Harmonie Parfaite
La jaquette
Titre original :
Perfect Harmony
Production :
Walt Disney Television
Date de sortie USA :
Le 31 mars 1991
Genre :
Comédie dramatique
Réalisation :
Will Mackenzie
Musique :
Billy Goldenberg
Durée :
93 minutes

Le synopsis

Dans les années 50, en Caroline du Sud, deux jeunes garçons, dépassant les préjugés raciaux, donnent une leçon d'humanité à leur entourage. Entre Taylor - le Blanc - populaire soliste dans la chorale de son collège et Landy, - le Noir - orphelin, joueur de blues, assumant des petits boulots au sein de l'école, nait, en effet, une amitié qui ne tarde pas à bouleverser les conventions de l'époque...

La critique

rédigée par
★★★

Harmonie Parfaite est un téléfilm de la collection des Disney Channel Premiere Films, "ancêtre" des Disney Channel Original Movies, produit tout spécialement pour le réseau de télévision, Disney Channel.

Le film, dans son introduction, lorgne sans vergogne sur le long-métrage évènement, Le cercle des poètes disparus. Il en reprend, en effet, le thème et pousse la ressemblance jusque dans certains plans. Le mimétisme s'estompe toutefois au fur et au mesure du déroulement du récit qui intègre, lui, une thématique non abordée frontalement dans son cousin des salles obscures. Les problèmes raciaux s'invitent, il est vrai, dans le débat et placent délibérément les deux rôles principaux dans les affres des préjugés en vigueur à l'époque. La lutte pour l'égalité des droits de la minorité noire est alors balbutiante et prend des formes aussi simples qu'inattendues pour les représentants des deux camps. Les jeunes hommes se retrouvent ainsi au milieu d'un combat qui les dépasse et dont ils n'ont pas cherché à être des fers de lances. Harmonie Parfaite est, en effet, une ode à l'amitié avant d'être une analyse politique. Les personnages charismatiques (Taylor et Landy) ne se trompent d'ailleurs pas de discours et, merveilleusement interprétés, respectivement, par Justin Whalin et Eugene Byrd, livrent un numéro touchant. Ils évoluent, pour cela, dans un univers particulièrement bien défini, qui, sans sombrer dans la caricature, contient des éléments forts, à l'image de Paul, le camarade raciste, superbement joué par un David Faustino enfermé dans des certitudes intenables ou Derek Sanders, le professeur, campé tout en sobriété par Peter Scolari.
Harmonie Parfaite déroule son histoire avec une force déconcertante. Le film, intense à souhait, décide finalement de livrer aux spectateurs une fin ouverte, laissant le public décider des conséquences d'une amitié alors hors norme.

Superbe téléfilm, simple et efficace, Harmonie Parfaite traite avec intelligence le sujet délicat de la ségrégation des afro-américains dans les années 50. Il est à découvrir d'urgence.

L'édition vidéo

Jaquette Harmonie Parfaite
Jaquette Harmonie Parfaite
Edition DVD Video
Zone 1 Simple 2004