À la Une

Le Fil Info

— 24 octobre 2020 • 09H35 —
Karl Derisson
Mort de la comédienne et danseuse Marge Champion— 24 octobre 2020 • 09H35 — Karl Derisson —

La comédienne et danseuse Marge Champion est décédée le mercredi 21 octobre 2020. Elle avait 101 ans.

Née Marjorie Celeste Belcher le 2 septembre 1919, Marge Belcher est la fille d'Ernest Belcher, un professeur de danse de Los Angeles. Alors qu'elle n'a que quinze ans, son père est contacté par les studios Disney qui cherchent une danseuse afin de servir de modèle aux animateurs au travail sur Blanche Neige et les Sept Nains. Belcher propose que sa fille passe des essais. Ces derniers sont concluants. À plusieurs reprises entre 1934 et 1935, Marjorie revêt alors le costume de la princesse afin de réaliser quelques pas de danse et mimer certaines scènes devant les animateurs. Dès lors, la jeune fille se fera connaître comme le modèle de Blanche Neige. Elle travaille entre outre avec un de ses partenaires, Louis Hightower, qui sert quant à lui de modèle pour le Prince.
C'est d'ailleurs aux studios Disney qu'elle rencontre son premier mari, l'animateur Art Babbitt qui, à l'époque, anime la méchante Reine. Tous les deux seront mariés de 1937 jusqu'en 1940, année de leur divorce.
En 1940, Marjorie est de retour aux studios pour interpréter cette fois le personnage de la Fée bleue dans Pinocchio. Elle devient de fait le modèle de la célèbre magicienne doublée par la comédienne Evelyn Venable.

En 1947, Marjorie Belcher, devenue l'une des grandes vedettes de Broadway, épouse le danseur Gower Champion. Désormais connue sous le nom de Marge Champion, son mari et elle connaissent alors leurs heures de gloire. Parents de deux enfants, Blake et Gregg, le couple apparaît sur les meilleures scènes à travers les États-Unis et à travers le monde. Il joue également dans des dizaines de productions au théâtre, à la télévision et au cinéma, notamment dans les films Show Boat, Les Rois de la Couture, Donnez-lui une Chance et Tout le Plaisir est pour moi. Marge conçoit par ailleurs les chorégraphies de dizaines de spectacles et ce jusqu'aux années 1980.

Après son second divorce en 1973, Marge Champion se remarie avec le réalisateur Boris Sagal. Leur mariage est cependant brisé quatre ans plus tard suite au décès de Sagal dans un accident. Un malheur n'arrivant jamais seul, son fils Blake se tue sur la route en 1987...

Véritable légende à Hollywood, Marge Champion est morte le 21 octobre 2020. Elle avait 101 ans. Relayé dans les médias et sur les réseaux sociaux, son décès a alors provoqué une pluie d'hommages pour celle qui fut, durant toute sa carrière et toute sa vie, l'une des figures les plus appréciées aux États-Unis.

— 22 octobre 2020 • 19H24 —
Matthieu Baudry
Les Audiocontes Magiques Disney chez Altaya— 22 octobre 2020 • 19H24 — Matthieu Baudry —

Après L'Encyclopédie Star Wars, la maquette Star Wars : X-Wing ou encore celle de l'Armure Mark III d'Iron Man, Altaya lance au niveau national une toute nouvelle collection : Les Audiocontes Magiques Disney. Très amusante, avec d'adorables figurines et des livres joliment illustrés, elle se veut tout à fait ludique pour les enfants (et les plus grands !). Les lecteurs et auditeurs peuvent replonger avec elle à loisir dans la magie des plus beaux films d'animation Disney et Pixar, à l'aide d'une petite enceinte qui permet d'écouter l'histoire racontée comme par enchantement... ou presque ! Le Monde de Nemo, Le Livre de la Jungle, Le Roi Lion, Aladdin ou encore Blanche Neige et les Sept Nains s'invitent ainsi à l'heure du coucher ou de la sieste, pour le bonheur de toutes et de tous !

