sympathique, passé sous silence ses incohérences par rapport au reste de la saga.

L'édition vidéo

Jaquette Beyond Witch Mountain
Jaquette Beyond Witch Mountain
Edition DVD Video
Zone 1 Simple 2012