À la Une

NOUVEAU — 19 septembre 2020 —
HOMMAGE — 18 septembre 2020 —
In Memoriam (1927 - 2020)
Roger Carel
La Voix Française de Disney
— 18 septembre 2020 —
— 18 septembre 2020 —
— 17 septembre 2020 —
— 17 septembre 2020 —
— 15 septembre 2020 —
— 15 septembre 2020 —
Historique des Mises à Jour

Le Fil Info

— 17 septembre 2020 • 19H01 —
Joseph Antonio Iglesias
Star Wars : The Mandalorian récompensée aux Emmys— 17 septembre 2020 • 19H01 — Joseph Antonio Iglesias —

Alors que sa Saison 2 vient de dévoiler sa bande annonce en vue de son arrivée à compter du 30 octobre 2020 sur Disney+, Star Wars : The Mandalorian continue d'être saluée pour la qualité de sa première saison ! La série vient en effet de remporter les premières récompensées glanées par une production originale de la jeune plateforme.

Nommés dans 15 catégories aux Emmy Awards 2020 - les Oscars de la télévision américaine -, L'Enfant et Mando ont décroché pas moins de 5 statuettes lors de la soirée du mercredi 16 septembre 2020. Étaient alors décernés les Creative Arts Emmy Awards, qui récompensent les prix techniques. Star Wars : The Mandalorian a ainsi remporté 5 récompenses sur les 8 catégories techniques pour lesquelles elle était nommée :

  • Meilleur montage sonore pour une comédie ou série dramatique (de 30 minutes) ou d'animation pour le Chapitre 1
  • Meilleure conception de production pour le Chapitre 1
  • Meilleurs effets visuels pour le Chapitre 2
  • Meilleur mixage sonore pour une comédie ou série dramatique (de 30 minutes) ou d'animation toujours pour le Chapitre 3
  • Meilleure photographie pour une série à caméra unique de 30 minutes, pour le Chapitre 7

Alors que la dernière récompense aux Emmy Awards pour une série Star Wars datait de 2014 avec Star Wars : The Clone Wars, ces statuettes semblent amplement méritées au regard des prouesses constituées par la création de la série, largement relatées dans la série documentaire Disney • Les Making-Of • Star Wars : The Mandalorian, également disponible sur Disney+.

Et puisque la série est encore en lice pour 7 autres trophées, il se pourrait bien que les fans ressentent à nouveau un grand bouleversement de la Force d'ici à la grande soirée finale des Emmy Awards, diffusée le 20 septembre sur ABC, chaîne appartenant à The Walt Disney Company. Présentée par Jimmy Kimmel depuis le Staples Center de Los Angeles, la cérémonie verra néanmoins les créateurs, producteurs et acteurs de la série y assister à distance, crise sanitaire oblige.

— 17 septembre 2020 • 11H12 —
Laurent Armand-Zuniga
La sortie de Mulan sur Disney+ serait un succès— 17 septembre 2020 • 11H12 — Laurent Armand-Zuniga —

Le 4 août 2020, Bob Chapek, CEO de The Walt Disney Company, annonce à la surprise générale, que Mulan sortira finalement le 4 septembre 2020 sur Disney+ dans tous les pays qui possèdent la plateforme* et au cinéma, notamment en Chine, dans les marchés où la pandémie est maîtrisée. Il s'agit alors d'un « Accès Premium », c'est-à-dire qu'au prix de 29,99 dollars aux États-Unis ou de 21,99 euros en Europe, l'abonné de Disney+ a la possibilité de voir le film autant de fois qu'il veut, en avant-première, trois mois avant qu'il ne soit proposé en rajout normal (sans supplément) sur la plateforme ; rajout annoncé pour le 4 décembre 2020. 
Mulan fait ainsi office, pour The Walt Disney Company, de banc d'essai pour bouleverser le mode de distribution de ses productions en renforçant la vente directe aux consommateurs, tout en se délestant des coûts partagés avec les intermédiaires comme les salles de cinéma. Cette décision a évidement déclenché la colère des exploitants, notamment européens et en particulier français.

Le pari était osé : est-il gagné ?

Selon les premiers chiffres fournis par la société de recherche analytique 7Park Data dévoilés par Yahoo Finance, le risque calculé semble avoir payé pour The Walt Disney Company. En effet, près de 29% des foyers américains abonnés à Disney+ ont acheté le film à 30 dollars. Mieux encore, jusqu'au 12 septembre 2020, Mulan a dépassé, et de loin, les autres titres populaires (et gratuits) de la plate-forme.

