Le Vol du Blue Yonder
La jaquette
Titre original :
The Blue Yonder
Production :
Walt Disney Television
Date de sortie USA :
Le 17 novembre 1985
Genre :
Science-fiction
Réalisation :
Mark Rosman
Musique :
David Shire
Durée :
92 minutes

Le synopsis

Jonathan, tout juste adolescent, cultive une admiration sans borne à la mémoire de son grand-père, Max Knickerbocker, un pionnier de l'aviation disparu en mer lors d'une traversée malheureuse de l'Atlantique. Il passe ainsi tout son temps libre auprès de son compagnon d'aventures, Henry Coogan dont il aime à partager les récits. Alors qu'il est sur son lit de mort, le vieillard confie au jeune garçon le secret de sa vie : il vient tout juste, en effet, de terminer la fabrication d'une machine à voyager dans le temps. Il n'en faut pas plus pour convaincre Jonathan de l'utiliser pour réécrire l'histoire et sauver son grand-père...

La critique

rédigée par
★★★

Le Vol du Blue Yonder est un téléfilm de la collection des Disney Channel Premiere Films, "ancêtre" des Disney Channel Original Movies, produit tout spécialement pour le réseau de télévision, Disney Channel.

Le Vol du Blue Yonder fait étrangement penser à Retour ver le Futur. A y regarder de plus prés, le téléfilm présente d'ailleurs la coquetterie d'avoir été diffusé la même année que la sortie du film de cinéma. Pourtant, le plagiat n'est pas avéré. Déjà, les deux œuvres n'ont pas la même envergure du fait même de leurs médias de distribution. Ensuite, seul un objet de la trame (la machine à remonter dans le temps), maintes fois traité par ailleurs, est identique. Ainsi, les deux époques explorées sont radicalement différentes tout comme la finalité des voyages. Dans Le Vol du Blue Yonder, Jonathan retourne en 1927 pour sauver son grand-père alors que dans Retour ver le Futur, Marty se retrouve en 1955 par accident, tombant nez à nez avec ses parents. Le premier veut réécrire l'Histoire alors que le second œuvre justement pour qu'elle ne soit pas changée. Passé donc le sentiment de coïncidence frappant mais surfait, Le Vol du Blue Yonder peut être analysé sans apriori. Son bilan est alors plutôt flatteur : le récit est haletant, l'époque visitée dépaysante et les personnages principaux bien définis.

Le téléfilm en profite également pour aborder un thème cher à la collection des Disney Channel Premiere Films, et déjà vu notamment dans l'opus précédent, Pépé le Moqueur. Tout deux produits dans les années 80, ils explorent visiblement un sujet (la relation des petits-enfants avec leurs grands-parents) alors en pleine mutation. Les mœurs évoluant, la société sort, en effet, peu à peu de l'éducation rigide des parents pour réinventer les relations intergénérationnelles. La problématique ne semble plus en être une aujourd'hui. En 25 ans de productions, elle a, il est vrai, peu à peu, disparu des trames principales des films familiaux, sauf à devoir, ici ou là, être envisagée sous un angle, somme toute, différent, que la seule relation grands-parents / petits enfants, stricto-sensus ; Là-Haut en étant sans doute le meilleur exemple...

Côté casting, Le Vol du Blue Yonder donne, comme souvent dans les productions de Disney Channel, dans le recyclage en rappelant Art Carney (qui joue Henry vieillard) connu sur la chaine pour sa prestation, quelques mois auparavant et pour la même collection, dans Pépé le Moqueur.

Téléfilm divertissant à souhait, Le Vol du Blue Yonder bénéficie d'un zeste de science-fiction tout-à-fait bienvenu.

L'édition vidéo

Le téléfilm n'est édité, à l'heure actuelle, sur aucun support.