Les Audiocontes Magiques Disney est d'ailleurs une collection qui apparaît très vite ingénieuse. Ses charmants petits livres à la couverture rigide d'une trentaine de pages, d'abord, offrent un joli résumé de l'histoire mise à l'honneur, le tout associé à de superbes illustrations des plus grandes scènes des films Disney et Pixar, permettant ainsi aux petits comme aux grands de revivre les plus extraordinaires aventures aux côtés de leurs personnages favoris. Avec leurs textes résolument courts et de petits encarts présents sur chaque page de droite, mettant en vedette un ou plusieurs personnages dans une autre séquence du film, les petits ouvrages invitent au partage en famille en donnant - et c'est un vrai plus ! - envie aux plus jeunes de s'initier à la lecture. Pour les y inciter plus encore et ne rien gâcher, une jolie frise se dessine d'ailleurs sur la tranche des livres à mesure que ces derniers viennent s'ajouter à la bibliothèque.

Mais la collection des Audiocontes Magiques Disney ne serait pas complète sans les figurines de plastique accompagnant chacun de ses numéros. Représentant les personnages de l'histoire en vedette, elles sont joliment réalisées, fidèles à leurs modèles et soigneusement peintes ; certainement, le véritable atout de cette collection qui entend représenter les personnages connus de toutes et de tous. Mais il ne s'agit pas là d'un simple objet de collection : une fois la figurine posée sur la petite enceinte, qui est fournie avec le second numéro et se recharge avec un simple câble USB, la lecture du conte se lance en effet automatiquement. De la même façon qu'un adulte le ferait en lisant, la conteuse « fait les voix », comme diraient les bambins, avec des intonations différentes, plus graves pour les personnages masculins tels Scar ou Marin, sifflante quand il s'agit d'imiter le serpent Kaa. La lecture du conte devient immédiatement un joli moment à partager en famille, propice au rire et à la détente.

S'il est un bémol  aux (Les) Audiocontes Magiques Disney, c'est sans doute au niveau de son prix. L'abonnement par prélèvement automatique permet, il est vrai, certes de recevoir de très jolis cadeaux exclusifs supplémentaires, mais il peut dans le même temps rapidement s'avérer onéreux ; les envois de plusieurs numéros d'un coup d'un seul, prévus par la formule d'abonnement, représentent dès lors un budget conséquent qui n'est définitivement pas à la portée de toutes les bourses. Pour autant, il est possible de commander les numéros à l'unité, afin d'offrir en priorité aux enfants leurs histoires favorites. De même, l'abonnement est garanti sans engagement et peut donc être interrompu à tout moment ; de quoi rassurer les parents qui voudraient se lancer...

Il n'empêche. Les Audiocontes Magiques Disney est indéniablement une jolie collection particulièrement amusante et ludique, qui se démarque par sa versatilité. Les enfants et les plus grands peuvent en effet choisir de partager un moment plus intimiste en lisant le livre ensemble, ou bien décider au contraire de se laisser bercer par la lecture de l'histoire en admirant les illustrations des ouvrages, avant de tourner la page au son de la petite clochette. Dans tous les cas, cette charmante collection est un bon moyen de faire vivre les aventures Disney et Pixar à la maison, jusqu'à l'heure de la sieste ou du coucher, pour adoucir les rêves du bambin en profitant de la magie.

Une fois admis le bémol sur le prix, Les Audiocontes Magiques Disney est une collection de bonne qualité, imaginative aussi bien dans son fond que dans sa forme : elle a en outre cela de particulier de s'adapter avec finesse à l'autonomie de l'enfant tout comme à son envie de partager ou non un moment de lecture et d'écoute.

— 22 octobre 2020 • 14H48 —
Geoffrey El Islami
L'énergie solaire au service de Disneyland Paris— 22 octobre 2020 • 14H48 — Geoffrey El Islami —

L'environnement est l'un des piliers fondateurs de la politique de Disneyland Paris. En tant que référence dans son secteur, le Resort parisien se doit de donner le ton dans l'un des sujets les plus primordiaux du XXIe siècle. Après la décision de bannir l'utilisation de pailles et de sacs en plastique en 2019, la destination annonce une nouvelle étape dans sa politique environnementale : l'installation de l'une des plus grandes centrales en ombrières d'Europe. Tour d'horizon d'un chantier d'envergure aux impacts non négligeables.

