Jack Parker, Roi des Menteurs
Titre original :
Pants On Fire
Production :
Disney XD
Date de sortie USA :
Le 9 novembre 2014
Genre :
Comédie
Réalisation :
Jonathan A. Rosenbaum
Musique :
James Jandrisch
Durée :
90 minutes

Le synopsis

Jack Parker est un adolescent de 15 ans qui voit tous les mensonges qu’il a pu raconter devenir soudain réalité...

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 19 janvier 2015

Jack Parker, Roi des Menteurs est un téléfilm de la collection des Disney XD Original Movies produit tout spécialement pour le réseau de télévision, Disney XD.

 En 2002, une opportunité financière permet à The Walt Disney Company de racheter à la Fox, sa chaîne de télévision "jeunesse" Fox Kids. Ce rachat s'inscrit, en fait, dans sa politique de pilonnage sur le marché américain du leader Nickelodeon. Comme Mickey ne parvient pas à le déstabiliser frontalement, des attaques sont, il est vrai, menées sur chacun de ses marchés : les tout petits avec Playhouse Disney qui deviendra Disney Junior ; les filles et la famille avec Disney Channel et les garçons avec ce nouveau canal...
Souhaitant couper toutes références à sa major d'origine et ne pas créer ainsi de confusion dans l'esprit du public entre les deux studios totalement indépendants, Fox Kids est bien vite rebaptisée Jetix. Le changement de nom est d'ailleurs l'occasion de faire évoluer sa grille même si ses programmes phares (Pokemon et Power Rangers en tête) sont maintenus bien que se situant clairement à la marge du catalogue Disney.
En 2008, la place de Jetix dans l'offre de télévision de The Walt Disney Company est enfin établie : la chaine assume désormais son positionnement à destination du public "garçon". Un nouveau changement de nom est opéré dans la foulée et révèle cette fois-ci sa filiation : Jetix devient Disney XD.
Comme sa grande sœur Disney Channel, Disney XD se lance alors dans la création d'une collection de films de télévision à son nom, les Disney XD Original Movies dont Skyrunners, L'Odyssée des Frères Burns est le tout premier opus lancé en fanfare le 27 novembre 2009. S'en suit un silence radio ! Pas un seul opus pour agrémenter la collection. C'est ainsi un peu à la surprise générale que Jack Parker, Roi des Menteurs est proposé le 9 novembre 2014, près de cinq ans après le dernier DXDOM.

Jack Parker, Roi des Menteurs est un film pour adolescents dont la teneur est tout à fait sympathique. Il se base en effet sur des personnages vraiment attachants qui ont tous la bonne idée d'être loin de la perfection. Les mensonges que prononcent Jack sont il est vrai jouissifs car ils sont tellement gros qu'il est amusant de voir son entourage tomber par vague successive dans le panneau. Il faut dire que ce menteur invétéré est charismatique à souhait au point que le téléspectateur lui-même est prêt à le pardonner. Mieux encore, quand tous ses mensonges se retournent contre le personnage, en se matérialisant comme par enchantement, le délire du téléfilm devient total. Alors bien-sûr, le but de tout ceci est une leçon de morale convenue ; mais au final, les moyens pour y arriver son tellement dingues et la conclusion bien sentie, qu'il est facile de passer outre le débord de discours « politiquement correct » du téléfilm. Voir les plus gros mensonges de Jack prendre vie, comme la petite amie possessive ou le garçon imaginaire qu'il aide dans les devoirs, devenus tout deux l'excuse imparable auprès de ses parents ou ses professeurs, fonctionne à plein ! Après, Disney XD oblige, les chutes de toutes sortes sont ici légions avec, en point d'orgue, une scène dans la salle de bain de son amie qui s’inscrit à merveille dans un lourdingue qui s'assume pleinement.

L’autre force du téléfilm provient clairement de son casting et principalement de son comédien rôle-titre.
Bradley Steven Perry tient, en effet, le rôle de Jack Parker. Né le 23 novembre 1998 en Californie, l'acteur est principalement connu pour son rôle dans la sitcom Bonne chance Charlie de Disney Channel, au sein de laquelle il joue Gabriel Duncan alias Gabe. Avant sa fin, en 2013, il obtient le rôle principal dans la série télévisée de Disney XD, Mighty Med au côté de Jake Short. Il a également participé à deux Disney Channel Original Movies : La Fabulous Aventure de Sharpay et Bonne Chance Charlie - Le Film tandis qu'auparavant, il aura fait une courte apparition dans le navet Les 2 Font la "Père" (Old Dogs). Jack Parker, Roi des Menteurs est donc le tout premier long-métrage où Bradley Steven Perry tient le premier rôle. Il faut dire que le jeune acteur est doué et a décidément beaucoup de charisme. Souvent placé dans des rôles turbulents et de petites pestes, il a ce zeste d'irrévérence bien sentie alliée à une bonne répartie qui fait que le téléspectateur tombe toujours sous son charme du garnement. Ici aussi, la magie opère au point qu'il porte le téléfilm à bout de bras.
Parmi les autres acteurs, peu arrivent, il est vrai, à sortir du lot. Il sera tout de même noté la bonne performance de Joshua J. Ballard qui joue Ryan, le meilleur ami de Jack, bien plus sérieux que lui ; de Nicholas Coombe qui tient le rôle d'Eric, le copain un peu bas de plafond ; ou encore de Brittney Wilson qui interprète la sœur ainée de Jack.

Au final, Jack Parker, Roi des Menteurs se démarque considérablement de l'autre opus des Disney XD Original Movies, Skyrunners, L'Odyssée des Frères Burns. Dans le ton, le téléfilm est, en effet, clairement plus proche des Disney Channel Original Movies. Il s'agit là d'une comédie avec des chutes et autres catastrophes en tous genres. Elle est loin l'ambition de faire des thrillers de science-fiction pour adolescents. La faible réception du premier téléfilm a  visiblement et sérieusement refroidi Disney XD. La chaine relance donc sa collection en faisant ce que le label télé de Disney sait faire de mieux pour les adolescents, et cela marche ! Jack Parker, Roi des Menteurs est fort sympathique en permettant de passer du bon temps avec un acteur principal décidément charismatique à souhait. Que demander de plus ?

L'édition vidéo

Le téléfilm n'est édité, à l'heure actuelle, sur aucun support.