Lors du dernier rapport sur les résultats de la société, Disney a déclaré que la plate-forme de streaming avait rassemblé plus de 60 millions d'abonnés dans le monde. En supposant que les ménages américains représentent 50% de cette base totale (Disney n'a pas encore ventilé le nombre exact d'abonnés basés aux États-Unis), les données de 7Park suggèrent qu'environ 9 millions d'utilisateurs ont acheté le film !
Dans ce scénario, les bénéfices nets s’accumuleraient à hauteur de 261 millions de dollars pour les seuls marchés américains - et encore c’est un chiffre prudent ! Or, ici, il s’agit d’un bénéfice quasi net (s’il est enlevé les quelques frais de fonctionnement et les accords de paiement avec Apple et Google) par rapport à une sortie en salle traditionnelle où les revenus du box-office sont normalement partagés avec les exploitants de cinéma. Pour rappel, les studios de cinéma récupèrent 50% des chiffres des salles américaines, 33% des salles internationales et seulement 25% des salles chinoises. Tout cela fait qu’un film est considéré rentable quand il dépasse au box-office une moyenne de trois fois son budget initial. Mais voilà, vu la pandémie actuelle, le nombre de salles fermées et la frilosité du public quant au fait de retourner au cinéma, ce genre de chiffre est difficilement atteignable pour un blockbuster.

Ce bilan est toutefois à envisager avec le recul suffisant puisque Disney n'a pas encore fourni de chiffres officiels sur la performance de Mulan, bien que la directrice financière Christine McCarthy ait déclaré que la société était « très satisfaite » de ce qu'elle avait vu jusqu'à présent. Fait notable cependant, côté sortie cinéma dans les pays qui n’ont pas Disney+, notamment en Chine, le score de Mulan a été très décevant. Noyé dans un flot de polémiques, les spectateurs chinois boudent en effet le film, lui reprochant ses inexactitudes historiques et ses stéréotypes…

Cette réussite en streaming et la déception des chiffres internationaux au cinéma, à rapprocher de la faible performance de Tenet de son concurrent Warner aux États-Unis, expliquent sîrement les rumeurs relayées par Variety d’un report potentiel en 2021 de Black Widow de Marvel Studios – prévu pour sortir initialement le 6 novembre – et l’arrivée probable, directement sur Disney+, de Soul, le dernier Pixar - qui était lui programmé le 25 novembre 2020 au cinéma.

*La France est le seul pays disposant de Disney+ n’ayant pas suivi cette politique ; Mulan étant indisponible jusqu’au 4 décembre 2020, jour de son arrivée sur la déclinaison française, sans surcoût, comme dans le reste du monde.

— 03 septembre 2020 • 11H22 —
Joseph Antonio Iglesias
Le sort de T'Challa au cinéma— 03 septembre 2020 • 11H22 — Joseph Antonio Iglesias —

Diagnostiqué en 2016 d'un cancer du colon au stade 3, et qui avait atteint le stade 4, Chadwick Boseman, autant pudique que combatif, a choisi ne pas rendre publique le mal qui le rongeait et continuer à tourner et assumer ses obligations professionnelles comme si de rien n'était. Kevin Feige confesse ainsi avoir appris la maladie de l'acteur quelques heures seulement avant son décès ! Chadwick Boseman, qui a donc interprété le rôle de T'Challa à quatre reprises (Captain America : Civil War, Black Panther, Avengers : Infinity War, Avengers : Endgame), devait d'ailleurs reprendre le personnage dans Black Panther 2 dont la sortie était prévue au mois de mai 2022. 
Sa mort soudaine vient évidemment tout chambouler.
Marvel Studios va en effet devoir faire un choix cruel : recruter un nouvel acteur pour le rôle ou confier le costume de Black Panther à Shuri en plaçant T'Challa dans le coma (ce qui a déjà été fait temporairement dans les comics) ou en lui offrant une mort à la hauteur de l'acteur. Autre option : utiliser Doctor Strange In the Multiverse of Madness pour modifier fondamentalement l'histoire de Black Panther...
Une piste semble vouloir se dessiner : si le décès de son acteur iconique risque de signer la mort du personnage de T'Challa au cinéma, il ne devrait pour autant pas constituer la fin du personnage de Black Panther sur grand écran mais plutôt un nouveau départ. 

