A Muppets Christmas
Letters to Santa

A Muppets Christmas : Letters to Santa
La jaquette
Titre original :
A Muppets Christmas : Letters to Santa
Production :
The Muppets Studio
Date de sortie USA :
Le 17 décembre 2008
Genre :
Marionnettes
Réalisation :
Kirk R. Thatcher
Musique :
Chris Caswell (musique)
Paul Williams (chansons)
Durée :
46 minutes

Le synopsis

Gonzo, qui a oublié d'envoyer trois lettres au Père Noël, demande à tous ses amis Muppets de l'aider à les lui apporter en main propre...

La critique

rédigée par
★★★

Alors que la construction de l'attraction Muppets Vision 3D du parc Disney's Hollywood Studios à Walt Disney World en Floride n'est pas encore achevée, Jim Henson et la Walt Disney Company annoncent, en août 1989, le rachat, par cette dernière, de tous les droits et licences couvrant les Muppets. Hélas, un blocage juridique et le décès prématuré de Jim Henson, en mai 1990, rendent, moins d'un an plus tard, l'accord caduc. Cette situation, pour le moins instable, explique ainsi que Disney n'ait, en fait, produit que les quatrième et cinquième films des Muppets, à savoir : Noël Chez les Muppets en 1992 et L'Ile au Trésor des Muppets en 1996. Il faudra attendre, ensuite, prés de quatorze ans, en avril 2004, pour voir Disney mettre enfin la main sur le catalogue de Jim Henson et sceller à jamais la filiation entre Mickey et Kermit.

Depuis ce fameux rachat, le studio du grand Walt semble n'avoir toujours pas trouvé comment exploiter "ses" délirantes marionnettes. Il agit, en effet, avec elles, au coup par coup, sans véritable politique, ni éditoriale, ni commerciale. Seul le média de diffusion (la télévision) semble, en fait, stabilisé. Ainsi, en 2005, Le Magicien d'Oz des Muppets, un téléfilm (du reste fort sympathique) débarque sur le petit écran et réalise un score d'audience tout à fait honorable. Tout le monde pense alors - les fans les premiers - que le retour en force de Kermit et ses amis est enfin arrivé. Que nenni ! Plus rien ne se passe, en effet, pendant plusieurs années. Oubliant le sol américain, une expérience est même tentée en France, au gré d'une opportunité due au présentateur alors en vogue, Sébastien Cauet.
Muppets TV débarque donc sur TF 1 à la fin de l'année 2006 pour seulement 10 petits épisodes ; le show est depuis sous black-out, n'ayant même pas eu l'honneur d'une édition DVD...
Retour aux USA, deux ans plus tard, les 3 août et 5 octobre 2008, où deux émissions spéciales sur Disney Channel, intitulées Studio DC : Almost Live, voient toute la troupe des Muppets interviewer les stars maison de Disney Channel dont Selena Gomez et Miley Cyrus. En France, les deux shows sont découpés en épisodes de cinq minutes puis diffusés sous le titre de Disney Channel Muppet Show.
Un peu plus tard, toujours en 2008, les studios Disney livrent un téléfilm, dit de Noël, affichant une durée de moins d'une heure, A Muppets Christmas : Letters to Santa. Contre toute attente, ils le font diffuser sur NBC, filiale d'Universal et grande concurrente d'ABC devant l'Eternel...

A Muppets Christmas : Letters to Santa n'en reste pas moins un téléfilm réussi, idéal pour la période de Noël. Le seul vrai problème qu'il pose est sans doute sa durée, somme toute battarde. Difficile, en effet, d'installer en moins d'une heure une histoire consistante. Le téléfilm se rapproche ainsi plus du (Le) Noël des Muppets dont la durée est quasi-identique que du Noël chez les Muppets, lui, un vrai film de cinéma. Passé ce choix de format critiquable, les Muppets remplissent comme toujours leur contrat. Leur capital sympathie est bien sûr au rendez-vous : constant pour les pensionnaires historiques comme Kermit, Fozzie, Gonzo ou Peggy et instantané pour les plus récents comme Pépé ou Rizzo. Les guests stars sont également là, en nombre et visiblement ravies de participer à ce show qui ne dit pas son nom ; avec, entre autres : Michael Bloomberg, le maire New-York dans son propre rôle, Whoopi Goldberg, en chauffeur de taxi, Jane Krakowski (Ally McBeal) en maman, Nathan Lane (la voix anglaise de Timon dans Le Roi Lion) en policier grincheux, Madison Pettis (Maxi Papa) en voisine des Muppets et Uma Thurman (Kill Bill) en hôtesse de l'air. Le tout se voit agrémenté de chansons qui ne brillent pas vraiment par leurs inspirations...

Au final, A Muppets Christmas : Letters to Santa est un téléfilm des Muppets tout à fait classique : sympathique, il reste toutefois anecdotique. Les Muppets méritent décidément mieux que ces tâtonnements : à quand une véritable ambition pour relancer leur carrière ?

L'édition vidéo

Jaquette A Muppets Christmas : Letters to Santa
Jaquette A Muppets Christmas : Letters to Santa
Editions DVD Video
Zone 1 Simple 2009
Zone 2 Simple 2009