Ce nouveau projet, dont le chantier a débuté en juillet dernier sur le Parking Visiteurs et dont la première portion deviendra opérationnelle dès le printemps 2021 aura pour ambition, d'ici l'horizon 2023, d'alimenter à hauteur de 17 % de la consommation globale de Disneyland Paris, soit environ 31 GWh par an, l'équivalent de la consommation d'une ville de 14 500 habitants ! Les 67 500 panneaux solaires, qui seront installés par l'entreprise française Urbasolar (basée à Montpellier et se désignant comme « le premier spécialiste français du solaire photovoltaïque ») couvriront à terme une surface de 17 hectares, soit vingt-quatre terrains de football, sur 9600 places du Parking Visiteurs. Ambitieux, le projet permettra de réduire de 750 tonnes par an les émissions de CO2 du territoire. Plus qu'un outil de transformation de l'énergie solaire, cette installation servira aussi de toit, protégeant les visiteurs et leurs véhicules des intempéries.

Adoptant un style métallique aux tons bleutés et jaunes et sans manquer d'une touche Disney, une partie des panneaux solaires s'illumineront la nuit pour révéler, vu du ciel, une tête de Mickey. Ce clin d'oeil ou « Mickey caché » n'est pas sans rappeler la centrale solaire près de Epcot à Walt Disney World Resort, les 48 000 panneaux photovoltaïques formant une tête de Mickey géante depuis le ciel.

— 22 octobre 2020 • 11H41 —
Laurent Armand-Zuniga
Sneakerella : un garçon Cendrillon pour Disney+— 22 octobre 2020 • 11H41 — Laurent Armand-Zuniga —

Disney revisite une nouvelle fois le conte de Cendrillon mais en inversant les genres (« Cendrillon » est un garçon !) et développant son récit dans le petit monde du streetwear newyorkais.
Le film - une production Disney+ Original - sera comme l’avait été le téléfilm de 1997 La Légende de Cendrillon (réunissant alors la regrétée Whitney Houston et Brandy), une comédie musicale. Sa bande originale mélangera toutefois ici les influences pop et hip-hop tandis que son cast se voit porté par John Salley, ex-joueur de la NBA, et les jeunes comédiens Chosen Jacobs et Lexi Underwood. 
Le pitch se veut évidemment limpide : à New York, El, un adolescent, jeune styliste talentueux à ses heures perdues, travaille dans la boutique de chaussures de feue sa mère en cachant son talent à son beau-père et à ses deux horribles demi-frères. Un jour, il rencontre Kira King, la fille au caractère bien affirmée de Darius King qui se trouve, lui, être une légende du basket et roi de la chaussure de sport. Leur destin va s’en trouver chamboulé…
Enfin, le titre original Sneakerella est un amusant mot-valise, rappel de Cinderella.
 

— 22 octobre 2020 • 10H45 —
Laurent Armand-Zuniga
Jon M. Chu à la réalisation de la série Willow— 22 octobre 2020 • 10H45 — Laurent Armand-Zuniga —

Une plateforme de type Disney+ présente l’avantage de permettre le lancement de productions que les chaînes de télévisions linéaires n’auraient pas voulues, les jugeant par trop segmentantes et que le cinéma boude par ailleurs de peur de ne pas pouvoir rentrer dans ses frais.

Une nouvelle preuve avec la mise en production d’une série Disney+ Original basée sur l’univers du film culte Willow, imaginé à l’origine par George Lucas et alors réalisé par Ron Howard. Cette série - dont l’action se déroule plusieurs années après les événements relatés dans le film et dans laquelle Warwick Davis reprend son rôle de Willow Ufgood – constitue en outre le premier projet Lucasfilm non lié à l’univers Star Wars depuis 2015.