Quoiqu'il en soit, depuis Captain America : Civil War, T'Challa savait déjà tout :

La mort, dans notre culture, n'est pas la fin. Pour nous, c'est plutôt un point de départ. Le défunt n'a qu'à tendre les bras et Bast et Sekhmet le guident jusqu'à l'entrée de la grande vallée où il résidera à tout jamais.

— 02 septembre 2020 • 21H39 —
Geoffrey El Islami
Les Pin's de Septembre 2020 sont arrivés— 02 septembre 2020 • 21H39 — Geoffrey El Islami —

Après une rentrée timide des pin traders le mois dernier avec une offre plus réduite que de coutume, le mois de septembre étoffe la collection tout en annonçant le retour des éditions limitées, des lanières et de séries plébiscitées par les fans de ces petits bouts de métal colorés. Voici ce qui attend les pin traders pour ce deuxième mois de trading depuis la réouverture de Disneyland Paris :

  • le samedi 5 septembre 2020, Minnie se couvre de pois ! Cette nouvelle collection propose l'éternelle fiancée de Mickey en robe rouge à pois blancs ou en robe blanche à pois noirs ;
  • le samedi 12 septembre 2020 est l'occasion de faire un petit tour dans le passé avec des pin's aux couleurs de saisons et d'événements précédents, tous en édition limitée à 700 exemplaires, en vente à Thunder Mesa Riverboat Landing, à Frontierland. Tic et Tac souhaitent de joyeuses Pâques, Maléfique et son corbeau Diablo annoncent le printemps tandis que Bruni de La Reine des Neiges II célèbre la Fête Nationale ;
  • le samedi 19 septembre 2020 est uniquement consacré à la vente d'une lanière pour les détenteurs d'un Pass Annuel ;
  • le samedi 26 septembre annonce le retour de deux séries fortement appréciées à l'instar de World's Best friends avec Baymax et Hiro et des Princesses Disney sur Carrousel avec Pocahontas, tous deux en édition limitée à 700 exemplaires, en vente au Disney Fashion Junior à Disney Village. Deux autres pin's mettent à l'honneur la diversité avec le couple star de souris, Mickey et Minnie aux couleurs du drapeau LGBTQ+ ;
  • enfin, le 30 septembre 2020 démarre en fanfare la saison d'Halloween avec Donald, Pluto, Mickey ou encore Tic et Tac en costumes diaboliques prêts à quémander des bonbons... ou jeter des sorts ! Aucun Pin Trading Event n'est pour le moment prévu.

— 02 septembre 2020 • 15H34 —
Geoffrey El Islami
Des objets de Parcs Disney aux enchères : vendus !— 02 septembre 2020 • 15H34 — Geoffrey El Islami —

Les 15 et 16 août 2020, les Van Eaton Galleries, célèbre galerie d'art en Californie notamment connue parmi les collectionneurs d'accessoires de cinéma, d'objets de la culture populaire et d'artefacts de Parcs Disney ont organisé une vente aux enchères de plus de 1 000 objets provenant de Disneyland Resort et Walt Disney World Resort : posters rares, autographes de Walt Disney ou encore véhicules d’attractions, il y en avait pour tous les goûts (mais pas pour toutes les bourses).

Nommée « Disneyland: The First 65 Years », la vente a ainsi réalisé plus de 1 733 835 dollars de recettes !

Voici, pour les plus curieux, le top 5 des objets ayant fait le plus voler les prix.

