Capone Chien Gangster !
La jaquette
Titre original :
Spot Marks the X
Production :
Walt Disney Television
Date de sortie USA :
Le 18 octobre 1986
Genre :
Comédie
Réalisation :
Mark Rosman
Musique :
Patrick Williams
Durée :
91 minutes

Le synopsis

Capone, le chien d'un gangster tout juste mis derrière les barreaux à la suite d'un hold-up, se retrouve à la fourrière. Il est vite adopté par la famille de Ken...

La critique

rédigée par

Capone Chien Gangster est un téléfilm de la collection des Disney Channel Premiere Films, "ancêtre" des Disney Channel Original Movies, produit tout spécialement pour le réseau de télévision, Disney Channel.

A trop vouloir faire dans le vaudeville, Capone Chien Gangster ! joue à plein les tergiversations indigestes. Basé sur une trame maintes fois vue chez Disney à l'exemple de L'Affaire du Cheval sans Tête..., le téléfilm ressert, en effet, une histoire de mômes qui, devant l'inaction des adultes qui les entourent, tentent de contrecarrer les plans de malfaiteurs. Difficile de faire moins convenu ! Pourtant, la plus grosse erreur de la fiction n'est pas là. Elle perd, il est vrai, plutôt ses téléspectateurs dans sa tentative désespérée de rendre crédible un récit qui ne peut raisonnablement pas l'être. Ainsi, elle déroule laborieusement une course où un chien est poursuivi par son ancien maître -le truand-; lui même suivi par ses deux acolytes le soupçonnant de vouloir les doubler ; tous trois pris en filature par leur avocat désireux d'obtenir le règlement de ses honoraires ; au quel vient se greffer un agent de la fourrière habitué à "faire du chiffre" ; tout ce bon monde étant contrecarré par des gamins. Si l'intrigue avait de quoi, sur le papier, être drolissime, son manque de rythme lui fait perdre, à l'écran, tout espoir de briller. Le résultat obtenu est, en effet, confus et mollasson, laissant sur le bord de la route tous les spectateurs, et ce, quelque soit leur âge...

Le fiasco du scénario n'y suffisant pas, le casting fait le reste et enfonce le clou. Ainsi, seul le toutou (tout droit venu d'une production Touchstone, Le Clochard de Beverly Hills) fait des merveilles. Ses acolytes à deux pattes s'enlisent, eux, dans des postures plus surfaites les unes que les autres, à une exception près : le jeune Barret Oliver (Ken) qui livre une prestation de bonne facture. Il faut dire qu'il avait auparavant déjà conquis le cœur du public depuis ses participations à des films emblématiques des années 80 tels L'Histoire Sans Fin (1984), Cocoon (1985) et D.A.R.Y.L. (1985) sans oublier son premier rôle dans Frankenwinnie, le court-métrage de Tim Burton, sorti en 1984.

Vaudeville raté, Capone Chien Gangster est un téléfilm ennuyeux et clairement décevant.

L'édition vidéo

Le téléfilm n'est édité, à l'heure actuelle, sur aucun support.