Émissions » Émissions d'Anthologies Disney » Saison 09 (1962 • 1963)
Émissions d'Anthologies Disney » Saison 09 (1962 • 1963)

Trois Histoires Invraisemblables

Trois Histoires Invraisemblables
L'écran titre
Titre original :
Three Tall Tales
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de diffusion USA :
Le 21 avril 1963
Genre :
Compilation
Réalisation :
Hamilton S. Luske
Durée :
50 minutes

Le synopsis

Le Professeur Donald Dingue propose une présentation de plusieurs légendes américaines...

La critique

rédigée par
Publiée le 15 octobre 2020

Trois Histoires Invraisemblables est un épisode diffusé dans le cadre de l'émission de la chaîne américaine NBC, Walt Disney's Wonderful World of Color.

En 1961, Walt Disney claque la porte de la chaîne ABC après sept années de présence télévisée du show Disneyland, renommée entre temps en Walt Disney Presents, pour rejoindre NBC qui lui offre de grandes opportunités pour développer son tout nouveau savoir-faire en matière d'œuvres télévisuelles. Non seulement il dispose d'un budget plus conséquent, mais il jouit aussi d'une très large autonomie dans ses choix de programmes là où ABC lui imposait la production de westerns à la Davy Crockett. Son passage sur NBC permet en outre aux productions télévisuelles de Disney de profiter de l'arrivée de la couleur. Ni une, ni deux. L'émission Walt Disney Presents se mue en une Walt Disney's Wonderful World of Color, bien nommée, dès septembre 1961. L'une des toutes premières conséquences visibles de ce passage d'une chaîne à l'autre est la création d'un nouveau personnage animé : Donald Dingue (Ludwig Von Drake). Ce dernier est alors très utilisé sur le petit écran où il devient le présentateur privilégié de différents sujets plus ou moins sérieux et instructifs. Sa voix, magnifiquement interprétée par Paul Frees, connu pour être la voix-off de Haunted Mansion à Disneyland, dispose d'un accent allemand peu prononcé, histoire de lui permettre d'être parfaitement compris. Généalogiquement, Donald Dingue est présenté comme l'oncle de Donald, du côté européen de sa famille. Il est aussi le petit-fils de la Mère l'Oie. Son personnage tire sa drôlerie dans sa capacité à s’auto-persuader qu’il connaît tout sur tout alors que, la plupart du temps, il s'embourbe dans des explications plus laborieuses qu'autre chose.

Trois Histoires Invraisemblables ne vaut pas seulement pour la présence de Donald Dingue ; la participation du personnage de Bootle Beetle, étrangement renommé ici Herman, est elle aussi à souligner. C'est sa deuxième apparition avec Donald Dingue après L'Instinct de Chasse en 1961 mais avant The Truth About Mother Goose en 1963. Ce toon est, à la base, l’un des adversaires de prédilection de Donald Duck car Donald ne serait pas Donald s'il n'affrontait pas des adversaires aptes à le faire sortir de ses gonds ! À ce jeu là, les plus petits sont d'ailleurs souvent, pour ne pas dire toujours, les meilleurs...
Le coléoptère Bootle Beetle est à l'évidence un cas d'école. Bénéficiant de la voix de Dink Trout, cet insecte doit, en effet, son nom au réalisateur Jack Hannah dont l'épouse possédait un cheval dénommé "Beetle Bootle". Le mari inverse les deux mots et baptise ainsi son nouveau personnage. Bootle Beetle apparaît donc en 1947 dans Pépé le Grillon puis revient dans trois autres cartoons : Sea Salts (1949), Jardin Paradisiaque (1949) et Morris, le Petit Élan (1950). Sa carrière ne décolle, en fait, pas vraiment, sans doute par un profond manque de personnalité. Il reste ainsi à jamais un second rôle, faire-valoir idéal de Donald.

Trois Histoires Invraisemblables est aussi l’occasion pour Donald Dingue, au travers d’un exposé sur le folklore américain, de diffuser trois cartoons que le verbeux professeur ne peut s’empêcher de commenter via une voix-off : Casey Contre-Attaque, Le Chariot à Voile et Paul Bunyan. Le téléspectateur notera qu'il s'agit alors des productions parmi les plus récentes des courts-métrages animés de chez Disney ; Le Chariot à Voile datant d'à peine deux ans. En plus de ces cartoons, l’épisode propose également, au début, quelques images tirées de productions plus anciennes parlant aussi de folklore américain. Il sera ainsi reconnu Pecos Bill, Johnny Pépin de Pomme, Brave Mécanicien et Casey.

Trois Histoires Invraisemblables dispose ensuite de l’avantage précieux de placer entre les cartoons des scènes inédites, spécialement animées pour la télévision. Donald Dingue, aidé de son assistant Herman, décide donc de parler des légendes du folklore américain. Après avoir présenté brièvement certains des héros les plus connus, le canard érudit décide d'approfondir spécifiquement trois personnages : Casey avec notamment ce qui lui est arrivé après sa défaite légendaire, le capitaine Windwagon Smith voguant à travers les plaines venteuses du Kansas et enfin le colosse Paul Bunyan et sa hache à toute épreuve. Pour chaque exposé, Donald Dingue change d'habits, avale une pilule qui lui donne un accent en raccord avec son histoire et demande à son assistant de mettre en place des décors et des effets spéciaux (comme du vent, de la neige ou une pluie de balles de base-ball) qui illustrent à merveille ses récits. Il commence ainsi et d'abord par se déguiser en joueur de base-ball puis en cow-boy des plaines de l'ouest pour finir en bûcheron du nord enneigé.

Trois Histoires Invraisemblables est une compilation particulièrement sympathique. Non seulement elle propose des cartoons assez rares, mais elle offre en plus des interactions entre Donald Dingue et Herman vraiment savoureuses. Il sera spécialement apprécié le bisou que fait l'insecte au canard après que celui-ci s'est excusé d'avoir élevé la voix à la suite d'une de ses maladresses.

Les personnages

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.