Jon M. Chu (Cray Rich Asians) vient ainsi d'être choisi pour mettre en scène le pilote de la série, ; chose notable, il en sera aussi le producteur délégué aux côtés des showrunners Jonathan Kasdan (Solo : A Star Wars Story) – qui occupe également le poste de scénariste du pilote - et de Wendy Mericle (Arrow). 

Ron Howard n’est pas oublié puisqu’il prend part au projet en devenant l’un des producteurs délégués la nouvelle série tandis que Bob Dolman, le scénariste du film originel, sera lui producteur consultant. La volonté de s’inscrire dans la légitimité est donc grande et se voit même sur le choix des lieux de tournage : le Pays de Galles dont les paysages avaient déjà servi de cadre à la plupart des extérieurs du film de 1988.

Autres Dépêches

L'Actualité Disney

— 25 octobre 2020 —
Contenu présent sur la plateforme
— 04 décembre 2020 —
Prochainement sur Disney+
— 23 octobre 2020 —
Bia
Saison 1
Nouveau sur Disney+
— 23 octobre 2020 —
Nouveau sur Disney+
— 23 octobre 2020 —
— 23 octobre 2020 —
— 23 octobre 2020 —
Nouveau sur Disney+
— 23 octobre 2020 —
M. Popper et ses Pingouins
Nouveau sur Disney+
— 23 octobre 2020 —
Miss Peregrine et les Enfants Particuliers
Nouveau sur Disney+
— 25 octobre 2020 —
Prochains films en salles
— 25 octobre 2020 —
Longs-métrages Disney à la télévision
— 25 octobre 2020 —
Diffusion aujourd'hui à 16H10
— 25 octobre 2020 —
The Queen
Diffusion aujourd'hui à 20H55
— 25 octobre 2020 —
Diffusion aujourd'hui à 21H05
— 25 octobre 2020 —
Diffusion aujourd'hui à 22H45
— 25 octobre 2020 —
Planning des futurs DVD et Blu-ray
— 25 octobre 2020 —
Disponible en DVD et 4K
— 25 octobre 2020 —
Expositions et autres évènements
— 25 octobre 2020 —
Prochaines rénovations

Les Anniversaires du Jour

— 25 octobre 2020 —
12ème anniversaire de sa sortie
— 25 octobre 2020 —
25ème anniversaire de sa sortie
— 25 octobre 2020 —
23ème anniversaire de sa sortie
— 25 octobre 2020 —
11ème anniversaire de sa sortie
— 25 octobre 2020 —
116ème anniversaire de sa naissance
— 25 octobre 2020 —
32ème anniversaire de sa mort
— 25 octobre 2020 —
Dans les 15 prochains jours

Le Patrimoine d'Halloween

La Galerie des Méchants

La Foire aux Questions

— 21 octobre 2020 • 09H47 —
Facebook — Simon
Spider-Man, l'Homme-Araignée absente sur Disney+ ?— 21 octobre 2020 • 09H47 — Facebook — Simon —

Sur votre site, vous marquez que le téléfilm pilote de la serie Tic & Tac Rangers du Risque est disponible sur Disney+, or je n'arrive pas à metrre la main dessus... Qu'avez-vous mis dans la barre de recherche ?
Avez-vous une idée de la raison pour laquelle la serie Spider-Man, l'Homme-Araignée de 1994 a été retirée et si elle a des chances de revenir sur la plateforme ?

Le pilote de la série dont le titre est Tic & Tac, Rangers du Risque, à la Rescousse est bien disponible sur Disney+ mais découpé en 5 épisodes ; il s'agit des épisodes 28 à 32.

Les droits de la série Spider-Man, l'Homme-Araignée appartiennent vraisemblablement à TF1 en France (c'en est l'éditeur en DVD), il est donc probable que ce soit la raison de son absence (elle n'a d'ailleurs pas été retirée mais n'a jamais été ajoutée sur Disney+ en France). Cependant, elle est disponible dans tous les autres pays, il est donc temps de se faire un ami belge (ou de n'importe quel autre pays de l'Union Européenne) ou bien d'investir dans un VPN...

Laurent Armand-Zuniga
Autres Questions

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.