Le Coup du Paradis
La Trilogie Yan Solo - 1

La Trilogie Yan Solo - 1 : Le Coup du Paradis
La couverture
Titre original :
The Han Solo Trilogy - Book 1 : The Paradise Snare
Éditeur :
Fleuve Noir
Date de publication France :
Le 27 avril 2000
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars Légendes
Auteur(s) :
A. C. Crispin
Autre(s) Date(s) de Publication :
Bantam Spectra (US) : 5 mai 1997
Nombre de pages :
320

Le synopsis

An -10 avant la Bataille de Yavin (Univers Légendes)
Yan, un enfant de Corellia, gosse des rues sans passé et nourri de rien puis recueilli par une bande de hors-la-loi de l'espace rêve pourtant de devenir pilote dans la Flotte Impériale. Pour acquérir l'expérience du vol spatial, il accepte donc un travail sur la planète Ylesia, un monde de fanatisme religieux, de drogues, de sensualité illicite...

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 10 août 2016

Le Coup du Paradis est le premier volet d’une série de romans connu sous le titre de La Trilogie Yan Solo. Elle entend raconter le passé du pilote contrebandier de son enfance à l’année précédant sa rencontre avec Luke Skywalker.

Née le 5 avril 1950 à Stamford dans le Connecticut, Ann Carol Crispin, dit A. C. Crispin, commence sa carrière d’écrivaine en 1983 en se spécialisant sur des romans basés sur des franchises existantes comme Star Trek, V ou Alien. Elle écrit également sa propre série de science-fiction pour adolescents, Starbridge. Sur Star Wars, en plus de La Trilogie Yan Solo, elle signe deux nouvelles : Play It Again, Figrin D'an : The Tale of Muftak and Kabe publiée dans le recueil Tales from the Mos Eisley Cantina ainsi que Skin Deep : The Fat Dancer's Tale insérée dans Tales from Jabba's Palace. Elle avait également dans l’idée d’écrire une trilogie centrée sur Leia mais son projet se voit retoqué par Lucas Books. Son dernier livre, avant de s’éteindre d’un cancer le 6 septembre 2013, se base sur une autre grande saga Disney : le roman, Pirates of the Caribbean : The Price of Freedom qui est la seule fiction pour adulte jamais proposée autour de Jack Sparrow.

Le personnage de Yan Solo est charismatique à souhait. L’envie de connaître son passé se fait donc sentir pour le fan de Star Wars. Lucasfilm, Ltd. avec le rachat de Disney compte d’ailleurs proposer un film sur cette idée dans sa collection de spin-off, A Star Wars Story dont l’histoire centrée sur le passé du contrebandier sera la deuxième entrée. Mais bien avant cela, l’auteur A. C. Crispin avait donc eu la même bonne idée en proposant une série de romans, passionnants à lire, cohérents par rapport aux films, et bien intégrés dans l’Univers Etendu de l’époque devenue Légendes depuis. Ainsi, et compte tenu du nouvel ordonnancement de l’édition Star Wars, il y a fort à parier que le prochain film sur le thème du passé de Yan Solo ne suivra absolument pas la trame développée ici.

Le Coup du Paradis raconte donc le passé de Yan Solo de son enfance à son entrée à l’académie impériale. Niveau chronologique, le récit se déroule en réalité à la toute fin de son adolescence avec de nombreux flashback pour raconter son enfance, du moins celle dont il se souvient après avoir été retrouvé dans la rue par un contrebandier qui l’exploite en tant que mendiant, pickpocket et autres trafics. Yan Solo est de la sorte l’Oliver Twist de l’espace ! Dès le premier chapitre, le lecteur est accroché à son histoire via la mort de la seule créature ayant jamais eu de l’amour pour lui, la Wookie Dewlanna. L’auteur arrive, en effet, parfaitement à retranscrire son aversion pour l’esclavage.

Le reste du roman se passe sur la planète Ylesia, un monde tenu par une secte dans lequel il va travailler et acquérir de l’expérience dans le pilotage. Il rencontre également le clan des Hutts à qui la planète appartient et tombe sur son premier amour mais aussi sur l’amitié d’un compagnon poilu togorien appelé Muuurgh. En réalité, la secte cache une distillerie de glitterstim, une épice très recherchée et vendue en contrebande. Les pèlerins sont ainsi utilisés pour extraire et travailler la précieuse substance puis au bout d’un an, éreintés, sont vendus en esclavage. Bien décidé à aider à ses amis à s’enfuir, Yan Solo va finir par se rebeller contre ses employeurs et détruire les installations.

La grande réussite du roman se retrouve donc dans sa capacité à retranscrire à merveille la personnalité de Yan tout en proposant de nouveaux personnages attachants. De plus, n’y retrouver de Jedi ou d’Empire qu’en toile de fond amène beaucoup de nouveautés. Ici, c’est en réalité le monde des contrebandiers et des malfrats qui se voit exploré et le propos change de ce qui a été fait jusqu’à présent dans l’ère des romans de Bantam Spectra.

Le Coup du Paradis est un bon roman introductif d’une série passionnante sur le passé de Yan Solo. Fidèle au personnage, il propose une action et un récit addictif.