  1. Le portrait de la veuve assise sur la tombe de son défunt mari George, issu de la Stretching Room (Haunted Mansion, Magic Kingdom, années 1970) : 72 500 $. 
    Conceptualisé par l’Imagineer Marc Davis, la toile mesure plus de 3,5 mètres de haut sur 1,20 mètre de largeur et fut peinte à la main, pour trôner parmi les différents portraits s’étirant dans la Stretching Room.
  2. Le panneau d’entrée original du restaurant Don DeFore’s Silver Banjo Barbecue à Frontierland (Disneyland) : 45 000 $. 
    L’enseigne du restaurant en forme de banjo a été utilisée de 1957 à 1962. L’acteur Don DeFore, grand ami de Walt Disney, prêta son nom à l’établissement pendant la durée du contrat jusqu’à sa conclusion en 1962 menant à la fermeture du restaurant. DeFore a ensuite accroché le panneau lumineux dans sa maison pendant des années.
  3. Le véhicule original de Space Mountain (Disneyland) : 42 500 $. 
    Datant de 1977, année d’ouverture de l’attraction iconique, ce véhicule appartenait à l’Imagineer Kevin Doherty qui lui a restitué ses couleurs d’antan. Équipé d’enceintes Boston Acoustic de haute qualité, il dispose d'une peinture iridescente qui peut briller dans le noir pendant sept heures !
  4. Le concept art du Sleeping Beauty Castle Walkthrough par Eyvind Earle : 39 000 $. 
    Datant de 1957, cette peinture à la gouache a été réalisée par l’artiste Eyvind Earle à l’origine du style pictural du Classique de 1959, La Belle au Bois Dormant. Walt Disney avait demandé à ses Imagineers de l'époque de trouver un moyen de remplir l’espace vide à l’intérieur du Sleeping Beauty Castle : la scène peinte aurait dù faire partie d’un parcours scénique à pieds au sein du château.
  5. Un réverbère aux oreilles de Mickey provenant de Disneyland : 38 000 $. 
    Ce spécifique design surmonté d’une tête de Mickey a été utilisé sur le Resort californien de 2000 au début des années 2010. Estimé entre 5000 et 8000 $, sa valeur a plus que quintuplée !

Autres Dépêches

L'Actualité Disney

— 19 septembre 2020 —
Contenu présent sur la plateforme
— 04 décembre 2020 —
Prochainement sur Disney+
— 18 septembre 2020 —
Disponible sur Disney+
— 18 septembre 2020 —
Big
Disponible sur Disney+
— 18 septembre 2020 —
L'Aventure Apollo
Objectif Lune
Disponible sur Disney+
— 18 septembre 2020 —
Les Trésors Perdus des Mayas
Disponible sur Disney+
— 18 septembre 2020 —
Disponible sur Disney+
— 18 septembre 2020 —
Disponible sur Disney+
— 19 septembre 2020 —
Prochains films en salles
— 19 septembre 2020 —
Les Nouveaux Mutants
Actuellement au cinéma
— 14 octobre 2020 —
Mort sur le Nil
Prochainement au cinéma
— 19 septembre 2020 —
Longs-métrages Disney à la télévision
— 19 septembre 2020 —
Planning des futurs DVD et Blu-ray
— 19 septembre 2020 —
Expositions et autres évènements
— 19 septembre 2020 —
Prochaines rénovations

Les Anniversaires du Jour

— 19 septembre 2020 —
12ème anniversaire de sa sortie
— 19 septembre 2020 —
20ème anniversaire de sa sortie
— 19 septembre 2020 —
68ème anniversaire de sa sortie
— 19 septembre 2020 —
Dans les 15 prochains jours

La Galerie de Portraits

La Foire aux Questions

— 18 septembre 2020 • 11H37 —
Facebook — Thomas
Disney+ retire-t-il du contenu au fil du temps ?— 18 septembre 2020 • 11H37 — Facebook — Thomas —

J'aurais voulu savoir si, à l'instar de Netflix, Disney+ prévoyait d'enlever du contenu au fil du temps.

Dans l'absolu non car Disney possède la quasi-totalité de ce qui est proposé sur la plateforme, donc ce serait un peu comme si Netflix enlevait des films ou séries originales Netflix.
Cela dit, il y a quelques productions qui pourraient disparaître un jour si elles ne sont pas totalement détenues par Disney (Miraculous, les Aventures de Ladybug et Chat Noir par exemple). De même, nous ne sommes pas à l’abri de suppression sauvage en catimini (par exemple des productions à très faible audience, pour faire de la place sur les serveurs) ou des retraits revendiqués publiquement à la suite d’une polémique à venir (sur une œuvre qui ne posait pas de problèmes à sa sortie mais en poserait désormais)...

D’autres cas concernent plutôt les États-Unis où des films peuvent disparaître (mais pour mieux revenir) en raison d'accords avec d'autres plateformes, antérieurs au lancement de Disney+.

Enfin, il existe déjà du contenu à présence limitée (et annoncée comme telle) à l’image du concert de Taylor Swift, City of Lover Concert, qui n’est resté qu'un mois sur la plateforme. 

Laurent Armand-Zuniga
Autres Questions

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.